J'ai adoré cet article, vraiment ! Je trouve que cette MadZ décrit très bien ce que l'on peut ressentir (oui je fais partie du club :cretin:) et surtout les questions assez agaçantes des autres ! J'ai souvent ressenti une intolérance à cet égard (de la part des hétéros comme des homos) vraiment cette idée que tu décris si bien, du style "C'est juste que tu sais pas te décider !".
Bref merci pour cet article. :puppyeyes:
 
Oh une licorne! :gnih: (Ceci est un petit surnom "affectueux" donné aux bi pour ce moquer du fait que personne ne croit en leur existence).

Merci pour ton témoignage, ça fait du bien d'avoir quelqu'un qui rappelle que oui être bi c'est possible et non ce n'est pas une passade/de refoulement/de l'inconstance.

Oui il est possible d'avoir du désir sexuel pour les hommes ET pour les femmes!

Sinon pour la blague, en seconde j'ai sérieusement hésité entre L et S :yawn:
 
Je ne dirais pas que ça n'existe pas mais plutôt que tout le monde l'est. Il me semble que tout le monde peut à un moment ou à un autre être attiré, avoir des sentiments amoureux pour quelqu'un du sexe opposé ou du même sexe. Sauf que la culture nous pousse plutôt en tant que femme à être réceptive à nos désirs et sentiments envers les hommes et à écarter l'attirance envers une femme. Je pense que c'est une sorte d'auto-persuation qui empêche la plupart des gens (moi y compris de se reconnaitre bi-sexuel). Un peu comme lorsqu'on est dans une relation sérieuse et épanouissante, on n'a pas l'impression d'être attirée par d'autres personnes...

Bref, je pense surtout que les personnes qui se découvrent bi-sexuelles sont celles qui n'ont pas vraiment intégré cette "norme" de ne désirer qu'un seul sexe ou pour le dire de manière positive celles qui écoutent plus l'ensemble de leurs désirs et sentiments.
 
marie-obrigada;4265742 a dit:
Je ne dirais pas que ça n'existe pas mais plutôt que tout le monde l'est. Il me semble que tout le monde peut à un moment ou à un autre être attiré, avoir des sentiments amoureux pour quelqu'un du sexe opposé ou du même sexe. Sauf que la culture nous pousse plutôt en tant que femme à être réceptive à nos désirs et sentiments envers les hommes et à écarter l'attirance envers une femme. Je pense que c'est une sorte d'auto-persuation qui empêche la plupart des gens (moi y compris de se reconnaitre bi-sexuel). Un peu comme lorsqu'on est dans une relation sérieuse et épanouissante, on n'a pas l'impression d'être attirée par d'autres personnes...

Bref, je pense surtout que les personnes qui se découvrent bi-sexuelles sont celles qui n'ont pas vraiment intégré cette "norme" de ne désirer qu'un seul sexe ou pour le dire de manière positive celles qui écoutent plus l'ensemble de leurs désirs et sentiments.
Je suis assez d'accord. Quand j'y réfléchis, je trouve la bisexualité plus "logique".

Comme ça a été dit, je trouve que la bisexualité permet vraiment de prendre en compte la personne (dans le sens la personnalité), qui pour moi n'est pas déterminée par le genre.

Bon après, ça ne m'empêche pas de n'être physiquement attirée que par les zizis...
 
Très bon article !
Je suis également bi mais ce n'est pas quelque chose que j'ai accepté facilement. C'est très très récent que je peux me dire ''Oui je suis bi, oui je suis autant attirée par les hommes que les femmes, oui je pourrais envisager d'être en couple avec l'un ou l'autre et non ça ne fait pas de moi quelqu'un de bizarre ou incapable de faire un choix''.
Je m'en suis aperçue pendant mon adolescence et c'est quelque chose qui s'est amplifié d'année en année. Désormais, je m'imagine tout à fait me marier avec un homme ou une femme et construire une famille.
Par contre, je doute que mes parents seront aussi ouvert que ceux de l'auteur de l'article si un jour je ramenais une femme à la maison. Ma mère n'aurait pas vraiment de problème, quoi qu'elle serait sans doute déstabilisée mais mon père, qui a grandi dans une famille très peu tolérante, ne l'accepterait pas. Bon, il ne l'accepterait pas en silence par contre, il n'est pas du genre à ne plus me parler pour ça mais on s'éloignerait encore davantage et il serait contre intérieurement...
 
E

elunam

Guest
bluebird;4265750 a dit:
marie-obrigada;4265742 a dit:
Je ne dirais pas que ça n'existe pas mais plutôt que tout le monde l'est. Il me semble que tout le monde peut à un moment ou à un autre être attiré, avoir des sentiments amoureux pour quelqu'un du sexe opposé ou du même sexe. Sauf que la culture nous pousse plutôt en tant que femme à être réceptive à nos désirs et sentiments envers les hommes et à écarter l'attirance envers une femme. Je pense que c'est une sorte d'auto-persuation qui empêche la plupart des gens (moi y compris de se reconnaitre bi-sexuel). Un peu comme lorsqu'on est dans une relation sérieuse et épanouissante, on n'a pas l'impression d'être attirée par d'autres personnes...

Bref, je pense surtout que les personnes qui se découvrent bi-sexuelles sont celles qui n'ont pas vraiment intégré cette "norme" de ne désirer qu'un seul sexe ou pour le dire de manière positive celles qui écoutent plus l'ensemble de leurs désirs et sentiments.
Je suis assez d'accord. Quand j'y réfléchis, je trouve la bisexualité plus "logique".

Comme ça a été dit, je trouve que la bisexualité permet vraiment de prendre en compte la personne (dans le sens la personnalité), qui pour moi n'est pas déterminée par le genre.

Bon après, ça ne m'empêche pas de n'être physiquement attirée que par les zizis...
Je suis totalement d'accord ! Je pense qu'être bi est beaucoup simple. Tu n'as pas de question à te poser, quand quelqu'un te plait, quels que soient son genre, son apparence, son comportement (...) tu y vas et puis c'est tout. (vous le sentez le paradoxe de la fille hétéro qui dit ça ?)
 
elunam;4265821 a dit:
bluebird;4265750 a dit:
marie-obrigada;4265742 a dit:
Je ne dirais pas que ça n'existe pas mais plutôt que tout le monde l'est. Il me semble que tout le monde peut à un moment ou à un autre être attiré, avoir des sentiments amoureux pour quelqu'un du sexe opposé ou du même sexe. Sauf que la culture nous pousse plutôt en tant que femme à être réceptive à nos désirs et sentiments envers les hommes et à écarter l'attirance envers une femme. Je pense que c'est une sorte d'auto-persuation qui empêche la plupart des gens (moi y compris de se reconnaitre bi-sexuel). Un peu comme lorsqu'on est dans une relation sérieuse et épanouissante, on n'a pas l'impression d'être attirée par d'autres personnes...

Bref, je pense surtout que les personnes qui se découvrent bi-sexuelles sont celles qui n'ont pas vraiment intégré cette "norme" de ne désirer qu'un seul sexe ou pour le dire de manière positive celles qui écoutent plus l'ensemble de leurs désirs et sentiments.
Je suis assez d'accord. Quand j'y réfléchis, je trouve la bisexualité plus "logique".

Comme ça a été dit, je trouve que la bisexualité permet vraiment de prendre en compte la personne (dans le sens la personnalité), qui pour moi n'est pas déterminée par le genre.

Bon après, ça ne m'empêche pas de n'être physiquement attirée que par les zizis...
Je suis totalement d'accord ! Je pense qu'être bi est beaucoup simple. Tu n'as pas de question à te poser, quand quelqu'un te plait, quels que soient son genre, son apparence, son comportement (...) tu y vas et puis c'est tout. (vous le sentez le paradoxe de la fille hétéro qui dit ça ?)
Euh... Pour le coup tu me fais dire ce que je n'ai pas voulu dire ^^'
Je ne pense pas qu'être bi soit "simple" (ce témoignage en est la preuve), ni que ça implique qu'on n'ait pas à se soucier de l'apparence ou du comportement. D'ailleurs l'apparence et le comportement sont selon moi des composantes qui sont prises en compte dans l'attirance envers une personne (ou alors j'ai mal compris ce que tu veux dire).
 
E

elunam

Guest
bluebird;4265831 a dit:
elunam;4265821 a dit:
bluebird;4265750 a dit:
marie-obrigada;4265742 a dit:
Je ne dirais pas que ça n'existe pas mais plutôt que tout le monde l'est. Il me semble que tout le monde peut à un moment ou à un autre être attiré, avoir des sentiments amoureux pour quelqu'un du sexe opposé ou du même sexe. Sauf que la culture nous pousse plutôt en tant que femme à être réceptive à nos désirs et sentiments envers les hommes et à écarter l'attirance envers une femme. Je pense que c'est une sorte d'auto-persuation qui empêche la plupart des gens (moi y compris de se reconnaitre bi-sexuel). Un peu comme lorsqu'on est dans une relation sérieuse et épanouissante, on n'a pas l'impression d'être attirée par d'autres personnes...

Bref, je pense surtout que les personnes qui se découvrent bi-sexuelles sont celles qui n'ont pas vraiment intégré cette "norme" de ne désirer qu'un seul sexe ou pour le dire de manière positive celles qui écoutent plus l'ensemble de leurs désirs et sentiments.
Je suis assez d'accord. Quand j'y réfléchis, je trouve la bisexualité plus "logique".

Comme ça a été dit, je trouve que la bisexualité permet vraiment de prendre en compte la personne (dans le sens la personnalité), qui pour moi n'est pas déterminée par le genre.

Bon après, ça ne m'empêche pas de n'être physiquement attirée que par les zizis...
Je suis totalement d'accord ! Je pense qu'être bi est beaucoup simple. Tu n'as pas de question à te poser, quand quelqu'un te plait, quels que soient son genre, son apparence, son comportement (...) tu y vas et puis c'est tout. (vous le sentez le paradoxe de la fille hétéro qui dit ça ?)
Euh... Pour le coup tu me fais dire ce que je n'ai pas voulu dire ^^'
Je ne pense pas qu'être bi soit "simple" (ce témoignage en est la preuve), ni que ça implique qu'on n'ait pas à se soucier de l'apparence ou du comportement. D'ailleurs l'apparence et le comportement sont selon moi des composantes qui sont prises en compte dans l'attirance envers une personne (ou alors j'ai mal compris ce que tu veux dire).
Non, c'est moi qui n'ai pas été très claire, désolée. Je voulais dire que j'étais d'accord avec toi et @Marie Obrigada à propos de plusieurs choses (l'étonnement quant aux réactions face à la bissexualité, que tout le monde l'est plus ou moins...).
Par "facile" je ne veux pas dire "à vivre / être accepté dans la société d'aujourd'hui", ça non effectivement je ne pense pas que ça soit facile.
Ce que je voulais dire c'est une fois que tu as fait ton choix, que la personne te plait (et donc sa personnalité, son comportement et plein d'autres choses te plaisent) tu n'as pas à réfléchir, va a sa rencontre. C'est bizarre dit comme ça, je reconnais que c'est pas très claire, j'arrive pas trop à expliquer ma pensée. Pour moi ce n'est pas si différent d'être homo ou hétéro finalement. Si quelqu'un te plait fonce et voilà tout.
 
marie-obrigada;4265742 a dit:
Je ne dirais pas que ça n'existe pas mais plutôt que tout le monde l'est. Il me semble que tout le monde peut à un moment ou à un autre être attiré, avoir des sentiments amoureux pour quelqu'un du sexe opposé ou du même sexe. Sauf que la culture nous pousse plutôt en tant que femme à être réceptive à nos désirs et sentiments envers les hommes et à écarter l'attirance envers une femme. Je pense que c'est une sorte d'auto-persuation qui empêche la plupart des gens (moi y compris de se reconnaitre bi-sexuel). Un peu comme lorsqu'on est dans une relation sérieuse et épanouissante, on n'a pas l'impression d'être attirée par d'autres personnes...

Bref, je pense surtout que les personnes qui se découvrent bi-sexuelles sont celles qui n'ont pas vraiment intégré cette "norme" de ne désirer qu'un seul sexe ou pour le dire de manière positive celles qui écoutent plus l'ensemble de leurs désirs et sentiments.
Je suis tout à fait d'accord!
Je pense qu'il y a un potentiel bi latent en tout le monde, potentiel plus ou moins important en fonction de la personne. Qui peut dire  "je n'aimerai jamais un homme/une femme"?


Je m'avoue bi depuis assez peu, j'ai l'impression d'être plus honnête envers moi-même face à une fille attirante, je ne me le cache plus. D'ailleurs, quand on me pose des questions face à mon célibat, j'essaye de ne pas genrer la réponse " je n'ai trouvé personne " ou plus explicite " toujours pas de Jules, ni de Julie".

De plus, je trouve qu'en plus d'élargir le choix, il y a un aspect très libérateur aux attentes face à l'amour... Je n'aime pas les hommes, j'aime les gens, je suis donc moins à même de coller des étiquettes stéréotypées sur mes attentes. "Un homme doux et viril" ou "une fille glamour et sensuelle" je trouve que c'est plus au cas par cas, après je suis peut-être la seule à le ressentir.
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes