Commentaires sur À peine nommée ministre, Aurore Bergé tape déjà sur le congé parental

20 Octobre 2017
2 297
40 831
2 564
@adita Ah mais merci, je ne comprenais pas pourquoi tout le monde se mettait à gueuler alors que pour le moment c’est juste une proposition et que quand on réfléchit 2 minutes, elle est au fond assez pertinente. L’effet moutonnier des réseaux sociaux, sans doute :stare: Et quand tous les médias estampillés « de gauche » ou féministes reprennent le truc sans proposer aucune réflexion ni analyse de fond, eh bien ça donne ça !

Si j’ai bien compris, le but c’est de lutter contre l’exclusion des femmes du marché du travail. Or, le congé parental est une trappe à inactivité, ce qui est dangereux sur le long terme pour les femmes. Sur le moment, on peut se dire : bah non c’est super, c’est un moyen de s’occuper de ses enfants en étant (très peu) rémunérée ! Sauf qu’en fait, ça a des conséquences : on ne cotise pas pour le chômage ni pour la retraite, et on se retrouve 30 ans plus tard avec une carrière hachée et une pension extrêmement basse. Ce qui induit mécaniquement une forte dépendance économique à son conjoint, SI on en a un. Et si on n’en a pas, ou plus ? Eh bien on tombe dans la pauvreté. Pas super « empowering », hein… Mais ça suppose évidemment de réfléchir sur le long terme, ce que peu de gens font malheureusement.

Et évidemment, plus on s’arrête de travailler longtemps, plus il est difficile de revenir sur le marché du travail. On peut le regretter, mais c’est comme ça. Donc l’idée de proposer un congé plus court, mais beaucoup mieux rémunéré (parce que 450€ par mois, disons le, c’est de l’argent de poche), je trouve que c’est pertinent.

Mais pour que ce soit plus intéressant encore, il faudrait inscrire cette mesure dans un projet plus global : la lutte contre la ségrégation des femmes dans des secteurs d’activité peu rémunérateurs, l’égalité salariale, et surtout l’instauration d’un vrai congé paternité, pour éviter que les femmes ne deviennent d’office le parent principal. Bref, c’est une bonne piste, mais elle est insuffisante à elle toute seule.
 
26 Février 2015
89
482
3 714
@Iridis Oui c'est possible, mais vu que 4 questions plus tôt dans l'itw elle cite l'allongement du congé parental comme un point positif à mettre au crédit du gouvernement je me dis que sa petite phrase parait plus spontanée que planifiée.

@Lady_M Je vois, comme toi, le côté séduisant de la chose... mais c'est la présidente de l’Union nationale des associations familiales qui plaide pour 75 % dans ton lien, pas le gouvernement. Et, si les syndicats, associations et autres organisations de la société civile sont encore consultés, on ne peut pas dire que le gouvernement ait brillé jusque là par son écoute de leurs proposition ou opinions (hors medef). Au regard des antécédents, (et en mettant de côté l'injustice d'une indemnisation indexée sur les revenus qui défavoriserait les plus précaires) il n'est donc pas paranoïaque de penser que si ce type de mesure venait à être mis en place par l'actuelle majorité politique, cela consisterait probablement à augmenter d'une broutille l'indemnisation et réduire de beaucoup la durée du congé parental ... ce qui serait une autre limonade s'ancrant parfaitement dans leurs objectif de réduction de la dépense publique.
 
M

Membre supprimé 370517

Guest
@Iridis C'est précisément cet état de fait, inscrit dans le temps, qui me heurte. Les femmes ont un salaire globalement moins élevé que leur conjoint, on le sait, il y a de multiples raisons... et c'est une forte inégalité entre les genres, basée en grande partie sur de la discrimination.
On pourrait aussi inverser cette logique dans un but d'équité ou de compensation : les pères qui gagnent un bon salaire pourraient se dire "je peux me permettre de prendre un congé parental de quelques mois, ce qui permettrait à ma conjointe de ne pas interrompre sa carrière et de ne pas la pénaliser davantage". Pourquoi pas ?
Enfin, sans forcément être empathiques et altruistes à ce point, les pères pourraient tout simplement... décider de prendre ce congé parental pour s'occuper de leur bébé. Le ménage épargnerait peut-être moins, mais la retraite de la mère ne serait pas impactée. Ce peut être aussi un projet familial, l'équité. Un projet pour protéger tous les membres du couple à long terme.

Mais je me suis éloignée du sujet, donc j'arrête là ou je réponds en spoilers.
 
4 Juillet 2017
142
1 241
1 704
35
@Chamb

Effectivement.
C'est pour ça que j'ai dit qu'il n'y avait pas eu encore de communication du gouvernement sur le montant.

Pour autant ce n'est pas non plus un truc qui vient des associations mais bien du rapport de l'Etat "Les 1000 premiers jours"

p 105/130
Proposition :
"Mettre en place un congé « parental » de 9 mois (36 semaines) partageable entre les deux parents, avec un niveau d’indemnisation suffisamment attractif, qui correspondrait à un montant minimum de 75% du revenu perçu quel que soit le statut. Cela permettrait à l’enfant de rester avec l’un ou l’autre de ses parents pendant toute la première année et d’intégrer ainsi un système d’accueil formel à 1 an."

Les associations n'ont ainsi fait que reprendre ces éléments de communication estampillés "Ministère des solidarité et de la santé" pour dire qu'elles trouvaient ça pertinent.
Après pour le moment il n'y a aucun engagement du gouvernement sur un quelconque montant et les choses peuvent évidement beaucoup changer, mais le fait que le taux de 75% provient d'une source ministérielle est quand même plus solide que s'il s'agissait d'une proposition élaborée à 100% par une association.

En tout cas pas (encore) de raison de s'offusquer pour le moment je trouve.

Et quand je vois que Boris Vallaud fait de l'ironie à coup de « On vous paie plus pour être moins longtemps avec votre enfant ! Ça vous dit ? »,
j'ai juste envie de lui répondre
"Mais tu as raison ! c'est teeeeeellement préférable de fournir le plus longtemps possible un travail gratuit au détriment de notre autonomie financière, de notre carrière et de notre retraite !" :innocent:

Ce genre de phrase montre juste un homme qui pense que l'épanouissement d'une femme passe par s'occuper le plus longtemps possible de ses enfants...
Y a encore du boulot....
 
M

Membre supprimé 370517

Guest
@adita Ah mais merci, je ne comprenais pas pourquoi tout le monde se mettait à gueuler alors que pour le moment c’est juste une proposition et que quand on réfléchit 2 minutes, elle est au fond assez pertinente. L’effet moutonnier des réseaux sociaux, sans doute :stare: Et quand tous les médias estampillés « de gauche » ou féministes reprennent le truc sans proposer aucune réflexion ni analyse de fond, eh bien ça donne ça !

Si j’ai bien compris, le but c’est de lutter contre l’exclusion des femmes du marché du travail. Or, le congé parental est une trappe à inactivité, ce qui est dangereux sur le long terme pour les femmes. Sur le moment, on peut se dire : bah non c’est super, c’est un moyen de s’occuper de ses enfants en étant (très peu) rémunérée ! Sauf qu’en fait, ça a des conséquences : on ne cotise pas pour le chômage ni pour la retraite, et on se retrouve 30 ans plus tard avec une carrière hachée et une pension extrêmement basse. Ce qui induit mécaniquement une forte dépendance économique à son conjoint, SI on en a un. Et si on n’en a pas, ou plus ? Eh bien on tombe dans la pauvreté. Pas super « empowering », hein… Mais ça suppose évidemment de réfléchir sur le long terme, ce que peu de gens font malheureusement.

Et évidemment, plus on s’arrête de travailler longtemps, plus il est difficile de revenir sur le marché du travail. On peut le regretter, mais c’est comme ça. Donc l’idée de proposer un congé plus court, mais beaucoup mieux rémunéré (parce que 450€ par mois, disons le, c’est de l’argent de poche), je trouve que c’est pertinent.

Mais pour que ce soit plus intéressant encore, il faudrait inscrire cette mesure dans un projet plus global : la lutte contre la ségrégation des femmes dans des secteurs d’activité peu rémunérateurs, l’égalité salariale, et surtout l’instauration d’un vrai congé paternité, pour éviter que les femmes ne deviennent d’office le parent principal. Bref, c’est une bonne piste, mais elle est insuffisante à elle toute seule.
Je suis d'accord avec tes trois derniers paragraphes.
Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
 

adita

Dans le game en claquette
27 Décembre 2011
3 397
32 537
5 894
@Chamb Le 7% sur lequel j’étais tombé vient d’ici , je parlais de 7% des parents (comme dans l’article parce que l’un puis l’autre peut prendre même si on se sait sur qui va le prendre tout seul) du coup c’est cohérent avec le 14% des couples :shifty:
Je trouve que ça fait très peu quand même.

Perso je suis enceinte, je vais prendre le congé mat et sûrement ne pas travailler un peu ensuite (parce que situation perso sur laquelle je vais pas m’étendre qui me permet ça) et en expliquant ça à une amie elle m’a conseillé de regarder le congé parental, j’ai regardé et… cette blague :lol:
Les revenus de mon conjoint sont pas très élevés c’est impossible pour moi de le prendre si je veux continuer à payer mon loyer (et trois tonnes de couches accessoirement), tant mieux si des parents sont satisfaits de ce ratio temps/indemnisation vu que ça à l’air d’être LE truc que j’ai lu sur les réseaux mais bon…

Pour les 75% de rémunération c’est dans le rapport sur lequel se base Bergé, après comme je disais dans mon message faut voir comment ça sera mis en place, si effectivement le but c’est de raccourcir pour rajouter 50€ oui c’est une grosse carotte.
Et comme dit dans des precedents messages je suis pas forcément fan non plus qu’on indexe ça sur le salaire et la sacro sainte valeur travail (mais on retrouve l’idée du congé mat/pat dont c’est déjà le cas) mais ça restera mieux que 3 miettes inférieures au RSA.

Est-ce que ça sera vraiment « mieux » indemnisé ? Je sais pas mais ça me semble pas déconnant si le but est VRAIMENT d’inciter plus de monde à prendre ce congé, et clairement le gouvernement essaye de miser dessus pour cacher la misère côté mode de garde (ça fait aussi des transferts d’argent parce que actuellement on indemnise très peu les congés parentaux tout en finançant les compléments de mode de garde, fin de la parenthèse comptable), et la France reste un pays avec une forte politique nataliste même si y’a bcp bcp d’axes d’amélioration, notamment ce congé mais pas que parce que, y’a toujours une forte inégalité femme/homme, les cotisations retraite gros lol même si on valide les trimestres, l’accueil des entreprises après un long congé et le plafond de verre, les modes de garde hyper galère à trouver, maintenir les femmes dans du travail quasi gratuit pour de très longues périodes, etc.

A voir dans les faits bien sûr mais je trouvais dommage de jeter bébé avec l’eau du bain en mode « c’est de la merde » direct alors qu’en soit l’idée de départ est pas si déconnante.
 
28 Mai 2019
2 038
21 345
2 054
@Légitime Immature : Mada est un magazine féminin, pas féministe. Une grande partie de ses lectrices sur le forum est féministe. Mais le magazine en lui même ne l'est pas, même si il surfe sur cette image la.
Fut une époque où Fab disait bien "le mag est une porte d'entrée vers le féminisme mais n'a pas vocation à être un mag féministe". :lunette:
 
M

Membre supprimé 370517

Guest
@Beki Oui mais depuis ? De l'eau a coulé sous les ponts. Fab a accentué l'angle féministe, Clémence Bodoc puis Mymy Haegel ont été rédacs chefs, et actuellement les rédacs chefs et la ligne édito adoptent un angle féministe intersectionnel. Me semble-t-il.
 
24 Janvier 2013
2 505
12 609
5 694
@Légitime Immature non non Fab n'a jamais accentué l'angle féministe :lunette: ça a vraiment toujours été la réponse "Madz a été créer pour s'adresser aux jeunes adultes qui ne se retrouvent pas dans la presse pour ado et celle adressée aux femmes de plus de 35 ans mariées avec des enfants, aucune vocation à être un média féministe". Certaines rédactrices ont fait des articles plus engagés que d'autres mais ça n'a jamais été affirmé. Le but du mag est de généré du clic, pas d'être un média engagé.
 
M

Membre supprimé 370517

Guest
@Astipalaya Je me rappelle d'articles nombreux défendant le féminisme (exemple : défendre Aya Nakamura et le titre Djadja, très critiqué par une frange d'auditeurices, en disant que justement une femme sûre d'elle qui envoie bouler un homme qui l'affiche sur les réseaux c'est précisément féministe ; défendre le végétarisme et veganisme plusieurs fois, donc l'antispecisme, qui ressemble par bien des aspects à la lutte féministe ; défendre la protection de l'environnement, qui est intimement lié au féminisme ; défendre la commu LGBT; se positionner comme luttant contre le racisme l'antisémitisme et l'islamophobie... il y a eu la rubrique "Sois polie, dis merci...", des interviews de darons sous un angle plutôt féministe, des articles sur la santé mentale...).
Après que le magasine souhaite générer du clic, oui puisqu'il faut gagner sa vie. Des partenariats douteux et en contradiction avec la ligne edito, oui clairement parfois !
Mais désolée, les articles sont aux antipodes du tout-venant que l'on trouve ailleurs sur internet (à part les sites clairement engagés).
Il a beau dire ce qu'il veut, Fab, globalement le média qu'il a créé est féministe.
 
20 Octobre 2017
2 297
40 831
2 564
@Légitime Immature Bah oui, je me doute que si tu es de gauche, tu ne vas pas aller lire le Figaro ou Valeurs actuelles. Moi aussi je préfère nettement lire des médias progressistes et féministes, mais l'écueil qu'on y trouve parfois, ce sont des biais qui flirtent parfois avec la mauvaise foi, et qui empêchent de présenter l'information de façon "neutre" (si tant est que ce soit possible, mais disons en respectant le principe du contradictoire).

On en a un exemple typique avec cet article sans substance, qui n'apporte rien et qui présente une piste d'action potentiellement intéressante comme un truc horrible et anti-féministe. Ce n'est pas ce que j'appelle de l'information.
 
17 Février 2014
214
2 075
4 804
@Chat-au-Chocolat Je lis beaucoup le Figaro, alors que ce n'est pas ma ligne politique du tout ! Mais
1. Ils ont de bons journalistes et certains articles ne se retrouvent pas ailleurs et
2. Justement je ne veux pas me retrouver dans une bulle informationnelle alors je lis souvent plusieurs articles sur un même sujet avec des approches différentes, et je regarde les tendances des sujets sur des médias éloignés de mes valeurs.
Bon par contre valeurs actuelles, faut pas pousser, c'est vraiment trop mauvais, et le Figaro, je ne l'achète pas, je me débrouille juste pour le lire.
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes