Je ne supporte pas...

Sujet dans 'Blabla Général' lancé par Hawley, le 5 août 2014.

  1. Nienke

    Nienke
    Expand Collapse

    @AngelTen Richard II

    Je pense que globalement, on ne trouvera pas spécialement de terrain d'entente, et ce n'est pas grave. Mais je voulais tout de même préciser et revenir sur quelques points, parce que je ne voudrais pas qu'il y ait de malentendus ou d'erreurs de jugement.

    C'est vrai qu'être privilegié peut permettre de plus vite "ignorer". Néanmoins, c'est une remarque-critique qui revient beaucoup trop à mon goût en règle général, et ça me donne juste l'impression de faire une généralité (vraie ou fausse, ce n'est pas le sujet) pour se dire que bon bah, "ce n'est même pas la peine de tenter de dialoguer avec, c'est un privilégié, il ne peut pas comprendre". Cela n'a rien de personnel contre toi, c'est vraiment le ressenti que j'ai chaque fois que je vais entendre ça.

    Pour ailleurs, je ne t'ai pas pris pour un fanatique, ni pour un féministe, ni quoique ce soit. J'ai répondu en me basant uniquement sur ton message et ce que j'en ai compris. Donc je te présente mes excuses si j'ai laissé entendre cela. Cependant, je ne crois pas que quiconque ici soit venu te blâmer toi personnellement de quelque chose au sujet du féminisme ... ? (ou alors un détail m'a échappé, fort possible aussi, en particulier vu l'heure.)

    Bien sûr, en revanche, je méprise particulièrement les gens qui s'en prennent à des groupes "minoritaires" de façon violente, humiliante et insultante. Néanmoins, il y aussi des gens qui ne sont ni comme ça, ni féministes. Enfin les gens sont de plein de nuances donc je trouve (pour moi en tout cas) assez difficile d'aller dans un discours "hommes vs femmes" alors qu'en réalité, pas mal de gens ne vont pas vraiment se reconnaitre dedans.

    "se mettre à poil sur une place publique et crier qu'on déteste les hommes est payé beaucoup plus cher qu'un viol". Alors là par contre je pense que c'est un autre débat. Si tu me demandes mon avis, je te dirais que plein de choses sont plus cher payé qu'un viol, ou que l'accueil des victimes laissent encore à désirer lorsqu'elles vont porter plainte, et que ce n'est pas normal. En revanche, je ne pense pas que le premier exemple ne condamne que les femmes. Je sais très bien à qui tu fais allusion, mais si demain, des hommes se mettaient nus sur une place publique, je serais étonnée qu'ils ne soient pas condamnés également.

    Je sais également très bien ce qu'on se prends dans la tête quand on est féministe, mais je pense qu'il y a des réactions de militant.e.s qui n'aident pas. Je ne dis pas que les colères de certaines devraient être réduites au silence. Simplement que certaines personnes veulent sans doute "trop" bien faire, militer jusqu'à l'extrême à mon goût en parlant comme si elles déténaient LA Vérité. C'est ce qui m'insupporte particulièrement.

    "Vous trouvez que le combat est mal mené ? Eh bien go, allez y, prenez vous en main, menez le comme vous pensez qu'il doit être mené." J'ai l'impression que c'est vers ce passage que tu as commencé à critiquer ce que je (on) faisait. Ce à quoi je tiens beaucoup à préciser que tu ne sais pas ce que je fais justement. Tu ne sais rien de ma vie. Or, je ne reste pas sur mon canapé justement. Je bouge. Je fais du bénévolat. J'essaye d'introduire le féminisme auprès des gens autour de moi, chose pas toujours évidente. Mais quand ces derniers se font jeter par les "extrêmes" ou en sont témoins, bah ça fait tout sauf me faciliter la tâche.

    D'ailleurs, en soit je ne critique pas les féministes qui se bougent, même si elles ne font que dialoguer parce que je pense que tu le dis mais ça reste déjà beaucoup surtout pour certaines. En revanche, quand je vois que des militantes vont jeter des hommes au prétexte que "ça te concerne pas" (par exemple), bah je trouve ça dommage, je le cache pas.

    Enfin j'espère que ça aurait pu clarifier ce que j'essayais de dire.
     
    #10189 Nienke, 10 janvier 2018
    Dernière édition: 10 janvier 2018
    Iris Chase, Margay, Aqua et 8 autres ont BigUpé ce message.
  2. Salpêtre

    Salpêtre
    Expand Collapse
    Je fus un temps Mizuti

    Et euh, ça vous dirait de causer féminisme sans tout évaluer par rapport au coût d'un viol (comme si on pouvait l'évaluer, comme si tous avaient les mêmes conséquences sur tout le monde...) ? Parce que ça n'a rien à faire là, et que si vous croyez que ce genre de comparaison n'a aucun effet, bah il est peut-être temps d'aller potasser un peu ces coûts.
     
    LovelyLexy, Allons-y, Akayala et 2 autres ont BigUpé ce message.
  3. Margay

    Margay
    Expand Collapse

    Sinon, on peut toujours être pour l'égalité homme-femme sans vouloir se revendiquer féministe. Ca sert à quoi de se revendiquer féministe sérieusement? Perso, je me reconnais de moins en moins dans le mouvement, il y a beaucoup trop de désaccord de méthode avec la majorité des féministes que je rencontre sur internet, donc je dis de moins en moins que je suis féministe ou alors avec un haussement d'épaule genre "féministe, mais voilà hein" et quel serais le problème en fait? :dunno:
    Quand je dis/disais que je suis féministe, l'idée était de dire "je suis pour l'égalité homme-femme, contre le sexisme", si ce mot ne véhicule plus ce qu'on veut dire, il suffit d'utiliser les termes qui conviennent. Perso, je me fiche de me revendiquer d'un mouvement ou quoi, ce qui compte c'est uniquement les idées que je défends. Si la vision des mots évolue, et bien soite.
     
    Iris Chase, 123pourquoi, Nastja et 8 autres ont BigUpé ce message.
  4. AngelTen Richard II

    AngelTen Richard II
    Expand Collapse
    Of course it is happening inside your head, but why on earth should that mean that it is not real ?

    bin parce qu'en fait le fait d'être pour l'égalité homme-femme ça s'appelle "être féministe" depuis le début...
    Là ça fait un peu "attention, je suis pour l'égalité, mais pas trop non plus". Tu te mouilles pas quoi, t'évites les conséquences qu'il y a à se revendiquer féministe.
    Je sais pas, je trouve ça hyper-gênant de se désolidariser comme ça d'une cause alors que les meufs qui s'en revendiquent et qui obtiennent des droits bah elles en bavent parce qu'elles le revendiquent. C'est pas comme si le féministe-shaming était pas un vrai truc dans la société. J'ai l'impression que ça vous passe complètement au-dessus et que pour vous quand on est féministe on est traitée comme n'importe quel mouvement politique, alors que non en fait.
    Quand à @Nienke tu te fais une drôle d'idée de ce que j'ai dit quand même, vu que justement j'ai dit "tant mieux si vous le faites" montrant bien que je ne supposais pas qu'ici personne ne s'active à sa manière ou pas. C'est juste qu'à mon avis c'est un peu facile de critiquer les fameux "extrêmes" sans avoir deux minutes la notion du contexte, de la réflexion, des événements qui font que les personnes extrêmes en sont arrivées là. Car oui honnêtement ça m'est arrivé plein de fois de me dire "je laisse tomber, c'est un privilégié" et de ne pas me prendre la tête à être calme et pédagogue parce que c'est le 150e mec cis que je croise qui a la même attitude et qu'au bout d'un moment on a plus envie d'être gentilles, parce que quand on demande des droits gentiment ça ne fonctionne pas. Sur d'autres fronts, bin ça fait 30 ans que les personnes trans demandent d'avoir une prise en charge juridique correcte et en fait, personne ne nous l'accorde. Donc il y a un moment quand la gentillesse ne marche plus, on essaye l'agressivité. Je pense pas que tes connaissances qui sont tombées sur des féministes "trop extrêmes" en soient mortes tu vois. Et ces personnes extrêmes ont le droit d'être aussi des êtres humains, d'avoir des nuances et d'envoyer chier les gens qui les énervent. Tu sais ce que c'est que d'avoir une pensée radicale quand on est entouré de modérés ? Ca veut dire que souvent tu n'es pas d'accord avec ce que les gens font ou disent. C'est relou et non, on ne va pas changer d'opinion pour être plus confortables dans nos vies. Si les personnes qui sont victimes des "extrêmistes féministes" pouvaient faire preuve d'autant d'indulgence que ce qu'on leur demande et reproche de ne pas faire, ça serait pas mal, parce que de l'indulgence envers les féministes, il y en a zéro nulle part, alors que de l'indulgence envers le sexisme, j'en vois partout, tout le temps, et surtout de la part des points où il y a le plus de pouvoir.

    @Salpêtre : quand je parlais de "payer cher ou pas cher un viol" je parlais de ce qui se passe du côté du violeur, des conséquences que ça a sur lui de commettre cet acte par rapport aux conséquences que ça a sur une femme qui a des propos misandres ou trop radicaux/extrémistes (déjà, on peut discuter de ce qu'on trouve extrémiste, car j'ai pas mal remarqué qu'il y a une sorte de double-standard par rapport à la violence entre féminisme et patriarcat...).
     
    Imago, LovelyLexy, Allons-y et 35 autres ont BigUpé ce message.
  5. Margay

    Margay
    Expand Collapse

    @AngelTen Richard II
    Sauf que je continue de dire que je suis pour l'égalité homme-femme, contre le sexisme, le patriarcat, etc etc. Donc si les gens sont d'accord avec moi sur ces concepts mais qu'ils tiquent sur le mot féministe qui est censé regroupé ces concepts, baaaah, y'a peut-être un problème. (bon après, il faut aussi parler avec les gens pour savoir si on est vraiment d'accord, mais c'est pareil quand tu rencontres quelqu'un qui se dit féministe aussi donc bon). En gros, je fais exactement la même chose que quand je me revendiquais féministe, mais sans dire que je suis féministe parce que ça m'apporte rien, que ça me dessert (et je le comprends) et que je m'en fiche, tant que je peux parler des sujets qui m'intéressent vraiment (l'anti-sexisme)
     
    Nyxi, Catsounette, Wiederum et 2 autres ont BigUpé ce message.
  6. Gytha-Ogg

    Gytha-Ogg
    Expand Collapse

    @Margay

    je me souviens que lors de mes cours de français on nous disait qu'avant tout débat il fallait se mettre d'accord sur les définition car si nous ne parlons pas de la même chose personne ne peux s'entendre donc: Le féminisme est un ensemble de mouvements et d'idées politiques, philosophiques et sociales, qui partagent un but commun : définir, établir et atteindre l'égalité politique, économique, culturelle, personnelle, sociale et juridique entre les femmes et les hommes.
    ce n'est pas un mouvement pas une entité si on regarde même la définition est vaste c'est juste une conviction et des idée partagés si les gens de mon entourage grimace au mot féminisme je leurs montre la définition... alors certaine fois il trouve que féminisme il y à trop femme dedans pour être juste pour l'égalité alors j'explique pourquoi féminisme, parce qu'au jour ou il est apparue c'était un combat de femme et uniquement de femme parce que les hommes ne voyait pas d’intérêt à laisser les femmes voter ou conduire. Le féminisme c'est un mot avec une histoire une origine même si aujourd'hui les enjeux on changé c'est la même chose c'est la même conviction..
    je me revendique féminisme si les gens veulent poser des questions tout les réponse sont depuis longtemps rangé dans ma tête si ceux ci veulent dénigré moqué et ne pas écouter tant pis j'ai mieux à faire que de m'adapter à des gens qui n'aurons jamais l'envie de confronté leurs parole à la mienne.

    comme dirait Dumbledore grand philosophe "La peur d'un nom ne fait qu'accroître la peur de la chose elle-même" ;)
     
    Imago, Tomboy, LovelyLexy et 34 autres ont BigUpé ce message.
  7. Wiederum

    Wiederum
    Expand Collapse
    Sur le chemin menant au bohneur

    Un JNSP qui peut paraître futile pour certaines, mais je ne supporte plus de ne pas avoir d'argent, vraiment. :angry:J'ai l'impression de vivre avec une épée de Damoclès au dessus de moi ( à savoir n'importe quel tuile qui demande de l'argent), et j'ai l'impression de pas pouvoir vivre sans culpabiliser. La je suis en weekend ,chez des amies, j'ai dépensé 10 euros pour y aller et j'ai l'impression que c'est déjà trop :red:
    Par contre l'avantage c'est que je me reconnais de moins en moins dans cette société de surconsommation de tout :hesite:
     
    Wowienne, lafillelabas, Nimue et 38 autres ont BigUpé ce message.
  8. Nienke

    Nienke
    Expand Collapse

    Je ne supporte pas.... :facepalm:
    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !
     
    Nimue, PrincessMey, Ouestrion et 17 autres ont BigUpé ce message.
  9. Laurent-Olivier

    Laurent-Olivier
    Expand Collapse
    Nouveau compte de Pinky Pow !

    Un "je ne supporte pas" sur un truc que j'ai vu récemment et qui m'a littéralement faire sortir de mes gonds, alors je viens rager ici.
    Je vis dans une résidence universitaire où presque tout est dans les parties communes (pas de chambres avec cuisine et toilettes, donc). Il y a un toilettes par étage, jusque là tout va bien. Hier j'y vais et je réalise en sortant d'un des toilettes qu'il y a un mot griffonné dessus que je n'avais pas vu. Étant mauvaise en anglais, impossible de comprendre si le papier était écrit un anglais tellement bon que je le comprenais pas, ou si au contraire la grammaire était bancale. Je saurais pas expliquer pourquoi, mais j'ai mis vraiment longtemps à le comprendre (d'où le fait que j'ai pas osé réagir sur le moment, ce que je regrette maintenant). Je crois néanmoins comprendre que le mot disait ça :
    "Merci de nettoyer les boutons on/off S'IL VOUS PLAIT c'est vraiment désagréable"
    Je, hein ? Je re-rentre et je suppose que les boutons on/off sont les trucs juste à côté de la lunette (vous savez les toilettes japonaise qui te nettoient les fesses et tout), et ils sont propres mais je me rends compte que seuls ceux-là sont propres en fait (les autres boutons plus à droite que personne n'utilise -enfin je crois- sont toujours plein de poussière), comme si quelqu'un avait juste passé un coup de chiffon sur les boutons on/off en laissant le reste tel quel.
    Je trouve la situation tellement dingue mais je reste véritablement deux longues minutes devant à cette porte à me dire que c'est pas possible que j'ai du mal comprendre. Mais supposons que je ne me suis pas trompée dans mon anglais : on a donc une connasse (oui une connasse, l'étage est réservé aux femmes et je les connais toutes, je m'accorde ce droit à l'insulte genrée) qui voyant que des boutons de merde (sur lesquels personne ne pose son cul je rappelle) étaient couverts de poussière, a écrit un mot pour demander (avec un joli PLEASE en capslock parce qu'elle est vénère vous comprenez) à la personne qui nettoie de le faire, faisant remarquer au passage qu'elle fait mal son boulot et que quand même c'était abusé.
    Dites-moi que je rêve. DITES-MOI que j'ai mal compris, c'est pas possible. Alors oui je le sens venir on va me répliquer que "ouiii mais y'a des gens dont c'est le boulot de faire attention à ça", "ouiii mais devrait même pas y'avoir besoin de demander si le boulot était bien fait", "ouiii mais vous payez pour que des gens nettoient c'est normal de vouloir que ce soit propre". NON. NON. NON NON NON. Tu vois un truc sale ? TU BOUGES TON CUL TU PRENDS UNE EPONGE ET TU NETTOIES. C'EST DE LA POUSSIERE. DE LA POUSSIERE, SUR DES BOUTONS DE MERDE PUTAIN. T'as même pas besoin d'éponge, si ça te dégoute d'appuyer sur les boutons plein de poussière juste tu prends du PQ et pouf c'est parti. Ou alors tu migres sur les toilettes d'à côté qui eux ont de jolis boutons bien propres. Que des gens estiment complètement normal d'ordonner à la personne en charge du nettoyage par papier interposé de nettoyer de la poussière sur une zone pourrie, ça me dépasse. Dans quel monde ces gens vivent pour croire que y'a aucun problème dans ce comportement ? A quel moment ce sont devenus de tels assistés que prendre eux-mêmes une éponge pour nettoyer un truc qui les dérange ne leur traverse pas l'esprit ? Sous prétexte que y'a des gens pour nettoyer ta merde tu bouges pas ton cul et en plus tu leur expliques comment bosser, c'est quoi la logique ? C'est toi qui utilises ces toilettes ou c'est eux ?
    Qu'encore on laisse la mot sur la porte parce qu'on a bouché des chiottes, je peux comprendre, parce que c'est pas évident de savoir comment faire et qu'il n'y a pas de ventouse dans les toilettes (quoi que bon encore une fois là tu pourrais essayer de te débrouiller tout seul, genre aller demander une ventouse au manager), mais c'est TOUT. Quant à la dégueulasserie dans laquelle on vit (surtout la cuisine commune), je suis la première à en avoir marre, mais le problème là-dedans c'est NOUS pas le mec qui nettoie derrière. C'est à nous d'être propre et de nettoyer les parties facilement nettoyables, ne serait-ce qu'un peu, pour qu'il se concentre sur les trucs que nous on peut pas prendre le temps de nettoyer (genre les douches, etc).
    Mais non apparemment y'a des gens qui trouvent ça super approprié d'engueuler quelqu'un sur un bout de papier parce que y'a trois grains de poussière sur des boutons. Tout va bien.
    Et comme je l'ai dit je regrette vraiment de ne pas avoir photographié le mot pour l'envoyer sur la page Facebook, histoire de dire à tout le monde -meuf concernée comprise- que ce genre de choses ne se font PAS, juste, ça se fait pas. Du coup au final je suis un peu énervée contre moi-même aussi. :stressed:
     
    Maia Chawwah, Let_Them_Eat_Cake, Lily Lou et 22 autres ont BigUpé ce message.
  10. Nienke

    Nienke
    Expand Collapse

    En vrai, ça fait plusieurs minutes que je reste bloquée devant cette phrase parce que je vois quel genre de toilettes cela est, mais je ne savais pas qu'on avait ça ici :oo:
     
  11. Lord Griffith

    Lord Griffith
    Expand Collapse
    I am no longer your pawn !

    @AngelTen Richard II :worthy: Pour ton post en haut de la page.
    Parce que j'en peux plus des gens qui ouvrent leur gueule pour cracher sur le féminisme alors qu'ils ne savent pas de quoi ils parlent.
    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !
     
    Faolán, Emily's, AngelTen Richard II et 13 autres ont BigUpé ce message.
  12. Laurent-Olivier

    Laurent-Olivier
    Expand Collapse
    Nouveau compte de Pinky Pow !

    :rire: Pardon je pensais que c'était un peu connu, c'est ça :
    [​IMG]
    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !
    C'est des toilettes avec siège chauffant pendant l'hiver, des jets d'eaux pour te nettoyer (tu peux ajuster la température de l'eau et la puissance du jet), parfois y'a aussi un bouton pour simuler un bruit d'eau (pour les gens gênés I guess, même si perso je hais ce son qui est juste super bruyant et que parfois en plus -souvent- il s'active tout seul, voir quand il est en forme il ne peut pas être désactivé)(MERCI LA TECHNOLOGIE) ou des boutons pour te sécher il parait (mais alors je les ai jamais trouvés... enfin je les ai pas cherchés assidument non plus, à part de rares fois j'utilise jamais ces boutons).
    Je sais pas s'il y en a en France, j'en ai jamais vu, mais ici il y en a un peu partout, y compris dans les habitations c'est très courant. Perso je trouve ça un peu inutile SAUF le siège chauffant. Ça fait bizarre au début mais disons-le, quand tu retombes sur des chiottes "normaux" sans siège chauffant tu le regrettes vite. XD (surtout qu'on prend l'habitude de s'asseoir direct, sans préparation mentale au fait que tu vas te geler les miches, alors quand tu retombes sur un siège normal tu oublies qu'il est pas chauffé et là BOUM c'est le drame :yawn:)
    C'était la petite histoire des toilettes. :ninja:
     
    Agutti, Let_Them_Eat_Cake, lafillelabas et 6 autres ont BigUpé ce message.
Chargement...
Sujets similaires
  1. Rex_
    Réponses :
    4
    Affichages:
    1067
  2. Yana
    Réponses :
    7674
    Affichages:
    1330779
  3. Cheesy Mao
    Réponses :
    37
    Affichages:
    3583
  4. Abelys
    Réponses :
    7091
    Affichages:
    700195