Commentaires sur « Mon fils de 4 ans a vu sa sœur naître » : Anaïs nous raconte son accouchement à la maison sans assistance

Esquisse rose

I see color with my eyes shut
10 Avril 2023
1 326
5 904
554
@Maadge : je ne dis pas le contraire, j’ai simplement utilisé ton message pour développer deux points, le second ne te concernant pas du tout. :) Je te présente mes excuses si ce n’est pas clair !
 
  • Big up !
Réactions : Asphalte-

Charlotte Arce

Moderateur
14 Mars 2023
395
430
114
:confused:

Quand on va sur le site de Reconquête c’est pas écrit « parti fasciste ». Je vais être un peu vexante mais : c’est pas une réponse très journalistique ça, si ?
Bonjour à toutes,

Je suis vraiment désolée que ma réponse vous ai semblé un peu courte, je n'ai pas eu la possibilité de prendre connaissance des très très nombreux commentaires sous cet article.

La mention de Quantik Mama a été retirée du témoignage. Si je ne l'ai pas fait avant, c'est parce qu'il ne s'agit pas de mon récit d'accouchement, mais de celui d'Anaïs, qui a utilisé cette ressource pour accoucher chez elle, et que rien dans ses propos ou son récit n'est ni transphobe, ni anti-choix. J'avoue ne pas avoir poussé l'enquête sur cette plateforme aussi loin que vous, car cela m'a semblé sur le moment être une information qui n'était pas susceptible d'être problématique. C'était une erreur et je m'en excuse à nouveau.
 
7 Septembre 2011
5 865
74 101
6 644
Paris
@AngèleLN Sans être prouvé, je pense qu'on peut facilement imaginer des comportements qui sans être abusifs peuvent être toxiques pour un enfant. Des parents qui parleraient trop ouvertement de sexe, partageraient certains détails et en demanderaient, seraient un peu sur la limite "Ma ptite femme", enfin des trucs comme ça.

Mais par contre je ne pense pas du tout que ce soit le cas ici,

@Aya06 @Maadge

Pour ma part, je trouve ça plutôt super chouette qu'un enfant assiste à la naissance d'un frère ou d'une sœur. Ok, les parties génitales sont très exposées, y a des fluides et de la nudité, mais la nudité humaine de base n'est pas nécessairement sexuelle. Mais ça fait partie des fonctions biologiques de base, au même titre qu'uriner, ce n'est pas une action conscientisée d'accoucher, le corps fait son truc (après on l'aide ou pas mais ça ne change rien).

Être là en famille pour accueillir le nouveau venu, c'est beau, ça permet aux grands de se sentir inclus, on n'est pas obligé de leur foutre la tête sur le bazar... Ma fille a "malgré-nous" assisté à une grosse partie de l'accouchement. C'est allé très vite, et elle est partie 50 minutes avant l'arrivée du petit frère. Il se trouve que tout le temps où elle était là, je gérais très bien et elle a donc assisté à sa mère qui respirait dans son bain et qui lui parlait normalement. Elle m'embrassait le ventre, papillonnait dans la salle de bain, et c'était très réconfortant qu'elle soit là. En général, sa présence m'apaise et je suppose que c'est une sensation fréquente. Ça doit être trop bien de les avoir jusqu'au bout, mais c'était plus sage de la mettre ailleurs et je ne le regrette pas, car la fin lui aurait fait peur alors qu'il n'y avait aucun souci.

Je pense que des 5 ans, et si on pense à eux en prévoyant l'accouchement. Par exemple en demandant à une ou un proche de venir pendant l'accouchement, pour emmener les enfants s'il y a une complication ou si la mère doit être transférée. Il faut qu'un adulte soit disponible pour leur expliquer exactement ce qui se passe, pourquoi on saigne ( et c'est normal), pourquoi on crie, pourquoi on ne dit plus rien... Et bien entendu avoir déjà tout expliqué en amont.

C'est aussi savoir anticiper, d'autant plus qu'ils sont là. Par exemple ne pas attendre le point critique pour un transfert, ou pour éloigner les enfants, prévenir le personnel soignant de leur présence...

Ce qu'il faut apprendre aux enfants, ce sont les nuances et pourquoi le corps est avant tout un outil au quotidien, mais aussi le moment où on "glisse" dans un truc sexuel : par ex jouer avec les parties génitales, faire des bisous, les complimenter, vouloir les regarder autrement que dans un but médical, but médical qui quoi qu'il en soit n'est jamais perpétré par un autre adulte que les parents ou un docteur qui aura demandé le consentement. Justement, je pense que c'est hyper important de ne pas sexualiser un corps par défaut, et de lui apporter une dimension sexuelle uniquement quand le contexte s'y prette. Contexte auquel les enfants ne doivent pas avoir accès, ÉVIDEMMENT.
 
5 Janvier 2018
20
114
1 599
Le truc qui m'a le plus choquée dans ce témoignage, ce n'est pas tant l'accouchement à domicile sans professionnel de santé. J'avoue que, bien accompagnée, un accouchement dans une maison de naissance voire à domicile serait dans mes projets en cas de grossesse.

Non, ce qui m'a choqué, c'est de lire : "Je souhaite alors vraiment en finir avec le placenta. Je me remets à genoux, et suis ses conseils en tirant un peu sur le cordon. Après quelques efforts il sortira enfin. Je suis, alors, pleinement soulagée."
De ce que je sais, on ne tire JAMAIS sur un cordon.

Je suis assez pour qu'on laisse aux femmes le choix du lieu où elles veulent donner naissance, mais il faut aussi faire la part des choses. On a besoin de la présence d'un pro, au moins à proximité immédiat, qui peut venir au moindre souci.
 
5 Août 2021
699
5 929
554
32
Je trouve le terme "traumatisme" largement galvaudé sur ce sujet.

Le petit a été préparé au fait que sa maman allait accoucher à la maison. Ce qui lui a permit de mettre des mots sur ce qu'il a pu voir ou entendre (le "maman fait des bruits d'éléphants" en référence à un livre).
Il n'a pas été contraint de voir l'accouchement. Au contraire, ils ont essayé de l'en dissuader plusieurs fois.
Il a bien vécu l'accouchement, il aura pas de "traumatisme" à surmonter plus tard sur cet événement.

Les jeunes enfants font des expériences nouvelles auxquelles on ne les prépare pas tous les jours.
Heureusement qu'ils fonctionnent différemment de nous sur le plan psychologique et qu'ils ne sont traumatisés à chaque nouveauté.

Si on suis le principe qu'il ne faut exposer les enfants à des choses qu'ils ne peuvent consentir alors il ne faut pas, par exemple, les mettre à l'école à 3 ans.
A 3 ans on n'a pas une notion du temps assez développée pour consentir à passer ses journées dans le lieu donné, encore plus avec un concept collectif très particulier.
Si on sur le principe "ça pourrait très mal finir", on peut parler, pour l'école, des besoins physiologiques non respectés, du racisme et de la violence systémique, du harcèlement scolaire, du risque de suicide... etc

Et il ne faut pas les emmener chez le médecin non plus: pas en âge de consentir à un acte médical.

Ah les vilains parents qui ne respectent pas le "consentement" de l'enfant et se permettent de faire des choix pour lui, avec bienveillance et dans son intérêt... :rire:


Pour le témoignage en soit je regrette simplement le système de santé pourri en France avec peu de maternité de proximité, peu de maison de naissance, l'AAD pas développé qui repose que sur les sage-femmes libérales.

Je note que la maman voulait l'AAD et qu'elle n'a pu l'obtenir car pas de possibilité dans son département. Je vais pas la juger parce-qu'elle préféré accoucher à la maison plutôt que de devoir renoncer à son désir d'accouchement libre, et prendre le risque de violences gynécologiques en plus.

Quitte à parler de consentement parlons de celui qui manquent cruellement.
Dans les témoignages d'accouchement IRL que j'ai eu, 3/4 fond éco de pratiques sans consentements. C'est pas normal. Faut pas s'étonner après que des mères soient prêtent à prendre des risques pour ne pas accoucher à l'hôpital.
 
5 Décembre 2014
1 568
21 864
4 664
29
@Bloem
D'abord, c'est très présomptueux d'affirmer que le gamin n'aura pas de problème plus tard après ce qu'il a pu voir. Ça, on le saura...plus tard, par définition.
Ensuite, de toute façon, ce n'est même pas très pertinent de parler de l'accouchement qui A EU lieu. Moi non plus je ne pense pas forcément que CE gosse sera traumatisé (enfin on verra, je trouve le climat global pas ouf de toute façon). En fait, le vrai traumatisme dont on parlait, c'est si l'accouchement s'était mal passé. Ce qui est tout à fait possible, même avec une grossesse sans soucis, d'où le fait que ça soit très risqué d'accoucher seule sans aucun professionnel de santé (mais avec un photographe, parce que les priorités). Imagine si le gamin de 4 avait vu sa mère se vider de son sang après une hémorragie de la délivrance ? Là j'imagine que tu es d'accord pour parler de traumatisme ? Donc oui, cette Madz a pris le risque de mourir devant son fils et de le traumatiser. Il faut appeler un chat un chat :dunno:
Et enfin, je ne trouve pas tes comparaisons avec l'école ou les visites chez le médecin pertinentes non plus. L'éducation et la santé, c'est primordial voire vital. Assister à l'accouchement de sa mère, euh...pas du tout. J'ai du mal à comprendre comment tu peux comparer les deux, en fait :hesite:
 
Dernière édition :

Esquisse rose

I see color with my eyes shut
10 Avril 2023
1 326
5 904
554
@Bloem : l’accouchement, même lorsqu’il se passe bien (pour ma part j’insiste sur ce point), peut être un événement traumatique. C’est une possibilité. Pour Ismaël, je rejoins mes deux VDD : on ne peut pas savoir à l’avance quelles seront les conséquences de ce choix sur sa vie psychique.

Il faut se mettre à la place de l’enfant, avoir une idée de son point de vue, se représenter l’image à laquelle il a été confronté :
Je pousse, ou mon corps pousse tout seul. Je suis à quatre pattes, accoudée à la piscine. Je me redresse pour pousser. […] J’entends mon fils dire « maman fait des bruits d’éléphants » (en écho au livre que l’on a lu ensemble pour se préparer Ma mère, c’est la plus forte), je souris. Il est à côté de son papa, derrière moi, il voit sa sœur naître.
Inutile de te faire un dessin. :photo:

J’aime ces forums car ils permettent d’échanger. Je respecte l’avis et le vécu de tout le monde ici. J’ai trouvé le témoignage de @Destiel Mok´ ultra intéressant. Par contre, je trouve ton message moqueur et un poil méprisant.
 
5 Décembre 2014
1 568
21 864
4 664
29
@Esquisse rose
Je me demande ce que cet enfant pensera si un jour il a une compagne et qu'il assiste à son accouchement. "Ah tiens c'était pas pareil quand c'était maman" :gonk: ? Je surréagis peut-être, parce que comme je l'ai dit je suis très attachée au maintien des frontières de l'intimité entre parents et enfants, mais je trouve ça vraiment pas sain...
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes