Je conseillerais de te diriger vers une association de familles de personnes LGBT où on peut parler et recevoir écoutes, et conseils si on en demande (comme Contact en Ile-de-France?) (ou quelque chose genre PFLAG aux US? je connais moins mais l'idée générale est la même). Eux sauraient répondre et rediriger vers des médecins et des psy chiatres/chologues compétents, je me dis.

Exactement :) Désolée parce que mon message initial était un peu sec, mais en fait je voulais être rassurante : si vous avez un jour un enfant qui souffre de dysphorie de genre, vous ne serez pas toutes seules <3 Il y a plein d'associations pour vous conseiller, et il y a des médecins, des psychologues et endocrinologues spécialisés sur la question qui saurons vous guider afin de faire les meilleurs choix pour vos enfants !
 
Je dirais d'autant plus que si le désir de transition se manifeste dans l'enfance, dans un premier temps juste voir avec l'enfant pour qu'il puisse s'habiller comme iel le veut, se faire appeler et genrer comme iel le veut, c'est déjà des choses sans conséquences lourdes qu'on peut mettre en place le temps de voir venir à l'adolescence, et une bonne manière de s'assurer que le désir se maintien.
Ca me parait être un processus plutôt rassurant et moins impressionnant que ça n'en donne l'air vu de l'extérieur.

Et c'est encore l'occasion de rappeler que parmi les personnes trans un certain nombre ne désirent pas forcément prendre de traitement et encore moins subir d'opérations. Conserver un discours d'inclusion qui vise à mettre tout le monde à l'aise quant à la recherche de son identité, c'est justement sortir de cette vision binaire et psychiatrisante alors qu'il s'agit avant tout d'une problématique qui concerne l'identité et la liberté (personne cis qui n'a besoin de rien vs personne trans qui va "faire la totale")
Donc, plus on est ouvert sur la transidentité, plus on laisse la place et la possibilité aux personnes de gérer ça à leur sauce et d'avoir des parcours de transition beaucoup moins invasif médicalement que ce qui a pu être une norme jusqu'à maintenant.
Et ça vaut aussi pour les enfants, si y'a moins de crispation autour de la recherche identitaire des enfants, la question de la médicalisation de la transition peut devenir vraiment secondaire dans beaucoup de cas.


+ concernant la détransition, ça a été argument plusieurs fois avec des sources et tout, mais si effectivement on compte dans les taux de détransition les personnes qui arrêtent la prise d'hormone au bout de quelques mois ou quelques années, c'est quelque chose de très courant chez les personnes trans masculines, tout bêtement parce que les caractéristiques sexuelles secondaires les plus désirées sont permanentes une fois qu'elles sont là (pilosité faciale et voix).
C'est une question vraiment importante que les médecins devraient prendre en compte, parce qu'on est vraiment peu informés sur cet arrêt d'hormones et c'est compliqué d'en parler à son equipe médicale.
J'ai un pote qui voudrait porter un enfant d'ici un ou deux ans et qui a réduit de lui même ses dosages en vu d'arrêter provisoirement le temps de la grossesse, parce qu'il n'ose pas en parler avec son endocrinologue qui pourrait refuser par la suite de le suivre, et à du faire toute ses recherches lui même pour s'assurer que tout sera ok pour lui et pour son enfant. Ca, c'est une situation dangereuse, qui est directement induite par la méconnaissance de la diversité des parcours de transition !

Donc typiquement, si ces situations là sont comptabilisées comme détransition, on passe completement à côté du point : il y a bien eu transition, avec succès, et sans regrets.
 
Dernière édition :
@AprilMayJune
Merci beaucoup pour ta réponse. Après quand je dis que je sais pas comment je réagirais c'est par rapport à la prise d'hormones. Je suis infirmière psy et actuellement en études médicale pour être gynéco (et accepter de faire les pitins de stérilisation aux gens de 18 ans qui le demandent !!!! Et aussi les ivg sans juger...).

@MissMachine
Merci beaucoup. Et je suis totalement d'accord avec toi sur les personnes intersexes. On en parle pas assez et après lecture de nombreux témoignages c'est clairement des violences obstétricales inutiles et un total mépris de la souffrances des jeunes enfants qui le subissent. Surtout que les opérations sont totalement inutiles.

Sinon je rebondis juste sur les chirurgies du visage mais les hormones ne jouent t'ils pas le rôle de féminisation justement pour les transitions mtf ? J'ai quelques amis trans qui ont vu leurs visages vraiment transformés en à peine un an sans chirurgie. Et de plus il me semble au vu des mouvements que j'ai suivi sur Twitter, la transition n'a pas à être médicale pour être légitime et que les chirurgies répondent à des stéréotypes de genres bien établies par les normes sociétales (après tout des personnes assignées femmes à la naissance ont parfois aussi un visage plus masculin pour les normes sociétales). Après je comprends tout à fait que cela peut etre source de dysphorie importante et que le cispassing a une importance pour certains pour se sentir légitimes. Disons que c'est un autre combat que de déconstruire tous ces stéréotypes de genres, et pas forcément que pour les luttes trans mais pour les luttes féministes tout court car ils sont sources d'injonctions et d'oppressions.

Concernant la detransition, de toute façon, même si cela arrive à un adulte ayant transitionné à l'adolescence, la souffrance sera quand même moindre si l'ado a été accompagné dans son identité. Être fluide et se questionner sur son identité est normal, se tromper est aussi légitime, surtout à une période trouble comme l'adolescence où on se questionne sur son identité et ce n'est pas grave. Puis comme disait @Querencia la plupart des detransition sont dues à l'environnement hostiles des personnes trans, qui malgré le désir d'être soi ne supportent pas les souffrances et la stigmatisation associées à la transition par la société. Le pourcentage est déjà faible de detransition mais le pourcentage réel de detransition est encore plus faible. Donc si la personne est accompagnée par ses proches, ça ne devrait pas être une source importante de souffrances. Si vraiment les transphobes et les TERF s'inquiétaient des risques psychologiques, elle le ferait au vu du nombre hallucinant de suicides et de dépressions des personnes trans déjà existants...c'est complètement hypocrite.

Bref merci à vous pour vos messages et surtout protégez vous et prenez soin de vous. Ayant bossé en CMP, je fais mon max pour former mes collègues ignorants sur le sujet et franchement il y a énormément de boulot !!!! De plus cette année je vais faire des remplacements pour les sous en tant qu'infirmière scolaire en parallèle des études meds, j'espère aussi pouvoir agir sur ce domaine dans les collèges/lycées où je vais intervenir.
 
@MissMachine
Sinon je rebondis juste sur les chirurgies du visage mais les hormones ne jouent t'ils pas le rôle de féminisation justement pour les transitions mtf ?

Il me semble que la forme du crâne est assez peu affectée par les hormones, et que c'est surtout ça que les opérations de féminisation du visage visent à modifier. (genre, une mâchoire assez carrée, des pommettes saillantes qui creusent les joues, etc...)

Après, encore une fois, je suis cis, mes connaissances sur le sujet sont limitées à ce que j'ai appris par le biais de personnalités trans que je suis, qui ont chacune un vécu différent et une relation différente à leur genre. Le mieux reste de se renseigner auprès des personnes transgenre elles-mêmes :fleur: Typiquement, je n'avais pas pensé à toute la question de la sur-médicalisation évoquée par @Olduvaï
 
Je dois quand même dire que les manifestations de solidarité m'emeuvent beaucoup et témoignent quand même d'une évolution dans nos sociétés que je ne soupçonnais pas.

Y'a encore dix ans quand j'étais ado la question trans m'était totalement inconnue et jamais j'aurai pensé que des gens random prennent position à ce point alors qu'ils sont employé.es et vulnérables.

Bouhouhouhou

(Sinon il me semble que sur le topic de l'article qui a été clôturé, à la toute fin un personne qui travaille dans l'édition avait posté un message ultra interessant sur le devoir de protection des editeurices envers les jeunes lecteurs par rapport à la personne réelle que peut être un auteur ou une autrice au delà de son oeuvre, il faut aller le lire !)
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes