La France est-elle "profondément raciste" ?

Sujet dans 'L'actu en France' lancé par Denis, le 1 avril 2012.

  1. Denis

    Denis
    Expand Collapse
    En pleine digestion.
    Membre de l'équipe

    La presse étrangère et particulièrement anglo-saxonne observe avec inquiétude le déroulement de notre campagne électorale et ce qu'elle révèle de l'état de notre société.

    Le 13 mars dernier, le quotidien économique américain "Wall Street Journal" titrait son éditorial "Nicolas Le Pen", dénonçant la "récente poussée de xénophobie du président français" dont "Les attaques sur l'immigration sont une tentative pour courtiser les électeurs du Front national xénophobes de Marine Le Pen".

    Plus dur encore, "The Independent", un journal britannique, a lui aussi pris à parti Nicolas Sarkozy qu'il juge "toujours féroce dans son opposition à l'immigration et dans son rejet du multiculturalisme".

    Mais Adrian Hamilton, l'auteur du papier, est allé beaucoup plus loin en affirmant que "la France est un pays profondément raciste" !

    Pour lui, "La menace du terrorisme musulman a permis aux Français de transférer leurs ressentiments vis-à-vis de la population juive à la population arabe. Mais les sentiments sont exactement les mêmes. La mort de Merah ne servira qu'à rendre ces positions publiquement encore plus acceptables."

    Que vous inspire cette accusation ? Adrian Hamilton a-t-il pété un plomb ou pensez-vous comme lui que notre pays, que les Français, sont profondément racistes ?
     
  2. Apprentie-Diva

    Apprentie-Diva
    Expand Collapse
    Fuck that shit, I am in holidays !

    Je suis la première à dénoncer les ravages des politiques de stigmatisation/discrimination cachée, etc... Et dire que la tolérance c'est pas très à la mode par les temps qui courentt, okay.

    De la à dire que la France est un pays "profondément" raciste, pour moi il y a un pas que je ne franchirais pas. Ou alors je vis dans le monde des bisounours.

    Je vais déjà aller lire l'article, histoire de.
     
  3. Apprentie-Diva

    Apprentie-Diva
    Expand Collapse
    Fuck that shit, I am in holidays !

    Zelda Zonk : Chez les bisounours, c'est bien, c'est coloré, ya pas de Hortefeux là bas !

    Sinon, petite réflexion à part, mais je ne suis pas sûre que le CRIF kiffe des masses la comparaison entre les Juifs et les Arabes... J'attends la réaction outragée de Richard Prasquier de pied ferme.
     
  4. Malaussène

    Malaussène
    Expand Collapse
    42

    C'est normal : il n'existe pas à ce jour de programme du candidat Sarkozy.
    Et à trois semaines de l'élection, je me permettrais de dire que c'est plus qu'hallucinant.
    (sorry pour le HS, mais j'ai pas pu résister)


    A propos de l'article, je n'ai pas grand chose à dire. Oui, il y a des personnes racistes en France. Oui, les discriminations fondées sur la nationalité ou la couleur de peau existent. Il n'y a qu'à voir les chiffres effrayants du chômage chez les population immigrées en France. Oui, de nombreuses déclarations de la droite, extrême ou non, dans cette campagne ont des relents nauséabonds.
    Bref, oui, y'a du boulot. Mais dire que la France est un pays profondément raciste, c'est non seulement insultant, mais en plus complètement infondé. Un discours digne du café du commerce. Stupide, réducteur, contre-productif.
     
  5. Apprentie-Diva

    Apprentie-Diva
    Expand Collapse
    Fuck that shit, I am in holidays !

    Tu peux aller dire ça à ceux qui clament haut et fort l'existence d'une "préférence immigrée " ? Parce qu'on a beau leur dire, et leur chanter ça sur tous les ponts, ça rentre pas...
    (désolée, mais ça me tue !)
     
  6. Malaussène

    Malaussène
    Expand Collapse
    42

    Je serais même prête à le leur chanter moi-même, chorégraphie à l'appui, si ça pouvait aider (:

    Malheureusement, comme souvent, le débat dans ces présidentielles s'effectue sans lien avec les résultats des recherches empiriques, déroulant lieux communs sur lieux communs, et semble affranchi de toutes contraintes de vérité ou de rationalité.
     
  7. Ciccone

    Ciccone
    Expand Collapse
    I blew up your body, but you blew my mind.

    Heureusement non.
    Jusque là je pense que j'ai plutôt fréquenté des milieux très ouverts, mais je n'ai jamais été confrontée à du racisme pur et dur. (la Russie c'est autre chose...)
     
  8. Chandernagor

    Chandernagor
    Expand Collapse
    Mamiezelle. Si vous êtes nouvelle, perdue, que vous ne savez pas à qui parler, n'hésitez pas à m'écrire!

    Je crois que selon les pays on n'a pas non plus tous la même définition du racisme et du rejet de l'autre. Un journal Américain (le Varieties je crois?) avait accusé Intouchable d'être un film raciste et exaltant presque la pratique de l'esclavage. La critique est extrême, mais en même temps, force est de constater que ce film relaie pas mal de clichés bien ancrés en France (le Noir un peu racaille, un peu inculte, un peu branleur mais gentil quand même qui sort de sa banlieue, qui a le rythme dans la peau, et qui apprend à un blanc riche à profiter de la vie...). Il est clair que les Etats Unis ont de l'avance sur nous niveau représentation de la diversité au cinéma : nous n'avons pas encore d'équivalent de Will Smith ou Halle Berry ici... donc je peux comprendre que les représentations véhiculées par Intouchables paraissent assez arrièrées vues des Etats-Unis.

    Je repense à l'article de ELLE aussi, qui étalait en toute bonne foi et en toute condescendance, des clichés ahurissants sur le look des femmes noires.

    En France on a un rapport particulier à la diversité, c'est clair. Rien que le fait d'avoir été un pays colonisateur doit conditionner pas mal de nos représentations. Je pense que beaucoup de Français, en toute bonne foi, ne se ressentent pas comme racistes, mais sont quand même pétris de préjugés. Dans pas mal de têtes (surtout les plus vieilles), le Noir c'est encore celui qui vit dans une hutte au fin fond de la savane et qui pratique la polygamie... En fait, j'ai le sentiment que le racisme est mal défini en France. Les actes ouvertement racistes (insultes, agressions, meurtres) sont reconnus comme tels par la majorité, mais en même temps, quand on est Noir ou Arabe, ou Asiatique ou autre en France, il doit être difficile d'évoluer librement dans la société sans être constamment ramené à ses origines et le déterminisme social doit être très pesant. Pour un pays qui a été une importante terre d'immigration, les modèles de réussites sont essentiellement incarnés par des blancs : on a très peu de politiques ou de chefs d'entreprise issus de la diversité par exemple.

    Cela étant dit, j'aimerais qu'on m'indique UN pays qui soit absolument exempt de tout relent raciste / xénophobe, où la population soit parfaitement tolèrante à l'égard de tous les étrangers et où aucune minorité ne fasse l'objet de stigmatisation...
     
  9. Pépouze

    Pépouze
    Expand Collapse
    J'ai fait une tache de fraise molle sur ma cravate laide...

    Mouais. C'est un peu épineux comme sujet tout de même. On peut pas vraiment parler de racisme pur et dur. Je veux dire, je suis d'origine marocaine et le racisme je l'ai vu et "subi" sous plusieurs formes, de la remarque carrément xénophobe aux idées reçues véhiculées par les parents/politiques/médias ("Ton père est arabe ? Mais il est islamiste et tout, genre Al Qaïda ?" Pas vraiment non...). Tout ça pour dire que je pense pas qu'on puisse parler de racisme, mais plutôt et surtout de manque d'information et de fourberie politique.

    (Je parle dans ce post du français lambda hein, pas des hommes politiques, parce qu'eux, ils sont carrément xénophobes quand même.)
     
  10. Glouns

    Glouns
    Expand Collapse
    Cinéphile accomplie

    Comme Opium, je pense que chaque pays a un rapport différent à la diversité.
    Je ne peux pas vraiment m'exprimer sur le Royaume-Uni parce que je n'ai pas vraiment étudié cette question dans ce pays.
    Par contre, il est clair qu'aux États-Unis, un noir aura plus de chances d'accéder à un bon emploi qu'en France. Un exemple: j'ai vu des noirs professeurs. En France je n'en ai vu qu'un seul (bon, c'est peut-être aussi parce que dans ma campagne personne n'ose venir travailler).
    Par contre si on prend la communauté hispanique, je n'ai pas vu un seul mexicain travailler dans un secteur "noble". Ils sont tous caissiers à Subway/agent d'entretien.

    Donc il me semble assez dommage de faire des raccourcis de type "France = profondément raciste" sans prendre en compte l'histoire du pays (colonies, DOM/TOM, etc.).

    Par contre c'est bête parce que le reste de l'article n'est pas si con que ça...
     
  11. Watchikakonda

    Watchikakonda
    Expand Collapse

    Ce qui est sûr, c'est que les immigrés ou même les personnes qui ont le "malheur " d'être d'origine étrangère ne sont pas considérées comme étant les égaux des Français ou plutôt des Occidentaux en général.


    • Quand Harry Roselmack a présenté le JT pour la première fois, ce n'est ça qui m'a surprise, c'est le fait qu'on en fasse tout un fromage.
    • La délinquance est rattachée aux origines alors qu'elle n'a aucun lien direct avec. Le bon Islam serait l'Islam français (ou européen, ou en tout cas un Islam occidentalisé) alors que les musulmans n'ont jamais eu besoin de vivre dans un pays occidental pour condamner et se battre contre l'islamisme (en Algérie, la population a résisté aux islamistes toute seule comme une grande).
    • Quand certains faits divers se déroulent, les commentaires sur Internet, les commentaires des gens dans la rue témoignent d'une mentalité empreinte de clichés et de stigmatisation. Au lieu de se dire: "mais est-ce bien logique de penser que quelqu'un devient un délinquant du fait de ses origines? Est-ce que ce n'est pas démenti par le bon sens même ou tout simplement par la réalité, par exemple par le fait que dans d'autres pays les délinquants sont des nationaux depuis plusieurs générations?", on se limite à faire un lien "origines étrangères-délinquance" alors qu'il serait tellement simple de réfléchir un peu plus loin... Comme si au fond les gens voulaient se limiter à ce lien.
    • On discute sur la capacité ou non des pays africains à être démocratiques, par exemple, mais personne ne s'es jamais dit dans les médiais: "Ce n'est pas une question de capacités... Les pays africains ne sont pas indépendants depuis longtemps, il faut du temps pour un pays avant de se construire selon son propre modèle. Chercher à en imposer un ne servirait à rien. Les pays dits démocrates ont mis au moins une bonne centaine d'années avant de devenir une démocratie moderne... Les pays africains dont vous vous interrogez sur la capacité à être démocratiques, ça fait même pas 100 ans qu'ils sont indépendants... Et on ne peut pas encore dire qu'ils le soient vraiment avec les pillages de richesse qu'ils subissent ou le paternalisme qu'ils subissent."

    Voici quelques exemples de discours courants en France, que ce soit dans les médias ou au sein de la population.

    Les gens qui produisent le genre de discours dont j'ai parlé plus haut disent: "Je ne suis pas raciste, j'ai de bons amis d'origine maghrébine ou..." mais n'en tirent pas les conséquences logiques. Pourquoi? Est-ce du racisme? Je ne crois pas. De la xénophobie?
    Oui c'est surtout ça, on a peur de la différence et on explique aussi les peurs (peur de l'insécurité par exemple) par la différence (ex: "renvoyez-les chez eux, les immigrés créent de l'insécurité, l'insécurité est liée à l'immigration").

    Tout se passe comme si on partait du postulat qu'il y'avait une infériorité certaine du fait des origines, que les pays censés être moins avancés devaient s'inspirer du fier modèle occidental pour enfin avancer.
    Par contre je ne saurais expliquer pourquoi. Qu'est-ce qui explique cet ethnocentrisme, ce manque d'ouverture, ces préjugés? Peut-être à cause de ce vieux paternalisme hérité du passé colonisateur et qui consiste à penser qu'au fond les immigrés (et spécialement ceux qui viennent des pays anciennenet colonisés) sont bel et bien inférieurs. Qui consiste à penser que ce sont les occidentaux qui ont le bon modèle de vie en société.

    Pour finir, je dirais que ce n'est pas propre à la France. Sans doute que les journalistes anglo-saxons s'interrogent sur le lien qu'on fait par exemple en France entre délinquance et origines mais les pays anglo-saxons ne sont pas moins ethnocentristes avec des relents xénophobes que la France. Ils ne sont pas ethnocentristes sur certains points, ils le sont tout autant sur d'autres.
    C'est un problème propre aux anciens pays colonisateurs ou aux pays impérialistes en général, et un problème qui se manifeste en raison de l'ehtnocentrisme qui en résulte. Et si il y'a cet etthnocentrisme qui en découle, c'est à cause d'une certaine xénophobie inconsciente ou consciente: parfois, les discours produits sont tellement idiots qu'on se demande si ce n'est pas conscient). Parfois on s'inspire tellement des autres pays sur certains points tout en s'abstenant de le faire sur d'autres (ex: il suffit de regarder comment sont considérées les femmes en burqa dans d'autres pays pour se dire que la burqa ne pose pas de problèmes en fait) qu'on se demande si ce n'est pas fait exprès.

    Je pense que la xénophobie à la base de l'ethnocentrisme des médias et des politiques est consciente, mais pas celle à la base de l'ethnocentrisme de la population en général.
     
  12. Dies Irae

    Dies Irae
    Expand Collapse

    (source)

    Que répondre à ça ?
     
Chargement...