Je m'en veux de penser ça mais...

@Cépamoi ben disons que j'estime que même s'il est possible de venir d'une classe populaire et d'être classiste, c'est sûrement pas à une personne d'une classe sociale sup de dire ce qui est classiste ou non.

Et puis en fait la nuance que je fais c'est que tu dis "intégré l'image de sa classe populaire" mais il n'y a pas qu'une seule culture, qu'une seule classe, qu'un seul humour populaire. Au sein d'une même classe il peut y avoir des habitudes culturelles différentes qui s'opposent. Du coup dire "beauf" n'est pas rejeter sa classe sociale mais simplement dire qu'on se désolidarise de certains de ses comportements. Je n'y vois pas un problème. Ça a même un impact positif : t'as plus de chances de te remettre en question si la critique vient de ta propre classe sociale plutôt que de celle du dessus.
 
@Cépamoi je n'ai pas parlé de classe populaire supérieure, j'ai simplement dit que tout le monde n'est pas à la bonne place pour rectifier les gens qui emploient le terme "beauf". En l'occurrence, quelqu'un qui vient d'une classe au dessus, c'est non.

Je suis pas experte en socio, je n'ai pas assez de termes pour pouvoir m'exprimer de façon à être bien comprise, ce que je voulais dire c'est que ce n'est pas le rôle des classes sup de débattre de l'emploi ou non d'un terme entre deux personnes de classe populaire, c'est tout. Dire "oui mais vous avez qu'à dire humour gras et sexiste plutôt que beauf, beauf c'est classiste" ça peut vite devenir méprisant. Les gens des classes sociales les moins aisées se font déjà tout le temps taper dessus pour leur langage, je refuse de débattre même réthoriquement de si on peut les reprendre sur un terme, pour le bien de l'image qu'iels renvoient de leur classe. Tant pis si le terme est classiste.
 
@Rocksteady
Je ne suis pas d'accord :hesite: Oui, on qualifie l'humour gras et sexiste ainsi mais ça ne sort pas d'un chapeau. On le fait parce qu'il y a mépris de classe à la base.
Il me semble que "beauf" est le raccourcis de "beau-frère", et donc plutôt le côté "la belle-famille pénible", et par association "le gars pas malin qui se croit drôle mais qui est juste lourd", un peu comme le cliché de la belle-mère qui te détestera toujours.
Pourquoi toujours chercher à voir une oppression partout ?
 
@Madthilde En fait, la connotation classe populaire est connue depuis un moment, même si ça signifie effectivement "beau-frère". Un petit tour sur la page Wiki devrait suffire à t'en convaincre :)
Les représentations du beauf sont celles de petits commerçants (typiquement des patrons de bistrot). Mais l'exemple le plus parlant est probablement celui-ci:

L'expression « mon beauf » a été créée par François Cavanna en imitant des conversations de bistrot : « Dans ces moments-là, je parlais tout le temps de mon beauf, comme ça, comme on dirait mon frangin (...). Le type avec lequel on regarde le foot à la télé, celui qui vient vous aider à repeindre la cuisine le dimanche, parce que le week-end d'avant, c'est vous qui êtes allé l'aider à bricoler sa voiture. Venant d'un milieu ouvrier, cela symbolisait pour moi les relents de pastis, la pétanque, la connerie morne ».
 
Parce que le mépris de classe est une oppression réelle.
Même sans remettre en cause ce postulat, bondir pour faire un lien entre "humour beauf" et "oppression" me paraît juste danser sur la ligne du ridicule. Ce n'est pas parce qu'une chose existe que n'importe-quoi qui pourrait s'en rapprocher si l'on gratte suffisament est également justifié et valable.
 
Un chef d'entreprise qui ne correspond pas à ces stéréotypes sera uniquement dit sexiste, raciste, homophobe
... ou pas.
J'ai l'impression que tu mélanges les définitions de beauf et humour beauf. Oui l'humour beauf faut référence à un certain type d'humour (gras et sexiste, pour résumé) qui fait référence à une certaine figure (le beauf) qui est associé à une certaine classe sociale (les classes populaires). Pour autant l'expression "l'humour beauf" est loin de se limiter à qualifier de l'humour beauf (gras et sexiste) fait par des beaufs mais aussi de l'humour beauf (gars et sexiste) tout simplement. Ce qui fait que parler d'humour beauf vis à vis de mecs issus de milieux aisés s'entend aussi : l'humour gras et sexiste n'étant pas l'apanage des beaufs.


si son humour est qualifié de beauf, c'est souvent dans une optique de distanciation, pour distancer la parole dite par l'émetteur de l'émetteur en personne, phénomène qu'on ne constate pas quand on dit que Kevin a un humour beauf.
Je ne suis pas d'accord non plus et je rejoins là @Dame Verveine , qualifier un humour de "beauf" c'est péjoratif et donc forcément il y a de la distanciation de la par de l'émetteur, que ça concerne un chef d'entreprise ou Kévin le fan de tuning.

Je trouve tes posts assez confus (mais l'emploi récurrent de vocabulaire universitaire que je ne connais pas aide peut-être pas pour que je comprenne :ninja:), j'ai du mal à voir de quoi tu parles en fait, notamment pourquoi tu ne parles pas d'habitus de classe...
j'entends groupe populaire ainsi que les présupposés: non pas ce qui est mais l'image qu'on s'en fait à l'extérieur du groupe et qui a des incidences sur la perception dans le groupe car on entre dans des rapports sociaux (interactions, domination) Je ne parle pas habitus de classe.
... alors que c'est justement le sujet, non? L'image qu'on s'en fait elle provient en partie de certains habitus de classe (les mecs de 40 ans qui tournent au pastis et font des "commentaires" gras sur les femmes et sur toi la fille de leur pote lors de l'apéro, c'est pas non plus une légende urbaine campagnarde :lol:)
La distanciation que pas mal de gens issus de la classe populaire font envers ce type de "beaufs" existe et c'est pas forcément du classisme intégré en fait... juste que bah t'aime pas l'humour gras et sexiste de tes voisins / des potes de ton père / de ton mari / de tes collègues et tu le montres à travers un qualificatif plus ou moins péjoratif. Pour redire ce que dit @Dame Verveine, variété des cultures populaires quoi.

Le souci question classisme pour moi c'est que cet archétype du beauf est utilisé par les classes supérieures pour généraliser à l'ensemble des classes populaires, mais aussi qu'il déborde sur d'autres habitus de classes : les loisirs par exemple, qui vont être jugés "beaufs" (fans de Johnny, de tuning, etc), alors qu'on se place là dans d'autres représentations, culturelles ici (dans le sens de culture académique et/ou bourgeoise vs cultures populaires).

Mais sans que ça soit le cas du terme "humour beauf", qui lui m'a l'air de vivre sa vie et d'être resté au fait de qualifier de l'humour gras et sexiste de la part d'adultes (j'ai pas précisé avant mais je pense que le terme d'humour beau est lié à l'âge, chez les mecs jeunes ce type d'humour on dira plus qu'il s'agit d'un humour de pré-ado... ou de kéké (le kéké étant par définition jeune) mais seulement s'il y a la dimension de se vanter dedans, aka l'expression "faire le kéké").
 
@Cépamoi @Lady Stardust exprime très bien ce que je voulais dire :
La distanciation que pas mal de gens issus de la classe populaire font envers ce type de "beaufs" existe et c'est pas forcément du classisme intégré en fait... juste que bah t'aime pas l'humour gras et sexiste de tes voisins / des potes de ton père / de ton mari / de tes collègues et tu le montres à travers un qualificatif plus ou moins péjoratif. Pour redire ce que dit @Dame Verveine, variété des cultures populaires quoi.

Le souci question classisme pour moi c'est que cet archétype du beauf est utilisé par les classes supérieures pour généraliser à l'ensemble des classes populaires
EDIT : pour moi ça rejoint certains mots ou comportements qui changent de sens et d'objectif selon qui les utilise : par exemple, kéké pour les mecs de mon quartier veut surtout dire "mec qui fait le malin, qui fait son beau gosse, prétentieux, voire fils à papa qui fait genre il vient des cités pour paraître rebelle", mais le même mot de kéké vu par d'autres personnes/classes peut vouloir dire autre chose, et même être classiste... ce qui ne veut pas dire que c'est classiste dans la bouche des gens de classe populaire.
 
Dernière édition:

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes