Veille Permanente Classisme

destynova;4502579 a dit :
D'un côté, je trouve génial de casser le mythe du sdf inculte et illettré et de rappeler que n'importe qui (hélas) n'est à l'abri de finir dans cette situation, de l'autre, c'est dommage que ce ne soit qu'un coup de com, et que notamment, ils n'aient apparemment mis aucune coordonnée pour joindre ces personnes. Parce que le journal a vu ses ventes exploser, mais ça va n'avoir aucune retombée directe sur les personnes exposées dans leurs pages...
 
denderah;4502856 a dit :
D'un côté, je trouve génial de casser le mythe du sdf inculte et illettré et de rappeler que n'importe qui (hélas) n'est à l'abri de finir dans cette situation, de l'autre, c'est dommage que ce ne soit qu'un coup de com, et que notamment, ils n'aient apparemment mis aucune coordonnée pour joindre ces personnes. Parce que le journal a vu ses ventes exploser, mais ça va n'avoir aucune retombée directe sur les personnes exposées dans leurs pages...
Mais d'après ce que j'ai compris, les SDF sont justement embauchés pour vendre le journal dans le métro ou la rue. Du coup je sais pas si ils gagnent plus d'argent si ils vendent plus, mais ça permet au moins d'attirer l'attention sur eux. En plus les CV qui sont exposés ont été écrits par eux directement (c'est évident mais ça aurait pu être un peu plus magouillé) donc ça leur donne un espace pour raconter leur histoire en toute honnêteté, ce qui doit être assez fou quand tu te sens complètement exclu
 
skaperla;4502886 a dit :
denderah;4502856 a dit :
D'un côté, je trouve génial de casser le mythe du sdf inculte et illettré et de rappeler que n'importe qui (hélas) n'est à l'abri de finir dans cette situation, de l'autre, c'est dommage que ce ne soit qu'un coup de com, et que notamment, ils n'aient apparemment mis aucune coordonnée pour joindre ces personnes. Parce que le journal a vu ses ventes exploser, mais ça va n'avoir aucune retombée directe sur les personnes exposées dans leurs pages...
Mais d'après ce que j'ai compris, les SDF sont justement embauchés pour vendre le journal dans le métro ou la rue. Du coup je sais pas si ils gagnent plus d'argent si ils vendent plus, mais ça permet au moins d'attirer l'attention sur eux. En plus les CV qui sont exposés ont été écrits par eux directement (c'est évident mais ça aurait pu être un peu plus magouillé) donc ça leur donne un espace pour raconter leur histoire en toute honnêteté, ce qui doit être assez fou quand tu te sens complètement exclu

Oui mais finalement ils sont catégorisés comme SDF alors que ce n'est qu'un évènement dans leur vie. De même une des nanas raconte qu'elle a été addict aux drogues dures, pas sure que ça concerne les employeurs. Finalement ça fait un peu "adopte un SDF" au lieu de "emploie une personne motivée" (par exemple)

Je trouve ça bien aussi de montrer que les SDF sont des personnes avant d'être un statut, de montrer que ce ne sont pas juste "les pauvres" par contre dans cette démarche on les catégorise un peu comme tel.
 
destynova;4502914 a dit :
Oui mais finalement ils sont catégorisés comme SDF alors que ce n'est qu'un évènement dans leur vie. De même une des nanas raconte qu'elle a été addict aux drogues dures, pas sure que ça concerne les employeurs. Finalement ça fait un peu "adopte un SDF" au lieu de "emploie une personne motivée" (par exemple)

Je trouve ça bien aussi de montrer que les SDF sont des personnes avant d'être un statut, de montrer que ce ne sont pas juste "les pauvres" par contre dans cette démarche on les catégorise un peu comme tel.
Ouai je sais pas trop, parce que justement la présentation sous forme de CV montre bien qu'ils ont vécu des tas de choses avant et qu'ils peuvent bien évoluer vers d'autres horizons. Et puis tous les CV racontent des histoires différentes, je suis pas sures que ça les catégorisent tant que ça. Pour moi le but n'était pas de réellement présenter leur CV pour qu'ils trouvent du boulot, c'était avant tout d'attirer l'attention sur eux, parce que l'hiver il va faire -20 degrés et que si personne n'y prête attention, ils vont juste mourir. Et je crois que ça a plutôt bien fonctionné vu que tout le monde en a soudainement parlé (bon en parler n'empêche pas de mourir de froid mais c'est un premier pas) et il y aura peut être des suites concrètes.
 
skaperla;4502938 a dit :
destynova;4502914 a dit :
Oui mais finalement ils sont catégorisés comme SDF alors que ce n'est qu'un évènement dans leur vie. De même une des nanas raconte qu'elle a été addict aux drogues dures, pas sure que ça concerne les employeurs. Finalement ça fait un peu "adopte un SDF" au lieu de "emploie une personne motivée" (par exemple)

Je trouve ça bien aussi de montrer que les SDF sont des personnes avant d'être un statut, de montrer que ce ne sont pas juste "les pauvres" par contre dans cette démarche on les catégorise un peu comme tel.
Ouai je sais pas trop, parce que justement la présentation sous forme de CV montre bien qu'ils ont vécu des tas de choses avant et qu'ils peuvent bien évoluer vers d'autres horizons. Et puis tous les CV racontent des histoires différentes, je suis pas sures que ça les catégorisent tant que ça. Pour moi le but n'était pas de réellement présenter leur CV pour qu'ils trouvent du boulot, c'était avant tout d'attirer l'attention sur eux, parce que l'hiver il va faire -20 degrés et que si personne n'y prête attention, ils vont juste mourir. Et je crois que ça a plutôt bien fonctionné vu que tout le monde en a soudainement parlé (bon en parler n'empêche pas de mourir de froid mais c'est un premier pas) et il y aura peut être des suites concrètes.
Oui oui je comprends et je suis bien d'accord, mais en fait ça dépend du but de la démarche.

- Si le but c'est de montrer que les SDF ont eu des vies "ordinaires" qu'ils ont des profils différents, et qu'on ne se retrouve pas à la rue parce qu'on est bête ou feignant ok, alors je comprends la démarche de faire un CV qui inclut des évènements de vie.

- Si le but c'est de les faire employer alors marquer "accroc aux drogues dures pendant 10 ans" je ne crois pas que ce soit très bon pour eux. Dans ce cas se limiter au CV professionnel c'était déjà intéressant. En tout cas je ne crois pas qu'il faille les employer POUR ça. Je pense que c'est plus intéressant de faire ressortir d'autres éléments de leur vie que les évènements malheureux, peut être justement mettre en lumière ce qui les a fait tenir, etc. Sinon on les emploie parce que ce sont des SDF, en tant qu'SDF. Or je vois que l'un d'entre eux a été ingénieur, l'autre serveuse...

En fait là on les présente comme SDF [qui ont une vie derrière eux], j'aurais préféré qu'on les montre comme des personnes ou via des métiers [dont l'état actuel est SDF et en recherche d'emploi]
 
destynova;4505473 a dit :
skaperla;4502938 a dit :
destynova;4502914 a dit :
Oui mais finalement ils sont catégorisés comme SDF alors que ce n'est qu'un évènement dans leur vie. De même une des nanas raconte qu'elle a été addict aux drogues dures, pas sure que ça concerne les employeurs. Finalement ça fait un peu "adopte un SDF" au lieu de "emploie une personne motivée" (par exemple)

Je trouve ça bien aussi de montrer que les SDF sont des personnes avant d'être un statut, de montrer que ce ne sont pas juste "les pauvres" par contre dans cette démarche on les catégorise un peu comme tel.
Ouai je sais pas trop, parce que justement la présentation sous forme de CV montre bien qu'ils ont vécu des tas de choses avant et qu'ils peuvent bien évoluer vers d'autres horizons. Et puis tous les CV racontent des histoires différentes, je suis pas sures que ça les catégorisent tant que ça. Pour moi le but n'était pas de réellement présenter leur CV pour qu'ils trouvent du boulot, c'était avant tout d'attirer l'attention sur eux, parce que l'hiver il va faire -20 degrés et que si personne n'y prête attention, ils vont juste mourir. Et je crois que ça a plutôt bien fonctionné vu que tout le monde en a soudainement parlé (bon en parler n'empêche pas de mourir de froid mais c'est un premier pas) et il y aura peut être des suites concrètes.
- Si le but c'est de les faire employer alors marquer "accroc aux drogues dures pendant 10 ans" je ne crois pas que ce soit très bon pour eux. Dans ce cas se limiter au CV professionnel c'était déjà intéressant. En tout cas je ne crois pas qu'il faille les employer POUR ça. Je pense que c'est plus intéressant de faire ressortir d'autres éléments de leur vie que les évènements malheureux, peut être justement mettre en lumière ce qui les a fait tenir, etc. Sinon on les emploie parce que ce sont des SDF, en tant qu'SDF. Or je vois que l'un d'entre eux a été ingénieur, l'autre serveuse...
Ca dépend. Si tu sors de l'attitude condescendante qui veut que quelqu'un qui a "réussi dans la vie" soit la personne la mieux à même d'aider les autres à atteindre la réussite parce que lui, il sait faire, tu peux considérer qu'un ancien SDF, accro aux drogues dures pendant 10 ans, est tellement, tellement mieux placé pour faire de l'accompagnement dans un centre de désintox que ne le serait quelqu'un qui n'a jamais connu la sensation de manque et le sevrage.

Un petit exemple qui fait du bien à lire (à la fin du texte): "Je suis plus crédible pour tous, (en tant que directeur de maison de quartier et intervenant sur les politiques de prévention et sécurité) parce que je connais le monde d’en face. Dans mon CV, j’ai écrit : quinze ans de délinquance, cinq ans de prison. Entre un sociologue et moi, certains préfèrent me faire intervenir parce que mon vécu est plus parlant, j’ai une vision plus précise des besoins.
 
Je pense qu'au contraire, quelqu'un qui a été accro aux drogues dures pendant 10 ans et s'en est sorti, il a une volonté démentielle... Et quelqu'un comme ça, tu questionnes ni sa motivation, ni son envie de se battre...
 
tessy;4506339 a dit :
destynova;4505473 a dit :
skaperla;4502938 a dit :
destynova;4502914 a dit :
Oui mais finalement ils sont catégorisés comme SDF alors que ce n'est qu'un évènement dans leur vie. De même une des nanas raconte qu'elle a été addict aux drogues dures, pas sure que ça concerne les employeurs. Finalement ça fait un peu "adopte un SDF" au lieu de "emploie une personne motivée" (par exemple)

Je trouve ça bien aussi de montrer que les SDF sont des personnes avant d'être un statut, de montrer que ce ne sont pas juste "les pauvres" par contre dans cette démarche on les catégorise un peu comme tel.
Ouai je sais pas trop, parce que justement la présentation sous forme de CV montre bien qu'ils ont vécu des tas de choses avant et qu'ils peuvent bien évoluer vers d'autres horizons. Et puis tous les CV racontent des histoires différentes, je suis pas sures que ça les catégorisent tant que ça. Pour moi le but n'était pas de réellement présenter leur CV pour qu'ils trouvent du boulot, c'était avant tout d'attirer l'attention sur eux, parce que l'hiver il va faire -20 degrés et que si personne n'y prête attention, ils vont juste mourir. Et je crois que ça a plutôt bien fonctionné vu que tout le monde en a soudainement parlé (bon en parler n'empêche pas de mourir de froid mais c'est un premier pas) et il y aura peut être des suites concrètes.
- Si le but c'est de les faire employer alors marquer "accroc aux drogues dures pendant 10 ans" je ne crois pas que ce soit très bon pour eux. Dans ce cas se limiter au CV professionnel c'était déjà intéressant. En tout cas je ne crois pas qu'il faille les employer POUR ça. Je pense que c'est plus intéressant de faire ressortir d'autres éléments de leur vie que les évènements malheureux, peut être justement mettre en lumière ce qui les a fait tenir, etc. Sinon on les emploie parce que ce sont des SDF, en tant qu'SDF. Or je vois que l'un d'entre eux a été ingénieur, l'autre serveuse...
Ca dépend. Si tu sors de l'attitude condescendante qui veut que quelqu'un qui a "réussi dans la vie" soit la personne la mieux à même d'aider les autres à atteindre la réussite parce que lui, il sait faire, tu peux considérer qu'un ancien SDF, accro aux drogues dures pendant 10 ans, est tellement, tellement mieux placé pour faire de l'accompagnement dans un centre de désintox que ne le serait quelqu'un qui n'a jamais connu la sensation de manque et le sevrage.

Un petit exemple qui fait du bien à lire (à la fin du texte): "Je suis plus crédible pour tous, (en tant que directeur de maison de quartier et intervenant sur les politiques de prévention et sécurité) parce que je connais le monde d’en face. Dans mon CV, j’ai écrit : quinze ans de délinquance, cinq ans de prison. Entre un sociologue et moi, certains préfèrent me faire intervenir parce que mon vécu est plus parlant, j’ai une vision plus précise des besoins.
Effectivement, ça peut être un avantage dans ce cas précis.

Je pensais aux autres situations d'emploi disons "classique" de serveur par exemple ou même d'ingénieur pour celui qui l'a été. Je me souviens avoir bossé dans un bar, j'étais barmaid et la fille qui me formait aussi. Au bout de quelques jours j'apprends qu'en fait elle n'a pas d'appart et que le patron la laissait dormir dans le bar. Si je l'ai appris c'est parce que je lui ai demandé pourquoi le patron la traitait comme un chien, il la prenait de haut, hurlait sur elle, etc. La seule raison était qu'il avait l'avantage sur elle à cause de sa situation (enfin pas tellement mais, selon lui, c'était un avantage visiblement).
Pourtant elle avait plus d'expérience que moi et elle était irréprochable. Elle n'avait pas l'air du genre de fille à se laisser faire mais elle n'était pas vraiment en position de négocier. Moi aussi j'aurais pu être SDF, vivre en foyer ou me droguer, mais le fait qu'il ne sache rien, ça me protégeait.


Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.


C'est très dur de se dire qu'on vaut quelque chose après ça, alors oui un emploi ça peut être épanouissant, mais ça peut aussi être totalement aliénant quand on a pas le même parcours que les autres et qu'on entre dans aucune case du système.
Je pense qu'il faut protéger les personnes qui sont vulnérables dans ce système (c'est en partie pour ça qu'on ne peut pas poser n'importe quelle question à un entretien d'embauche).
Si qqun se sent particulièrement bien intégré dans une structure sociale, souhaite y travailler, et souhaite parler de son expérience dans la rue comme d'un avantage, tant mieux pour lui. Mais balancer violemment la vie privée des gens comme ça en trois quatre lignes dans un journal publique, je suis plus sceptique.

D'une manière générale, je suis plutôt d'avis de séparer ce qu'on appelle vie privée et vie publique. Et encore une fois SDF, c'est un état dans la vie de quelqu'un, mais un état transitoire (même si ça dure une dizaine d'années) en rapport avec son logement, et en plus c'est connoté assez négativement, donc je ne crois pas qu'on devrait qualifier toute la vie d'une personne seulement par rapport à ça.

Une fois on m'a dit que moi aussi, en tant qu'employé j'apportais qqch à l'employeur, que c'était 50/50 et que je ne devais pas me sentir redevable. C'est vrai dans l'idée, mais en pratique ça se passe pas comme ça. Les employeurs ont des files de gens qui font la queue pour des emplois dégradants et ils ne vont pas s'embêter avec une personne "a risque" qui a vécu dans la rue (parce qu'ils ne connaissent pas), ils auront plus vite fait de prendre la personne sage et qui a l'air docile, sans passé, sans remous.
Quant aux compétences, "la motivation" c'est bien mais c'est pas suffisant face à tout ça. Il n'y a que dans les TV réalités qu'on peut dire qu'on devrait être pris parce qu'on est "plus motivé" que les autres. Ça les employeurs ça les intéresse, certes, mais entre une personne très motivée qui est blanche comme neige et une personne ultra motivée mais qui sort de désintox, je pense que le choix des agences d'intérim par exemple est vite fait (puisqu'elles se représentent auprès du client à travers les employés, elles ne prennent pas de risque).

Donc je ne dis pas ça pour dénigrer ces gens mais aussi parce que les employés ont LE DROIT d'avoir une vie privée, qu'elle ne devrait pas interférer avec l'emploi, et que les employeurs devraient les embaucher indépendamment de ça. De mon point de vue c'est plus intéressant de faire ça plutôt que de les exposer comme ça.
 
Dernière édition :
roppongi;4517137 a dit :
J'ai proposé un article sur l'initiative de Linda Tirado aka Killer Martinis sur le topic des suggestions, mais je me disais que ce serait intéressant d'en parler ici aussi :happy:

C'est une américaine pauvre, mère de famille qui cumule plusieurs emplois, qui a fait un appel à crowdfunding pour pouvoir écrire un bouquin sur la pauvreté.

Je vous invite à consulter son blog, y'a pleins de textes géniaux en anglais. Je suis vraiment curieuse de voir ce que ce bouquin va donner - je ne doute pas qu'elle ira jusqu'au bout. Go go Killer Martinis ! :joy:
Ouais, j'ai entendu parler de cette personne. Et honnêtement, j'ai trouvé sa démarche très limite.

En fait, elle a écrit un texte qui a pas mal circulé sur le fait d'être pauvre, et ensuite elle a lancé le Kickstarter.

Et le truc très gênant, c'est qu'elle n'est pas vraiment pauvre. Mais beaucoup de personnes ont donné sur son kickstarter parce qu'ils pensaient qu'elle était vraiment aussi pauvre qu'elle l'expliquait dans son texte - alors que ce n'était pas le cas.

Voici le post sur tumblr où j'ai entendu parler de l'affaire - c'est en anglais, désolée...

@roppongi : je ne dis pas qu'elle écrit mal, ou qu'il ne faut pas lui donner d'argent pour écrire son livre... Mais la démarche me met mal à l'aise, car beaucoup de gens ont probablement donné en pensant l'aider à survivre.
 
roppongi;4517137 a dit :
J'ai proposé un article sur l'initiative de Linda Tirado aka Killer Martinis sur le topic des suggestions, mais je me disais que ce serait intéressant d'en parler ici aussi :happy:

C'est une américaine pauvre, mère de famille qui cumule plusieurs emplois, qui a fait un appel à crowdfunding pour pouvoir écrire un bouquin sur la pauvreté.

Sinon à propos de la pauvreté il y a deux livres que j'ai trouvé très intéressant:
La misère de monde de Bourdieu (Classique)
Pourquoi être vous pauvres? de William T. Vollman

Les deux livres se présentent comme des séries d'entretiens, en France pour Bourdieu et un peu partout dans le monde pour Vollman.

Je les ai lu il y a très longtemps donc je ne pourrais pas en parler en détail mais je les avais trouvés très intéressants et loin des fantasmes qu'on peut avoir sur la pauvreté.
 
Dernière édition par un modérateur :
  • Big up !
Reactions : abricotte
Bon... j'ai trouvé ça et c'est pas super malin, mais j'ai trouvé ça drôle quand même et en partie vraie (après faut pas faire de généralités).

http://egalitariste.tumblr.com/post/71851656661/hanmccarthy-mrrbrr-wyeasttokaala-i


En fait j'ai toujours été frappée par la façon dont on traite les jeunes dans notre société.
Nous sommes la génération la plus diplômée,
et dans le même temps c'est la première fois qu'une génération risque de vivre moins bien que la précédente. Il n'y a jamais eu autant de jeunes au chômage, les études ne mènent à rien, les logements n'ont jamais été aussi chers, etc. Les jeunes ne baissent cependant pas les bras et ils représentent un quart des créateurs d'entreprise.Il y a 35 ans, 71% des 15-25 ans pensaient qu'ils avaient de la chance de vivre à leur époque, aujourd'hui c'est loin d'être le cas.
On travaille de plus en plus vieux, et aux états unis, de plus en plus de seniors entrent en retraite sans avoir pu rembourser leur emprunt étudiant.

POURTANT, les jeunes sont toujours considérés comme "des feignants", on pense que la vie "est plus facile pour eux" (parce qu'on a des smartphones "on nous facilite tout"), on est considérés comme des "assistés", des glandeurs incapables de réussir.

Quand j'étais étudiante (et en fait je le suis encore un peu) je travaillais, la semaine en soirée, et aussi le weekend. Quand j'avais des "vacances" c'était l'occasion pour moi de faire du temps plein. Je n'ai jamais travaillé pour pouvoir me payer un voyage entre potes, d'ailleurs j'ai souvent honte de dire que j'ai très peu voyagé (par exemple c'est con mais j'ai l'impression que tout le monde a vu l'Espagne sauf moi). Je n'ai jamais compris pourquoi mes proches mais aussi la fac me traitait comme la dernière des feignantes, parce que j'essayais de composer avec mes deux emplois du temps. Je crois que je l'avais déjà raconté, mais en Master j'ai eu un cours de déplacé (prof absent), et j'ai dit au prof qu'avec mon travail, je devrais partir un peu plus tôt du cours avec le nouvel horaire. Le prof me sort cash "ah mais c'est vous qui voyez vos priorités mademoiselle". Genre je faisais exprès de me mettre en échec. Genre ma priorité c’était d'aller bosser à MacDo (je venais en Master sur mon temps libre quand je m'ennuyais en fait).

On prétend que les jeunes ne s'intéressent à rien, et qu'ils sont feignants, mais quand les Lycéens s'engagent contre l'expulsion d'une immigrée, ou que les étudiants bloquent les universités contre le CNE, c'est le tollé. Quelle belle bande de branleurs! retournez étudier!
Personnellement j'ai trouvé ça inspirant que les lycéens qui vont voter dans quelques années, se comportent en citoyen.

Aux USA il ya un débat en ce moment sur le fait d'augmenter le salaire minimum des employés de macdo. L'argument principal contre, c'est qu'encore une fois ces jeunes cons n'ont qu'à faire des études pour trouver un taff mieux payé. Sauf que les gens qui travaillent chez McDo aux US, sont à presque 70% des étudiants justement, qui essaient de joindre les deux bouts pour pouvoir avoir leur diplôme.

La plupart des gens pensent que quand on parle de "la pauvreté des étudiants" ça signifie avoir du mal à se payer des clopes en fin de moi, alors que ça peut aller vraiment plus loin que ça. J'ai fait mes études en province mais je ne sais vraiment pas comment j'aurais tenu en IdF avec un loyer Parisien.

Enfin bref c'était mon petit coupe de gueule contre la pauvreté des jeunes et la façon dont on traite notre génération qui se démerde bien comme elle peut.
 
Dernière édition :

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes