Si c'est le rôle du féminisme d'éradiquer les clichés sexistes féminins et masculins ce n'est pas pour autant aux femmes de responsabiliser les hommes (j'ai l'impression de l'avoir entendu plus que d'habitude cette semaine et ça commence à m'inquiéter...).
En même temps sur le sujet de l'incapacité simulée, la tache revient déjà aux parents d'éduquer leurs enfants à cela et aux “victimes“ d'ouvrir les yeux et de refuser qu'on profite d'eux. Parce que c'est beaucoup trop facile de se faire interdire de tâches ménagères après avoir fait semblant d'avoir voulu aider, je m'en suis tirée quasiment toute ma vie en utilisant ce système et je vois mal quel intérêt on a à arrêter lorsqu'on nous a déjà collé une étiquette d'incapable.
Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
On voit trop souvent des gamins faire semblant de ne pas savoir faire leurs lacets, des meufs ne pas se donner la peine de s'intéresser un minimum au fonctionnement de leur voiture mais demandent conseil au premier gars qui vient lorsqu'il y a un problème (spolier alert : la plupart sont aussi ignorants que vous et vont faire de la merde pour essayer de ne pas perdre la face) et des hommes faire croire qu'ils sont incapables de reconnaître la bonne boîte de tampons dans le magasin.
 
@Luso : il y a également des commentaires sexistes et des passages sexistes dans certains articles, même si la communauté Madmoizelle est plus portée sur le féminisme que la plupart des sites féminins ce n'est pas un site militant.
Perso j'aimerais penser que lorsqu'on est féministe on est automatiquement contre l'homophobie et la transphobie (ça semble tellement logique) mais j'ai malheureusement rencontré trop de contre-exemples (pareil pour le racisme, la xénophobie, la grossophobie, le classisme, l'âgisme, le spécisme, etc.).
 
Heu.... là je suis perdue :sad:

Décidément plus le temps passe et moins je comprends les réactions sur ce site. A vrai dire, j'arrive même à un stade ou je comprends de moins en moins le féminisme, que ce soit par les thématiques qui sont traitées (cet article par exemple, mais bien d'autres), les réactions qu'elles suscitent, les "méthodes" pour combattre le patriarcat, les "icônes" (Beyonce, Kim Kardashian, Emily Ratajkowski, Nicki Minaj, etc...) et j'en passe. :erf:


@Biscottine Le problème de la paternité imposée, c'est que rien ne permet à un homme de se défaire d'un enfant non-désiré contrairement à nous qui disposons de l'avortement mais aussi de l'accouchement sous X. C'est autre chose, ça concerne un possible échec du contraceptif, une femme dispose d'autres moyens en cas d'échec, un ultime recours, un homme aucun. Si on s'insurge dès qu'une femme reçoit des remarques déplacées concernant l'IVG ou autre, genre : "Tu voulais pas être enceinte, et bien fallait prendre un contraceptif" parce que aucune femme ne devrait être obligée d'avoir un enfant et que derrière on balance "Ouais qu'ils viennent pas nous taper sur les nerfs avec leurs enfant dans le dos, OSEF, ils ont cas prendre des contraceptifs" on se tire une balle dans le pied.:vieux:
 
Dernière édition :
M

MelPop21

Guest
Je crois qu'il faut plutôt le voir comme "'il faut laisser les mecs gérer aussi leur contraception", la pilule pour homme risque un jour de débarquer, ça sera peut être pour cette année même !

Je sais plus où j'ai vu ça, mais ça m'a fait beaucoup réfléchir : un.e afab est en fait fertile 25 à 30% du temps, la période d'ovulation durant seulement 24h, la période de fécondité dure donc environ une semaine, un.e amab est sur le principe (sauf problème de fertilité, ça peu arriver !) fertile 100% du temps, alors on peut se demander, pourquoi du coup confier la responsabilité de la contraception uniquement aux femmes/afab ? J'entends bien l'argument de "oui mais si la personne tombe enceinte, bah les conséquences seront plus lourdes pour elle !" soit, mais dans ce cas qu'on viennent plus nous briser les ovaires avec "elle m'a fait un enfant dans le dos" "elle lui a menti en lui disant qu'elle prenait la pilule, résultat il est papa sans l'avoir voulu" :shifty:. Au final le fait que les hommes/amab contrôleraient aussi leur fertilité, bah ça permettrais à la fois de soulager certaines femmes/afab qui ne supportent pas trop les contraception hormonales et qui n'ont pas envie d'avoir un DIU, et de l'autre bah les hommes pourraient avoir la conscience tranquille, pas de "bébé dans le dos" pour eux, donc... pourquoi les hommes/amab ça ne les intéressent pas, et pourquoi on leur met des freins ("tu es trop débile pour y penser", "c'est un truc de bonne femme" etc etc...) ? :dunno:
Franchement j'aurai pas confiance. Les conséquences sont plus lourdes pour moi que pour lui au final. Après pourquoi pas, c'est sur que ca ferait une contraception de plus sur le marché qui pourrait intéresser beaucoup de monde mais le mec aura beau me dire qu'il prend une contraception, ca me sera égale, j'aurai la mienne de mon côté. J'ai un peu de mal à faire confiance aux gens alors quand il s'agit d'un truc aussi grave que la contraception ... voila quoi ^^
 
@Juda Bricot Je ne pense pas que Madz dise qu'il faille abandonner sa contraception pour que les hommes prennent la relève. Pour moi la contraception pour homme n'a pas vocation à remplacer la contraception féminine mais à offrir un meilleur choix et/ou une meilleure protection.
Du point de vue individuel, chacun décidera déjà s'il veut contrôler sa fertilité ou non (comme disait une Madz plus haut, ça permet aux hommes de s'éviter l'enfant dans le dos, par exemple^^). D'un point de vue relationnel, un couple pourra décider de la contraception qui lui correspond le mieux de façon vraiment mutuelle: lui, elle, aucun, ou les deux (c'est quand même un sacré pas en avant, 2 protections = 2 fois moins de risques d'échecs).

Après, comme toi, je serai bien incapable de renoncer à ma contraception au profit de mon homme, non pas à cause du rôle de mère/père mais surtout parce que c'est mon corps qui va subir la grossesse^^.

@Luso : il y a également des commentaires sexistes et des passages sexistes dans certains articles, même si la communauté Madmoizelle est plus portée sur le féminisme que la plupart des sites féminins ce n'est pas un site militant.
Perso j'aimerais penser que lorsqu'on est féministe on est automatiquement contre l'homophobie et la transphobie (ça semble tellement logique) mais j'ai malheureusement rencontré trop de contre-exemples (pareil pour le racisme, la xénophobie, la grossophobie, le classisme, l'âgisme, le spécisme, etc.).
On peut être féministe et contre l'homophobie (etc..., je ne recite pas tout ce que tu as dit) mais ne pas être formée sur ces sujets, ou ne pas tout comprendre à toutes les oppressions. Personne ne peut être à 100% tolérant et respectueux, il y a bien trop d'oppressions et/ou de sensibilités pour savoir tout sur tout et être parfait. L'important c'est juste d'accepter de reconnaître qu'on puisse être blessant/irrespectueux et d'y prendre en compte dans la mesure du possible.
 
Donc du coup, il y a deux points dans cet article : la contraception, et les tâches ménagères. Tant de choses à dire sur les deux.

En ce qui concerne la contraception masculine, en effet, il n'y a que très peu de solutions pour les hommes pour le moment.
Après, d'après un certain nombre d'enquêtes, de plus en plus d'hommes de notre génération semblent favorables à de nouvelles méthodes de contraception, ce qui est très compréhensible quand il y a aussi peu de méthodes contraceptives, mais ce qui contraste en effet avec le fait que de moins en moins de jeunes se protègent.

En effet, ils ont la vasectomie, certes super efficace mais dans la majorité des cas irréversible donc pas forcément la solution pour un homme qui voudrait avoir des enfants un jour, et le préservatif - qui a un taux d'échec plus grand que ce qu'on pourrait croire, entre 95 et 98% d'efficacité théorique selon les sources, et ça peut descendre jusqu'à 85% d'efficacité réelle. Et même 98% d'efficacité théorique, c'est relativement loin des 99,9% d'autres contraceptions (respectivement 1 cas d'échec sur 50 [2%], pour 1 cas d'échec sur 10.000 [0,01%], si on fait la comparaison).

Source du gouvernement :
http://choisirsacontraception.fr/contraception_tableau_comparatif.htm

Evidemment, il est hors de question pour les hommes d'abandonner le préservatif car ça reste leur meilleur moyen de contraception mine de rien (quasiment le seul, en fait).
Et de plus en plus de femmes soit ne supportent pas, soit se méfient de plus en plus des contraceptions chimiques (pas étonnant avec le scandale des pilules). Ce qui fait qu'on a assisté ces dernières années à un "retour en arrière" en matière de contraception avec un retour aux méthodes "naturelles" malgré le fait qu'elles soient moins efficaces.

Tout ceci me fait dire que les moyens de contraception actuels ne sont pas forcément à la hauteur d'une société hypersexualisée comme la nôtre alors que parallèlement (et schyzophréniquement!) il y a encore de nombreuses résistances de mentalités au niveau des conséquences de l'acte sexuel, que ce soit par les anti-ivg ou les violences gynécologiques (et bon courage aussi pour faire respecter notre choix de contraception; c'est dur de ne pas se faire imposer la pilule) en passant par les pharmaciens qui nous jugent (comme si les femmes étaient "reponsables" des accidents qui leur arrivent - que voulez-vous, on s'ennuie alors on va bien se créer des problèmes en plus pour "s'amuser", c'est si drôle...).
C'est aussi pour ça qu'il faut que les labos se bougent pour fournir d'autres solutions, tout comme il faut que davantage d'hommes s'impliquent, car qu'ils le veuillent ou non, ça les concerne aussi tout autant que nous.

Si on regarde le tableau du lien ci-dessus, on voit que le taux d'efficacité réel du préservatif (masculin et féminin) mais aussi de la pilule, est plutôt bas quand-même (c'est loin des 99,9%).
Pour la pilule, c'est simple à comprendre : un oubli est très facile quand on doit se la taper tous les soirs une pilule et que par habitude on peut croire qu'on l'a déjà prise alors que non. On peut la vomir aussi. Et parfois, même en la prenant bien, ça marche pas.
C'est pas pour rien que le préservatif et la pilule figurent en tête de liste des causes d'accident de grossesse (même s'il y a d'autres raisons, comme un très puissant lobby de la pilule avec la complicité de nombre de gynécologues qui parfois freinent l'accès à d'autres moyens contraceptifs malgré la volonté des patientes).

Pour revenir aux hommes, avec aussi peu de solutions, et en effet, une impossibilité de recours en cas de parentalité non désirée, et la seule solution pour eux, c'est de nouvelles contraceptions. Et là, en effet, quand ce jour arrivera, les hommes n'auront plus aucune excuse pour parler de paternité forcée. Mais jusque là, ils devront prendre leur mâle mal en patience (en tout cas pour les hommes qui sont intéressés par le problème) et être un peu plus concernés par le problème (traduction : au moins se protéger) pour ceux qui ne le sont pas encore.

Mais j'avoue que tout ça me fait en effet poser la question : pourquoi les hommes ne font pas plus attention, pourquoi même tant d'hommes se moquent de se protéger alors qu'il y a des conséquences également pour eux, que ce soit en terme de maladie ou de parentalité? Pourquoi tant d'entre eux semblent s'en moquer et ignorer qu'il y a des conséquences?
Pour les maladies, il semblerait que beaucoup pensent qu'il n'y a plus aucun danger de sida. Quant à la parentalité, certes, il y a peu de femmes qui font des recours en "recherche en paternité" auprès des tribunaux, mais c'est quand-même une conséquence quoi qu'on en dise, et personnellement, si j'étais un homme, ça me préoccuperait aussi de contrôler ma fécondité et de pouvoir choisir si oui ou non et quand je souhaite avoir des enfants, en accord avec ma compagne. Ca se fait à deux non, un enfant?
Donc je comprends pas ce je-m'en-foutisme. Tout comme pour les mêmes raisons, entre autre, je comprends pas que tant d'hommes soient anti-avortement alors c'est aussi une solution pour eux de pouvoir choisir en cas de non-volonté d'être parent. Pourquoi se tirer une balle dans le pied en étant contre?
Je comprends pas.

Quoi qu'il en soit, ça me permet d'enchaîner sur le message de @Biscottine que je plussoie totalement quand elle dit ceci :

Au final le fait que les hommes/amab contrôleraient aussi leur fertilité, bah ça permettrais à la fois de soulager certaines femmes/afab qui ne supportent pas trop les contraception hormonales et qui n'ont pas envie d'avoir un DIU, et de l'autre bah les hommes pourraient avoir la conscience tranquille, pas de "bébé dans le dos" pour eux
(j'avais pas compris "afab" et "amab" => "assignated female at birth" : "sexe féminin à la naissance" et "assignated male at birth" : "sexe masculin à la naissance")

J'avais entendu parler des pilules pour hommes, comme le Gandarusa d'Indonésie. Mais la rumeur que ça sortait cette année, j'avoue que j'ignorais. Je m'étais davantage focalisée pour ma part sur la "vasectomie" réversible, le Vasalgel, qui est en effet censé sortir cette année ou l'an prochain. Il me semble avoir lu qu'ils étaient en phase de tests sur les humains et que c'était prometteur.

Après, une bonne alternative aussi, pourquoi pas, serait d'utiliser la double contraception (la femme et l'homme utilisant leur propre contraception en même temps), et même de démystifier la pilule du lendemain que trop de personnes croient que ça peut les rendre stérile d'après ce que j'en avais lu, et pourquoi pas, d'encourager aussi les hommes à acheter la pilule du lendemain au vu de la peur de nombreuses femmes d'y aller pour se faire juger par des pharmaciens véreux. J'ai un collègue qui faisait ça, justement, et je trouve que c'est une bonne idée.

Le couple au bout d'un moment j'aurai plus confiance mais une relation libre, ou même de relations sans lendemain le mec a beau me dire qu'il a pris la pilule j'aurais vraiment du mal a lui faire confiance...
Il suffit de leur rappeler les conséquences potentielles, ça va vite en calmer certains, je pense.
Car en tout cas sur le papier, c'est fini le temps où les hommes pouvaient se barrer sans problème.
Maintenant, rien d'autre qu'un test adn suffit, et en cas de refus de s'y soumettre, il est reconnu officiellement et automatiquement comme père. Ca a été validé l'an dernier il me semble par la cour européenne.
De mon point de vue, les hommes n'ont pas intérêt à jouer avec ça et ont tout à gagner à se responsabiliser. (d'où mon incompréhension encore une fois de ce je-m'en-foutisme).

edit :
Après, comme toi, je serai bien incapable de renoncer à ma contraception au profit de mon homme, non pas à cause du rôle de mère/père mais surtout parce que c'est mon corps qui va subir la grossesse^^.
Pareil... parentalité ou pas, c'est nous qui subissons la grossesse...

En ce qui concerne les tâches ménagères, j'avais pourtant cru comprendre qu'il y avait un peu plus d'hommes dans notre génération qui se préoccupaient du ménage et du reste (entre autre à cause du phénomène du célibat et de la colocation qui les forcerait davantage à se prendre en main). Il est vrai qu'il y a des hommes qui considèrent encore trop "naturel" que ce soit aux femmes de les faire.

Par contre, je connais des hommes qui le font aussi, et certains se sentent même humiliés si c'est une femme qui le fait systématiquement, car pour eux, c'est une forme non seulement de dégradation des femmes, mais aussi d'infantilisation des hommes selon leur point de vue (l'image de la maman qui nettoie et fait la cuisine pour ces messieurs qui ont oublié de passer le cap des 12 ans).

Alors certes, j'ai bien conscience que c'est une minorité, ces hommes qui font le ménage, mais si cet argument d'infantilisation est invoqué par certains hommes, peut-être que ça peut fonctionner sur d'autres, je ne sais pas...

Après, c'est aussi un problème d'éducation, je pense. Les filles sont beaucoup plus sensibilisées que les garçons à ces tâches, et je trouve ça dommage. Ca me rappelle que dans certains pays, comme dans les pays nordiques, il y a des cours de travaux ménagers, mais destinés aux deux sexes, et avec le même enseignement pour tous/tes, en vue de favoriser l'égalité.
Car du coup, on peut se retrouver avec des garçons qui ne savent pas cuisiner tout simplement parce qu'on ne leur a pas donné goût à ça, et qu'ils comptent trop sur les femmes pour ça, en plus de trouver normal que ce soit leur domaine.

Du coup, le partage des tâches peut aussi se faire selon les capacités (voire le taux de fatigue selon les jours) de chacun/e : par exemple, si un homme ne sait visiblement pas cuisiner, au moins qu'il fasse le reste : la pose du matériel avant le repas, et la vaisselle après. C'est un minimum.

Parce que c'est beaucoup trop facile de se faire interdire de tâches ménagères après avoir fait semblant d'avoir voulu aider, je m'en suis tirée quasiment toute ma vie en utilisant ce système
J'avoue que j'y avais jamais pensé... mais en effet, tu as raison aussi.
 
Dernière édition :
@Aeluthian

Je suis nulle pour les longues argumentations, donc je rejoins totalement ce que disent @Luso et @Fille anormale !
Surtout sur les différents types de féminisme, je dirais qu'il y en a presque autant que de féministes. Et surtout, suuurtout : Madmoizelle qui n'est pas un site militant. Ça me paraît très important de garder ça en tête, Madmoizelle n'a pas la science infuse sur le féminisme et la manière de l'aborder, loin de là...
Autant le forum est très enrichissant, autant en tant que militante, je ne retrouve plus du tout mon compte dans la ligne éditoriale de Madz (ah, un autre grand sujet, un grand mystère !)

Bref, je suis le débat sur cet article avec grand intérêt ! Et j'ai hâte que sois commercialisé la pilule pour les hommes, pour voir comment elle s'intégrera socialement. (à mon avis c'est pas gagné, mais on verra bien !)
Pour ma part, je pense qu'il est positif que la contraception soit possible des deux côtés, c' est vraiment les injonctions dans l'article qui me gêne...

Si les hommes ne sont pas des idiots, qu'ils le prouvent en étant humble et à l'écoute. Je n'ai, personnellement, pas vocation à être éducatrice au féminisme.
En ce moment, j'explique mo' combat et mes prises de positions à mon copain. Et bien c'est tout bonnement épuisant de tout expliquer, de contrer des clichés et des automatismes sexistes, alors je le ferais certainement pas avec des inconnus !
 
@Fille anormale je pense qu'il faut distinguer l'égalitarisme, du féminisme. Pour ma part, je suis féministe car je suis égalitariste, un être humain = un être humain, quel que soit les caractéristiques de chacun des deux, sexe, peau, religion, ethnie, cheveux, yeux, envies, opinions, choix, etc. Je ne défends pas l'égalité femme/homme, ou plutôt je la défends, mais à travers l'égalité humain/humain dont elle est une sous-partie.
Pour dire ça autrement, je ne pourrais pas faire de hiérarchie de la bêtise entre qqun qui payerait moins les femmes, qqun qui payerait moins les noir(e)s, et qqun qui payerait moins les roux(sses), car tous sont aussi stupides l'un que l'autre.
 
  • Big up !
Reactions : jorda
Spontanément, c'est pas tant le terme con qui me vient à l'esprit, mais plutôt "trop materné". Des garçons et des hommes qui ont pris l'habitude qu'on fasse tout à leur place. C'est-à-dire qu'ils ne sont pas idiots, mais souvent, ils vont manquer de rigueur ou vont avoir du mal à se responsabiliser parce qu'ils n'ont jamais vraiment eu besoin de le faire.
Inutile de préciser que des filles/femmes trop maternées, y'en a aussi :v:
Je n'excuse ni les unes ni les autres au passage. Une fois qu'on arrive à l'âge adulte, peu importe les lacunes avec lesquelles on a grandi, on ne peut pas indéfiniment rejeter la faute sur ses parents.

Fin voilà, le terme "con" j'ai du mal. Il sous-entend trop de choses qui pourraient envenimer l'échange hommes/femmes (et pas que sur la contraception). Des cons y'en a, des connes aussi, mais si je tombais sur un article GQ intitulé "et si on arrêtait de prendre les femmes pour des cruches" ou "se pourrait-il que toutes les femmes ne soient pas des putes ?" bah je virerai au rouge direct. Même si l'intention est bonne, c'est beaucoup trop lourd en sous-entendus blessants, faux et condescendants.
 
@Mullipa : ça ne me choque pas du tout qu'une personne s'intéresse uniquement au féminisme, au contraire, mais je trouve ça très hypocrite lorsque certaines reprochent aux hommes leur oppression tout en étant transphobe (je choisis cet exemple car c'est celui auquel j'ai le plus assisté récemment). Je suis sûre qu'il y a des moments où je suis moi-même intolérante sans m'en rendre compte, par ignorance ou égocentrisme, mais faire un effort pour ne pas reproduire envers autrui le comportement qu'on reproche à d'autres me semble le minimum.
 
  • Big up !
Reactions : Mullipa, Lis and Luso
@Skjaldmö tu as mal compris mon message, je parle des hommes qui accusent les femmes de leur mentir consciemment, pas d'échec de contraception, alors oui c'est pas cool (c'est même scandaleux, effectivement) de faire ça, mais après rien n'oblige un homme de déclarer un enfant et de s'en occuper du coup, et c'est un peu con quand les contraceptions pour homme/amab, même si peu nombreuses, seront apparemment plus efficaces que les contraceptions pour femme/afab. C'est la réflexion que je pose : si c'est une crainte de leur côté, alors pourquoi ne pas prendre la responsabilité de la contraception en partie ou complètement ? Quand je parle de pétage d'ovaire c'est que ça fait partie du Bingo anti-feministe, c'est un argument au final que je trouve un peu con, et contre productif, il faut lutter pour l'égalité des contraceptions !

@MelPop21 comme je l'explique, je peux comprendre l'argument des conséquences, mais, quand les contraceptions hormonales ont aussi des conséquences sur notre corps (et pas que), que l'utilisation d'un DIU en cuivre nous rebute, que les contraceptions "naturelles" ou les spermicides ont une efficacité moindre, il faut aussi le prendre en compte. Une double contraception je pense aussi que ça pourrait être très bien.

@Juda Bricot afab= assigned female at birth, amab = assigned male at birth, j'utilise ces acronymes pour parler des personnes qui ont un système reproducteur femelle, en étant genrés femme ou sans être genrés femmes et les personnes qui ont un système reproducteur mâle, en étant genrés hommes ou sans être genrés hommes ;).
Pour moi l'intérêt qu'un.e amab puisse utiliser un moyen contraceptif tout.e seul.e c'est de contrôler tout de même la fertilité de ses relations, même si effectivement les conséquences sont pour l'afab, psychologiquement apprendre qu'on a fait un enfant sans le vouloir et s'être fait "tromper' (je parle du coup de conception consciente du côté de l'afab) ça ne doit pas être très très agréable.

@jorda ton collègue est vraiment cool ! Après ma technique c'est de toujours avoir une pilule du lendemain au cas où, je l'obtient par ordonnance.

Edit : la contraception pour amab permettrais peut être aussi un meilleur contrôle sur les IST, les cancers du système reproducteur masculin, si par exemple l'obtention d'une contraception se fait d'une façon similaire aux afab ?
 
Dernière édition :
Je ne sais pas comment font les hommes qui ne se préoccupent pas du tout de la contraception, déjà que je n'utilise que des préservatifs dont je suis sûre qu'ils n'ont pas été percés / laissés au soleil / dans la boîte à gants pendant la canicule / dans le portefeuille pendant 3 ans / etc. alors laisser à l'autre l'entière responsabilité de prendre une pilule quotidiennement à heure fixe en évitant de vomir, fumer et autres contre-indications (ou juste l'arrêt inopiné parce que ça te donne des boutons, poils, kilos, migraines et/ou angoisses en trop), c'est mort.
Mais peut-être qu'il y a une bonne proportion d'hommes qui s'en foutent tout simplement, en se disant qu'au cas où il reste l'avortement, l'abandon de l'enfant ou encore l'abandon de la mère et du fœtus.
D'un autre côté je sais qu'il y a des hommes qui attendaient la contraception masculine avec impatience, de là à leur laisser la gérer tout seuls... Contraception rime souvent avec couple, non ? Ce n'est pas censé être le problème d'un seul partenaire.
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes