Mais pourquoi est-ce qu'on parle de gentrification de la bouffe sérieux?
Les plats "exotiques" ont toujours plu et j'ai jamais entendu parler de discrimination parce que tu mangeais un plat "non blanc" (qu'est-ce que je n'écris pas pour me caler sur le vocabulaire local... bref). C'est le phénomène récent d'Instagram qui veut mettre des noms de marque partout pour donner une impression de renouveau. C'est niais au possible (comme le "caviar d'aubergines" ou le "houmous de betterave" lol) mais de là à extrapoler sur la "violence du geste qui nie les souffrances de racisés ayant été discriminés et moqués parce qu'ils mangeaient du houmous-plat-de-sauvages ou avec des baguettes", désolée mais j'accroche pas. On cherche vraiment à s'indigner de tout et à la fin on n'entend plus rien.

En parlant de "plats puants" on n'a rien à envier aux autres : fromages variés et andouillettes.
A côté le curry c'est du parfum pour moi.
 
@Ifri J'ai mis un petit moment avant de tilter j'avoue, mais bien vu! :yawn:

@Nastja Il ne s'agit pas d'être discriminé pour ce que l'on mange ou comment on le mange... comme ça a été dit, il s'agit d'être discriminé car, encore une fois, c'est toujours le patrimoine des mêmes, çàd des POCs, que l'on va copier/sur lequel on va (ridiculement) faire monter la hype, dont on va donner l'impression que ça vient d'être inventé, en omettant de mentionner l'inspiration initiale. Et toujours au profit des mêmes. Donc ça donne légèrement l'impression que certains ont moins de valeur que d'autres.
Et récolter les lauriers sur le dos d'autrui quoi. Sauf qu'en plus, ça s'inscrit dans un système globalement déjà bien discriminatoire, du coup autrui il les accumule et commence à en avoir gros.

Perso je suis assez choquée et blasée de ce phénomène d'appropriation, et je suis contente d'avoir pu lire des réactions qui m'ont permis de mettre un mot dessus. Enrichir le vocabulaire, améliorer la compréhension et s'approprier une notion pour mieux la combattre. C'est pas ce qu'on fait régulièrement sur ce forum face à des problématiques discriminatoires, non-féministes?

(*et je vois pas le souci avec l'expression "non-blanc" en fait? ce n'est pas injurieux, ce n'est pas connoté péjoratif ni mélioratif, c'est juste, je sais pas, factuel et dénué d'affect dans l'intention?)

Crois-le ou non, les personnes racisées, concernées, ont d'autres choses à faire que juste "s'indigner de tout et de rien" :facepalm: (et merci pour la formulation, que je trouve assez blessante voire condescendante, d'autant que c'est pas comme si d'autres madz s'étaient donné la peine de rédiger des posts explicatifs assez clairs pour étayer le sujet, avec des liens pour approfondir en prime).
 
@Nastja Il ne s'agit pas d'être discriminé pour ce que l'on mange ou comment on le mange... comme ça a été dit, il s'agit d'être discriminé car, encore une fois, c'est toujours le patrimoine des mêmes, çàd des POCs, que l'on va copier/sur lequel on va (ridiculement) faire monter la hype, dont on va donner l'impression que ça vient d'être inventé, en omettant de mentionner l'inspiration initiale. Et toujours au profit des mêmes. Donc ça donne légèrement l'impression que certains ont moins de valeur que d'autres.
Et récolter les lauriers sur le dos d'autrui quoi. Sauf qu'en plus, ça s'inscrit dans un système globalement déjà bien discriminatoire, du coup autrui il les accumule et commence à en avoir gros.
Ça arrive avec plein d'autres patrimoines culinaires. Pour donner des exemples récents on peut parler du kouign-amann et du cassoulet devenu hype à New York. Est-ce-que tous les hipters qui en mangent (parfois agrémenté d'ingrédients ««fantaisistes»», ou préparé en version végé) savent d'où ça vient, quel folklore entoure ces plats dans leur region d'origine et à quel point ce sont des marqueurs identitaires? Est-ce-qu'ils seraient même capables de situer la Bretagne et l'Occitanie sur une carte? Probablement pas et osef en vrai. Parce que c'est le principe même de l'innovation culinaire : tu empruntes, tu adaptes, des populations immigrées apportent des recettes ou des ingrédients avec elles, tu voyages et tu t'inspires de ce que tu goutes, tu puises dans le patrimoine oublié de ta region, des plats «de pauvres» (bœuf bourguignon, paella, cassoulet...) sont remis au goût du jour et tout ça ça circule, ça se réinvente, ça devient ou ça redevient tendance. C'est comme ça que certaines épices sont devenues hyper basiques dans nos cuisines par exemple (muscade, poivre, cannelle...). Si on allait au bout du bout de la logique exposée ici, qui renoncerait au chocolat, au café, aux pommes de terre, au maïs, aux tomates, etc? Face à ça on a le choix : soit on se replie tous sur notre petit pré carré culinaire et on se sent spolié et méprisé au moindre emprunt, soit on accepte que rien n'appartient à personne et que tout circule et s'entre-influence. Forcément à partir du moment où on s'identifie à fond à tel ingrédient ou tel plat, on se donne l'illusion que c'est «à nous» et tout emprunt passe pour une scandaleuse réappropriation. Alors que si on creuse, n'importe quel plat national est le fruit de récupérations et d'influences diverses et finalement ce processus d'innovation et de reinvention des recettes est continu (cf le cassoulet végé ou aux merguez par exemple).

Edit : y'a un truc sur lequel on devrait être plus informés et sensibilisés par contre, c'est la consommation de produits dont les prix explosent dans leur pays de production (le qinoa par exemple qui devient inaccessible pour les Péruviens d'après ce que j'ai lu). Mais du coup c'est une problématique économique et «objective», pas une question identitaire ou culturelle aux contours flous et propices à diverses instrumentalisations.
 
Dernière édition :
Merci pour la leçon hein. On a donc appris qu'être discriminé pour ce qu'on mange n'existe pas parce que plusieurs d'entre vous ne l'ont jamais vécu.

Les copines qui se faisaient moquer à la cantine parce qu'elles apportaient leur nourriture de chez elles et que les camarades trouvaient que ça pue, et qui jetaient leur déj avant d'arriver à l'école plutôt que de subir ça. Les copains à qui on disait que chez eux ça sentait mauvais. Tou.te.s celleux dont on disait qu'ils puaient et qui étaient ostracisés...
Ils doivent pas réellement exister.
Le fait que les nourritures dont je parle se retrouvent aujourd'hui sur instagram (tofu, curry, manioc,...) comme l'épitomé du cool, c'est censé nous faire oublier toutes nos blessures et toutes les injures reçues...

Et en parallèle, le fait que la gentrification culinaire dépossède les gens de leurs quartier, fait fuir les populations pauvres de quartier où elles étaient installées depuis toujours parce que des bourgeois décident de s'y installer parce qu'ils trouvent le quartier "authentique", ouvrent leurs propres restos authentiques qui mènent à la fermeture des restos de ces populations. Tout ça c'est okay parce qu'à new York ils mangent du cassouley.

Lecture proposée : le travail sur la gentrification d'Anne Clerval.
 
Edit : y'a un truc sur lequel on devrait être plus informés et sensibilisés par contre, c'est la consommation de produits dont les prix explosent dans leur pays de production (le qinoa par exemple qui devient inaccessible pour les Péruviens d'après ce que j'ai lu). Mais du coup c'est une problématique économique et «objective», pas une question identitaire ou culturelle aux contours flous et propices à diverses instrumentalisations.

C'est toi qui décide de l'agenda ? C'est pas parce que ça ne t'intéresse pas que ce n'est pas important. Pour ta gouverne, notre discussion se base sur des heures et des heures de recherches et d'études (d'où le fait qu'on pourrait citer des sources si tu e' demandais), en plus de sur des expériences de minorisation et d'internalisation du racisme. On n'a pas débarqué sur un sujet pour dire "ce qu'on en pense" ou "notre ressenti" ou dire que le sujet a pas d'intérêt parce qu'il impacte pas nos vies.

En ce qui me concerne, dans cet édit tu as dit les mots magiques donc je m'arrête là et bonne continuation.
 
C'est le phénomène récent d'Instagram qui veut mettre des noms de marque partout pour donner une impression de renouveau. C'est niais au possible (comme le "caviar d'aubergines" ou le "houmous de betterave" lol) [...]
Le terme caviar d'aubergine est utilisé depuis longtemps... En France, c'est la seule préparation d'origine végétale qui peut être appelée caviar, et ça viendrait du russe. (source)
"Chez les végétaux, seule l'aubergine peut légalement devenir un caviar en France, suite notamment à une décision administrative fondée sur l'ancienneté de cette recette." (source).
J'ai pas trouvé la décision administrative en question, mais je sais que mon père utilise aussi bien le terme "caviar" que "purée" depuis toujours... (et, à toute fin utile, on n'a pas "volé" cette recette, elle est transmise et revisitée dans notre famille depuis au moins mes arrières grands-parents roumains).
Du coup, le "niais" et le "lol", bon :lalala:... :taquin:
 
C'est toi qui décide de l'agenda ? C'est pas parce que ça ne t'intéresse pas que ce n'est pas important. Pour ta gouverne, notre discussion se base sur des heures et des heures de recherches et d'études (d'où le fait qu'on pourrait citer des sources si tu e' demandais), en plus de sur des expériences de minorisation et d'internalisation du racisme. On n'a pas débarqué sur un sujet pour dire "ce qu'on en pense" ou "notre ressenti" ou dire que le sujet a pas d'intérêt parce qu'il impacte pas nos vies.

En ce qui me concerne, dans cet édit tu as dit les mots magiques donc je m'arrête là et bonne continuation.
Mais... on peut avoir un avis différent ou pas? C'est possible de discuter sans se prendre des réactions outrées au moindre argument contradictoire?
 
@Ana-Esperanza : En gros nos expériences ne sont pas importantes, nos histoires et nos cultures non plus, on devrait « apprendre » à partager, parce que c’est ça le monde actuel : le partaaage !
Car après tout nous sommes tous humains, tous métisses !

I’m so done.


Non mais en vrai, une personne ne subissant pas le sexisme, viendrait donner des leçons sur des sujets types : harcèlement de rue, sexisme, féminisme, charge mentale, tout ça avec un ton bien paternaliste. Les concerné.es rappliqueraient pour exprimer leur mécontentement, le caractère inapproprié des remarques, ce serait l’apocalypse.

Pour ma part, je vous laisse débattre entre vous là-dessus vous êtes informé.es et concerné.es.



« When they go low, we go high » -Michelle Obama.
Mais qui te dit qu'on n'est pas concernées par ces questions-là en fait? Et de toute façon, pourquoi il faudrait s'en justifier? Il faut avoir un certificat de personne oppressée maintenant, pour avoir le droit d'émettre un avis dans ces débats?
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes