L'inflation: c'est quoi le problème?

Sujet dans 'Questions (pas si) cons' lancé par Nastja, le 30 août 2015.

  1. Nastja

    Nastja
    Expand Collapse
    What would Joan Holloway do?

    Hello,

    Je me pose cette question de manière vraiment naïve, c'est pas de la provocation ^^'
    Pourtant on a abordé plusieurs fois le sujet en cours mais honnêtement je ne voyais pas en quoi c'était néfaste (à part pour le cours de la bourse).

    En quoi ça peut être mauvais pour un pays de faire circuler plus d'argent? Et pourquoi les pays le font quand ils doivent s'y résoudre?

    Si une famille qui d'habitude a, par exemple 1000€ de revenus, elle reçoit d'un coup 2000€, elle s'achèterait plus de choses et ferait fonctionner l'économie (à condition que les prix n'augmentent pas).

    Enfin j'ai rien compris et j'ai envie de mettre fin à mon ignorance sur le sujet :)
     
    Adybou, Lis et AprilMayJune ont BigUpé ce message.
  2. Pinceau_

    Pinceau_
    Expand Collapse
    Cherche le divin en toi plutôt que le diable chez les autres.

    Cette question m'intéresse car je me la pose aussi assez souvent, et surtout je ne suis jamais convaincue par la réponse qui implique généralement une dizaine de mecs qui vendent des pommes.

    Du coup je pose ici ma "réflexion" en sachant qu'elle est certainement fausse d'un point de vue économique. Donc n'hésitez pas à me reprendre pour me dire là où je pêche.

    Donc comme tu dis, donner + d'argent aux ménages leur permettrait "tout simplement" de + consommer, ce qui permettrait de relancer la croissance et blablabla (bon, en tant que décroissante je suis contre l'idée, mais au moins ça ferait plaisir aux politiques, soit). Généralement on me répond que "oui mais non" car alors, les gens auraient + d'argent, donc les producteurs augmenteraient leurs prix en conséquence... sauf que ça je le comprends bien dans un système économique de "rareté" voire de monopole, mais il me semble que ce n'est pas le cas (sauf à dire que tous les producteurs d'un même produit s'entendent sur les prix, mais il me semble que cela va à l'encontre d'une loi sur la concurrence ou quelque chose comme ça :hesite:).

    Donc ça c'est ma vision "naïve" du sujet.
    Après, si on observe ce qui se passe dans la réalité, il y a bien de l'argent qui circule "en +", qui est fabriqué, sauf que c'est de l'argent qui va exclusivement aux banques (cf les multiples "plans de sauvetage"), donc là par contre personne ne dit que c'est une "mauvaise inflation", alors que finalement il me semble que le mécanisme est le même. Sauf que la résultat n'est pas celui attendu puisque au final les banques continuent de s'enrichir alors que la croissance ne se relève pas et les ménages ont de moins en moins de pouvoir d'achat.........

    Merci d'éclairer aussi ma lanterne sur le sujet. :happy:

    Et tant qu'on est dans le sujet, je me permets une autre question : c'est quoi le but des plans d'austérité ? Je. Ne. Comprends. Pas. "Alors on va donner moins d'argent aux gens, leur faire payer + d'impôts, et puis on croise les doigts pour qu'ils consomment +..." :ko: Pourquoi ? :ko:
     
    Adybou, Oh, Nastja et 4 autres ont BigUpé ce message.
  3. Primula

    Primula
    Expand Collapse

    Je suis le topic car ça m'intéresse. Et @Pinceau_ , tu as parfaitement formulé le gros paradoxe incompréhensible de la "crise"... On se lamente que la croissance économique stagne, mais comment elle pourrait augmenter avec les gens qui manquent d'argent ?
     
    Adybou, Lis et Pinceau_ ont BigUpé ce message.
  4. Hey_petite!

    Hey_petite!
    Expand Collapse

    Je vais essayer de répondre rapidement avec mes 2 ou 3 connaissances sur le sujet, mais il faudrait compléter.

    Alors l'inflation c'est simplement une hausse générale des prix, cela signifie que la monnaie perd de sa valeur. C'est la baguette de pain qui coûte 1 euro au lieu de 90 centimes, le CD qui coûte 10 euros au lieu de 9, etc, et généraliser à tous les prix. En général inflation ne veut pas dire automatiquement hausse des salaires! Donc quand il y a inflation, généralement, la population perd du pouvoir d'achat (avec le même salaire, une personne peut acheter moins de choses, puisque les prix ont augmenté).
    Après, souvent les salaires sont plus ou moins indexés sur les prix (les salaires augmentent plus ou moins en proportion avec les prix, c'est pour ça par exemple que l'on revalorise le SMIC, pour que les personnes au SMIC garde un pouvoir d'achat à peu près stable).

    L'inflation en économie, en soi, c'est pas vraiment un problème et une inflation modérée est plutôt signe de bonne santé économique. Par exemple, pour les particuliers qui font un prêt, l'inflation peut même être avantageuse (exemple: tu fais un prêt sur 10 ans à 10%. Sauf que dans cette période l'inflation est à 12%. A ce moment là, quand tu as fini de rembourser ton prêt tu as en fait remboursé moins que ce que tu as emprunté puisque la monnaie à moins de valeur maintenant qu'il y a 10 ans!).
    Le problème de l'inflation c'est quand elle est trop forte et anticipée (c'était le cas dans les années 1970, où on est arrivé à une inflation de 13% par an, ce qui est énorme!) car elle donne de fausses informations aux marchés et aux acteurs économiques. En effet les prix augmentent sans arrêt, il est impossible de faire des prévisions de long terme, et les prix ne représentent plus la réalité. Dans ce cas là, les politiques auront pour but de maîtriser l'inflation pour créer de la désinflation (c'est à dire qu'on a toujours de l'inflation, mais moins forte, au lieu qu'elle soit à 13%, elle sera à 10, puis à 7, etc.). Globalement les économistes se sont accordés sur l'idée que l'inflation idéale serait autour de 2% à 4%.

    Parce qu'en fait ce qui est vraiment préoccupant dans une économie c'est pas tant l'inflation que la déflation, c'est-à-dire une baisse généralisée des prix. C'est un peu contre-intuitif, mais, en gros, quand les prix ne cessent de baisser, les gens n'ont plus du tout confiance en leur monnaie, et surtout ils vont sans cesse reporter leur consommation (pourquoi acheter et consommer aujourd'hui, alors que je sais que demain les prix auront baissé?), c'est une spirale déflationniste, car plus les prix baissent, moins les gens achètent, plus les prix baissent, moins les entreprises produisent (pourquoi produire alors que personne n'achètera?), et au final il n'y a plus du tout d'activité économique et il est alors très difficile d'agir (c'est assez technique à expliquer mais on considère qu'en cas de déflation tout moyen d'action de la politique monétaire est neutralisé, que plus rien ne peut être fait).

    Il y a deux ans, ce qu'on craignait en Europe c'était la déflation pas l'inflation!
     
    Oh, Nastja, Lis et 5 autres ont BigUpé ce message.
  5. Melan8

    Melan8
    Expand Collapse
    Madmoizelle me déçoit donc vous ne me verrez plus ici

    Je vais tenter de me souvenir de mes de SES (ça fait 2 ans que j'ai eu le bac.

    @Hey_petite! Pour te compléter, la BCE (Banque Centrale Européenne) a comme premier objectif d'éviter une trop grosse inflation puis la croissance.

    Ensuite du point de vue de l'économie internationale, l'augmentation des prix des ressources dans un pays A va forcer les pays qui veulent acheter ces ressources à se tourner vers un pays B qui vendra ces mêmes ressources moins chères. C'est grosso modo le but d'une politique budgétaire de rigueur. On mise le commerce international pour faire fonctionner l'économie du pays.

    A l'opposé, on a la politique budgétaire de relance. Un pays dépense de l'argent pour aider les citoyens, l’État s'endette mais, comme les citoyens vont plus consommer, les prix vont pouvoir augmenter (car il y a plus de demande) et l’État peut augmenter les taxes comme la TVA sans trop faire baisser la consommation. Il y a inflation. A priori c'est très bien et c'est même comme ça les États-Unis ont réussi à se sortir de la Grande Dépression.
    Mais quand Mitterrand a fait cette politique, ça n'a pas marché car les gens, voyant que les prix étaient moins élevé à l'étranger, ont décidé de ne plus acheter en France. Résultat, l’État s'est endetté encore plus sans pouvoir gagné l'argent des taxes. C'était l'exemple à l'échelle d'un pays qui a une politique économique différente de celle des pays voisins.

    L'inflation peut être très mauvaise si elle s'emballe, c'est l'hyperinflation. Je vais utiliser l'exemple de l'Allemagne dans les années 20-30. L'Allemagne qui entre la guerre et les conditions du traité de Versailles est très appauvrie. Elle décide donc de créer beaucoup de monnaie. Les gens ont beaucoup plus d'argent et donc la demande et les prix augmentent énormément. Finalement la monnaie n'a plus de valeur par rapport aux autres monnaies. (Je me souviens de cette photo où on voit des gens avec des brouettes de billets pour payer un timbre.) D'où la volonté de la BCE de limiter l'inflation.

    Si vous avez des questions n'hésitez pas à me les poser, je tenterais de vous répondre avec mon bac ES.
     
    Oh, Nastja, OpiumDiary et 2 autres ont BigUpé ce message.
  6. Primula

    Primula
    Expand Collapse

    @Hey_petite! : je trouve ton explication très claire ! :)
     
    Hey_petite! a BigUpé ce message
  7. Nastja

    Nastja
    Expand Collapse
    What would Joan Holloway do?

    @Hey_petite! et @Melan8
    Merci pour les explications :)

    Ce que je ne comprends pas c'est: si le prix de la baguette augmente, c'est le boulanger qui gagne plus, non? Donc son PA à lui augmente?
    Ou c'est parce qu'il a payé sa farine plus chère, parce que le blé a augmenté... Mais dans ce cas-là il y a quelqu'un qui a récolte les bénéfices de l'augmentation?

    Sinon pour la déflation c'est bizarre... moi quand je vois qu'un truc a baissé je me jette dessus pour l'acheter. Pourquoi les gens attendraient de voir si ça baisse alors que ça risque de remonter?

    (vraiment désolée si les questions font cruche :s )
     
    Primula a BigUpé ce message
  8. Melan8

    Melan8
    Expand Collapse
    Madmoizelle me déçoit donc vous ne me verrez plus ici

    @Nastja Dans le cas où le prix de la farine n'augmente pas, le boulanger va éviter de monter ses prix pour pouvoir être en concurrence avec les autres boulangers, sauf si il se retrouve dans une situation de monopole ou si il s'entend avec les autres boulangers du coin pour qu'ils augmentent tous leurs prix. Mais dans ce cas, même si son commerce fait plus de bénéfices il peut investir dans un nouveaux four, par exemple, pour augmenter sa productivité. Et si il décide d'augmenter sa paye, peut-être que son pouvoir d'achat augmentera mais au détriment de tous ses clients donc il y aura plus de personnes dont le pouvoir d'achat aura baissé que de personnes dont le pouvoir d'achat aura augmenté.

    Si le prix du blé monte, c'est en général à cause de mauvaises récoltes. Le cultivateur aura moins de récoltes mais comme la demande sera la même pour moins de blé, le prix augmentera car le blé sera plus rare. Et peut-être que le cultivateur compensera sa perte de récolte par le prix de vente du reste de sa récolte.

    Pour la déflation, je pense que si les gens attendent pour acheter, c'est qu'ils voient qu'il y a une tendance à la baisse des prix et qu'ils préfèrent attendre que les prix soient encore plus bas même si il peut remonter. C'est un peu comme parier, c'est risqué mais si ça marche ça vaut le coup.

    Et non tes questions ne font pas cruche, c'est normal de se poser des questions. :)
     
    Spill a BigUpé ce message
Chargement...
Sujets similaires
  1. starmania___
    Réponses :
    0
    Affichages:
    563
  2. melanaka
    Réponses :
    1
    Affichages:
    733
  3. Wayzea
    Réponses :
    56
    Affichages:
    6159