Veille permanente racisme, xénophobie...

Sujet dans 'Veilles permanentes' lancé par katnissvsw, le 18 novembre 2012.

  1. Ameera

    Ameera
    Expand Collapse

    #7573 Ameera, 10 janvier 2019
    Dernière édition: 11 janvier 2019
    Little Moi-Même, Rosenrot_, Asilentio et 4 autres ont BigUpé ce message.
    ----- Publicité -----
  2. Allitché

    Allitché
    Expand Collapse
    Si un jour tu peux vivre un truc en non-mixité, vas-y fonce c'est trop bien

    @Ameera parce que les gens pensent encore en cases coloniales: t'es forcément noir.e d'Afrique, jaune d'Asie, mais iels te le diront pas parce que y a pas eu d'histoires coloniales, y a pas de mouvements de migration (forcée ou pas) des peuples, y a pas eu des gens qui ont bougé d'un pays d'un autre par hasards de la vie (genre tomber amoureuxse)... :rolleyes:
    du coup, la plupart des gens pensent que l'ethnicité(s) (supposée d'ailleurs souvent), la citoyenneté(s), nationalité(s), langue(s), culture(s), bouffe(s), c'est la même chose :dunno: à ça, rajoute des suppositions de classe sociale et de revenus (notamment à travers l'habillement) et autres projections misérabilistes racistes mais aussi les nouveaux riches asiatiques, bah avec toussa les gens pensent savoir à ta gueule qui tu es.
    D'ailleurs en parlant de gueule, MAIS TA GUEEEEULE :troll:

    Perso chuis tellement habituée à passer pour l'étrangère de service que je suis parfois à deux doigts d'applaudir (méchamment) les gens qui ont compris que la vie ça pouvait être complexe et qui ne font pas de suppositions (mais sérieux, c'est rare) :lol:
     
    Azurhibis, AngelTen Richard II, Kand'x et 14 autres ont BigUpé ce message.
  3. Little Moi-Même

    Little Moi-Même
    Expand Collapse
    Life's short, spend it happy!

    Je rajouterai qu'en tant que femme noire on me voit quand même casi systématiquement comme une "banlieusarde errante" (je suis de banlieue hein c'est bien la banlieue) mais dans l'imaginaire collectif ça l'est beaucoup moins tiens. Ou comme une immigrée fraîchement arriver en France. Lorsque les gens veulent sociabiliser, ils le font en me parlant en argo, ne s'attendent pas à ce que je sois "éduquée" évidemment et pense m'apprendre la vie dans mon propre pays.. De même, si je suis avec une autre personne de ma couleur ou ayant un faciès maghrébin très marqué.:rolleyes:

    Par contre, si je suis en présence de blancs je suis "la bonne noire cultivée qui s'en est sortie". Leur présence me "valide" en tant que "personne peut être un peu plus intéressante que ce que l'on pense". En présence d'une personne racisée non noire (le plus souvent asiatique hein) alors là je deviens américaine, on me parle en anglais et on pense que je suis aisée et éduquée et que je viens pour visiter...

    Dooooonc. C'est intéressant hein. Les clichés.

    EDIT: et évidemment on me parle différemment selon les quartiers également..
     
    #7575 Little Moi-Même, 11 janvier 2019
    Dernière édition: 11 janvier 2019
    Azurhibis, Oh, Evanesco et 19 autres ont BigUpé ce message.
  4. Nourriture

    Nourriture
    Expand Collapse

    Salut !

    @Little Moi-Même J'ai eu aussi le sentiment d'être "l'exception cultivée", surtout l'exception "éduquée" pendant mon parcours scolaire.
    Mais je n'ai pas du tout réalisé tout cela à l'époque. J'avais des amies qui sortaient des opinions relevant du racisme ordinaire (entre autres) et lorsque j'exprimais mon désaccord et parlais de ma propre expérience / avis, j'entendais des "toi ce n'est pas pareil, tu es éduquée" ou "tu penses différement à cause de ton éducation mais les autres, c'est comme ça". J'étais interloquée et déçue sur le coup, mais en y repensant je trouve cela ahurissant et très énervant. Ils m'amputaient le fait de pouvoir penser en tant qu'individu. Mes avis, goûts, croyances ou style de vie devaient forcément relever de ceux d'une communauté culturelle jai l'impression.
    Et de même, cela m'est déjà arrivé que des français me parlent en anglais dans la rue.
     
    Kaeloolagrenouille, Oh, -Arwen et 9 autres ont BigUpé ce message.
  5. Ana-Esperanza

    Ana-Esperanza
    Expand Collapse
    Nope.

    C'est marrant je l'ai toujours ressenti dans l'autre sens. Les gens qui me disent ce genre de choses (en général c'est "je me doutais pas que tu étais si intelligente !") arrivent à voir mon individualité uniquement en contraste avec les autres noirs, qui eux sont un monolithe. Ils ont parlé avec moi, pas avec les autres, du coup pour eux je suis l'exception. Au lieu de s'imaginer que dans nos groupes sociaux (les noirs, les africains, les asiatiques, les asiatiques de l'est, les "étrangers", toutes ces catégories mouvantes qu'on nous attribue) on est une somme d'individus, ils vont toujours penser qu'on est identiques, jusqu'à ce que l'un de nous "sorte du lot" à leurs yeux, et alors la logique voudrait qu'ils en concluent qu'on est tous différents, ou vraiment s'il insistent à nous voir comme tous pareils ils devraient conclure qu'on est tous très intelligents/cultivés/..., et pourtant ils en viennent toujours à la conclusion que la personne intelligente, c'est elle l'exception.



    ____
    Sinon aujourd'hui j'ai entendu une kiné demander à ma kiné si on était sœurs. Et j'ai entendu qu'elle lui avait demandé plus tôt si une autre dame était sa mère. Elle a dit "j'ai du mal avec ça".
    Ils sont sérieux ces gens en fait ? "J'ai du mal" avec quoi ? Le fait qu'on n'est pas tous de la même famille ?
     
    Kand'x, Rowenaluna, Oh et 21 autres ont BigUpé ce message.
  6. Ameera

    Ameera
    Expand Collapse

    Tout à fait d'accord avec toi @Ana-Esperanza : on est l'exception à la règle mais jamais cette exception ne sera suffisante pour remettre en question leur préjugés racistes.
    On devient même la curiosité du moment: "ah ouais tu travailles dans le milieu du blablabla?" "ah bon tu as fait l'école machin truc?" , "tu connais machin? tu as travaillé avec truc?" et les questions sont de plus en plus intrusives à force qu'ils se rendent compte à quel point "tu n'es pas comme les autres": ""ah mais tes parents font quoi?", "tu es de quelle religion??" pour trouver "la faille" dans ton background ethnique/religieux qui a fait que tu es si ""extraordinaire"".
     
    spotlessmind, Evanesco, Kand'x et 16 autres ont BigUpé ce message.
  7. Emenulis

    Emenulis
    Expand Collapse
    What will grow crooked you can't make straight.

    Coucou à toute.s,
    J'avais publié il y a un an ou deux concernant le développement/la mise en place d'un magazine un peu plus inclusif ; parce qu'ici franchement..
    Je pense qu'il en existe déjà mais j'ignore si la sphère francophone s'y retrouve.

    Des suggestions, des intéressées ?
     
    Kand'x, Evanesco, Allitché et 2 autres ont BigUpé ce message.
  8. Sukye

    Sukye
    Expand Collapse

    Rosenrot_, Evanesco, cryhouse et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  9. CaraNougat

    CaraNougat
    Expand Collapse

    Ca vous arrive d'avoir l'impression de devoir passer après une autre personne de votre groupe ethnique/race pour réparer des dégâts ? C'est une sensation que j'ai de plus en plus souvent, même si ce n'est jamais pour des choses graves.

    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !

    D'ailleurs, dans la même veine

    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !

    Après peut-être que c'est moi qui suis trop inattentive et ne réalise pas toutes certaines choses, ou que je vie dans le déni, comme dit ma mère :dunno:
     
    littlecassy, Eleïa, Allitché et 12 autres ont BigUpé ce message.
  10. Cépamoi

    Cépamoi
    Expand Collapse
    Absente en ce moment

    @CaraNougat
    C'est quand même bizarre que tes amies réduisent "les femmes noires" à ce qu'en dit une femme noire :ninja: C'est une attitude qui rejoint la phrase "tous les mêmes", où le processus de stéréotype écrase les individualités. C'est inconscient mais peut-être que leur poser la question les feraient réfléchir sur leur démarche ?

    Pour les personnes concernées, ca renvoie à l'intégration des stéréotypes qu'on leur renvoie et aux normes que seuls peuvent choisir les dominants, normes que les groupes qui les voient comme groupes de référence intègrent (si on excepte les innovations de la minorité qui visent à remplacer ces normes par les leurs et dans lequel se place l'antiracisme). Parler aussi peut débloquer des choses (ça peut être source de conflit aussi).
     
    littlecassy, Rosenrot_, Eleïa et 9 autres ont BigUpé ce message.
  11. Ameera

    Ameera
    Expand Collapse

    Je ne sais pas si ca rejoins vraiment ce que tu dis @CaraNougat , mais j’ai connu des personnes racisées qui avaient l’air de prendre les prejugés que les blancs ont sur elles comme des compliments, ce qui me herissait le poil comme vous ne pouvez pas imaginer. Par exemple je connaissais une fille maghrebine qui s’est faite draguer en etant comparée à Jasmine et qui s´est sentie flatée, pour elle, lui dire « ohhh c’etait l’aid hier où sont les gateaux? », c’est pas du tout problematique, les questions sur la religion et les reponses toutes faites du genre « ah mais je connais machine elle m’a dit que « « vous » » n’avez pas le droit de faire tel truc » ca montre qu’on vit dans une societé cosmopolite et que les blancs s’interessent aux autres cultures. C’est peu etre bizarre a dire mais j’avais l’impression qu’elle adorait correspondre a l´image que les blancs se faisaient de la fille « arabe »: coquette, « « orientale » » (ce mot Je peux pas ), soumise, qui sait faire de bons petits plats, qu’on peut draguer mais qu’on peut difficilement mettre dans son lit etc. je ne connais pas toutes les maghrebines on est bien d’accord et je ne pretend pas savoir mieux qu’elles comment elles devraient repondre du racisme, mais j’avoue que la maniere dont certaines se comportent (et je ne parle que de celles que je connais) me laisse perplexe.
    (Desolée pour les fautes je suis sur telephone)
     
    Allitché, Azurhibis, Mamy_Plug et 9 autres ont BigUpé ce message.