L'essence à 2 Euros : un cauchemar ?

Sujet dans 'L'actu en France' lancé par Denis, le 19 avril 2011.

  1. Denis

    Denis
    Expand Collapse
    En pleine digestion.
    Membre de l'équipe

    Deux euros le litre d'essence, c'est pour bientôt et c'est inévitable...
    Le pronostic est signé Christophe de Margerie, le PDG de Total, un homme qui connaît son affaire.
    Les causes sont bien identifiées : plusieurs dizaines de millions de Chinois, d'Indiens de Brésiliens ou de Russes intègrent chaque année la classe moyenne mondiale et se paient une voiture (18 millions d'unités vendues en 2010 en Chine !). La demande de pétrole ne cesse donc d'augmenter.
    En face, l'offre stagne, les pays producteurs n'ayant aucun intérêt à épuiser trop rapidement leurs stocks d'or noir.
    Conséquence inéluctable de ce déséquilibre de l'offre et de la demande : les prix augmentent.
    1,5383 euro/litre en moyenne la semaine dernière pour le sans plomb, qui bat son record historique. La situation est difficilement supportable, déjà, pour beaucoup de Français(es) qui s'organisent vaille que vaille en recourant plus souvent aux transports en commun, au co-voiturage (covoiturage.fr vient de dépasser le million d'adhérents), au vélo, voire en abandonnant l'usage de la voiture pour celles et ceux qui peuvent se le permettre.

    Et vous les madmoiZelles, comment vivez-vous cette crise ? Avez-vous une voiture ? Etes-vous déjà très dépendante de son utilisation ? Avez-vous fait le choix de vous passer de titine ?
    Pensez-vous, comme de nombreux écologistes, que cette hausse du prix des carburants est au final une bonne chose pour notre planète, car elle contribuera à mettre fin à la civilisation du tout-bagnole ?
     
  2. Daz.

    Daz.
    Expand Collapse
    Revenante

    J'ai une voiture, j'en suis assez dépendante (même s'il m'arrive de ne pas y toucher, comme aujourd'hui), je vis dans un tout petit village sans bus ni rien, j'ai quand même des courses à faire et un travail à assurer. Je ne m'en passerai pas, et même si parfois je privilégie le train ou le covoiturage, c'est uniquement pour éviter de conduire pour des raisons de santé.

    Je ne suis pas pour la fin de la "civilisation du tout-bagnole", je ne suis pas dans une logique écolo et je considère que les réserves sont là et que quand elles seront plus là, bah on trouvera une solution et on arrêtera éventuellement.
    Pour l'instant, je profite, et tant pis pour le prix de l'essence, je raclerai sur autre chose.

    EDIT : et pour le sondage, aucun des 4 puisque ce n'est pas une catastrophe sur mon budget (je ne fais pas un plein par semaine quoi...), ni une opportunité de changer de mode de vie (je n'en ai pas l'intention), ni une excellente chose pour la planète (j'en ai rien à carrer, en fait), et non je ne m'en fous pas complètement parce que j'ai une voiture ;)
     
  3. Gringo

    Gringo
    Expand Collapse
    Regarde du porno en tricotant

    Il faut vraiment donner des sous à la recherche pour qu'ils trouvent autre chose que le pétrole (et autre chose que l'électrique qui pose autant de problèmes) avant qu'on ne soit complètement bloqué.

    Parce qu'encore pour à l'échelle de l'individu c'est gérable, entre le vélo, le covoiturage, les transports en commun, la plupart des gens ont des solutions pour consommer moins.

    Mais les camions de marchandise vont voir leur coût d'essence augmenter, donc la vente des produits aux différents magasins va être plus élevée, les magasins vont donc augmenter leurs prix pour ne compenser.

    Pour les services à domicile comme le plombier (déjà bien cher), le médecin, les infirmières, les aide aux devoirs, les déménagements, les réparateurs en tout genre, la livraison des gros électroménagers,etc, pareil, ça va augmenter.

    De toute façon un jour il n'y aura plus de pétrole alors autant avoir un coup d'avance et se libérer du pétrole avant les grosses crises que ça va entraîner.
     
  4. Denis

    Denis
    Expand Collapse
    En pleine digestion.
    Membre de l'équipe

    J'ai ajouté "ça ne changera rien à mes habitudes" dans le sondage
     
  5. Aerith

    Aerith
    Expand Collapse
    Soudainement optimiste

    Mon casse tête quotidien...

    Je suis encore étudiante en alternance et j'ai une voiture que j'utilise quotidiennement pour aller bosser/en cours. J'ai donc de faibles revenues dont 1/4 passe dans le gazole...
    J'ai la chance d'avoir une voiture qui consomme peu et d'être au diesel (bien que le prix ait augmenté également et qu'il ait atteint l'ancien prix de l'essence) mais je fais presque 1000 km par semaine (les plus grosses semaines) et ça me fait un plein à 65? toutes les semaines.

    J'emmenage avec mon copain dans quelques mois et j'ai décidé de changer mes habitudes. J'ai déjà commencé en évitant tout déplacement inutile mais je compte bien récupérer le vélo de ma maman pour les limiter encore plus. Pour moi, c'était normal de prendre ma voiture pour aller acheter une baguette de pain ou un paquet de clopes à 500 mètres, j'étais complètement dépendante. J'ai donc décidé que toutes les courses de proximité et balade serait faites en vélo, c'est déjà un début.

    Je réfléchis également à emprunter les transports en commun pour la rentrée... Ce qui réduirait nettement mes coûts mais augmenterait mon temps de trajet et mon épuisement. Je mets 30 minutes pour aller au boulot ou en cours, en voiture, contre 2h en transports pour les cours et 1h pour le boulot (et 20 km :facepalm: ), tout cela un jour sans souci, rare avec la SNCF.
    Alors désolée pour l'environnement et mon portefeuille mais je suis presque certaine que je ne tiendrais pas.

    Pour ce qui est de l'écologie, c'est sur que ça freinera certains (dont je fais partie) mais à mon avis, c'est comme pour la cigarette qui ne fait qu'augmenter, ça sera trop sensible pour parler de réussite. Ca deviendra un luxe inaccessible pour une minorité mais ça ne changera qu'infimement le comportement des autres.
     
  6. EllaFitz

    EllaFitz
    Expand Collapse
    La valse des monstres

    Moi personnellement j'm'en fous, j'utilise pas la voiture et mes parents très peu aussi, on se déplace en transports en commun. Mais c'est vrai que c'est parce qu'on peut le faire..

    A la campagne ou dans des villes qui sont diposées pour les déplacement en voiture (genre Los Angeles et les suburbs américaines, et d'autres encore), je comprends bien que ça puisse devenir très embêtant.

    En même temps, quelle idée on a eu d'aller se fourrer là-dedans, je veux dire nous, la race humaine, d'utiliser des ressources accumulées à une échelle de temps géologique, donc non renouvelables à notre échelle, et polluantes ? :sick:
    Y'a dû avoir un moment de rupture genre "regardez les mecs, la technologie c'est trop cool, c'est kikoo-fun de rouler en voiture, et on s'en fout de l'avenir de la Terre et de la pollution".

    Et bien là, j'espère que cette hausse (qui ne va aller qu'en continuant, c'est clair), sera l'occasion d'une autre rupture dans nos modes de vie.
     
  7. Lisoren

    Lisoren
    Expand Collapse
    Si tu savais...

    Je viens tout juste d'avoir mon permis.
    J'ai encore peur de conduire toute seule, mais il va falloir que je m'y mette. Or, avec le prix de l'essence qui augmente je vais plutôt m'abstenir de conduire. La mouise quoi!
     
  8. Nadja__

    Nadja__
    Expand Collapse
    Miou.

    Je n'ai pas de voiture et ... je n'ai même pas mon permis alors que j'ai 23 ans. En fait c'est plus un choix qu'une grosse flemme. J'habite en plein centre-ville de Strasbourg, je suis à proximité de tout ou presque. Pour aller à la fac j'utilise le tram ou le bus (15 min à peu près de trajet) et pareil pour aller au boulot (25 min à peu près). Un abonnement me coûte 22?/mois, autant dire que non, je ne veux pas de voiture ! Maintenant que je sais faire du vélo (youhou !) c'est encore plus simple.

    Reste que je trouve ça terrible pour les personnes qui ont une voiture, qui sont obligés d'aller au boulot avec, etc.
     
  9. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Comme Nadja, je n'ai ni voiture ni permis parce que j'ai tout à proximité et que du coup je n'ai aucune utilité à retirer d'une voiture.
    En revanche, là où je ne suis pas d'accord c'est quand on affirme que "on cherchera des solutions quand il n'y aura plus de pétrole". Je ne dis pas ça seulement pour des considérations écologiques ou de soutenabilité, mais pour des questions pratiques.
    On a une économie entièrement basée sur le pétrole. Je pense qu'il serait temps de commencer à chercher des solutions viables (écologiques ou pas, ça c'est une autre histoire) et surtout de ne pas refaire la même erreur, à savoir baser des pans entiers de l'économie sur une seule ressource, surtout si celle-ci est limitée.
     
  10. Gringo

    Gringo
    Expand Collapse
    Regarde du porno en tricotant

    Ce qui me fait peur ce n'est pas les 2?, on trouvera des solutions pour se passer de notre voiture, le gros problème c'est: les tracteurs des agriculteurs. Là un agriculteur il n'a pas d'autre choix (ou alors il revient aux boeufs).
    Les prix des matières premières alimentaires va flamber, le prix des transports des marchandises pareil, le prix en supermarché aussi.
    Et là ça ne sera plus un choix (vélo ou voiture, ville ou campagne), ça deviendra une nécessité, il faudra bien manger.
    Donc au final on ira travailler pour gagner de l'argent pour acheter à manger et faire son plein pour aller travailler. Les loisirs passeront à la trappe.

    De plus l'électricité augmente tous les ans, le gaz étant aussi épuisable, un jour il n'y en aura plus, il va flamber, l'eau étant de plus en plus polluée, il va falloir plus la traiter, donc elle coûtera plus chère.

    Je vous dis pas la gueule du pouvoir d'achat.
     
  11. Jules Winnfield

    Jules Winnfield
    Expand Collapse
    .

    Pareil pour moi. J'habite en centre-ville donc je peux aller à peu près partout à pied, en vélo ou en bus. Je ne compte pas passer mon permis parce que je sais qu'une voiture ne me sera pas indispensable (du moins pour l'instant).
    Cela étant dit, je peux tout à fait comprendre les personnes qui utilisent leur voiture quotidiennement, 2? c'est énorme
     
  12. Aerith

    Aerith
    Expand Collapse
    Soudainement optimiste

    Surtout que c'est un gouffre une voiture... S'il n'y avait que l'essence, passe encore, mais il y a souvent un crédit à payer dessus, l'assurance, l'entretien etc etc.
    En ce moment, la moitié de ma paye part dans ma voiture. Bon, maintenant c'est en partie un choix, je me suis fais plaisir, j'ai acheté une belle voiture, je savais qu'elle me couterait cher à l'assurance etc etc mais c'est aussi une nécessite d'avoir une voiture qui tient la route et sécurisée quand on fait 100 bornes par jour sur l'autoroute.
    Je me dis qu'il y a des types qui doivent être dans la même situation que moi, sauf qu'en rentrant chez eux, ils ont des bouches à nourrir et je me demande bien comment on s'en sortira tous dans quelques années...
     
Chargement...
Sujets similaires
  1. Cerizeta
    Réponses :
    0
    Affichages:
    2256
  2. Manoa
    Réponses :
    6
    Affichages:
    1639
  3. DariaMarx
    Réponses :
    2
    Affichages:
    395
  4. Mariiine_
    Réponses :
    18
    Affichages:
    1899
  5. Ins0mnia
    Réponses :
    7
    Affichages:
    935