Waw, merci tellement tellement pour ton article, je m'y suis énormément reconnue !!
Quand j'étais petite j'avais peur de tout. Le moindre changement de routine me terrifiait. Si je ne pouvais pas me préparer psychologiquement pour un événement, je paniquais. Et j'exteriorisais. J'en parlais à mes parents... et ils me répondaient que c'était "ridicule d'avoir peur de ça, regarde les autres enfants ils ont pas peur".
A l'école c'était compliqué. Je n'étais amie qu'avec des gens qui me faisaient du mal. Et encore une fois "mais c'est pas grave tu t'en fiches"

Le résultat ? Après un petit passage par le rôle de "tête de turc de la classe" je ne partage plus mes sentiments. Je ressens toujours autant de stress et de peur et de tristesse, mais je garde tout, comme une cocotte minute Et quand je dois exploser... je le fais dans mon coin, seule.
Je continue à tout ressentir, mais personne n'en sait rien. Quand les gens parlent de moi c'est "Oh mais elle est forte, elle est toujours pleine d'énergie et enthousiaste c'est geniaaal"
Oui. Car ma meilleure défense, c'est l'attaque. J'ai appris à faire des efforts pour être toujours à fond. Et comme ça... ben plus personne ne me dit que je suis "ridicule"... (D'un autre côté, je retiens aussi un peu les joies, car je les ressens aussi vraiment très fort et là ce que j'entends c'est que je "fais peur" ou que je suis "folle"... donc en fait je contrôle ma personnalité en permanence !)
Mais j'ai fini par trouver des gens qui ont su voir à travers ça, de vrais amis.
Et aujourd'hui, petit à petit, j'apprends à me reconstruire et à accepter d'être ... Moi ^^
Donc hypersensibles qui êtes là, ne perdez pas espoir, vous pouvez trouver les gens pour vous entourer :)
 
Je suis contente de lire cet article car bien souvent j'ai l'impression que la société vulgarise l'hypersensibilité comme si c'était quelque chose qui appartenait à un autre monde ou comme si on était des personnes incongrues. Les gens ont souvent tendance à s'éloigner de moi alors que je leur veux du bien et je sais que cela est la conséquence néfaste de mon hypersensibilité. J'en souffre depuis toujours, au quotidien mais "souffrir" est un terme bien négatif me concernant car j'aime mon hypersensibilité au sens où elle m'appartient, elle me permet d'être vraiment moi, sans pudeur. Cependant elle me fait souffrir car elle me handicape énormément dans la vie de tous les jours. Je ressens les choses d'une manière si violente que ma petite santé en prend souvent un coup. Toutes ces émotions, ces sensations, que je ressens à coeur ouvert (un peu comme si on me déchirait la peau de manière vive, sans anésthésie et que cela faisait terriblement mal ) me rendent malade. Parfois j'ai la fièvre jusqu'à 39 quand je me dispute avec quelqu'un, quand je stresse pour quelque chose qui pour quelqu'un aurait une infime importance ou sinon j'ai des vomissements et je ne parle pas des migraines qui m'ont bien souvent rendu la vie impossible. Il me suffit d'un rien pour que je me brise et parfois je suis même restée deux mois sans aller à la Fac à cause d'un stress mal digéré du à une situation dans laquelle je me suis retrouvée qui m'a clouée au lit avec de la fièvre très haute. Mon médecin, à force m'a dit clairement que je faisais des fièvres nerveuses... Sans parler de ces "chatouillements intérieurs" (j'appelle ça comme ça car je ne saurais comment définir cela :rire:) que je ressens en permanence et qui parfois me donnent l'impression que je vais finir par m'évanouir tellement j'ai ressenti la chose de manière intense... Et puis surtout l'incompréhension des gens, de mes amis ou des personnes avec lesquelles j'ai eu des relations amoureuses. J'échappe parfois aux autres pour essayer de les protéger de moi et me protéger moi d'eux, car je me trouve vraiment dans des situations où je ressens les choses à un point si fort que je me renferme et je ne sais plus comment apaiser les situations et mon intériorité... Et même quand je parle ça s'entend car je ressens tellement de choses en moi que je n'arrive pas à tout bien replacer dans l'ordre alors parfois je parle en machant mes mots ou en les décortiquant (on dirait presque une dyslexique :rire:) Alors bien souvent je suis vue comme la "fille bizarre". Mais bon voilà, quand j'étais petite je ne comprenais pas pourquoi j'étais comme ça, maintenant je l'ai accepté, ça fait partie de moi et je me dis bien souvent que je préfère vivre les choses intensément que de ne ressentir que la moitié même si hélas, bien souvent, ça fait mal.
 
Comme ça fait du bien de lire un article comme ça, @Margaux Palace je te :cupidon:
Dès que j'ai une émotion forte j'ai les larmes qui viennent. Le pire, c'est qu'en général les larmes en entraînent encore plus, et ça s'arrête plus ! Le pire c'est quand je me mets en colère, parce qu'en pleurant ça enlève toute fureur et crédibilité, c'est ridicule ! Du coup j'arrive pas à m'énerver vraiment contre quelqu'un, le drame de ma vie :cretin:
 
Je ne sais pas si je peux me qualifier d'hypersensible, je n'ai pas de problème aussi fort comme avec le bruit la lumière... Mais je suis en tout cas très très émotive. Et j'ai vraiment du mal à l'accepter. J'ai un entourage qui au contraire de moi a beaucoup de contrôle sur ses émotions, et l'on me voit alors comme le "bébé" du monde du groupe, la personne faible. Je sais que cela n'est pas méchant, mais ça ne m'aide pas à me sentir forte et à m'aimer. J'ai vraiment du mal à avoir confiance en moi avec ça, j'ai peur de ma sensibilité, je n'arrive pas à l'accepter. Je respecte vraiment toutes les madz qui y arrive, car je n'arrive pas à m'en détacher et c'est très dur au quotidien !
 
C'est fou de lire cet article et vos commentaires dans lesquels je me reconnais tellement ! A une époque j'ai cru être cyclothymique tellement je pouvais passer de la tristesse à la joie de manière extrême.

En fait non, je suis juste hypersensible :d quand je parle de mon lapin que j'ai dû donner (il y a 4 ans) je pleure, au cinéma, je pleure, devant les infos, je pleure, j'absorbe l'humeur des gens et j'ai une grande empathie ce qui est parfois.. fatigant. Quand je vois quelque chose d'heureux ou particulièrement émouvant je pleure.

Les points positifs : c'est lié à ma créativité et à mon imagination. Je n'ai aucune peine à me "mettre à la place" des gens ou des personnages parce que mon imagination tourne à 100 à l'heure et il n'y a pas de barrière.

Les points négatifs : parfois c'est super embarrassant notamment au travail. Quand j'ai appris que Robin Williams était décédé j'ai dû m'isoler pour pleurer T_T

Sinon la Madz dans l'article dit que ça n'a rien de "physique" mais je ne suis pas tout à fait d'accord. Les hormones peuvent beaucoup jouer, lisez bien la notice de votre pilule, perso avec mon ancienne pilule Diane 35 c'était très amplifié et vraiment gênant.

Voilà au final on s'adapte, on en retire le meilleur et on s'entoure de gens compréhensifs. Mon copain a l'habitude de me voir craquer en mode gros pleurs de bébé + gros sanglots pour aucune raison parfois, il a compris qu'il faut juste me faire un calin et attendre que ça passe :d
 
Les points positifs : c'est lié à ma créativité et à mon imagination. Je n'ai aucune peine à me "mettre à la place" des gens ou des personnages parce que mon imagination tourne à 100 à l'heure et il n'y a pas de barrière.



S
Ahaha cela me fait sourire ! Moi aussi j'ai une imagination qui n'arrête pas de tourner, parfois j'en viens à me faire peur toute seule tellement elle est grande :rire:
 
  • Big up !
Reactions : PieMaker and Agaplume
Merci, tellement merci à toutes! Je me sens moins seule. Aujourd'hui, j'essaye de gérer tout de même mes émotions au travail (parce que bon pleurer à son boulot, c'est pas super bien vu) mais je ne me retiens plus au cinéma, devant les livres et les séries de M6 de noël :-S

Une petite question: associé à mon hypersensibilité, est-ce que face à une très forte douleur physique, vous faites des malaises vagaux ? Et que vous avez beaucoup de mal avec les séries médicales et autres documentaires sur la santé ? (Gêne et chatouillements dans le corps) ?

Merci pour vos témoignages!
 
Très chouette article, je me reconnais beaucoup :jv:
Moi aussi le bruit me rend physiquement mal, la musique pas vraiment mais les gens qui parlent fort, je suis obligée de changer de pièce car ça m'affecte trop. Etre en voiture avec quelqu'un qui parle fort = horreur :halp:En fait quand ça arrive je me renferme totalement sur moi, je peux pas.

Je me reconnais tellement dans tout ce que vous avez dit, les "Faut que t'endurcisse !" et autre "chochotte" j'en ai tellement bouffé qu'aujourd'hui je suis terrifiée à l'idée de paraître faible. Donc dès qu'on me rentre dedans je rend la pareil, c'est inenvisageable de laisser couler. C'est un aspect de moi que j'aime pas du tout, j'aimerais bien arriver à trouver un juste milieu :erf:

Globalement je vois pas trop de bons côtés à mon hyper sensibilité je trouve que c'est épuisant d'être comme ça.
 
Une petite question: associé à mon hypersensibilité, est-ce que face à une très forte douleur physique, vous faites des malaises vagaux ? Et que vous avez beaucoup de mal avec les séries médicales et autres documentaires sur la santé ? (Gêne et chatouillements dans le corps) ?
Ouiiii je supporte pas le sang, d'ailleurs hier j'ai lu l'article de Mymy sur l'implant contraceptif et rien que de lire "scalpel sur ma peau buaah" ça m'a donné des vertiges! Pareil devant les séries médicales où les reportages je suis pas du tout à l'aise, je zappe de suite...
Puis pareil pour les bruits trop fort, je sais pourquoi j'ai peur des bruits de chasse d'eau maintenant :rire: (en vrai ça m'effraie depuis que je suis gamine) d'ailleurs je sais pas si ça vous le fait à vous aussi mais je déteste me retrouver dans des endroits trop sale, je suis complètement paralysée et j'en fais des cauchemars hyper réguliers! (je sais pas si y a un rapport mais bon).
Je pleure pour un rien aussi, devant un film, bouquin, infos... même devant les Anges de la télé (genre quand y en a une qui s'est barré et son pote arrêtait pas de chialer) LOL.:sweatdrop:
La dernière fois au boulot un monsieur à fait un malaise, j'ai du appeler les secours. C'était un anglais je comprenais pas ce qu'il disait, sa femme parlait pour lui, deux autres clients me parlaient en même temps PLUS le samu au téléphone... L'horreur! J'ai du aller m'isoler en cuisine pour pleurer tellement ça m'a retourné, j'arrêtais pas de trembler et je me sentais nauséeuse.
Je suis sujette aux crises d'angoisse aussi, j'en faisais énormément au lycée + mes crises d'emetophobie combo gagnant quoi.
 
Merci pour cet article. Je me suis découverte hypersensible il y a seulement un an. Ca a été une vraie révélation pour moi et surtout un énorme poids en moins. Prendre conscience que je ne suis pas anormale, que mes réactions ne découlent pas d’un problème psy… etc.

Le plus difficile à vivre, c’est l’incompréhension des gens. N’ayant pas su durant des années que j’étais hypersensible, il était difficile d’expliquer certaines de mes réactions. J’ai d’ailleurs perdu pas mal d’amis à cause de ce faussé énorme qu’il y a entre ce que je ressens et… ce que les autres ne ressentent pas, ou ressentent peu.
Je n’ai aucune honte à pleurer (de joie, de tristesse, devant des films, un coucher de soleil...) et mon empathie exacerbée ne me dérange pas. C’est en moi, c’est qui je suis. Mes proches acceptent cette part de moi.

Le plus difficile c’est de « lire les gens ». Savoir quand ils mentent, quand ils sont malhonnêtes, quand ils essaient de manipuler. Ce sont des comportements que je n’arrive pas à tolérer et il m’est arrivée de me mettre dans tous mes états lorsque « je savais ». Je suis très intransigeante sur la loyauté et la sincérité. Impossible de lâcher prise lorsque je vis une trahison (même lorsqu’elle est minime), ça me blesse profondément et je mets des mois à m’en remettre.

Ressentir la douleur plus intensément est un problème aussi. On m’a souvent traitée d’hypocondriaque ou de chochotte, accusée de simuler des malaises. Je fais des allergies et des intoxications alimentaires pour pas grand chose. Je culpabilise pas mal là dessus et malheureusement c’est quelque chose que je ne peux pas contrôler.
J'ai aussi un nombre record de rencontre toxiques à mon actif ^^ et des gens un peu malveillants qui préféraient faire courir le bruit que j'étais folle ou autre parce que c'était plus facile et accessible comme réponse que l'hypersensibilité. Et je compatis avec toutes celles qui se sont faites traitées de « Drama queen ». C'est quelque chose qui me met vraiment hors de moi, parce que c'est minimiser les millions d'émotions que je ressens à l'intérieur de moi, qui sont réelles, douloureuses et dont je me passerai bien.
Gros câlins :hugs: à toutes les hypersensibles et milles mercis à celles qui comprennent cet état d'être.

Si je peux conseiller un bouquin (en plus de « ces gens qui ont peur d'avoir peur » déjà mentionné) c'est « hypersensibles, trop sensibles pour être heureux ? » de Saverio Tomassella.
 
en lisant l article on a l impression qu un hypersensible pleure bcp ou que ca le caracterise... je ne suis pas trop d accord avec cette partie :hesite:
 

Valou.Rossi

Per aspera ad astra
Ambassadrice de Ville
Bravo pour cet article @Margaux Palace !
Moi aussi j'ai eu des réflexions type "Tu nous fais honte, arrête !" (merci Papa...) :erf:
Je n'ai pu mettre un mot sur ça pendant longtemps, mais grâce à un autre article sur madmoizelle, j'ai compris que je n'étais pas seule et si bizarre que ça ! :joy:
Et au fil du temps, j'ai aussi appris à m'entourer de gens qui comprennent l'hypersensibilité et ne me jugent pas négativement à chaque fois que je pleure !
L'autre jour, mon copain a été un peu désarmé quand, par mégarde, il a arraché un œil à une de mes peluches et que j'ai pleuré pour mon pauvre iguane devenu borgne ! Mais il est allé chercher de la colle et a repositionné l'œil, sans me dire que c'était ridicule ou quoi que ce soit :jv:
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes