Mort et autres joyeusetés

Bonjour, simples mortel.le.s !

giphy.gif


Si vous êtes par exemple adepte du podcast Mortel de Taous Merakchi ou de la chaîne YouTube Ask A Mortician, vous aurez peut-être entendu parler du mouvement "death positive". C’est-à-dire, en gros, regarder la (et sa) mort droit dans les yeux et échanger ouvertement et sans jugement sur le concept, les croyances, les rites, les appréhensions et les volontés autour du sujet. C’est en tout cas le genre d’espace que j’espère créer ici !

Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.

Personnellement, j’ai toujours eu un penchant pour le macabre comme toute wannabe goth qui se respecte et plus généralement, j’ai beaucoup réfléchi à ma mort ou à celle de mes proches. C’est le podcast Mortel et la chaîne Ask A Mortician cités plus haut qui ont ravivé cet intérêt récemment, et c’est via cette dernière que j’ai entendu parler pour la première fois du mouvement "death positive". Depuis, je me suis laissée entraîner dans la spirale et je ne me lasse pas de lire des articles ou regarder des vidéos sur le sujet.
Faute de trouver une communauté francophone, j’espère que mon forum préféré saura accueillir un espace d’échange autour de la mort ! (Je suis sûre qu’il y a quelques intéressé.e.s suite à quelques conversations ailleurs sur le forum.)

Et vous, avez-vous peur de la mort ? Êtes-vous au contraire serein.e face à l’inévitable, ou bien fasciné.e par les phénomènes biologiques qui suivent le décès, ou peut-être vous posez-vous des questions sur les soins funéraires ou vos droits ? Est-ce que vous croyez à la vie après la mort ou est-ce que vous trouvez un certain apaisement dans l’idée d’un point final à votre vie ? Ici, laissez libre cours à votre curiosité ou exorcisez vos craintes. Entamez une discussion sur la question qui vous taraude ou partagez vos recommandations d’articles, podcasts, livres, films, etc.

À vos claviers, et memento mori.

tumblr_pg1zmu5eck1tqlr5ro1_640.gif

Source illustration

Note : je pense aussi que ce topic peut être un endroit où parler de son deuil pour celleux qui le souhaitent. Néanmoins il existe déjà quelques topics ouverts sur le sujet, même s’ils sont désormais inactifs.

Note bis : je ne vois pas d’inconvénient à aborder le sujet du suicide (avec les avertissements et l’utilisations de spoilers qui s’imposent) puisque je crois au "pas de tabou". Mais gardons à l’esprit que ce sujet se veut être en espace positif et de recherche d’apaisement, et je ne pense pas qu’il puisse faire office de hotline pour les personnes aux idées suicidaires. Si c’est ton cas en me lisant, je t’encourage à chercher de l’aide auprès d’une personne de confiance, d’un.e professionnnel.le, ou d’une hotline dédiée. Prends soin de toi !
 
Coucou :ninja:
J'ai plein de choses à été sur ce sujet et en même temps pas beaucoup vu que je n'ai jamais été confrontée à la mort d'un proche. J'ai perdu mes deux grand-parents il y a trois ans mais je n'étais pas proches deux et je n'ai jamais connu cerf de l'autre côté de la famille. J'ai eu quelques décès dans mon entourage mais jamais dans mon cercle proche du coup la mort m'est en partie étrangère.

Mais j'ai raconte cette histoire déjà plusieurs fois ici j'ai failli y passer il y a trois ans et j'y pense encore pas mal. Pas forcément à la mort en elle même mais à tout ce qu'il y a eu autour. Je ne me suis pas sentie partir...
Depuis ce moment là je suis en paix avec cette idée, je vois vraiment la mort comme la fin de la souffrance. Cet état où ton corps finit par lâcher prise et où il abandonne tout combat contre la douleur, le repos quoi. Comme quand on est hyper fatigué et que ça nous fait du bien de sentir qu'on s'endort.
Je vois vraiment ça comme ça maintenant, c'est pas pour rien que je dis que le coma ça a été la meilleure semaine de mon passage à l'hôpital (pour moi seule évidemment).

Ça m'arrive de penser à mes proches et à la famille en imaginant la douleur que ça pourrait causer, c'est encore un sujet très sensible pour eux vu que même les médecins ont eu très peur, je n'imagine même pas ce que ça a pu être à vivre pour eux, en particulier pour ma mère et ma sœur.
Je vois vraiment la mort de mes parents comme l'ordre naturel des choses, que les parents meurent avant leurs enfants. J'imagine que ça m'aidera au moment de faire mon deuil, de savoir que ma mère n'aura pas vu mourir un de ses enfants.
Du coup parfois je pense à mes proches si je devais mourir et en même temps je me dis que... Bah je serais morte, donc y'a peu de chance que j'y pense après ma mort :cretin:
Et aussi je me dis que je ne mérite pas de mourir si jeune, que c'est vraiment injuste etc et après je me rappelle que je n'y penserais pas du tout vu que je serais morte :lunette:

Après l'an dernier j'ai été hospitalisé pour une infection mystère, j'ai revécu le scénario une 2eme fois et même si là j'ai eu de la chance je suis sortie au bout d'une semaine et je suis pas passée par là case soins intensifs/réa ça m'a miné parce que ça à ce moment que j'ai réalisé vraiment que je n'étais pas immortel, que la première fois j'avais eu de la "chance" (tout est relatif :lunette: ) mais que ces problèmes là ils peuvent revenir, et que peut être ça me sera fatal. Je me demande aussi comment je réagirai si on m’annonçait qu'on me monte en réanimation, la première fois je n'ai rien compris, on m'a vu dit que c'était "pour mieux surveiller mes constantes" et comme j'étais dans un état proche de l'Ohio j'ai rien capté du tout j'étais trop faible et je disais oui à tout dans le rendre compte de rien et surtout pas de la gravité de mon état (une petite pensée au message que j'ai envoyé à ma sœur le soir juste avant que les médecins décident de me plonger dans le coma parce que trop en danger où j'ai écrit "ça va beaucoup mieux" : ah ben ui hein super).
Là je sais ce que c'est et ce que ça implique, je pense que si ça devait se reproduire j'aurai probablement très peur, parce que trop jeune pour mourir. Ou alors j'aurai 8 de tension et je ne comprendrais rien à ce qui m'arrive, c'est fort possible aussi :nerd:

Je ne crois pas à la vie après la mort, j'étais en pleine lecture de la Bible et j'ai ensuite enchaîné avec le Coran cette année là et j'ai du mal à croire que quelque chose m'attends, déjà le coma m'a donné, je pense, une bonne idée du truc : il n'y a rien. Surtout que les hallucinations post-coma, tout à fait normale parait-il, ne mon pas fait apparaître ni Jésus ni un buisson ardent ni Rael ni Dieu en personne, du coup j'ai du mal à croire que quelque chose m'attends, à part la fin de la souffrance, ce qui n'est pas un pays de miel et de lait mais qui est déjà pas mal :nerd:
 
Dernière édition :

Ada or ardor

Used to have a little, now I have a lot
Moi je n'ai jamais connu ni deuil (ou alors, le grand oncle de 80 ans qu'on voit une fois tous les 5 ans :ninja:) ni rien, alors j'avoue que j'ai un mal fou à poster sur ce topic.

Je suis fan de Caitlin Doughty, mais ses vidéos sont remplies d'humour un peu noir. C'est facile d'en parler à des copines dont je sais qu'elles n'ont pas tellement connu de deuil non plus, mais écrire sur un topic lisible par tout le monde :ninja:.

Du coup je vais parler je pense de ce que m'intéresser à ce sujet m'aura apporté :happy: :
(en plusieurs parties parce que ce post est trop long et que je veux le poster avant de partir au travail :lunette:)

- Je me suis vraiment posé la question de ce que je voulais comme enterrement / crémation après mon décès. A nouveau, déjà je pense que ce poser ce genre de question sereinement c'est un privilège :ninja:. J'ai pas non plus rempli de document de dernières volontés ou quoi (je suis mal renseignée sur ce qu'il existe en France là dessus), mais j'en ai parlé sérieusement avec des amies et avec ma mère ("oui maman, mettons que je meure de mort violente, est-ce que tu auras besoin de me voir une dernière fois maquillée et tout le toutim, ou je peux m'en passer ?" :lunette:).

- Le podcast Mortel, où Taous Merakchi parle sur plusieurs épisode du décès de son père et de son deuil, tout en interviewant des professionnels du secteur ou des psy spécialisés dans le deuil, m'a permis d'imaginer la mort de ma mère (aka la personne la plus importante) et d'appréhender un peu ce qu'il est possible de ressentir à l'avance. Je me sens "un peu plus prête" :ninja:. C'est plus terra incognita.

- J'ai compris que se préoccuper de questions pratiques à l'avance, c'est un réel soulagement. Quand on vit le décès d'une personne très proche et qu'on doit signer 50 000 papiers et organiser l'enterrement / la crémation / la cérémonie / whatever en partant de rien, c'est encore moins facile.
 

Ada or ardor

Used to have a little, now I have a lot
@Poacée
Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.

D'ailleurs j'ai l'impression d'avoir oublié plein de choses, il y a aussi le testament, les directives médicales (cf Jonathan Lambert, avec cette affaire, on l'a entendu assez qu'il fallait dire ou laisser une trace de ce qu'on voulait comme soins de fin de vie), et oui en plus, je sais pas en France, mais aux Etats-Unis les funérailles c'est super cher et on est pas forcément dans le meilleur état d'esprit pour faire des choix éclairés, c'est facile qu'on nous conseille des frais supplémentaires pas forcément utiles (bon Caitlin Doughty parle beaucoup de l'industrie funéraire US dans ses livres, et pas en bien).
(Mon tiret en question était sponsorisé par Get you sh*t together, de son podcast (en anglais) où elle fait la liste de tout ce qu'il est possible de préparer à l'avance)
 
  • Big up !
Reactions : Rosenrot_
Merci à toutes pour vos témoignages ! :fleur:

Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.

Sinon, je me pose aussi la question de comment aborder la question des arrangements funéraires avec mes parents, que ce soit pour leur décès ou le mien. :hesite: Je vois ma famille une à deux fois par an et je trouve délicat d'aborder le sujet pendant le repas de Noël. :cretin: Vais-je réussir à franchir le pas cette année ? J'écouterai le podcast mentionné par @Ada or ardor mais ça m'intéresse de savoir si des Madz en ont parlé avec leur famille et comment.
 
Je n'ai pas peur de la mort, si ça existait, j'aurais plus peur de l'immortalité que de la mort. Quand j'angoisse ou que je vais mal, je m'imagine mourir, le fait de savoir qu'il y a un état dans lequel je ne ressens plus rien me rassure :shifty: J'en suis pas suicidaire pour autant :P En tant qu'athée, je considère qu'avant ma naissance, il y a la non existence, et après ma mort, il y a la non existence. Donc dans une infinité de non existence, j'ai quelques dizaines d'années de dispo. Et puis je mourrais quoi qu'il arrive donc autant vivre :hesite: (j'aimerais bien que cet état d'esprit me force à me bouger le cul et en profiter à fond, mais c'est pas si simple XD)

Pour la mort des autres par contre...
Il y a eut plusieurs décès dans ma famille, un j'étais trop jeune pour que ça me touche vraiment, mais l'enterrement fait partie de mes premiers souvenirs dans ma vie. Mon grand père dont je n'étais pas proche mais que j'aime très fort quand même et je m'y attendais pas du tout, mais il en est ressortie de belles choses parce qu'on s'est tous réunis avec ma grande famille et c'est bizarre à dire, mais c'est une semaine (entre le décès et l'enterrement) dont je garde de bons souvenirs (et beaucoup de tristesse). Et un oncle, dont je n'étais pas proche du tout, mais un peu plus des cousins. Dans ces cas là, c'est l'émotion des gens les plus proches du défunt qui me rends extrêmement triste. C'est assez fou comment j'ai l'impression qu'il n'y a qu'au enterrement qu'on a le "droit" de montrer une extrême tristesse sans être jugé, et on a des gestes pour des gens qu'on aurait jamais autrement.
Mais jamais vécu de décès de personnes proches
 
Personnellement, j'ai peur de la mort.
Avant, je pensais que je n'en avais pas peur, j'ai d'ailleurs fait par le passé des tentatives de suicide où j'étais déterminée, mais plus je vieillis (je suis en plein milieu de ma trentaine, je suis une vieille pour beaucoup d'entre vous ici), plus je me rends compte que j'en ai peur.

Je ne suis pas religieuse. Je ne crois pas en une vie en l'au-delà, ni au paradis ni à l'enfer qui pour moi sont des notions beaucoup trop binaires et dichotomiques, ni même en une justice divine qui rétablirait une balance. Par contre, j'aime à penser que quelque part, par commodité, il y a peut-être "quelque chose" qui nous attend, ou bien qu'on va retrouver les (ou la) personne qu'on a aimée. Mais mon côté froid me dit que la mort revient à "débrancher une machine". Rien de plus. Rien après la mort. Ni réincarnation. Ni âme. Rien. J'ai également été à l'hôpital pour des interventions lourdes, et j'ai été anesthésiée. Ca a fait comme une coupure dans le temps. Je m'endormais sans même m'en rendre compte (je me suis dit plusieurs fois "bon cette fois tu essaies de bien te rendre compte du moment où tu t'endors" mais ça rate à chaque fois, l'endormissement est tellement rapide qu'on ne s'en aperçoit même pas), et l'instant d'après, je me réveillais en salle de réanimation (passage bien douloureux au passage, selon les conditions de réveil). Donc je me dis que la mort c'est ça : une "déconnexion", un "débranchement" dont on ne se rendrait pas compte.

J'ai connu plusieurs décès, certains ne m'ont pas touchée car concernait soit des inconnus, soit des personnes qui ont fait le mal autour d'elles. J'ai connu aussi la mort de quelques personnes que j'estimais beaucoup, notamment deux, et leur décès m'a fait souffrir (dont deux très très grandement - je crois que j'ai jamais réellement fait le deuil, d'ailleurs). Et c'est justement elles que je me plais à penser que j'irai peut-être rejoindre là-haut, même si je me dis en partie que ça pourra pas être possible. Mais la mort est parfois tellement difficile à vivre que je préfère me forcer à penser (et me forcer à croire) qu'il y a "quelque chose", une retrouvaille...
Etant atteinte d'une maladie rare, et étant régulièrement à l'hôpital, je suis confrontée régulièrement au sujet de la mort et de la maladie.
J'ai réfléchi à comment je veux que ça soit organisé à ma mort (sauf qu'étant encore un peu trop jeune, je dois attendre d'avoir 40 ans dixit les PFG), crémation et dispersion dans l'océan. (j'espère ainsi que j'aurais au moins réussi ça dans ma vie). Je refuse le prélèvement d'organe (je sais bien que c'est égoïste, mais je ne souhaite pas justifier ma position sur ce sujet) et j'ai donc fait la demande officielle, contre laquelle on m'a rendu le justificatif d'inscription dans le registre des refus de donneur/ses d'organe.

J'ai connu des personnes décédées de maladie également ou bien dans des conditions difficiles, et ça me fait peur également. Ce qui me fait peur est que ça semble si banal/banalisé, on rencontre la mort partout. Encore ce soir, il y a eu un mort qui gisait au milieu de la route, et la dernière fois en juin dernier, pareil. La mort alors que le monde tout autour continue à vivre presque comme si rien n'était. Ca aussi ça fout un coup et ça fait peur, quelque part.
J'ai aussi peur de la mort de mon chien qui a 10 ans et demie, qui a théoriquement encore 3-4 ans à vivre, peut-être plus, mais ça me fait peur car le temps passe si vite... surtout avec les êtres qu'on aime...
La vie est cruelle, la mort aussi...

J'avais un moment hésité pour faire des études soit de thanatopractrice, soit d'assistante funéraire. Mais j'y ai renoncé...

Sinon, pour terminer en audio, je connais quelques petits liens qui me font penser au sujet
la chanson "That's death" du jeu "Discworld 2" :
Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
(avec la traduction ici : https://www.lacoccinelle.net/299648.html)
la chanson de Bernard Lavilliers "sans fleurs ni couronne" :
Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
l'émission "sans fleurs ni couronne" sur FranceCulture où on demande à quelques personnes d'imaginer leurs funérailles (j'ai beaucoup aimé l'émission) : https://www.franceculture.fr/emissions/lheure-du-documentaire/ni-fleurs-ni-couronnes

ps : il y a tellement de choses à dire sur le sujet que je suis sûre que j'ai dit seulement une toute petite partie de ce que je pourrais dire en réalité sur le sujet, mais bon...
 
@Rosenrot_ les métiers de la mort m'intéressaient. La première fois que j'en avais parlé, c'était quand j'ai vu le film "My girl" où le père de l'héroïne est tanatho si je me souviens bien. Et ce film m'a quand-même marquée quand j'étais jeune, et ça a dû rester... Et puis je pensais que ça allait me préparer à ce qui nous attend à la fin.
Mais avec ma dépression permanente, en fait c'est pas si sûr que c'était une bonne idée. Et l'autre chose c'est que comme je suis fatiguée en permanence, et que ce sont des métiers assez durs, en fait, je pense pas que j'aurais pu réussir à tenir le coup...
 
Dernière édition :

Ada or ardor

Used to have a little, now I have a lot
J'ai testé pour vous : demander à mon frère qu'est ce qu'il voulait pour sa mort, sans transition aucune. Alors, hormis une crémation, il ne sait pas. Il sait pas ce qu'il veut qu'on fasse de ses cendres, ni s'il veut être avec quelqu'un d'autre, ni où, ni s'il veut être brûlé avec des objets en particulier, ni dans quelle tenue (oui, j'ai posé toutes ces questions !).
Il m'a dit : "ah mais il faut penser à ça ??" quand je lui ai demandé quelle serait sa tenue préf' :shifty:.
Il m'a par contre pas demandé d'où sortaient toutes mes questions :shifty:.

Je suis étonnée, surtout le fait de pas avoir de préférence sur le lieu ou les gens avec qui être. Moi les gens avec qui je pourrais être enterrée ont une grande importance. Et je veux pouvoir me décomposer dans la terre, et porter une robe en lin (parce que c'est écologique).

J'ai déjà mentionné que j'étais ultra fan de Caitlin Doughty, qu'elle est trop parfaite, intelligente et super spéciale de part l'univers qu'elle a réussi à développer ? :cretin::ninja:


(vidéo avec des sous-titres en français disponibles)
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes