Célibattantes !

23 Décembre 2012
5 295
59 212
6 794
20anspasses.wordpress.com
Bon la fin d'année arrive, et j'ai rien fait pour ma vie personnelle cette année.

Je deviens vraiment de plus en plus "vieille" et je veux vraiment à avoir un enfant, donc je commence à me résigner et à me dire que je suis face à deux choix : ne JAMAIS avoir l'opportunité d'avoir un enfant ou payer une clinique pour en avoir un seul. J'ai vraiment l'impression que je n'arriverais plus jamais à rencontrer quelqu'un, je ne sais pas si je suis toujours traumatisée de Romain ou d'autres histoires passées, mais je ne sais même pas où je pourrais rencontrer quelqu'un qui me plait alors que je suis dans une très très grande entreprise avec plein d'opportunités de sociabiliser et de gens de mon âge. Ce sentiment me donne le sentiment de pas être très ouverte aux rencontres, et j'ai pas vraiment le luxe de pouvoir attendre d'être prête. Je ne suis pas retourner chez une psy, je ne sais pas par où commencer et mes précédentes séances n'ayant pas été concluantes voire horrible, bah ça me fatigue rien que d'y penser.
En plus, j'ai pris beaucoup de poids depuis le confinement et j'arrête pas de grossir, ce qui n'est pas vraiment un problème, mais comme mon poids a été le complexe de ma vie (sans raison bien réelle hein, je suis pas mince mais c'est pas grave, c'est surtout un sentiment interne lié aux pressions sociales), je ne me sens pas spécialement mal par rapport à ça quand je ne suis pas dans un contexte de séduction, mais j'ai le sentiment profond que j'ai 50% de chances de me faire rejeter sentimentalement à cause de mon poids. Ce qui est d'ailleurs un peu bête car le rapport au poids là où j'habite est plus détendu qu'à Paris d'où je viens donc je pense pas que ce soit vraiment un critère aussi dramatique pour certains mecs, mais voilà, ça me retient beaucoup.

Donc je commence à me dire que voilà, il va falloir que je me décide. J'ai déjà changé mon assurance santé pour 2024 afin d'avoir l'option supplémentaire "fertilité", mais c'est pas non plus une décision évidente. Surtout que je me dis que si célibataire sans enfant et la liberté absolue, je n'ai jamais réussi à rencontrer quelqu'un avec qui avoir une relation sérieuse, ça va être encore moins probable si j'ai un enfant à gérer, donc c'est quelque part un renoncement à l'amour romantique que de prendre cette décision. Peut-être que je rencontrerai jamais quelqu'un avec qui faire ma vie, et bon comme là j'ai personne avec qui faire ma vie et que j'ai moyennement d'espoirs que ça arrive prochainement, bah je me dis que c'est pas non plus un sacrifice énorme, mais c'est un peu comme faire le deuil de ça, c'est pas évident.

Je me dis quand même que je devrais tenter le tout pour le tout pendant un ou deux mois, prendre l'option payante des applis, parler à tous les gars possibles, les rencontrer et si ça marche pas, bah on passe à l'étape suivante. Parfois j'ai un élan de motivation et je me dis "qu'est-ce que je perds à essayer? j'ai les moyens de payer 10 euros pour l'option payante 1 mois et j'ai plus de temps en ce moment", mais je ne sais vraiment pas si j'arriverai à aller plus loin qu'un like sur l'appli donc ça me dépite un peu, ou alors je me rappelle que j'ai pris du poids et que je me sens pas hyper séduisante vu que je ne fais plus trop attention à mon apparence, et je me dis que je ne me sens pas capable d'aller en date dans ces conditions.

Bref, voilà, je suis dans un moment d'incertitude qu'il va falloir dépasser.

*******
Sinon, Le Moche sur qui j'avais un crush a apparemment eu un comportement déplacé avec des fille à une soirée du bureau où il était un peu bourré, et je l'avais vu à cette soirée. Je me sentais triste sans raison pendant la soirée, et je ne savais pas trop pourquoi, mais le voir s'amuser à la soirée me renforçait ma tristesse. Quand ma pote m'a raconté comment il avait parlé à certaines filles, j'ai réalisé que la façon dont je le voyais se comporter à la soirée me rappelait les dragueurs à la chaine, les mecs qui jouent sur plusieurs tableaux comme Romain, et c'est encore un trigger beaucoup trop sensible pour moi. Je pense au final que ce n'était pas forcément si irrationnel de ma part d'avoir d'un seul coup rejeté le Moche dans ma tête. Je pense que je ressentais une vibe dans son comportement qui me rappelait trop de mauvais souvenirs, de moments où je m'étais fait "avoir". De ce qu'on m'a rapporté, il a dit à une fille exactement ce que le mec qui m'a trompée dans le passé (et était un gros connard) m'avait dit avant d'essayer de me pécho, je ne pense pas que ce soit anodin : ils doivent avoir un certain type de comportement player en commun, et c'est quelque chose que je ne supporte plus après ces échecs, et surtout après Romain.
Donc bon, je pense que ce n'est pas juste moi qui ait des réactions complètement hystériques (j'avais eu un peu l'impression que c'était le cas). D'ailleurs, quand j'avais raconté à une de mes potes, ma réaction "hystérique", elle m'avait dit "ah oui c'est un peu irrationnel effectivement, un psy peut t'aider" (pas aussi brutalement hein je précise), puis quand j'avais expliqué un truc que j'avais pas aimé chez le Moche (la manière dont il avait géré la soirée qu'on avait organisées ensemble), elle m'avait répondu un truc du genre "ah OK mais du coup, t'es d'accord que ce mec a pas l'air d'un mec vraiment top?". Donc j'avais quand même de bonne raison de me méfier un peu avant ma "réaction hystérique", mais je sais pas pourquoi, je l'ai minimisé en me disant que c'était moi qui avais un problème. Au final, j'ai pas réagi de nulle part je pense.

Un des trucs que la première psy m'avait dit est quand même bien vrai, je ne sais plus vraiment à quel point je peux me faire confiance. Au moment de Romain, j'étais arrivé à un stade où j'avais une confiance absolue en mon instinct sur les gens. Je pensais limite qu'on avait une capacité quasi magique à sentir la vraie nature des gens mais qu'on ne s'écoutait pas assez, et que j'avais réussi à mieux écouter cette petite voix en moi. Et donc cette petite voix en moi me disait beaucoup de bien sur Romain (et Julie), puis quelques mois après, elle m'avait quand même averti qu'il y avait un truc possible entre Romain et Julie avant que je découvre tout. Et bref, après le choc Romain, je ne savais plus du tout si je pouvais croire en cette petite voix ou si c'était une illusion, ou comment faire le tri entre mes pensées parasites et mes vrais instincts.
Je ne sais plus du tout ce qui est vrai ou pas dans mes "pressentiments" sur le gens, alors qu'au moment de Romain, j'étais tellement sûre de moi. Je me suis surprise à dire beaucoup ces dernières années "je sais que j'ai tendance à penser du bien des gens de manière un peu naïve, mais j'ai l'impression que cette personne est sincère... mais c'est vrai que je me fais souvent avoir, je ne sais pas trop".

Je ne sais même pas au final ce qui a été le pire entre ma conviction que Romain était une personne bien qui ressentait vraiment quelque chose pour moi même s'il ne me l'avait pas clairement dit parce que j'en avais le pressentiment clair ou ma conviction que Julie était une personne magnifique avec qui on allait devenir de super amies et que c'était une sorte de coup de foudre amical. Une grosse partie de moi croit toujours à ce pressentiment sur Romain, et ça me taraude quand même parce que je ne sais pas si je me fais des illusions pour "survivre" au choc ou si ce que j'ai ressenti était bien réel, et donc si je peux me faire confiance quand je ressens ce genre de choses.
Mais pour Julie, je ne crois plus du tout qu'on ait été vraiment amies, et je pense que je me suis totalement enflammée et montée la tête sur notre connexion amicale à partir de bien peu de choses. Et souvent, je repense à ça et je me dis que je suis capable de m'imaginer une relation très avancée qui n'existe pas du tout. Dans le cas de Julie, je suis sûre que c'était totalement superficiel et que je ne m'en suis pas rendu compte consciemment.
Donc si c'était juste Romain, peut-être que ça me ferait moins douter de moi, car il y a quand même une grande partie de moi qui se dit par rapport à lui : je sais ce que j'ai ressenti, je sais ce que j'ai vécu, c'était bien réel, même si une autre partie de moins est bien moins sûre. Mais après, je me rappelle de la situation avec Julie et je me rappelle que j'ai cru en des relations qui n'existaient pas vraiment. Donc je ne sais plus, et je n'arrive plus à savoir la différence entre mes peurs irrationnelles, mon instinct et ma naïveté optimiste.

Je pense que quelque part, c'est aussi ça qui me met dans l'incapacité de me bouger pour trouver une relation. J'ai l'impression que c'est beaucoup d'investissement et de temps avant de pouvoir vraiment savoir ce qu'il en est, et je n'ai plus le temps et l'énergie.

Bref, voilà ces pensées pas hyper positives pré-Noël :yawn:
 

Endless

Hot like Mexico
27 Août 2009
6 587
45 048
5 894
Je me sens un peu étrange ce soir, un peu seule.
Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.

Je pense que j'ai du mal à appréhender mon avenir sentimental, en ce moment.
Pourtant j'en ai aimé, des gens ! Alors pourquoi je doute à chaque fois de ma capacité à aimer & être aimée de nouveau ?

Sûrement parce que jusque là je m'adaptais beaucoup trop aux hommes, donc je vivais des relations médiocres, il faut l'avouer. Je mettais de côté mes besoins et désirs pour rester avec eux. Oh, tu n'es pas sûr de rester vivre ici, ni de ce que tu fera dans deux ans ? Alors que moi je rêve de m'installer en couple stable, et d'acheter une maison ? C'est pas grave, je vais prendre sur moi, je ne voudrais pas te brider dans tes objectifs et aspirations <3 .
Les miens passeront à la trappe. Après tout, on s'en fout : moi j'ai l'habitude de galérer et de me contenter de miettes, je sais faire avec. Vivons comme tu le souhaites.
Et puis parfois j'essaye de partir, mais je reviens, car je me dis que j'en demande trop, qu'il faut que je m'adapte plus aux autres, qu'après tout il faut vivre au jour le jour, que c'est ça l'amour, on ne sait pas de quoi demain sera fait... :goth:
Et puis je craque, évidement. Car j'ai besoin de projets, de stabilité affective et émotionnelle, et de pouvoir compter sur mon conjoint en cas de coup dur. Pas juste de partager les moments sympas et la rigolade.

Draguer IRL ne me fait plus rien, j'ai essayé un peu, mais pour le coup j'ai un pic de misandrie assez intense en ce moment et les mecs me semblent juste être des bons à rien.

J'en ai marre d'avoir peur comme ça ! Ça me stresse terriblement, je n'ai pas envie d'être seule trop longtemps. J'ai envie d'aimer, de pouvoir partager ça. Et je me dis que les types qui pourraient potentiellement m'intéresser soit :
- ne voudront pas de moi car je ne serai pas assez bien pour eux :cretin:
- se révèleront être des personnes avec qui rien de sérieux n'est envisageable sur du long terme.

Et flemme de m'engager dans des trucs "légers" là, plus d'énergie du tout pour ça, plus d'énergie pour ces messieurs.

J'espère que vous avez un meilleur mood pour votre réveillon :lol: . J'avais besoin de poser ça quelque part.
 
16 Novembre 2015
227
424
2 964
Paris depuis peu!
@MorganeGirly Coucou ! Je suis désolée je n'ai pas tout suivi, à vrai dire je n'avais pas consulté ce topic depuis si longtemps... Mais tes questionnements m'ont évoqués des questionnements que j'ai pu avoir aussi (pour d'autres raisons cela dit
Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
). J'ai beaucoup réfléchis à la problématique et j'ai trouvé un vrai réconfort du côté de la co-parentalité : ces personnes qui choisissent de faire famille ensemble en dehors du couple traditionnel. Je ne dis pas que la co-parentalité est la solution magique, mais je sais qu'à l'époque lire, écouter ou voir des témoignages de personnes qui avaient eu des enfants malgré le célibat, malgré des parcours de vie atypique, malgré les difficultés des personnes homosexuelles à avoir des enfants, etc. tout cela m'avait redonné un peu d'espoir. Est-ce qu'avoir un enfant risque de compliquer tes futures rencontres amoureuses ? Peut-être. Mais ce que montrait les témoignages que j'ai pu lire, c'est que trouver son propre chemin en dehors des sentiers battus, ça peut être une belle aventure. Et quand on se passionne pour de beaux projets, on rencontre souvent de belles personnes sur notre chemin. Je ne dis pas que tu trouveras le grand amour à coup sûr, mais en poursuivant tes rêves, tu te laisse plus de chances d'être heureuse et de trouver des gens qui voudrons partager ta vie pour ce qu'elle est et non pous ce que vous pourriez en faire, non ? Cela ne te parlera peut être pas du tout, mais si le coeur t'en dis je trouve qu'écouter des podcasts de co-parents ou de mère solo permet de s'inspirer et de voir de nouveaux horizons se profiler :) Tu as tout mon soutien en tous cas, j'espère que tu vas trouver ce qui te rendra heureux <3
 
23 Décembre 2012
5 295
59 212
6 794
20anspasses.wordpress.com
Finalement j’ai décidé de payer un mois Bumble Premium. Je me suis dit allez pourquoi pas, mettons 42 euros dans ce truc au moins une fois, ça sera ptete une meilleure expérience. Et pour l’instant, je dois dire que je regrette pas trop car c’est quand même vachement mieux de pouvoir trier directement dans les centaines de like accumulés au fil des mois qui me plaît plutôt que de devoir attendre que l’algorithme me les propose. Ou de pouvoir revenir en arrière et “booster” mon profil pour aller plus vite. Je sais pas si ça servira à quelque chose car au fil, le taux de réponse est quand même super bas (j’ai eu une réponse sur 20 pour l’instant) ou si j’arriverai à passer le cap de la rencontre, mais ça me donne l’impression d’avoir un peu plus de contrôle que la version basique donc ça me plaît mieux pour 1 mois. On verra dans un mois ce que je fais…

Sinon le truc qui m’a saoulée à Noël, c’est que ma famille me fait généralement pas chier sur mon célibat mais là je me suis rendu compte qu’ils trouvaient ça un peu gênant ou tabou je ne sais pas, genre c’est pas un fait banal.
La fille de mon cousin qui a 8 ans m’a demandé si j’étais mariée et si j’avais des enfants. J’ai dit non, donc elle a dit “ah tu es toute seule alors”. J’ai trouvé ça marrant donc j’ai rigolé et j’ai dit “oui en gros on peut dire ça comme ça”. Et là, ma mère qui était pas loin est intervenue pour dire “elle n’est pas toute seule, elle a des amis!” Et je sais que ça partait d’une bonne intention et qu’elle voulait sûrement “défendre” mon mode de vie, mais j’ai trouvé ça plus embarrassant qu’autre chose parce que déjà bah j’ai pas trop d’amis pour l’instant dans le pays où j’habite donc si c’est ça qui est censé rendre mon célibat acceptable, c’est pas ça non plus. Et ensuite enfin je sais pas, pourquoi on a besoin de lui raconter toutes mes relations à cette gosse? Elle voulait clairement savoir si chez moi c’était comme chez elle et dans son entourage papa maman et enfants, et non c’est pas comme ça, c’est tout. Elle demandait pas si je m’entends bien avec la crémière. A la limite, je pense que lui expliquer que j’habite avec des colocs, ça aurait pu la satisfaire mais je lui ai pas expliqué car je ne suis dit que je pourrais tout aussi bien vivre seule effectivement. Donc même si ma mère voulait rendre ça moins gênant, j’ai trouvé ça plus gênant.
Ensuite, plus tard, la gamine me demande devant tout le monde “mais pourquoi t’es pas mariée et t’as pas d’enfants?” et franchement, sa question m’aurait juste fait marrer si y’avait pas cette horde d’adultes qui ont eu l’air horrifié en mode “oh mon dieu, elle a posé une question hyper gênante!!!”. Ma cousine s’est écrié “mais enfin Jade, on ne demande pas ça!!!”. J’ai répondu avec un sourire crispé car j’avais l’impression que je me sentais observée et j’ai expliqué que tout le monde n’a pas de mari ou d’enfants et que parfois on a pas de mari et on en a un après ou l’inverse, et ma cousine a répondu vivement “voilà tout à fait!!!” d’un ton qui se voulait soutien j’imagine mais qui trouvait surtout ça très embarrassant pour moi.
Et moi tout ce que je me disais c’est que si les gens me trouvaient pas ma situation sentimentale gênante, ils ne s’horrifieraient pas devant la question de la gamine. J’aurais franchement préféré qu’ils fassent semblant de n’avoir rien entendu ou ne réagissent pas… même si bon, je comprends pourquoi ils ont réagi…

ÉDIT @MisteryBleu J’ai lu ton message après avoir posté, merci! Où en es-tu de ton côté niveau réflexion du coup? La Co-parentalité c’est un truc que j’avais vaguement exploré, mais ça m’avait l’air quand même très compliqué à organiser!
 
Dernière édition :
16 Novembre 2015
227
424
2 964
Paris depuis peu!
Je suis désolée pour le monopole de topic et le DP, mais le premier message m'a fait déjà un peu de bien et je crois que j’ai vraiment besoin de vider mon sac entièrement
Tant que j'y suis, je te réponds aussi, comme ça c'est moi qui monopolise un peu le topic et tu pourras venir vider ton sac aussi souvent que tu veux sans culpabiliser :)
Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
 
16 Novembre 2015
227
424
2 964
Paris depuis peu!
ÉDIT @MisteryBleu J’ai lu ton message après avoir posté, merci! Où en es-tu de ton côté niveau réflexion du coup? La Co-parentalité c’est un truc que j’avais vaguement exploré, mais ça m’avait l’air quand même très compliqué à organiser!
Je suis pas très avancée, parce que j'ai eu pas mal d'autres trucs à gérer dernièrement
Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
Je ne suis plus certaine de vouloir des enfants : parce que je suis anxieuse, parce que je suis tout le temps fatiguée déjà de base et je sais pas comment je vais survivre avec un bébé en plus, parce que j'ai des fois du mal à trouver du sens à la vie alors dans ces périodes je ne me vois pas élever un.e gamin.e et lui donner de bonnes bases, etc. Mais parfois je doute, et je me dis que j'ai dû me convaincre quelque part que je ne voulais pas d'enfant
Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
. Et dans ces moments, quand je m'imagine avoir des enfants, c'est pas en couple. ça m'angoisse : je trouve que c'est trop de pression de devoir faire fonctionner un couple ET une famille et d'être deux (au mieux, parce qu'on connait la répartition de la charge mentale dans les familles hétéronormées) à gérer H24 des petits monstres qui ont tellement de besoins... Je crois que je préférerais imaginer la famille autrement, avec une co-parentalité qui offre des temps de répis, idéalement une coparentalité à plus de 2 (avec un couple d'hommes par exemple, ou au sein d'une vie en communauté peut être ?) mais tout ça c'est très flou pour moi
Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
Je suis pas sûr que mon récit soit très inspirant, mais je trouve tes interrogations touchantes alors je voulais juste partager les éléments qui m'avaient aidé à trouver un peu de répis quand la réflexion était devenue difficile pour moi. Et clairement, oui ça doit être compliqué la co-parentalité, mais tout comme le fait de devoir trouver une personne qui nous plait, et à qui on plait, et qui a envie d'avoir des enfants, et avec qui on se verrait avoir des enfants, et de construire un couple suffisament stable, pour un jour peut être envisager d'avoir des enfants... L'un dans l'autre, est-ce que la parentalité n'est pas de toutes façons une aventure?
 
28 Août 2023
4
39
14
Tant que j'y suis, je te réponds aussi, comme ça c'est moi qui monopolise un peu le topic et tu pourras venir vider ton sac aussi souvent que tu veux sans culpabiliser :)
Merci pour ton message. Il m'aide à réfléchir et prendre un peu de recul sur la situation :happy:

Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.

De mon côté, première fois que mes grand-parents ne me demandent pas où est le petit copain. Je crois qu'ils se sont fait une raison. Surtout qu'on est 8 cousins et cousines adultes et qu'on est tous célibataires sans enfant. :lalala:

Concernant les enfants,

Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
 
Dernière édition :
16 Novembre 2015
227
424
2 964
Paris depuis peu!

Hello !
@Endless Ton message me parle pas mal, tellement qu'il m'a fait cogité... je me reconnais beaucoup dans ce que tu dis ! ça vaut ce que ça vaut mais ce qui m'aide en ce moment c'est :
- De me dire que si je veux pouvoir aimer et être aimée, il faut que... *roulement de tambour* j'apprenne à m'aimer moi même ! Oui, oui, je sais, c'est cliché, mais bon... Quand on s'aime suffisamment pour préférer être seule que mal accompagnée, on se contente moins des miettes, non? Alors bien sûr c'est pas une solution "absolue". Bien sûr que c'est facile à dire qu'on a pas besoin d'être en couple pour être heureuse, etc. Mais en ce moment me dire "oui, je sais pas où j'en suis mais je vais d'abord essayer de faire tout ce que je peux pour moi aller bien, et après on verra" ça m'aide à affronter mes angoisses et mes ruminements.
- Moins de mecs, plus de meufs ! Franchement je comprends ton côté misandre ! Côtoyer des mecs dans une société patriarcale, c'est épuisant ! On est tellement éduqué.es à vouloir des trucs tellement différents, à utiliser le couple hétéro pour des choses tellement différentes (s'en est cliché non?). Alors je sais que l'orientation sexuelle, ça ne se choisit pas (et encore que, des fois je me dis que si on avait plus de modèles de couples non-hétéro qui en jette... mais c'est un autre sujet !), mais en attendant, plutôt que d'espérer tomber sur un homme parfait (et qui me calculerait parce que ça semble teeeeellement précieux un homme bien), j'ai envie de consacrer mon temps, mon énergie, mon amour, mon affection aux meufs qui m'entourent. Entre "pouvoir compter sur un partenaire" et "être seule", il y a d'autres voies comme pouvoir compter sur ses amies, apprendre à vraiment connaitre les femmes qui nous entoure, à nous apporter entre nous ce qu'on désespère d'obtenir des hommes : de l'attention, de la tendresse, de la complicité...
Bref, franchement je te comprends mais je m'accroche à mes deux petites idées magiques que je te partage en espérant qu'elle puisse t'apporter un peu de réconfort comme elles m'en apporte à moi...


@Hortense56 Et du coup, si tu as lu le laïus précédent (sinon c'est dispensable hein... pardon, j'ai une diarrhée verbale ce soir... Oh cette élégance, pardon devras-je dire "Désolée, je suis une vraie pipelette ce soir!)... Je pense que la partie sur apprendre à être bien avec soi-même pour pouvoir être bien avec les autres s'applique aussi non ?
Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
 
8 Novembre 2015
809
8 423
3 274
31
Metz
Bonsoir les Célibattantes !
Quelques années de disparition plus tard, je réapparais en cette fin d'année, que je constate propice pour beaucoup de monde aux questionnements de tout poils !..
Je reconnais quelques unes d'entre vous, c'est rigolo d'avoir de vous nouvelles !

Avant d'étaler mon pavé, je me permets de réagir un peu à la truelle à vos derniers messages. Depuis mes derniers messages ici, j'ai énormément évolué dans ma façon de concevoir les relations amoureuses, mais aussi toutes les relations en général. Je constate que l'importance énorme du couple (cishet de préférence n'est pas msieurs dames...) et de la famille conduit beaucoup de monde à être triste de ne pas voir ce schéma se réaliser pour elleux. J'en ai fait partie, et j'ai depuis déconstruit beaucoup de choses.
Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.

Enfin voilà, je me dis juste, en vous lisant, que peut-être si certaines sont déçue de ne pas arriver à ce modèle de couple/famille "traditionnel", c'est peut-être aussi juste que le modèle lui-même n'est pas fait pour elles, et qu'il existe d'autres voies !

Et maintenant je me permets de poser ce qui m'amène ce soir. Je me suis souvenue de ce cher forum car besoin de poser ça quelque part, sans assumer totalement d'en parler à mes copines :P !

Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.

Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.

Si il y a des courageuses qui se sont intéressées à mon histoire, voilà pour quelle partie je sollicite votre sagesse :
Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.

Bon tout ça est très long, si ça se trouve vous n'aviez pas besoin de tous les détails pour donner vos avis (faut croire que c'est moi qui avais besoin de m'éclaircir les idées !) ! Désolée !
 
16 Février 2009
2 218
28 372
5 694
@LaBeletteMasquée est-ce qu'une façon d'amener le sujet, ça ne pourrait pas être d'évoquer cette fois où il t'a déclaré sa flamme ? Il y a peut-être moyen d'amener ça de façon un peu "légère" en mode "évocation de souvenirs" et d'en profiter pour le sonder sur le sujet ? Tu pourrais voir ce que ça signifiait pour lui à l'époque et si ça éveille toujours quelque chose chez lui à l'heure actuelle ?
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes