Veille permanente harcèlement

@Mary.Grey Ton témoignage me fait beaucoup de peine, j'aimerais vraiment t'aider, alors je vais tenter de te donner quelques pistes car à mon avis tu es face à quelqu'un qui a un gros trouble psychologique.
Je pense qu'en parler avec ta superviseur ne peut qu'être bénéfique car si son comportement est dénoncé ils pourront peut être la virer car le harcèlement est interdit par la loi, et là tu arrives même plus à te sentir bien malgré cette histoire, elle ne peut pas consciemment te gâcher la vie et que personne ne réagisse!
Je pense qu'avec ce genre de personne, il ne faut SURTOUT pas s'abaisser et culpabiliser (même si c'est très dur, j'ai connu ça), car c'est exactement ce qu'elle veut te faire ressentir et c'est pas normal d'agir comme ça avec toi comme elle le fait puisque apparemment vous n'êtes pas proches mais elle arrive quand même à te gacher la vie. Je pense qu'il faut que tu t'impose aussi parfois même dans la confrontation; commence par faire la même chose qu'elle te fait: elle met systématiquement tes affaires en pile dans le salon? Fais-lui de même. Si elle te fait une réflexion répond lui qu'elle agit exactement de cette manière avec toi et que tu ne vois pas pourquoi tu devrais adopter une attitude différente de ce qu'elle a imposé comme étant apparemment, quelque chose de normal. Et surtout, quand elle te confronte n'hésite pas à lui dire que ce qu'elle fait est du harcèlement, que c'est punissable par la loi, fais là flipper, c'est le seul moyen qu'elle arrête à mon avis...
En tout cas courage, sache que tu peux parler de tout ce que tu veux ici, et qu'on est là pour t'écouter et t'accompagner et donne nous des nouvelles sur l'évolution de ta situation!!:jv:
 
Dernière édition :
Bonjour,
Je crois, que je vis en ce moment un harcèlement morale au boulot... Enfin c'est une amie qui ma sortie le terme quand je lui raconte ce qui se passe. En faite je suis Ardennaise, en apprentissage chocolaterie en Picardie. Je travaille donc dans une entreprise, avec 3 collègues, tous des hommes (mon chef et 2 autres apprentis) donc en gros l'an dernier, le travail était repartie en 4 et les boulots les plus intéressant : ganache, moulages, mise en couleur, pâte de fruits etc.. ne m'étais pas attribué, moi c'était rangement, nettoyage et parfois quelques moulages (assez rare). J'étais pas très heureuse mais je tenais bon, mes collègues apprenti avait une tendances a ce moquer de ce que je fesait, du genre "Marjo la plongeuse" Certains me disait, que si le taf intéressant était donné aux deux autres apprentis c'est parce qu'il sont BTM... Ok.. Au cours de l'année ma tante est morte d'un cancer... L'enterrement durait 2 jour (une journée pour cérémonie église, crémation et une mâtiné pour le cimetière), j'ai donc du demander deux jours a mon patron, qui quand j'ai expliqué que c'était deux jours ma sortie "Elle était si grosse que ça ?" avec un sourire... J'étais si choquée que j'ai pas reagit... Depuis j'étais amère... Bref peu de temps avant le mois de vacance, le patron ma invitée dans son bureau, pour parler de mon année. J'ai donc expliquée, que j'étais déçu du travail que je fesait c'est a dire rien... Il m'a assuré que c'était parce que c'était la première année, qu'a la rentrée, je ferait plus de boulot.
Donc vacance, puis rentré, mois de septembre, mon chef me fait faire des ganaches, chablonner, découper etc...J'étais satisfaite... mais cela duré un mois..
Puis le train train a repris, rangement, nettoyage, moulage .. En faite le + c'est juste pâte de fruits et moulages.
Mais mon chef, me fait beaucoup de réflexion, du genre quand je parle avec mes collègues, j'ai le droit "Oh! Arrête de parler, je veux plus t'entendre" mais mes collègues qui rit ,parle, chante etc, Il leur dit rien... Parfois cela m'arrive que je dise des grossièretés du genre "Putain", "J'men bas les couilles" mais quand je parle avec mes collègues... mon chef sort "Oh ! Arrète avec ses grossièretés" avec tout un pitch.. Alors que 5 min plus tard je vais me prendre un "Ta gueule" par mes collègues, ou "Petasse" (le pétasse c'est pour rire.. Je suis avec des gamins de 17/18ans) mais il ne dit rien.
Mes collègues eux s'amusent quand a eux, de se moquer de ce que je fait du genre "Hey il a de la plonge pour toi", "Tu fais de la merde", "Tu fais encore rien" etc..
Mon patron, me fait un peu flipper, dans son genre... Une fois, il ma engueuler comme une mal propre car je n'avais pas étudier la notice de la nouvelle calculette avec papier.. ou parfois il passe, voit ce que je fait et sort "Tu trouvera jamais de boulot en sortant d'ici''

C'est plusieurs petit truc qui s'accumule, qui parfois me font craquer, j'en pleure, j'ai plus envie de me lever, je vieille tard la nuit car je ne trouve pas le sommeil...

Qu'en pensez vous ? Que dois-je faire ?
 
Merci de ta réponse.
J'en est parler un peu avant les vacances avec mon prof de pratique... Qui m'a conseiller dans parler a mon patron. Que si cela ne changeait pas je devait en parler.. Donc a la rentrée comme tout se passait mieux je lui est dit, mais mon patron ne ma pas laisser aller en cours 3 fois de suite a cause du boulot... J'y retourne la semaine prochaine. Je vais essayer d'en reparler avec lui...
Je n'ose pas trop en parler autour de moi (sauf famille amies), par exemple pas au collègues car tout se répete j'ai l'impression.. Si cela se sait que je me suis plaint cela va se retourner contre moi...
 
  • Big up !
Reactions : Lis
Les filles (et les mec si ils nous lisent), je viens de tomber sur un tumblr et une page facebook très intéressante qui s’appelle "Ne le dit a personne", ou on peut publier anonymement des témoignages de harcèlement. Au départ, je crois que c’était plus axé harcèlement scolaire, mais ils ont des partenariat avec SOS homophobie, une assoc' de soutient au victimes de viol....

Je vous le partage parce que c'est anonyme et bien veillant la plus part du temps dans les commentaires (les victime-blammer se font vite reprendre) et que certain-e d'entre vous pourrons peut être y trouver du soutient. J'y ai vu passer des témoignages de gens harcelé parce qu'ils étaient gros-homo-trans-trop maigre-trop petit-trop-ci trop-ca trop.... et ça fait du bien de voir tous les harcèlement logé a la même enseigne, du harcèlement de rue au harcèlement sur le net.

edit : ooooups je poste tout sauf les liens :sweatdrop:

http://neledis-a-personne.tumblr.com/
https://www.facebook.com/pages/Ne-le-dis-à-personne/842732689081386?sk=timeline

Beaucoup d'amour sur vos vies et de petites fleurs parfumées sur vos âmes!:free:
 
Dernière édition :
« A Silent Voice », manga sur le harcèlement scolaire et handicap
Je l'est lu samedi.. Très belle histoire.


Sinon au sujet de ce que j'ai publiée il y a 2 semaine. J'en est parlé a mon Chef de travaux a l'école... Qui m'a tout simplement dit de ne rien faire ... Car je suis a 4 mois de mon examen et il serait idiot de "foutre la merde" pouvant m'empecher d'avoir mon diplome... Donc je dois prendre mon mal en patience....
 
Salut les filles !

J'ai un souci depuis plusieurs mois... Si je me décide à l'écrire maintenant, c'est que je pensais que l'histoire était enterrée... Mais au final non.

Je vous explique : je suis assistante de français dans un collège depuis un an et demi. Pendant la première année, j'ai subi un harcèlement quotidien de la part d'un professeur, à qui je n'ai jamais rien dit car je n'étais pas sûre qu'il savait que ce qu'il faisait, c'était du harcèlement. Il trouvait toujours une excuse pour me toucher, le dos, l'épaule, la taille, le bras, les mains, il me disait "tu es jolie aujourd'hui" pour passer progressivement à "tu es très sexy aujourd'hui".

De la part d'un mec de mon âge, j'aurais sûrement réagi et rétorquer que ce n'était pas pour ses beaux yeux que je m'habillais ainsi ou quelque chose du genre, mais il a vingt ans de plus que moi, marié et père. Il me regardait sans cesse, je le voyais à travers mes lunettes de soleil, et quand je tournais la tête vers lui, il détournait de suite le regard. Une fois, on a été boire un verre avec les collègues, il était là et son comportement était très chiant. Un prof de mon âge m'a invité à danser et pour le remercier je lui ai fait la bise, et l'autre lui a dit "tu as de la chance, moi elle ne veut jamais m'embrasser". Une collègue qui se rendait compte de son manège avec moi m'a dit que c'était inacceptable de sa part de se comporter ainsi avec moi, que je devais faire gaffe et que s'il dépassait les limites, qu'il fallait que j'en parle à ma tutrice. Donc à ce moment là, je savais que ce n'était pas juste moi qui m'imaginais des choses.

Une autre fois, on a été manger au resto avec les collègues, et sur le chemin du retour, on a pris la même route vu qu'on habitait dans la même direction. A peine deux minutes après être sorti du resto, en arrivant devant chez moi, il m'a demandé s'il pouvait entrer pour aller pisser, qu'il avait très envie. Il aurait tout simplement pu prévoir le coup avant d'aller au resto, et j'ai eu beau réfléchir, je n'ai pas trouvé une excuse plausible pour lui refuser l'entrée. Mes colocs n'étaient pas là, j'étais tellement mal à l'aise. Il était bourré, me regardait de façon lubrique, pour la première fois j'avais peur de lui. Je lui ai montré le chemin des toilettes, je me suis mise à la vaisselle qui traînait pour ne pas m'asseoir et lui donner envie de s'asseoir à son retour et d'engager la conversation. Il est revenu, m'a demandé de lui faire la visite de l'appartement. Il était tard, je l'ai mis à la porte en lui disant que je me réveillais tôt le lendemain. J'ai passé la nuit à faire des cauchemars à son sujet, lui qui rentrait dans ma chambre pendant que je dormais, qui me violait...

C'était trop, il fallait que j'en parle à quelqu'un. Mais je ne me suis pas adressée à la bonne personne... J'en ai parlé au jeune prof, qui m'a dit que je devais taire tout ça, que j'allais créer plein de problèmes, que ce mec avait une famille et une bonne réputation, que je devais juste l'ignorer et tout allait rentrer dans l'ordre. Ce que j'ai fait. J'ai progressivement arrêté de lui parler, je ne répondais que par oui ou non à ses questions ouvertes, je ne le regardais plus et surtout j'ai limité nos contacts en ne sortant plus boire un café au bar d'en face mais en restant à l'intérieur de l'école pendant la pause.

Les mois ont passé, l'été est arrivé. Par habitude de toujours écrire mes problèmes sur mon blog, j'ai raconté ce qu'il s'était passé dessus, sans donner de nom.

Et puis c'est la rentrée. Je l'ignore toujours, il me regarde quand il me parle, je déteste son regard, je déteste quand il me parle, je suis toujours mal à l'aise. Je suis hélas obligée de prendre la voiture avec lui une fois toutes les deux semaines, pour le covoiturage. Jusqu'à vendredi dernier, il y avait toujours quelqu'un d'autre dans la voiture, donc ça allait, j'étais "sauve" de tout contact avec lui. Et puis ce vendredi, j'étais seule avec lui. Jeudi soir je me souviens, j'étais stressée, je me demandais si ce n'était pas mieux de feindre un mal de ventre et de ne pas aller en cours, ou de plutôt prendre le bus pour éviter un voyage d'une heure avec lui. Mais je me suis dit que ce n'était pas la mort, et vendredi matin, j'étais dans sa voiture.

Les premières 50 minutes se sont plutôt bien passées. Je n'avais qu'une envie, ne pas parler, mais il s'entêtait à parler de tout et de rien, du temps, de la neige, des voyages prochains et passés, etc. J'étais mal à l'aise quand il se taisait mais encore plus mal à l'aise quand il parlait et requérait une réponse de moi. Et enfin, les 10 dernières minutes, il me dit qu'il a jeté un oeil à mon blog récemment et qu'il avait trouvé un article qui avait l'air de parler de lui. Comme il n'avait rien compris, il a tout traduit avec Google Trad. Et de me dire que je me suis trompée de A à Z, qu'il n'avait jamais voulu me mettre mal à l'aise, que s'il me regardait, c'était seulement parce qu'il voulait me parler (faux faux faux !!! il ne m'a jamais parlé après que je l'ai surpris à me regarder !), que son comportement était tout sauf irréprochable, que ce n'était pas bien de mentir comme ça sur mon blog à son sujet, etc etc. Pendant 10 minutes, je tremblais, j'avais juste envie d'ouvrir la porte à un feu rouge et d'y aller à pied, mais j'ai pas osé, j'avais l'oeil sur la portière, j'ai pas osé, je n'avais aucune échappatoire possible, il avait attendu qu'on soit seul à seule pour me déballer tout ça sans que je puisse m'enfuir. Je me suis sentie affreusement mal, et quand à la fin il m'a tendu la main en me demandant "amis ?", je la lui ai serré en n'ayant qu'une seule pensée : je ne serai plus jamais seule avec lui, je tenterai toujours de trouver une autre solution pour me retrouver avec lui, seule ou non.

Il aurait pu ne jamais m'en parler, mais en m'affirmant que je m'étais trompée sur lui sur toute la ligne, il n'a fait que renforcer le dégoût que j'ai pour lui. Maintenant j'ai envie d'en parler à quelqu'un, peut être à la collègue qui m'avait dit de faire gaffe ? Je sais que je n'ai pas tout inventé, elle l'a vu elle aussi. J'y ai ensuite pensé toute la journée, puis toute la soirée, puis tout le weekend. Encore maintenant je suis tétanisée qu'il ait relancé le sujet. Je ne voulais plus penser à lui et à son comportement et voilà que tout revient...

Que pensez vous que je dois faire ? Est ce qu'en parler à ma collègue, point final c'est bien ? Je sais que si je demande à ma tutrice de m'aider, il niera tout, et qui sait ce qu'il arriverait ensuite ? Je n'ai pas envie de créer de problèmes. J'aurais dû dès le début de l'année dire au responsable du covoiturage que je ne voulais pas être avec l'autre... Mais c'est sûr que je vais en parler avec ma collègue.
 
@Mikachu
Tout d'abord :calin:

Et tu as raison, il faut que tu en parles à ta collègue qui t'a mise en garde et tu peux aussi essayer d'en parler à ta tutrice. Peut-être qu'elle ne te croira pas, qu'elle te dira que tu exagères, mais au moins, tu lui auras dit et elle ne pourra pas nier que tu l'avais prévenue. Le silence tue, plus tu parleras de cette situation, plus tu te sentiras plus forte et plus légitime (il n'y a rien à légitimer, évidemment, mais on est dans un monde où la victime doit toujours se justifier) et tu pourras te sortir de cette situation. Parle, parle, à tes collègues, à ta famille, à tes collocs, à ton médecin, même si tout le monde pense que tu exagères. Si cela se trouve, il y a beaucoup plus de personnes qui se sont trouvé dans cette situation mais qui n'ont juste pas osé en parler, car ils ont l'impression d'être seul. Je suis désolé de te dire que le laisser faire en pensant qu'il va se lasser ne marche pas. Pour lui, cela doit être un jeu amusant et il ne verra pas de raison d'arrêter.

Concernant ton jeune collègue qui t'a dit que c'était un père de famille et que tu allais lui causer des problèmes, j'ai envie de dire : Et alors ? Sous prétexte qu'il a des enfants, il possède une espèce d'immunité et il peut se permettre tout ce qu'il veut ? Et bien non. Il n'a pas à te mettre mal à l'aise, tu as droit au respect comme lui. Il ne faut pas penser que sa situation le protégera, aux yeux de la loi, vous êtes égaux et pour le moment, c'est lui qui est en tord. Si tu veux, tu peux noter sur un carnet tout les éléments qui t'a dérangé venant de sa part, cela constituera en quelques sortes une preuve matérielle.

Un dernier petit conseil. Essaye de ne pas être intimidé par lui. J'ai l'impression qu'il t'impressionne et c'est normal. Cependant, si tu commences à lui répondre, à lui faire remarquer que ce qu'il fait là maintenant, ce n'est pas bien, même s'il te dit que tu exagères, il faut que tu parles quand il te gène (parole, regard etc). On reste dans le thème "la parole libère" mais je t'assure que c'est vrai.

Et n'hésite pas à ne plus faire du covoiturage avec lui. Tu lui demandes si tu peux changer et tu lui expliques que ton collègue te met mal à l'aise. Tu n'as pas à t'excuser de son comportement, c'est lui qui est en tord, pas toi.

Aller, courage :bouquet:
 
Alors, j'habites à Nantes et autant j'suis assez peinarde quand je suis à pied (mais bon je promène rarement seule... je me promène rarement à pied en fait) autant, deux fois en deux jours, j'me fais héler en scooter. Alors ouai, on me demande de m'arrêter et c'est marrant mais des scooters j'en vois pas mal passer et j'en vois pas beaucoup des piétons qui héle les scooteristes. Par contre moi ça m'arrive, j'irais pas dire régulièrement mais de temps en temps et franchement... je sais pas pourquoi. ALors je m'arrête jamais parce vla, le scooter-jacking est bien plus probable que la simple envie de taper la discut... mais :goth:
 
Alors ça c'est la plaie de toutes, se faire héler par un automobiliste ou un motard quand on est à pied o/ Faut apprendre à plus y faire gaffe, tout simplement ;)

@Dovara Merci pour ton message, ça m'a fait du bien :) J'en ai reparlé à ma collègue, reparlé du discours du mec à tous ceux à qui j'avais déjà parlé de lui et ça va déjà mieux. Après je sais pas s'il m'impressionne tant que ça, en fait je crois que j'éprouve plus du dégoût à son égard... Sa voix, son regard, etc, je déteste tout de lui et je pense que c'est pour ça que j'arrive pas à lui répondre. Mais désormais, en plus de l'éviter et de ne plus lui parler, j'essaie à tout prix d'éviter de le regarder, quand on se croise dans les couloirs ou ailleurs... Et pour le covoiturage, il est le seul à partir à cette heure, donc en fait c'est soit être avec lui, soit prendre le bus. C'est tout vu !
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes