vic-vicious;3957258 a dit :
Super article, les fact checkings sont vraiment bien renseignés en plus.
Ce genre de trucs me révoltent tellement ! Hier j'en ai parlé avec mon ex et dans le même genre il m'a raconté qu'il connaissait une fille qui étaient allée chercher la pilule du lendemain dans un hôpital catholique (en allemagne, je sais pas si y'a des hôpitaux privés tenus par des religieux en France ?) et qu'on avait refusé de lui donner en lui disant que ce serait comme un avortement et que c'était mal :facepalm:

Je commente même pas les propos anti-avortement qui ont été tenu ici, (n'empêche venir tenir un discours pro-life aussi assumé sur madz,... faut être très courageuse ou un peu maso ^^) vous l'avez déjà très bien fait.
ça m'intéresse ce que tu dis, parce qu'autant je suis pour l'avortement, autant exiger d'hopitaux catholiques de délivrer une pilule du lendemain, ça me parait ... je sais pas, un peu contradictoire. J'ignore complètement comment ça se passe en Allemagne, si ton amie avait la possibilité d'aller dans un hopital public (?) Mais à partir du moment où l'affiliation à la religion est clairement revendiquée, dans une certaine mesure ça me parait ''cohérent'' qu'ils aient refusé.


-----------

Pour donner une note plus positive, j'ai une amie qui s'est faite avorter et l'équipe médicale a été très chaleureuse et compréhensive. Elle n'a pas eu à affronter de discours moralisateurs. C'est un peu con de s'en réjouir car ça devrait être normal dans notre pays.
Et par rapport à un autre point de vue exprimé et maintes fois cité ça me choque beaucoup que les médecins pratiquent leur médecine sans mettre de côté leurs opinions personnelles et/ou religieuses.

D'ailleurs, je ne comprends pas la clause d'exclusion (?) qui permet à un médecin de se retirer du cas si celui-ci va à l'encontre de ses convictions. Tout ce que je demande à un pro de la santé c'est de me conseiller sur les options médicales à ma disposition, ses opinions ne m'intéressent pas !
 
elynor;3957409 a dit :
raphie82;3957368 a dit :
je ne prendrais qu'un exemple de faux arguments : plus de risques de cancers ou de grossesse extra-utérine + la taille de l'embryon. Pour moi ce sont des mensonges blatants utilisés pour effrayer et faire changer d'avis quelqu'un qui se pose des questions. L'objectivisme devrait être une règle quand on est face à quelqu'un qui doit prendre une telle décision.
Autant pour moi je pensais que tu parlais des exemples de témoignage qu'elle utilisait pour la convaincre et non pas des informations repris par le fact checking ;)
No problem! En ce qui concerne les témoignages si elle n'avait pas voulu influencer elle aurait du donner autant de positifs que négatifs. En ne le faisant sciemment pas elle a recours à de la désinformation pernicieuse.
 
K

katnissvsw

Guest
legalizeme;3957418 a dit :
Et par rapport à un autre point de vue exprimé et maintes fois cité ça me choque beaucoup que les médecins pratiquent leur médecine sans mettre de côté leurs opinions personnelles et/ou religieuses.

D'ailleurs, je ne comprends pas la clause d'exclusion (?) qui permet à un médecin de se retirer du cas si celui-ci va à l'encontre de ses convictions. Tout ce que je demande à un pro de la santé c'est de me conseiller sur les options médicales à ma disposition, ses opinions ne m'intéressent pas !
Il peut toujours demander à un collègue de le faire à sa place et puis franchement, si un jour,je dois avorter(même si je préférerais personnellement accoucher sous X pour le moment mais je conçois qu'on puisse faire ce choix), je préférerai quelqu'un qui le fasse par conviction plutôt que par obligation car si c'est pour nous faire culpabiliser, ce n'est pas la peine et ce sera pire.
 
laviolettedetoulouse;3957431 a dit :
legalizeme;3957418 a dit :
Et par rapport à un autre point de vue exprimé et maintes fois cité ça me choque beaucoup que les médecins pratiquent leur médecine sans mettre de côté leurs opinions personnelles et/ou religieuses.

D'ailleurs, je ne comprends pas la clause d'exclusion (?) qui permet à un médecin de se retirer du cas si celui-ci va à l'encontre de ses convictions. Tout ce que je demande à un pro de la santé c'est de me conseiller sur les options médicales à ma disposition, ses opinions ne m'intéressent pas !
Il peut toujours demander à un collègue de le faire à sa place et puis franchement, si un jour,je dois avorter(même si je préférerais personnellement accoucher sous X pour le moment mais je conçois qu'on puisse faire ce choix), je préférerai quelqu'un qui le fasse par conviction plutôt que par obligation car si c'est pour nous faire culpabiliser, ce n'est pas la peine et ce sera pire.
Oui je suis complètement d'accord avec toi ! Je préfèrerais aussi avoir devant moi quelqu'un qui comprend cette décision parce qu'à l'inverse je ne supporterais pas d'être culpabilisée concernant un foetus qui est à l'intérieur de moi. ça me parait aberrant et d'une violence inouïe de me dire que quelqu'un pourrit un jour me donner son avis sur que faire alors qu'il s'agit de mon corps.

Mais je trouve qu'on devrait instaurer une qualification de faute professionnelle pour tous les pros de la santé qui ne s'occupent pas de santé mais d'idéologie.

C'est ça que je ne comprends pas, pourquoi on leur donne le droit (et donc on le valide presque) de rejeter les avortements. Je suis ok que chacun ait ses propres convictions mais là c'est la porte ouverte à toutes les fenêtres. L'avortement est légal, ils le pratiquent, point.

Et s'ils donnent leur avis ou essaient de convertir les patientes à leurs idées, je serais d'avis qu'ils se fassent radiés de l'ordre des médecins ou qu'ils aillent exercer en Irlande.
 
Je trouve ça choquant et tout à fait inadmissible de dire à une ado de 17 que l'IVG est un meurtre, qu'elle aura un cancer si elle le fait et que oui bien sûr que c'est une partie de plaisir d'avoir un enfant à 17 ans lorsqu'on n'a pas de situation un minimum stable...
 
Je ne suis pas contre l'avortement, loin de là, seulement j'estime qu'avant d'en arriver là, il y a quand même pas mal de précautions à prendre (je ne parle pas des viols bien entendu).

Quand la pilule a mal fonctionné ou que le préservatif a craqué, d'accord. En revanche quand on s'amuse à coucher avec des types qu'on connaît à peine (ou avec son copain évidemment), en soirée ou en vacances sans se protéger et qu'on va se faire avorter parce qu'on ne veut pas de l'enfant, c'est certes peut-être mieux pour lui que de naître avec une mère qui risque d'être hostile envers lui, mais ce genre de filles m'horripilent quand même.
 Je ne suis pas pro-vie, mais je ne crois pas que l'avortement soit un acte anodin, par conséquent, on prend ses précautions avant d'en arriver là, ça n'est pas un moyen de contraception. Et avec toute la prévention qu'on a, c'est un peu de la mauvaise foi que de ne pas en prendre (excepté les viols). J'ai moi même grandi seule avec deux hommes et j'ai découvert que le gynécologue était presque indispensable cette année, à 20 ans et j'ai pris la pilule tard faute d'informations. En revanche pour le préservatif faut quand même vivre en ermitte pour ne pas savoir que c'est indispensable.
Je ne crois pas que Simone Veil et d'autres femmes tout aussi honorables se soient battues pour permettre à toute de coucher sans protection.

L'avortement, c'est le choix de chacune et j'estime que personne n'a à encourager une jeune fille, à avorter ou à ne pas avorter. Et à voir certains post on dirait que certaines iraient presque jusqu'à encourager tout le monde à avorter au moindre doute.
Oui, l'avortement doit être un acte un réfléchi, non ce n'est pas un acte anodin et si, même s'ils sont minimes au vu des études, des risques existent. Et je ne vois pas où est le mal d'expliquer à une jeune fille qui ne sait pas si elle va garder l'enfant ou non que si elle souhaite le garder, elle aura des aides financières et certains autres avantages au vu de sa situation pour élever son enfant. Il faut seulement peser le pour et le contre et ne pas lui donner que des arguments pro-avortement, même s'ils sont légitimes.

Après concernant les dépressions post avortement, peut-être que c'est aussi justement parce que certaines voulaient garder l'enfant et qu'on les a poussé à avorter qu'elles sont dans ces états. Ce n'est certainement pas le cas de toute, mais je ne serais pas étonnée d'apprendre que la plupart aient vécu ça.

Que les choses soient claires, je ne tiens pas un discours anti-avortement, peut-être que cela m'arrivera un jour, j'essaie seulement de rétablir un équilibre entre celles qui tiennent des discours acharnés pour l'avortement et celles qui sont contre.
 
lulw74;3957447 a dit :
Je trouve ça choquant et tout à fait inadmissible de dire à une ado de 17 que l'IVG est un meurtre, qu'elle aura un cancer si elle le fait et que oui bien sûr que c'est une partie de plaisir d'avoir un enfant à 17 ans lorsqu'on n'a pas de situation un minimum stable...
Je suis complètement d'accord avec toi, là on va à l'encontre du combat que des milliers de femmes ont mené afin de rendre l'IVG légale. Ce n'est sûrement pas pour rien qu'elles ont défilé dans la rue mais bel et bien car elles savaient qu'un bébé, aussi mignon soit il, peut chambouler toute une vie. Il faut cesser de penser à la future vie d'un bébé mais aussi à l'avenir de celle qui le porte.

Au cours de l'adolescence on rêve d'indépendance et cela est nécessaire pour que la personne s'épanouisse. Mais comment devenir indépendant lorsque l'on vit aux crochets de ses parents qui aident à élever l'enfant ? La pauvre est donc cantonnée au rôle de mère sans pouvoir évoluer réellement que ce soit professionnellement (arrêtez, il est quasiment impossible de réussir ses études tout en élevant un enfant, déjà que sans on a souvent du mal --' ) ou psychologiquement (le regard des gens, les relations amoureuses plus difficiles à mettre en place, ...).
 
heureusement que je n'étais pas dans se cas... je serais tombé dans le panneau les pieds et mains devant ._. (j'ai un psychologie fragile et un respect de la vie ENORME).

Mais comment peut-elle "ordonner" à une gamine d'avoir un charge importante en lui m'étant du stress et une honte sur le dos, en lui faisant miroiter des possibilité même pas sûr d'aboutir? C'est honteux!

Ils pensent que c'est un plaisir d'avorter? Ok, me dire, personnellement, que c'est un enfant qui aurait pu être aimé, en bonne santé, ça me fendrait le coeur, mais je ne me verais pas, dans l'état actuel, avec un bébé, lui donner une maigre éducation (pas d'argent pour lui acheter jouer, confort, etc...), avoir des parents instable(pas d'argent=stress=engueulade), mais en plus, si j'avais 17 ans(sans diplômes, sans avenirs)

Pff, je m'arrête là, c'est honteux! Qu'elle ne donne sont avis anti-IVG qu'à des personnes malveillante, pas à des personnes perdu qui demande de l'aide!
 
legalizeme;3957418 a dit :
ça m'intéresse ce que tu dis, parce qu'autant je suis pour l'avortement, autant exiger d'hopitaux catholiques de délivrer une pilule du lendemain, ça me parait ... je sais pas, un peu contradictoire. J'ignore complètement comment ça se passe en Allemagne, si ton amie avait la possibilité d'aller dans un hopital public (?) Mais à partir du moment où l'affiliation à la religion est clairement revendiquée, dans une certaine mesure ça me parait ''cohérent'' qu'ils aient refusé.


-----------

Pour donner une note plus positive, j'ai une amie qui s'est faite avorter et l'équipe médicale a été très chaleureuse et compréhensive. Elle n'a pas eu à affronter de discours moralisateurs. C'est un peu con de s'en réjouir car ça devrait être normal dans notre pays.
Et par rapport à un autre point de vue exprimé et maintes fois cité ça me choque beaucoup que les médecins pratiquent leur médecine sans mettre de côté leurs opinions personnelles et/ou religieuses.

D'ailleurs, je ne comprends pas la clause d'exclusion (?) qui permet à un médecin de se retirer du cas si celui-ci va à l'encontre de ses convictions. Tout ce que je demande à un pro de la santé c'est de me conseiller sur les options médicales à ma disposition, ses opinions ne m'intéressent pas !
C'est une histoire qu'on m'a rapporté donc je connais pas tous les détails, je sais pas si c'était clairement affiché comme un établissement catholique ni si elle avait beaucoup d'autres possibilités. Je crois qu'elle est allée là-bas parce que c'était le plus proche et que vu que plus on prend tôt la pilule du lendemain, plus elle est efficace, elle avait pas trop de temps à perdre.
C'est vrai que c'est cohérent de la part d'un hopital catho... mais en même temps ça me choque parce que c'est une situation d'urgence et que comme tu dis, quand on pratique la médecine on met ses opinions de coté. En plus ils l'ont plus ou moins culpabilisée. Et puis dire que la pilule du lendemain et l'avortement c'est la même chose c'est faux, c'est pas vraiment le même procédé, et lui donner la pilule du lendemain lui aurait évité de passer par la case avortement plus tard. Enfin c'est vrai qu'en y pensant ça me choque "moins" de la part d'un hôpital catho que d'un hôpital ou d'un médecin laïc.
 
K

katnissvsw

Guest
mazzie-star;3957478 a dit :
Je ne suis pas contre l'avortement, loin de là, seulement j'estime qu'avant d'en arriver là, il y a quand même pas mal de précautions à prendre (je ne parle pas des viols bien entendu).

Quand la pilule a mal fonctionné ou que le préservatif a craqué, d'accord. En revanche quand on s'amuse à coucher avec des types qu'on connaît à peine (ou avec son copain évidemment), en soirée ou en vacances sans se protéger et qu'on va se faire avorter parce qu'on ne veut pas de l'enfant, c'est certes peut-être mieux pour lui que de naître avec une mère qui risque d'être hostile envers lui, mais ce genre de filles m'horripilent quand même.
 Je ne suis pas pro-vie, mais je ne crois pas que l'avortement soit un acte anodin, par conséquent, on prend ses précautions avant d'en arriver là, ça n'est pas un moyen de contraception. Et avec toute la prévention qu'on a, c'est un peu de la mauvaise foi que de ne pas en prendre (excepté les viols). J'ai moi même grandi seule avec deux hommes et j'ai découvert que le gynécologue était presque indispensable cette année, à 20 ans et j'ai pris la pilule tard faute d'informations. En revanche pour le préservatif faut quand même vivre en ermitte pour ne pas savoir que c'est indispensable.
Je ne crois pas que Simone Veil et d'autres femmes tout aussi honorables se soient battues pour permettre à toute de coucher sans protection.

L'avortement, c'est le choix de chacune et j'estime que personne n'a à encourager une jeune fille, à avorter ou à ne pas avorter. Et à voir certains post on dirait que certaines iraient presque jusqu'à encourager tout le monde à avorter au moindre doute.
Oui, l'avortement doit être un acte un réfléchi, non ce n'est pas un acte anodin et si, même s'ils sont minimes au vu des études, des risques existent. Et je ne vois pas où est le mal d'expliquer à une jeune fille qui ne sait pas si elle va garder l'enfant ou non que si elle souhaite le garder, elle aura des aides financières et certains autres avantages au vu de sa situation pour élever son enfant. Il faut seulement peser le pour et le contre et ne pas lui donner que des arguments pro-avortement, même s'ils sont légitimes.

Après concernant les dépressions post avortement, peut-être que c'est aussi justement parce que certaines voulaient garder l'enfant et qu'on les a poussé à avorter qu'elles sont dans ces états. Ce n'est certainement pas le cas de toute, mais je ne serais pas étonnée d'apprendre que la plupart aient vécu ça.

Que les choses soient claires, je ne tiens pas un discours anti-avortement, peut-être que cela m'arrivera un jour, j'essaie seulement de rétablir un équilibre entre celles qui tiennent des discours acharnés pour l'avortement et celles qui sont contre.
Il y en a qui pense encore que le retrait peut empêcher une grossesse .:facepalm:
Puis, dans certaines familles où les filles qui couchent avant le mariage sont considérées comme des salopes (oui ça existe encore en 2013 en France), je les vois mal demander la pilule à leur mère. Tu vas me dire "Elles n'ont qu'à aller au planning familial." mais si elles sont mineures ou pas les moyens de s'en payer une, elles n'ont pas de voiture et pour se déplacer, c'est difficile.
Après, elle peut toujours demandé au généraliste mais qui paye la plupart du temps ? les parents.
Sinon, je suis assez d'accord avec toi.
 
  • Big up !
Reactions : LovelyLexy
mazzie-star;3957478 a dit :
Je ne suis pas contre l'avortement, loin de là, seulement j'estime qu'avant d'en arriver là, il y a quand même pas mal de précautions à prendre (je ne parle pas des viols bien entendu).

Quand la pilule a mal fonctionné ou que le préservatif a craqué, d'accord. En revanche quand on s'amuse à coucher avec des types qu'on connaît à peine (ou avec son copain évidemment), en soirée ou en vacances sans se protéger et qu'on va se faire avorter parce qu'on ne veut pas de l'enfant, c'est certes peut-être mieux pour lui que de naître avec une mère qui risque d'être hostile envers lui, mais ce genre de filles m'horripilent quand même.
 Je ne suis pas pro-vie, mais je ne crois pas que l'avortement soit un acte anodin, par conséquent, on prend ses précautions avant d'en arriver là, ça n'est pas un moyen de contraception. Et avec toute la prévention qu'on a, c'est un peu de la mauvaise foi que de ne pas en prendre (excepté les viols). J'ai moi même grandi seule avec deux hommes et j'ai découvert que le gynécologue était presque indispensable cette année, à 20 ans et j'ai pris la pilule tard faute d'informations. En revanche pour le préservatif faut quand même vivre en ermitte pour ne pas savoir que c'est indispensable.
Je ne crois pas que Simone Veil et d'autres femmes tout aussi honorables se soient battues pour permettre à toute de coucher sans protection.

L'avortement, c'est le choix de chacune et j'estime que personne n'a à encourager une jeune fille, à avorter ou à ne pas avorter. Et à voir certains post on dirait que certaines iraient presque jusqu'à encourager tout le monde à avorter au moindre doute.
Oui, l'avortement doit être un acte un réfléchi, non ce n'est pas un acte anodin et si, même s'ils sont minimes au vu des études, des risques existent. Et je ne vois pas où est le mal d'expliquer à une jeune fille qui ne sait pas si elle va garder l'enfant ou non que si elle souhaite le garder, elle aura des aides financières et certains autres avantages au vu de sa situation pour élever son enfant. Il faut seulement peser le pour et le contre et ne pas lui donner que des arguments pro-avortement, même s'ils sont légitimes.

Après concernant les dépressions post avortement, peut-être que c'est aussi justement parce que certaines voulaient garder l'enfant et qu'on les a poussé à avorter qu'elles sont dans ces états. Ce n'est certainement pas le cas de toute, mais je ne serais pas étonnée d'apprendre que la plupart aient vécu ça.

Que les choses soient claires, je ne tiens pas un discours anti-avortement, peut-être que cela m'arrivera un jour, j'essaie seulement de rétablir un équilibre entre celles qui tiennent des discours acharnés pour l'avortement et celles qui sont contre.
Déjà, je trouve cette vision de la vie extrêmement désagréable. Donc en bref, y a la pilule et les préservatifs, toutes les autres qui ne veulent/peuvent pas les utiliser, abstinez-vous. Donc en bref, mon amie allergique au latex et qui ne peut pas prendre la pilule car elle lui déclenche des dépressions, elle s'abstient ? Tant pis ? Si les gynécologue étaient plus enclins à répondre aux besoins des jeunes femmes (ligature des trompes réversible, stérilet), on en arriverait pas à cet extrême  Sauf que des gens comme toi considèrent que c'est inadmissible de recourir à ce genre de techniques car après on autorise les filles à "coucher avec n'importe qui". Sauf que moi, JE VEUX AVOIR LE DROIT DE COUCHER AVEC N'IMPORTE QUI. Pour un garçon, ça va, c'est un "coureur de jupon hihihi" mais une fille, une salope... Et si on demande un stérilet car on veut pas d'enfant on nous dis "non vous en voudrez certainement après, je préfère pas"... Alors il va falloir choisir : on peut se protéger correctement ou pas ? Et si on a pas le droit, on peut avorter ou pas ? Il y a plein de contradictions dans ces discours : ne te protège pas totalement si tu ne veux pas d'enfants (pas de stérilets ou autre) et que les préservatifs et pilules marche pas sur toi, mais n'avorte pas ! ... Il faut m'expliquer.

Ensuite la nana dans l'article cherche insidieusement à dire à la jeune fille "avorter c'est mal, garder l'enfant à 17ans, c'est bien et pratique !" alors que non...

Ensuite objectivement parlant, y a une équivalence entre les risques liés à l'avortement, comme toute procédure chirurgicale... Et il y a des risques en ayant un enfant. Pour quelle raison on devrait voir un médecin quand on est enceinte ? Car tout se passe toujours bien ? Non, bien au contraire.

Personne ici ne cherche à pousser les autres à avorter. Et si tu penses vraiment ça, ou bien c'est de la mauvaise foi ou alosr tu as TRES mal lu ce qu'on disait. Nous ce qu'on veut, c'est pouvoir avorter sans être emmerdé par tout ceux qui pensent qu'on DOIT être déprimée et en souffrir. NON. On a le droit de ne PAS déprimer et de ne PAS souffrir à cause d'un avortement. On a le droit de ne PAS être culpabilisé. C'est notre corps, c'est notre avenir, les inconnus n'ont rien à dire dessus.
 
Dernière édition :
  • Big up !
Reactions : Eylise and LovelyLexy
mazzie-star;3957478 a dit :
Je ne suis pas contre l'avortement, loin de là, seulement j'estime qu'avant d'en arriver là, il y a quand même pas mal de précautions à prendre (je ne parle pas des viols bien entendu).

Quand la pilule a mal fonctionné ou que le préservatif a craqué, d'accord. En revanche quand on s'amuse à coucher avec des types qu'on connaît à peine (ou avec son copain évidemment), en soirée ou en vacances sans se protéger et qu'on va se faire avorter parce qu'on ne veut pas de l'enfant, c'est certes peut-être mieux pour lui que de naître avec une mère qui risque d'être hostile envers lui, mais ce genre de filles m'horripilent quand même.
 Je ne suis pas pro-vie, mais je ne crois pas que l'avortement soit un acte anodin, par conséquent, on prend ses précautions avant d'en arriver là, ça n'est pas un moyen de contraception. Et avec toute la prévention qu'on a, c'est un peu de la mauvaise foi que de ne pas en prendre (excepté les viols). J'ai moi même grandi seule avec deux hommes et j'ai découvert que le gynécologue était presque indispensable cette année, à 20 ans et j'ai pris la pilule tard faute d'informations. En revanche pour le préservatif faut quand même vivre en ermitte pour ne pas savoir que c'est indispensable.
Je ne crois pas que Simone Veil et d'autres femmes tout aussi honorables se soient battues pour permettre à toute de coucher sans protection.
1) Concrètement, qu'est-ce que ça peut te foutre que certaines soient irresponsables ? ça va changer ta vie ? Et surtout, en quoi ça rend leur droit à l'avortement moins légitime ?

2) Faut arrêter de dire que TOUT LE MONDE sait TOUT de la contraception. C'est faux. Tout le monde n'a pas eu droit à des interventions au collège/lycée sur la contraception (et ça me choque beaucoup, moi qui croyait que c'était automatique), tout le monde n'a pas assisté à ses cours de biologie, et tout le monde n'est pas entouré de gens ouverts sur la sexualité. Pour beaucoup, parler sexualité ou contraception c'est encore tabou. Tu n'imagine même pas toutes les fausses idées que peuvent avoir les gens sur la sexualité et combien ils peuvent être ignorants des risques de grossesse ou IST.
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes