Topic des Childfree-No Kid : pas de débat relatif au choix d'avoir des enfants ici

26 Mai 2015
1 478
250 882
4 904
Etant en recherche de boulot, ça me met toujours hors de moi de voir à quel point les métiers pour s'occuper des enfants sont mal payés avec des horaires à la con. Par exemple on a "agent de service et d'accompagnement", où ton boulot c'est quand même de garantir la sécurité des enfants ("""physique et affective""" donc faut aussi donner un soutien psychologique), notamment en les accompagnant à la cantine (moi ça m'angoisse de me dire qu'il faut que je surveille qu'un enfant ne se barre pas :fear:), et en plus faut aider à l'entretien de la cantine sinon c'est pas drôle. Tout ça pour 8h par semaine au SMIC :lol: donc faut habiter à côté, pis merde quoi, 8h par semaine tu peux pas vivre avec ça !!!

Ca et les emplois scolaires, bon déjà les profs sont hyper mal payés et considérés, mais en plus les postes type "AVS, AESH", où tu dois quand même t'occuper d'un gamin en classe pour qu'il suive bien le cours, c'est payé au SMIC.
Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
Donc ça me fait bien rire le "Il faut tout un village pour faire un enfant", ben votre village il est super mal payé, tu m'étonnes que personne n'a envie de faire ce genre de boulots ...
Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
 
M

Membre supprimé 372447

Guest
Je viens de lire cette interview de Pauline Rossi, nominée au prix du Meilleur Jeune Économiste français 2023 :


Extraits :

[interviewer] L’un des résultats majeurs de vos recherches sur la démographie africaine souligne que les politiques axées sur le contrôle des grossesses n’ont pas d’impact sur la transition démographique, alors qu’assurer la sécurité financière des femmes est un facteur de transition démographique.
[économiste] Les politiques familiales en Afrique sont fortement axées sur l’accès à la contraception, avec l’hypothèse que certaines naissances ne sont pas désirées et que si les femmes avaient accès à la contraception, elles auraient moins d’enfants. Cette hypothèse est largement intériorisée par de nombreux acteurs du développement, sans être réellement remise en question. Cependant, lorsque l’on examine la littérature scientifique, il y a peu de preuves démontrant un effet significatif de l’accès à la contraception sur la fécondité. Nous avons réalisé une étude contrôlée randomisée (RCT) au Burkina Faso où pendant trois ans, nous avons fourni gratuitement des contraceptifs aux femmes dans les centres de santé locaux et cela n’a eu aucun effet significatif sur la fécondité trois ans plus tard. En prenant en compte l’incertitude inherente aux etudes statistiques, nous pouvons conclure que le taux de natalite baisse au maximum de 5%, ce qui représente une moyenne de 5.7 enfants par femme au lieu de 6 a l’heure actuelle, soit un impact faible. La plupart des RCT se concentrent sur l’augmentation de l’utilisation de la contraception lorsqu’elle est rendue accessible, mais ne mesurent pas réellement l’impact sur le nombre total d’enfants.

Les économistes partent du principe que les individus ont de bonnes raisons de faire ce qu’ils font, qu’ils évaluent les coûts et les bénéfices, puis prennent les meilleures décisions pour eux-mêmes. Les coûts peuvent inclure des aspects sociaux, comme la volonté de ne pas se démarquer des autres. Il y a donc une dimension de coûts et de bénéfices, qui ne se limite pas seulement aux aspects financiers. Dans nos travaux, nous partons des préférences exprimées par les femmes : dans de nombreux pays africains, elles disent vouloir en moyenne cinq à six enfants. Nous essayons ensuite de comprendre pourquoi elles souhaitent avoir cinq à six enfants.Cela nous conduit à revisiter des idées assez anciennes, qui mettent en évidence le besoin d’une assurance familiale dans les sociétés où il n’y a pas de protection sociale, et où la famille est le seul soutien en cas de maladie, de vieillesse, etc. De plus, la littérature évoque la nécessité d’avoir des enfants pour travailler dans les champs ou pour assurer les tâches domestiques qui ne sont pas automatisées comme dans les pays riches. Pour l’instant, je me suis principalement intéressée à la dimension assurantielle et j’ai réalisé plusieurs études sur les situations où les individus ont peu d’assurance formelle et où ils ont davantage d’enfants. Par exemple, j’ai étudié l’extension du système de retraite en Namibie, qui a permis de réduire la fécondité d’environ un enfant par femme, une baisse bien plus significative que la baisse de 5% précédemment évoquée.

Vous avez expliqué le cas africain, pourriez-vous préciser la spécificité de la Chine, ainsi que vos recherches sur ce pays ?

En Chine, des politiques très restrictives ont conduit à un taux de fécondité d’environ un enfant par femme. Dans l’esprit des dirigeants, il y avait cette idée que la levée de ces politiques restrictives pourrait entraîner une hausse des taux de fécondité, peut-être jusqu’à deux. Cependant, ce n’est pas ce qui s’est produit. En 2016, la politique de l’enfant unique a été abolie, et l’année dernière, le gouvernement a même autorisé les familles à avoir jusqu’à trois enfants. Malgré cela, les taux de fécondité continuent de diminuer d’année en année. 2022 est l’une des premières années depuis la grande famine où il y a eu plus de décès que de naissances. La Chine étant un pays assez fermé à l’immigration, cela entraîne une diminution de sa population. Cette trajectoire n’est pas totalement inédite, car le Japon et la Corée du Sud connaissent des situations similaires avec des taux de fécondité entre 1 et 1.3 enfant par femme, et avec très peu d’immigration.
[…]

La politique de l’enfant unique a donc bloqué le pays dans une trappe à taux de fécondité très faible, avec un enracinement très fort de cette politique devenue norme ?

Avec ma co-auteure chinoise Yun Xiao, nous avons étudié comment la transition s’est produite, notamment dans les années 70, lorsque le système de quotas pour deux enfants a été mis en place. Certains groupes, notamment des minorités ethniques, étaient exemptés de cette politique, et nous souhaitions voir si ces groupes avaient réduit leur fécondité, même s’ils n’étaient pas obligés de le faire. Nous avons effectivement constaté qu’il existait une dynamique d’imitation, notamment pour les groupes culturellement proches de la majorité ethnique Han et pour ceux en concurrence avec cette majorité pour des postes qualifiés.

Cette constatation est intéressante car elle permet de comprendre pourquoi, lorsque les quotas sont levés, les gens ne modifient pas leur comportement: un nouvel équilibre s’est mis en place. Si tout le monde fait la même chose, et qu’un groupe bouge sous l’effet d’une contrainte, les autres imitent. Mais une fois la contrainte levée, personne ne bouge, car un nouvel équilibre s’est formé. Ainsi, nous observons à la fois des phénomènes d’imitation des normes sociales, où les gens ont désormais un enfant parce que tout le monde en a un.
[…]

Fascinant !
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes