...Je reste sans voix devant les multiples témoignages, et de l'article, et du forum. J'avais vaguement déjà entendu le mot "vaginisme" (apparemment pas le bon terme d'ailleurs) mais je ne savais pas vraiment ce que ça recouvrait. Aussi comme d'autres, je ne sais pas ce que ça vaut venant d'une inconnue sur un forum, mais je vous dis aussi merci et bravo d'en parler (Madmoizelle et celles qui ont pris la parole) ! :hugs:

Je suis un peu soufflée de lire autant de témoignages dans ce topic - ce qui veut dire que ces souffrances ne sont pas rares ! - et que malgré tout ce soit toujours accompagné d'une expérience horrible avec les médecins, voire un parcours du combattant. Comment c'est possible ? On en parle pas mal en ce moment donc j'avais bien compris que certains gynécos étaient à la ramasse, mais plus je lis ce genre de choses et plus je suis effarée... Comment on peut être médecin et à ce point aveugle à une souffrance ?

J'aurais vraiment envie que Madmoizelle ramène un petit paquet de gynécos et leur fasse lire cet article et ce topic, juste pour qu'ils comprennent (je veux dire ils sont humains, il y a un moment ils doivent avoir un petit d'empathie au fond quand même ?!), qu'ils réflechissent à leur pratique. Ou alors qu'on les fasse réagir dessus, qu'on voit ce qu'ils ont à dire. ENFIN JE SAIS PAS MAIS QUELQUE CHOSE.

(Sorry ça n'a pas forcément trop de sens ce que je demande, mais vraiment ce genre de chose me rend profondément triste...)
 
MERCI, mille mercis d'avoir abordé le sujet avec autant de renseignements et une absence totale de jugements.Ça répond à tellement de mes questions.Je n'ai pas trouvée encore de gynéco qui m'aide réellement. J'ai été diagnostiquée souffrant d'endométriose. Déjà, mes règles sont incroyablement douloureuses. J'ai été violée à l'adolescence. J'ai de la difficulté à faire confiance,à me rapprocher d'un homme,même si il me plait énormément. J'ai donc mis mes douleurs sur le compte de la maladie et du traumatisme subit. Je bloque physiquement dès que je commence à avoir des rapprochements intimes avec un homme, impossible d'arriver à quelques pénétrations que ce soit, ou à même me toucher,c'est une zone incroyablement sensible et douloureuse. Puis il y a eue ces tests gynécologiques à répétitions, tous plus douloureux les uns que les autres. J'ai eue une tumeur aux ovaires et donc une panoplie de tests. Encore une fois, j'attribuais mes douleurs aux évènements et à ma situation mentionnés plus haut. J'ai consultée, j'ai été chercher de l'aide. J'ai eue des fréquentations et je me suis fait laisser à chaque fois parce que le garçon que j'aimais en avait assez d'attendre ou me trouvait trop froide, trop ''frigide''.

Jusqu'à ce que je tombe sur un premier article sur la dyspareunie, le vaginisme et autre.Puis votre article.Et là,c'est la révélation.À la lecture de l'article et avec les recherches connexes que je fais, tout concorde enfin.Contrairement à ce que m'a affirmée la gynécologue en enfonçant son spéculum alors que je me crispais de douleur, ce n'est pas dans ma tête.La douleur est réelle et elle a un nom.J'ai l'impression pour la première fois d'enfin comprendre ce qui m'arrive,j'ai l'impression qu'il existe des solutions et que je pourrai cesser d'appréhender tout rapprochements,ça existe et ça se soigne. Je ne suis pas seule, et je ne suis pas le problème. Sincèrement, merci beaucoup.
 
  • Big up !
Reactions : Solène.
Merci infiniment pour cet article et pr ces témoignages!

C'est indéniablement la plus grande raison pour laquelle je lis Madmoizelle, parce qu'on peut lire et échanger sur des sujets concrets et intimes, impossibles de trouver ailleurs! :)

J'ai connu des douleurs très inconfortables pendant une certaine période lors de mes rapports sexuels mais cela a par chance disparu, sans jamais être diagnostiqué comme maladie. Je réalise aujourd'hui d'une, que j'étais loin d'être la seule, de deux, que d'autres madmoizelles ont la vie bien plus dure...

Bon courage à toutes les madmoizelles en question:cupidon:<3
 
  • Big up !
Reactions : Tzig0ne
@Greeen j'ai le même souci que toi. Du style quand j'ai mes ragnagna on ne le fait pas pendant 1 semaine et quand on recommence ça me fait mal au début puis les fois suivantes de moins en moins... Es-tu allée voir un gynéco ? Car je n'y suis jamais allée. Après certaines Madz ont parlé du site "Les clefs de Vénus" donc je pense prendre l'adresse d'un gygy sur ce site...
 
A voir tous les commentaires sur cet article, on est nombreuses à souffrir de ce problème. Je me sens beaucoup moins seule :hugs:! C'est pas facile d'en parler autour de soi, les gens qui ne sont pas conscients de ces problèmes nous font passer pour des frigides (le plaisir féminin est de toute façon encore beaucoup trop tabou, j'ai l'impression), les gynécos ne comprennent pas... La mienne est très chouette, déjà elle m'a garanti que je n'avais aucune mycose, rien et que ce n'était plus de son ressort, elle m'a conseillé une sexologue. Que je ne suis toujours pas allée voir parce que ça me bloque un peu d'aller déballer ma vie sexuelle de A à Z à une inconnue. J'ai déjà eu une mycose il y a quelques années et c'est facilement reconnaissable (enfin chez moi en tout cas je la reconnais vite, ça démange comme des piqûres de moustique et ça brûle) , je ne comprends pas comment les gynés arrivent à mettre ces douleurs sur le compte d'une mycose, et donner des traitements pour ça sans chercher plus loin. Je pense qu'ils sont surtout formés pour tout ce qui est purement pathologique, et qu'ils maîtrisent (et encore c'est pas toujours évident) mais pour le reste... La mienne est consciente qu'elle ne peut rien faire si elle ne voit rien, et elle le reconnaît. Maintenant mon généraliste a toujours soupçonné une endométriose (mes règles sont atroces mais pour ma gyné c'est normal d'avoir mal pendant les règles. PARDON?) mais aucun gynéco que j'ai vu (sur les 5 ou 6) ne m'a fait passé ne serait-ce qu'un IRM.

Ca fait un peu plus de 4 ans que je suis avec mon copain, et au début tout se passait bien. Après un an ça a commencé, et ça ne fait qu'empirer. Aujourd'hui on vit ensemble et c'est encore pire parce qu'on passe tout notre temps ensemble et notre vie sexuelle n'a jamais été autant au point mort. A 26 et 27 ans c'est dur. J'ai même pensé à rompre pour éviter de lui infliger ça, je me sens vraiment mal et je ne me supporte plus. Et c'est un cercle vicieux, des fois j'ai envie puis je me mets à penser "Tiens tu vas faire le truc qui va te donner l'impression qu'on te rentre du papier de verre, t'es sûre?" et hop, envie partie. Dans les meilleurs jours on essaie mais après quelques minutes c'est terminé je n'en peu plus. Des fois je me force à aller jusqu'au bout mais c'est atroce et je finis en pleurs, et je le paie pendant 2-3 jours... Et puis je me sens mal de m'être forcée, mon copain s'en veut et ne veut pas que je me force, oui mais sinon on fait quoi? Et la visite chez la gyné n'en parlons pas, l'examen avec le spéculum se termine toujours dans les larmes, elle a beau faire très, très attention, le chauffer un peu avant pour pas qu'il soit trop froid, prendre le plus petit modèle, j'ai quand même l'impression qu'elle me rentre une scie :crying:. Même les tampons, ça devient pénible d'en mettre alors je passe de plus en plus à cette bonne vieille serviette hygiénique (la cup je n'y pense même pas).
Merci Madmoizelle pour cet excellent article, qu'on ne trouverait jamais dans la presse féminine (que j'ai arrêté de lire de toute façon, je ne trouve mon compte qu'ici :free:).

Câlins de soutien aux Madz qui sont dans cette situation!
 
Dernière édition :
  • Big up !
Reactions : Solène.
@Terra Incognita pour répondre à ta question sur le psychique et sur le corps, je ne peux parler que dans mon cas personnel mais en ce qui me concerne, je dirais que je ne dissocie pas : il n'y a pas mon corps d'un côté, mon psychisme de l'autre, je suis un tout.
Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
@Margay pour répondre à ta question
Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
 
@Liloouu37 Hey ! Alors, non je n'ai pas été voir une gynéco pour ce problème en particulier. Faudrait peut être... On verra comment ça se comporte quand mon copain sera là, si ça s'aggrave ou pas ^^
 
Enfin bref si vous êtes de Lyon et que vous voulez le contact d'une gynéco qui sait de quoi elle parle + de 2 sages femmes spécialisées qui sont au top, n'hésitez pas à me faire signe :) ne restez pas seule, ne baissez pas les bras.
Salut ! Je viens d'emménager à Lyon, et je recherche désespérément une gynéco ou une pro qui pourrait m'aider. Je souffre de cette maladie depuis mes 14 ans (j'en ai 22 maintenant), entre les recherches de diagnostic, un ex peu compréhensif, une recherche de solutions, la maladie a trainé pendant longtemps... Maintenant que je suis avec mon copain actuel, super gentil, compréhensif, j'ai l'espoir d'arriver à guérir définitivement ! Du coup, si tu as quelqu'un à me conseiller je suis super preneuse !! :) :gnih:
 
  • Big up !
Reactions : Lasourisverte
Coucou, je viens ajouter un témoignage en plus car je crois que c'est toujours intéressant. Le mien est en rapport avec la pilule contraceptive et l'apparition d'une forme de vestibulodynie.

Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.

J'espère qu'un jour toutes les madz qui souffrent de ce problème arriveront a le régler :jv: et que chaque gyneco prennent en charge correctement et avec respect leurs patient-e-s.
 
  • Big up !
Reactions : Solène.
J'vais pas faire une redite des précédents témoignages. Moi aussi j'ai eu étrangement beaucoup de mycose et étrangement même soigné j'ai toujours eu des soucis.

Ma solution à moi (parce que mes docs quand j'étais à Lille m'ont pas du tout aidé) c'était faire les préliminaires et, en position de pénétration, me détendre un bon 5 min en pratiquant un exercice appris en EPS en primaire (qui n'avait rien à voir avec le sexe, mais avec les muscles et le souffle).

SUite à ça, j'ai déménagé à Nantes et est vu une gynéco bien plus à l'écoute (au passage pour les Madz nantaises en mal de gynéco je peux vous parler d'elle : elle m'a proposé le stérilet alors que je suis nullipare et elle est pas spécialement fan des hormones en général. Par contre j'ai jamais été complètement à l'aise avec elle sans que je sache vraiment totalement pourquoi).

-----------------------------

Cela dit, là ça fait un petit moment (1 semaine et demi environ) qu'on avait pas fait la fête à nos slip et du coup hier, on avait organisé une petite sauterie... bah c'était douloureux... ça me brûlait alors que ça faisait plusieurs mois que ça allait globalement (parfois quelques douleurs mais j'ai appris à faire avec). Quand j'ai mal j'ai l'impression qu'on étire ma vulve. Ca s'irrite, ça pique et ça brûle. Je lui ai demandé d'arrêter quand j'ai vu que ça passerait pas mais avant de le lui demander, j'ai profité de mon inconfort pour faire un test et en fait j'ai l'impression d'avoir une drôle de douleur tout au fond
Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.

Bref, dans la mesure où j'ai pas mes règles depuis février dernier... il faut que j'aille chez le gynéco... (un autre en clinique, puis j'ai changé de lieu de résidence donc je vais pas faire toute cette route pour aller chez un gynéco T_T) => j'ai peur...
 
J'ai eu ce problème pendant 3 ans ça a ruiné ma vie et maintenant c'est fini depuis que j'ai arrêté la pilule !!!

Du coup je vais vous raconter un petit peu mon parcours du combattant, car j'ai eu ce problème pendant trois années. Et 3 ans, ça parait interminable.

Mon copain et moi nous sommes rencontrés à 16 ans, un an après je commence à prendre la pilule, et quelques mois suivants, les ennuis commencent. Ca commence par quelques mycoses, puis quand elles ne sont plus là, la douleur elle y est encore. J'avais mal, tellement mal... J'avais beau avoir envie de mon homme, rien n'y faisait, ça ne passait pas, ou alors ça faisait très mal. Un moment on devait être à peine à un rapport par mois, mon vagin ne supportait pas plus.
J'ai vu plusieurs gynécos, qui me faisaient des analyses, me disaient que j'avais des mycoses. Mais c'était toujours pas ça. Ca a été très nocif pour mon couple, j'étais très mal dans la peau, bref ça l'article l'explique bien.

Au final, j'en ai discuté avec une amie à la fac, et il se trouve qu'elle aussi a eu le même problème. Elle arrête la pilule, son problème part. Du coup, je tente le coup, j'arrête la pilule, je vais un traitement pour booster ma flore vaginale et MIRACLE ! Progressivement, tout se remet en place.
Franchement, c'est vraiment l'arrêt de la pilule qui a tout changé !!! La pilule c'est mal, les hormones c'est pas bien gardez ça en tête!! J'en ai discuté avec des filles l'autre jour à la fac, de celles qui prennent la pilule : une a pris du poids, une autre semble avoir les mêmes problèmes que moi dans le passé.

Aussi, j'ai trouvé une nouvelle gynéco, une vrai PERLE qui est contre la pilule et hormones, surtout pour mon cas. Elle m'a affirmé que l'on n'aurait jamais du me donner la pilule, je ne suis pas faite pour ça, d'autant plus que je suis migraineuse.
Et maintenant j'ai un stérilet et ma vie est trop géniale :d (d'ailleurs la gygy n°2 ne voulait pas m'en mettre à cause de mes infections à répétition et prônait la pilule -_- ). J'ai certes toujours un flip quand j'ai un début de mycose, mais ça part en 2 jours avec un peu de crème, donc pas grave ^^

Les filles qui ont ça : gardez espoir ! Je sais que c'est très dur quand c'est quelque chose qui nous poursuit depuis plusieurs années, mais j'ai réussi à me soigner ! Alors si j'ai réussi au bout de trois ans, vous aussi ! Et du coup avec mon copain on est enfin heureux on peut faire l'amour comme des fous et on fête nos 5 ans bientôt donc courage les filles et vous aurez plein d'orgasmes après!
 
@Shushan J'ai été sous Roaccutane (curacné) pendant un an, du coup pilule obligatoire, tu crois vraiment que mon problème peut être dû à la pilule ? Car quand j'étais en traitement je n'avais rien de spécial et c'est arrivé d'un coup... Maintenant je suis sous androcur et oromone, mais la spécialiste n'a pas relevé alors je sais plus où j'en suis surtout que je suis trop jeune pour essayer un autre contraceptif :sad:
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes