Les jeunes veulent travailler moins pour s’épanouir plus (et on les comprend)

Mijou

Pouet Pouet
14 Septembre 2018
997
7 548
764
34
Clermont-Ferrand
Puis tout simplement je pense que réduire le temps de travail "salarié" / " rémunérés en argent" permettra à plus de monde de faire l'autre travail NON rémunérés à savoir son ménage, s'occuper de ses proches ( enfants et vieux ), aider la voisine , faire du sport, devenir bénévole a son assoc de sport ou de crochet, cuisiner plutôt que des plats préparés etc ( selon l'envie de chacun hein ) enfin la vraie vie quoi, pas faire des tableaux excel 8h par jour. car ce qui revient souvent, c'est qu'on ne peut pas faire tout ça car ... pas le temps. Normal on vit à notre boulot les 3/4 du temps.
Pour moi le veritable enjeu si situe ici.
Est-ce que certaines personnes, si elles n'y sont pas contraintes, ne fouterons plus rien ? très certainement et alors si ça permets à beaucoup de gens de vivre mieux ?
On a vraiment une obsession en france avec les soi disant glandeurs ( ou pers au minima sociaux), mais qu'est ce que ça peut faire aux gens que certaines personnes choisissent de ne RIEN FAIRE ? c'est eux qui auront une vie pauvre en expérience etc.

Je pense qu'au contraire beaucoup de gens en profiterai pour faire des choses favorables à la vie en société.
Mais bon, le capitalisme n'a aucun intérêt à ça hein... chacun egoiste et chacun sa gueule ça rapporte +
Juste...
Justement hier, j'ai passé une journée à faire des tableaux excel et "brasser du papier"... pour réaliser la paie des agents de mon service d'aide à domicile, qui s'occupent au quotidien des personnes âgées. Et pas seulement parce que les enfants sont trop occupés à travailler ailleurs hein, mais aussi parce que certain.e.s sont très seul.s, d'autres brouillé.e.s avec leur famille, d'autres avec une prise en charge si lourde que n'importe quel proche se détruit la santé à les aider et/ou fait des erreurs, parfois vitales, car c'est un métier.
Il m'arrive quasi-quotidiennement de remplir des demandes diverses pour les gens, ou d'empiler les chiffres pour élaborer mon budget par exemple. Et de tout ça dépend l'existence même de mon service, un service "de la vraie vie" justement.

Il est essentiel d'avoir des administratifs qui se chargent de ces choses-là.
Les fameux "bullshits jobs" (dont on parle beaucoup ici) en réalité, il y en a très peu dans beaucoup de secteurs.

@Dragonfena Je pense qu'il y a méprise, ce n'est pas moi qui ait parlé de "bullshit jobs", je pense d'ailleurs qu'ils n'existent pas, même si le sens de beaucoup de jobs peuvent échapper si on n'est pas dans le milieu concerné. Je l'explique dans plusieurs messages...
 
Dernière édition :

Mijou

Pouet Pouet
14 Septembre 2018
997
7 548
764
34
Clermont-Ferrand
@L'Oeil de la Lune pour le coup, j'ai la même expérience que toi du public... et dans le privé j'ai eu différents cas de figure : le métier passion où on t'exploite sous prétexte que tu devrais déjà être bien contente de faire ce boulot, et la vraie reconnaissance de l'employeur (orale et/ou financière).

Par contre, un métier de cadre responsable de service avec une équipe de 11 personnes à encadrer... y'a que dans le public que tu vois des gens payés 100e de plus que le SMIC pour le faire (et c'est mon cas:free:)
 

Kettricken

Hate is always foolish. Love is always wise
13 Avril 2011
3 362
44 437
5 664
Moi je voudrais quand même une définition du bullshit job.
Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
Concrètement, mon travail n'apporte rien à la société en général. Et je ne peux pas dire que j'y trouve un sens profond (mais par contre il est intellectuellement très stimulant). Mais si je ne le fais pas, ou mal, ça peut avoir des conséquences désastreuses pour l'entreprise et donc les emplois qui y sont liés.
Est-ce ou non un bullshit job ? Si la société était moins centrée sur la valeur travail, ça ne serait pas si nécessaire d'être sur que mes collègues gardent leurs jobs. Et la société peut très bien tourner sans que des sociétés comme la mienne fasse des profits

Donc quand on parle de bullshit job, je ne sais jamais si des boulots comme le miens sont inclus dedans
 

Kettricken

Hate is always foolish. Love is always wise
13 Avril 2011
3 362
44 437
5 664
@Camility Jane Mais justement : il dit que ce sont les jobs qui ne font aucune différence. Aucune différence pour qui/quoi ? Pour la société ou pour notre employeur ?
Pour mon employeur, mon job est important. Pour la société il n'a auscun sens.

Après, il parle du fait que ce sont des jobs où les gens font semblant de travailler. Mais est-ce que c'est si courant que ça ?
Il parle de 33% des gens qui disent que leur emploi ne fait pas de différence, n'a pas de sens. Mais ça ne veut pas dire qu'ils ne font rien.
Bref, je trouve son explication un peu embrouillée
 
7 Janvier 2019
701
6 378
754
32
Je rejoins @Kettricken : la définition des bullshit jobs est floue et légèrement inadaptée à la variété, la quantité et la complexité du monde de l'emploi, notamment dans le tertiaire. En plus de cela, je n'ai vu aucune "catégorisation" d'un métier comme bullshit job autrement défini ici que subjectivement, selon le système de valeur de l'intervenant.e.
Je trouve en réalité que la théorie de Graeber mélange deux prismes de lecture qui contribuent à la difficile application de sa définition :
- des emplois créés par une activité économique dirigée par la croissance, la complexité des systèmes économiques et organisationnels, les réglementations, le capitalisme etc.
- les conséquences d'emplois vides de sens pour le salarié provoquant des brown out.

Alors oui, mais avec une définition qui mélange le sens aux yeux de l'individu et le sens aux yeux de notre économie mondiale, ça donne forcément des notions très variables de ce qu'est un bullshit job.

Et si l'on retenait un système de valeur qui s'approcherait d'un consensus (qu'on pourrait, j'en suis certaine, remettre en question très facilement), on a quoi comme secteurs d'activités ? L'agriculture (du coup, on met l'élevage ou pas?), la santé, la sécurité, le secteur sanitaire non médical, l'aide à la dépendance, l'éducation (et du coup, tu enlèves tout l'emploi des enseignants qui forment des jeunes en BTS qui iront prendre un taf dans un secteur non essentiel ?), le transport de personnes et de marchandises et quelques métiers de l'intermédiation (ex: la distribution) qui devront être réglementées très sévèrement (unicité des coûts par exemple) pour ne pas se faire des guerres concurrentielles responsables d'environ 75% de la production de powerpoint dans le monde ?

De la même manière, décrire un bullshit job par l'apparence du taf c'est un prisme complètement biaisé à mon sens.
Je passe plus de 8 heures de mes journées sur un ordinateur à faire en sorte qu'un monopole public soit maintenu mais régulé par une autorité. Mon travail, en gros, c'est m'assurer que l'argent public est dépenser de manière optimale pour éviter tout gaspillage tout en garantissant un niveau de service de qualité suffisante.

Si demain, j'arrête de travailler, il est très clair qu'on s'apercevra de l'inutilité de mon travail selon la définition très primaire qui pourrait en être faite.
Mais :
1/ c'est un métier stimulant donc le critère de "vide de sens" pour moi n'est pas respecté pour autant ;
2/ l'inutilité au sens de Graeber est un modèle type base zéro où tu reconstruis tout un système, il est donc là pour être opposé à la complexité de la réalité pour repenser nos modes de travail. Et la réalité c'est qu'on n'a pas beaucoup d'argent public, qu'on a des monopoles dont on pense qu'ils sont vertueux, qu'on ne veut pas augmenter les impôts et qu'on a un rôle de service public à garantir et assurer. Bon ben mon monde fait que mon taf est utile en fait, parce que la définition de Graeber ne s'applique pas à la réalité mais n'est qu'une grille de lecture permettant de remettre en question où est placée la valeur dans notre société (oui parce que la finalité c'est de payer selon l'utilité et c'est là, je crois, le véritable apport de la théorie des bullshit jobs) ;
3/ je trouve que le prof de zumba, quand bien même il est pas assis dans une chaise pendant 8 heures, qu'il sourit, qu'il a l'air motivé, qu'il ne regarde pas un écran, n'est pas plus ou moins utile que moi. Que des gens soient plus attirés par des métiers qui bougent, qui sont pas sur Internet tout le temps, qui peuvent aller en extérieur, rencontrer du monde etc. soit, très bien. Moi j'aime pas trop être en contact du public, je suis forte en économie, je trouve que mon secteur d'activité est essentiel à la société à deux titres (son secteur et son objectif) et je suis frileuse. Bon ben inutile de m'appliquer une grille de lecture de ce qui est un apparent épanouissement quand il ne s'applique qu'à certaines personnes et pas d'autres pour en juger de ce qu'est bullshit ou pas, en fait.
 

Camility Jane

pragmatique jusqu'à l'absurde
24 Septembre 2019
465
4 708
304
Pour moi les bullshit jobs sont des jobs vides où la personne sait que si on enlève son job ça ne change rien. C'est le mot anglais pour usine à gaz.

@Kettricken @BravoCharlie Je ne considère pas vos jobs comme bullshit jobs parce le fait de ne rien apporter de matériel ne veut pas dire qu'il n'y a aucune plus value.

J'ai bossé dans la tech et là on faisait des proofs of concepts* (où notre entreprise était retenue parce que les grands groupes doivent sous-traiter à des PME) pour des choses qui ne seront pas applicables dans la vie réelle parce que les travailleurs que la solution est supposé aider n'en veulent pas. Donc tu vas au boulot de 9h à 18h pour calculer des choses et en faire des rapports que personne ne lit sauf un stagiaire (dont le rapport sera lu en diagonale par la personne devant l'évaluer). Tes chefs te demandent de résumer ton rapport en 2 slides PowerPoint. Sur les 2 slides ils reprennent un chiffre auquel ils font un dire un truc tiré par les cheveux et potentiellement faux. C'est un exemple de bullshit jobs. (J'ai fini en burn out et je suis partie. )

* en gros des analyses et des simulations pour montrer que des changements (le concept à prouver) vont améliorer de tant de pourcents tel truc
 
19 Mars 2021
1 182
14 291
1 054
Pour moi les bullshit jobs sont des jobs vides où la personne sait que si on enlève son job ça ne change rien.

Mais comment on mesure que ça ne change rien ?

Il y a des gens qui ne réalisent pas les conséquences d'un poste. .

Par exemple, beaucoup de gens dans mon entreprise ne voit pas trop l'intérêt de mon poste. Ils pensent qu'ils feraient très bien sans, que je ne fais pas de différence. Sauf que ce ne sont pas eux qui travaillent sur les indicateurs de performance, ce ne sont pas eux qui font des analyses de résultats donc ils n'en savent objectivement rien du tout en fait :dunno:. Et le fait est que sans mon taff, les autres, à terme, ne pourraient pas faire correctement le leur et les indicateurs s'enfonceraient. Même s'iles refusent de le comprendre parce qu'ils pensent pouvoir faire tout entièrement seuls.

Bon, évidemment, ce sont les mêmes qui disent que le service de gestion de la performance ne sert à rien alors que leur travail est essentiel pour maîtriser les coûts, allouer les bonnes ressources humaines et matérielles au bon service, etc. Donc leurs salaires valent bien les économies qu'on fait grâce à eux. Même si ça semble absurde de loin pour certains de les voir travailler sur des tableaux et des graphiques pour ensuite faire des rapports. Perso, je ne comprends pas tout ce qu'ils font, ce n'est pas mon service et ça ne me viendrait pas à l'idée de dire qu'ils ont des bullshits jobs parce qu'ils sont sur ordi à faire des tableaux, des rapports et même des diaporamas parfois.

Et sur quelle durée on mesure l'inutilité du poste ?

Y a des tas de jobs, et on l'a vu pendant le tout premier confinement, où sans la personne, en seulement 2 semaines ou 2 mois, on ne remarque pas tout de suite de différence. N'empêche qu'au bout de 6 mois, 2 ans ou 10 ans, là, les conséquences se font voir.

Celui de caissière est essentiel, le magasin ne peut pas fonctionner s'il n'y a personne en caisse (même avec des caisses automatiques, faut bien au moins un être humain).

Celui de médecin est essentiel, un hôpital ne peut pas fonctionner sans. Mais ça c'est le visible immédiatement.

Donc ça m'embête un peu que d'autres personnes qualifient tel ou tel boulot de "bullshit job" sans en connaitre tout l'intérêt sous prétexte que la société (la société au sens large, pas forcément l'entreprise) ne s'écroule pas au bout de quelques heures ou quelques jours sans ce métier.

Édit : ajout en gris
 
Dernière édition :

Camility Jane

pragmatique jusqu'à l'absurde
24 Septembre 2019
465
4 708
304
@Kaktus De ce que j'ai compris c'est à chacun de juger son propre job (en tant que concerné qui sait réellement ce qu'il fait).
Sinon ça part effectivement en jugement à l'emporte-pièce.

Moi aussi je trouve la notion bancale et compliquée à définir. Mais c'est toujours le cas en sciences humaines non ?

Si une personne qui s'y connaît veut juger bullshit job ou non, j'imagine qu'elle demande aux gens d'expliquer ce qu'ils font et vérifie que c'est utile à d'autres et (donc lié à une non-utilité plutôt que non-productivité).

Encore une fois, faire des économies sur un budget ou vérifier la conformité avec une loi c'est utile. Ça n'est pas faire des rapports sur des plans sur la comète.
 
Dernière édition :

RaccoonJesus

Raton-laveur mégalomane
27 Janvier 2014
1 537
94 953
4 814
Votre discussion sur les bullshit job m'a fait réaliser que même si je me suis jamais épanouie dans mes boulots (bon sans que ça soit le bagne non plus), mon travail a toujours fait une différence directe sur les gens en dehors de mes collègues.
Bon parfois, elle était pas positive (en dehors de mon fait)
Ca remonte un peu le moral. :cretin:
 
2 Juin 2021
105
1 396
204
Je ne suis pas d’accord avec toi. Ça n’est selon moi pas un bullshit job si tu trouves un sens à ce que tu fais et que ton job à toi tu ne le trouves pas bullshit. Et moi j’aime mon travail et je l’ai choisi donc aucun soucis à ce niveau là. Ce que tu fais ce n’est que donner ton système de valeur des métiers utiles ou non. Et comme je l’ai dit c’est super subjectif.

Toi apparemment la compliance ça te soûle au quotidien donc forcément c’est un bullshit job. Mais pour moi qui travaille et qui apprécie bah ça ne l’est pas et en soit tant mieux pour moi.

Pour ce qui est du reste, je te dirais que si tu vas dans un établissement américain, je t’assure qu’on a pas autant de process à suivre et que c’est beaucoup plus rapide (et pourtant on a des réglementations aussi lourdes).

Et autant je peux comprendre la réflexion sur les embargos autant celles sur le blanchiment et le financement du terrorisme bon, si toi tu trouves que c’est inutile c’est pas mon avis du tout. Est ce que la compliance telle qu’elle est mise en œuvre la où tu travailles et de manière globale est parfaite et toujours utile? Non. Mais clairement elle est nécessaire selon moi. Et je m’épanoui dedans donc tout va bien .

La définition ne vient pas de moi. Ce n'est pas vraiment à moi de définir ce qu'est un bullshit job, le terme a été popularisé par un auteur dans une théorie, et la compliance est citée dans la listes des jobs en question.

Je ne dirais jamais que tu n'aimes pas ton travail, il n'y a pas de lien entre le fait d'aimer son travail, de le choisir (plutôt que le subir) et l'utilité d'un travail pour la société au sens large. D'ailleurs beaucoup de personnes ayant un bullshit job ne disent pas du tout subir leur travail et défendent leur position bec et ongle. Après on peut ne pas être d'accord avec la théorie de Graeber c'est autre chose.

Enfin concernant le blanchiment et le terrorisme il faut voir de qui on parle, parce que les Etats-Unis d'Amérique décident alors le monde doit exécuter ? Il faudrait peut être voir un peu plus loin que notre vision Occidentale. Énormément de restrictions mises en place par les USA n'ont pas de justification légitime ni légale (selon le pays où l'on se trouve), la preuve les autres pays les suivent à marche forcé... y compris la France qui s’exécute pas vraiment par choix mais par peur de représailles économiques (ou car la France signe des accords qui lui sont défavorables). Je doute que tu ailles dire que la France est OK avec le financement du terrorisme.

Si demain l'ordre mondial n'était plus le même et que la Russie était la puissance dominante et que ton job serait de t'assurer que des sanctions prises contre l'Ukraine soient appliquées, alors ton job serait-il toujours autant "utile" ? Pas vraiment. Le mot "terrorisme" quand utilisé contre une nation toute entière possède un sens à géométrie variable.

@Dragonfena

Si on part du constat simpliste qu'un job bien payé = un job nécessaire, voir même qu'un job qui existe dans une société capitaliste est automatiquement nécessaire (ben oui sinon on le supprime pour faire des économies !) alors plus besoin d'avoir de discussion au final et on peut s'arrêter en 2 lignes.

Le mot nécessaire lui même dépend de la situation dans laquelle on se place. Un job qui existe uniquement pour qu'une entreprise évite de se faire sanctionner et de payer (à l'Etat hein) une amende pour un non respect de la loi, loi faite uniquement car l'entreprise en question ne se comportait pas de manière éthique alors encore une fois oui il faut revoir la définition du mot nécessaire.

Le salaire va uniquement dépendre des enjeux, si le risque c'est 4% du CA comme pour le RGPD tu m'étonnes que ton/ta délégué.e à la protection des données ne sera pas au SMIC. Est-ce un job nécessaire ? Non. Si l'entreprise se comportait de manière vertueuse sans intervention obligatoire des Etats alors pas de loi, et donc pas de job.
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes