Franchement, déjà ça m'agace quand on critique Lady Gaga ou Madonna sur leur mégalomanie alors que L'ÉCRASANTE MAJORITÉ d'artistes créent ce genre de personnages et se mettent en scène (et d'ailleurs c'est très présent dans le rap de se la "péter" et tout le monde justifie ça, alors pourquoi pas ici ?), et ça m'énerve parce que Beyoncé elle se prend pareil avec les trucs racistes en plus
 
@Emenulis ouais si je suivais pas des féministes inclusives, j'aurais complètement zappé les prestations de Lady Gaga. Il y a aussi toute une analyse à faire sur ses paroles qui ont pas mal de lgbtphobie et racisme intégré :erf: (il faut que je retrouve la critique)
Bon et il faut pas être dupe, l'argent, ça reste la liberté et l'indépendance dans notre société. Je crois qu'on n'est pas trop dupes, ce qu'on reproche à ces artistes noires et de couleur, c'est d'avoir brisé les plafonds de verre.

@Mukru bonne remarque et on dirait bien que ça va par couche. Si t'es une nana déjà ça chauffe pour toi alors une nana noire :facepalm:

@abou333 je suis assez d'accord, c'est pour ça que je dis que la maternité doit être réabordée par les féministes. Parce que faut être mère, mais mère selon les canons sociétaux. Si t'es mère célibataire pauvre, si tu vis de ta sexualité, si tu fais une dépression, si tu passes par des phases de rejet et regret de ta maternité, et j'en passe des meilleures, tout ça c'est être des mauvaises mères. Alors que bon, on vit pas non plus dans un monde facile pour les mères :dunno:
je crois que si on arrive à respecter les mères, bah on arrivera au point qu'on reconnaîtra les femmes comme des alter ego des hommes et alors on respectera les femmes avant tout, peu importe si elles sont mères ou pas.
(pardon pour le propos binaire par contre :-/ )
 
J'ai beaucoup aimé le show, j'ai trouvé Beyoncé magnifique personnellement, bien que je la connaisse peu (genre je sais juste qu'elle était réputée pour un bon popotin et pour son titre "Single Ladies", voilà...).
Par contre je n'ai pas trop aimé la chanson qu'elle a interprété, ça ne m'a pas transportée on va dire.
Bref c'était beau!
 
Je ne sais pas trop comment formuler ma pensée mais je vais tenter, c'est pas gagner. Ce qui me gène dans cette histoire c'est qu'on a une femme enceinte qui monte sur scène. Alors oui, bien sûr, une femme peut très bien vivre sa grossesse et n'est pas "malade" comme on peut parfois l'entendre. Mais j'ai l'impression que c'est une image qu'on nous montre souvent (pas forcément sur une scène mais plutôt "je suis enceinte et je peux continuer à travailler/chanter/faire de la politique..." et dès l'accouchement passé hop au taquet et prêt à reprendre le boulot).
Hors il y a des femmes pour qui la grossesse se passe mal. Des femmes malades pendant leur grossesses. Et d'autres qui sont très fatiguées mais refusent de s'arrêter parce que "c'est pas parce que je suis enceinte que je dois m'arrêter, je suis pas malade", qui a mettre en danger sa santé ou celle de son bébé.
Je ne pense pas qu'on ai besoin d'une nouvelle vision d'une femme enceinte et qui est capable de continuer à travailler ou à faire des performances, mais plutôt montrer aux femmes que parfois oui quand on est enceinte il faut s'avoir s'arrêter, pour soi, pour son enfant... Et qu'il n'y a pas de honte à avoir là dedans, que ça peut être normal.
Il faut que la société admette qu'une personne enceinte peut s'arrêter de travailler, que ce n'est pas de la fainéantise (comme j'ai pu l'entendre "ouai elle est enceinte pour le congé maternité").
 
@Kopses Je suis tout à fait d'accord avec toi, il faut que les deux forment co-existent, mais j'ai plus l'impression pour le moment, et ça reste mon impression, que depuis quelque temps on nous montre plus la version "une femme enceinte doit continuer à travailler/toute autre activité courante", parce que sinon c'est une fainéante. Après ce n'est que mon ressenti. Et ça s'en ressent par exemple pour une femme qui cherche du travail, ou à un contrat, certaines peuvent même redouter d'annoncer leur grossesse à leur employeur. Quand on aura accepté que toutes les femmes vivent leurs grossesses comme elles l'entendent/le peuvent/le ressentent... (C'est super brouillon ce que j'écris)
Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
 
@Manhole je ne pense pas que ce ne soit qu'une impression... il y a une forte pression pour que les femmes assument et leur maternité et leur carrière professionnelle (le productivisme capitaliste tout ça), du coup ce n'est pas très étonnant que les représentations de femmes épanouies l'emportent. En plus, ça crée aussi cette injonction qu'une femme doit rester belle et sexy pendant sa grossesse (j'avais lu une analyse pertinente sur à quel point la première grossesse de Kate Middleton correspondait bien à cet idéal et pourquoi du coup les médias anglais avaient tant raffolé de la prendre en photos. Il y avait même eu une dangereuse mode de l'imiter, et certaines personnes en étaient à la limite de se mettre en danger. Donc oui je suis d'accord que c'est pas innocent la représentation que le système donne de la grossesse :erf: )
 
On a vu Beyonce dans son clip "hold up" et ses récentes photos toute vêtue de jaune et enceinte . Son clip et ses photos font references aux œuvres et dessins représentant Oshun, une divinité de l'amour et de la fertilité, croyance du peuple Yoruba du sud ouest du Nigeria . Osogbo est une ville au Nigeria qui a également le Osun-Oshogbo (une forêt) qui contient plusieurs sanctuaires et œuvres d'art en honneur de Oshun; cette forêt a été désigné site patrimoine mondial par l'UNESCO en 2005.
Oshun est très importante pour les femmes dans la culture du peuple yoruba du Nigeria . Ceux qui veulent des enfants et qui peuvent souffrir d'infertilité invoquent Oshun. Elle est associée chez les femmes Yoruba aux concepts de la féminité, de l'unité et le pouvoir des femmes. D'ailleurs les peuples cubains et brésiliens issus pr bcp du Nigeria par l'esclavage prient cette déesse nigerianne et célèbre chaque année cette divinité qui est habillée en jaune. Quant à la chanson "Love drought" qu'elle a chanté ce soir, la scène de la traversée du fleuve ds le clip fait référence au peuple igbo du Nigeria. Des esclaves igbo se sont rébellés à bord d'un navire les ramenant aux au 18eme siècle . Ils ont préféré la mort et la liberté plutôt qu'à la captivité dans un pays qu'ils ne connaissaient pas et c'est pour cette raison qu'en sortant du navire, ils marchèrent dans l'eau jusqu'à la noyade en chantant les hymnes de leur culture. Les Igbo et Yoruba St connus pr être fiers, robustes et résistants au Nigeria. L'endroit où les esclaves igbo se sont suicidés ensemble s'appelle " Igbo Landing" en Georgie (île Saint Simon). "
@Emenulis Je suis un peu perdue par rapport à ton post et la symbolique qui est décrite. En lisant Things Fall Apart de Achebe et Half of a Yellow Sun de Adichie il est mentionné plusieurs fois que avant (je ne sais pas exactement quand mais 18ème siècle il me semble, avant l'arrivée des "missionnaires"), chez les Igbos, les jumeaux étaient tués peu après la naissance, car ils étaient considérés comme maudits. Du coup, Beyoncé étant enceinte de jumeaux, cette symbolique me laisse un peu perplexe :ninja:
Je crois que chez les Yorubas les jumeaux sont au contraire considéré comme ayant des pouvoirs surnaturels et la mort de l'un d'eux était plutôt considéré comme un très mauvais signe.
Je ne suis pas experte sur le sujet mais j'avoue que du coup je ne suis pas sure de comprendre la symbolique présentée.
 
Alors j'aurais peut-être du ajouter une précision dans mon précédent commentaire, ça m'aurait surement permis de ne pas être accusée de "white feminism".
Quand je disais que faire l'éloge de la fertilité me paraissait stupide, je pensais surtout au fait qu'on vit sur une planète surpeuplée, et que je trouve qu'il est inconscient d'inciter les gens à continuer de procréer. Je ne me félicite pas de savoir qu'une femme, noire ou blanche, s'apprête à avoir des jumeaux, et je ne suis pas touchée quand Beyoncé met en scène une flopée de petits enfants qui dansent autour d'elle, comme si c'était la plus belle chose qui puisse nous (les humains) arriver. Mais après, ça reste mon avis de personne écologiquement concernée.

En ce qui concerne la discussion sur l'acceptation ou non de la mégalomanie d'un artiste, il n'a jamais été sous-entendu que Beyoncé avait inventé la mégalomanie ou qu'elle était la seule à l'être. Est-ce pour autant qu'on ne peut pas se permettre de relever le fait qu'elle le soit parfois ? Je crois que personne n'a dit ici "Ah oui non mais Lady Gaga (ou telle autre autre chanteuse blanche), elle par contre, elle est complètement mégalo et vaine, mais je l'adore !!"
Aussi, quitte à être mégalo, autant que ça serve à quelque chose. Je ne suis pas totalement ignorante, et même si je ne suis pas du tout calée sur le sujet, je suis consciente que les femmes noires rencontrent, entre autre durant leur maternité, des problèmes que les femmes blanches ne rencontrent pas. Et que Beyoncé ait voulu, symboliquement ou non, aborder cette question pendant les Grammys, c'est tout à son honneur, et ça prouve encore une fois son implication politique en tant qu'artiste et en tant que femme noire.
Sauf que là, et désolée si je me répète, j'ai l'impression qu'elle mettait en avant, non pas une culture, non pas une cause, pas les femmes, pas les femmes noires, pas les difficultés d'une grossesse, etc, mais sa personne, juste elle, la méga-star Beyoncé. J'ai du mal à entendre un message POUR les femmes. J'arrive pas à entendre "regardez comme vous pouvez être belles enceintes", mais plutôt "regardez comme je suis belle enceinte". C'est ainsi que je le ressens. Mais je suis peut-être à côté de la plaque hein ! Peut-être aussi que je ne suis pas celle qu'elle vise et que du coup, je passe complètement à côté de ce qu'elle veut dire.

Je trouve dommage qu'on me réponde tout de suite "si t'aimes pas Beyoncé et que tu comprends pas ce qu'elle représente, qu'est-ce que tu fous là ?". Parce que justement, j'aime bien Beyoncé, son talent et son activisme. Et si elle avait été blanche, j'aurais pensé la même chose. Ce n'est pas parce qu'elle est noire que je vais m'obliger à aimer la façon dont elle se met parfois vainement en avant.
Quand d'autres artistes le font, ça m'agace tout autant. D'ailleurs, le terme "agacé" est un peu too much. Au mieux ça m'indiffère, au pire ça me déçoit.
Bien sur, quand elle poste ses photos, enceinte, nue, sur Instagam, il y a derrière ça un truc qui dit "fuck yeah, ceci est mon corps de femme, noire et enceinte !". Mais peut-on quand même reconnaitre l'égo qu'il y a derrière une telle mise en scène et le questionner ? Beyoncé, qui est devenue la star qu'elle est, pas seulement par sa musique mais aussi par ses engagements, ne profite-t-elle pas de sa lutte pour continuer à dorer son blason/confirmer son statut de reine de la musique US ? C'est l'impression qu'elle peut me donner avec une prestation comme celle des Grammys ou elle se fait représentation d'une déesse.

Aller sur un forum et tous/tes y dire "Ouais, c'est génial, j'adore, c'était parfait", c'est chiant.
Aller sur un forum et tous/tes y dire "C'est de la merde, je la déteste, c'est une grosse conne", c'est complètement con.
Mais là, j'avais envie de partager un avis sur la prestation à mes yeux décevante d'une artiste que j'apprécie habituellement. Ça ne me semble pas complètement illégitime.

Mais s'il vous plait, ne me dites pas que je suis ce genre de personne qui refuse qu'une femme noire ait du succès et de la fierté pour ce qu'elle est ou ce qu'elle fait, car ça n'est absolument pas le cas. Je ne reproche évidemment rien à sa fierté. Je regrette juste la façon dont elle la met en scène.
 
@Kopses Ah oui les jumeaux ne sont plus du tout vu ainsi par les Igbos (et c'est tant mieux hein, team jumelles representz :cretin:).
Après je me doute bien que cette partie de la symbolique n'a pas été reprise, mais comme la symbolique renvoie aux rébellions Igbos du 18ème siècle (et effectivement cette symbolique de la mort et de la liberté plutôt que de la captivité dans un pays inconnu est très belle), j'avoue que direct j'ai fait le parallèle avec la gémellité telle qu'elle était considérée à cette époque par les Igbos et de la grossesse gémellaire de Beyoncé (puisque la grossesse avait quand même l'air d'être le thème central de la prestation :P).
Bon après c'est ma sur-interprétation du truc, et c'est aussi parfois le souci quand on fait un mix de plusieurs symboliques, mais voilà ça m'a fait tiquer :shifty:
Je veux bien aussi quelqu'un pour nous éclairer :d
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes