Le topic des traductrices

27 Janvier 2015
1 280
5 648
4 164
32
Je suis dégoûtée de lire tout ce qui vous arrive... En même temps, ça ne me surprend pas : j'ai repris contact récemment avec les anciens de ma promo de Master (j'ai eu mon diplôme en 2014) et je crois que sur la vingtaine que nous étions, il ne reste que 3-4 freelances et 2-3 chefs de projets en agence, tous les autres ont changé de voie... Alors qu'honnêtement, la formation était de qualité et je pense que toute la promo à deux-trois exceptions près avait toutes les qualités requises pour réussir dans ce domaine. Et comme vous, beaucoup ont arrêté parce que le marché est juste impossible, surtout depuis l'arrivée de la MTPE.

Moi-même j'en ai ras-le-f*on de cette saloperie, ça n'aide pas du tout, sauf à faire baisser les prix bien sûr. Même mon client le plus "marketing", qui a vraiment besoin de toute la créativité d'un être humain, a commencé à passer certains contenus internes (formations/RH) et rédactionnels en MTPE... C'est un client pour lequel je ne fais que de la relecture, et heureusement qu'il me paye à l'heure quand je vois le temps que je passe à rattraper les conneries de l'IA. Du coup, je me raccroche aux quelques propositions de transcréation qui m'arrivent encore de temps en temps, parce que sinon, je ne reçois que des offres de relecture ou de MTPE et c'est juste déprimant. J'espère vraiment que l'industrie va se secouer et que les agences vont finir par expliquer aux clients que non, l'IA c'est pas miraculeux, au contraire, ça emmène sur de fausses pistes qui font perdre du temps et de l'énergie (et donc de l'argent, in fine) à tout le monde.
 
23 Décembre 2012
5 376
60 254
6 794
20anspasses.wordpress.com
Je ne suis pas traductrice mais j'ai une activité freelance où je traite beaucoup, beaucoup de documents traduits, et où mon travail est très clairement impacté par la qualité de la traduction (si la qualité n'est pas suffisante, je dois alors reprendre la traduction et réécrire correctement), et je constate une vraie baisse de qualité chez les nouveaux arrivants (je travaille avec le même client depuis plusieurs années, donc j'ai vu pas mal de boulot de traducteurs). Je connais bien mon client et ça m'étonnerait beaucoup qu'il privilégie la vitesse de traduction à la qualité, d'autant que de mon côté, ils m'ont proposé d'augmenter mes tarifs il n'y a pas si longtemps pour s'assurer que je ne bâclais pas un projet devenu plus compliquée, donc je serais étonnée qu'ils abaissent les coûts côté traduction.

Mais en vous lisant, je vois que c'est difficile de trouver du boulot en tant que traducteur, donc je suppose qu'ils ont l'embarras du choix pour choisir leurs collaborateurs et s'ils n'arrivent pas à trouver de meilleurs traducteurs que ça, je me demande du coup, si un bon nombre de traducteurs n'a pas commencé à réduire leur qualité pour faire face à une dégradation du marché :hesite:

Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.

Je vois aussi beaucoup plus de traductions qu'avant avec des mots en anglais laissés au milieu des phrases alors que le mot anglais n'est pas vraiment limpide pour le lecteur moyen ou pertinent pour le milieu, et qu'on a une traduction française courante. Ou alors ça donne lieu carrément à des contresens comme un titre de film traduit par le mauvais film en français alors que le contexte fait que le traducteur aurait dû voir que ce n'est pas possible qu'on parle de ce film. Je trouve que ça rejoint un peu la tendance des articles en ligne de plus en plus mal traduits avec du franglais à tous les coins de rue.

Pour ma part, j'ai l'impression d'une baisse de qualité liée probablement à la dégradation des conditions, mais je me demande aussi si certains traducteurs n'ont pas aussi perdu en "niveau" à force de travailler sur des textes d'IA et sont désormais si habituées à relire ces phrases bancales et pas naturelles qu'ils ont du mal à prendre du recul pour repérer qu'une phrase sonne bizarre.

En tout cas, j'aurais du mal à voir pourquoi mon client chercherait à favoriser cette tendance car si la traduction n'est pas bien faite par soucis d'économie, ça veut dire que moi je dois la reprendre derrière, donc je coûte plus cher, et en plus j'ai moins de temps à consacrer au véritable coeur de ma mission. Bien sûr, ce n'est pas moi qui recrute, mais je serais vraiment assez stupéfaite si la tendance ne finissait pas par s'inverser, au moins chez certains clients... même si j'imagine bien qu'en attendant pour les traducteurs, ce n'est pas forcément viable d'attendre ou autre.
 
30 Décembre 2011
17
2 741
4 824
@MorganeGirly Pour répondre un peu en vrac :

On estime que pour qu'une post-édition soit rentable, il faudrait traiter 1000 mots/heure. Dans le meilleur des cas, lorsque le texte s'y prête (rarement mais ça peut arriver), notre productivité tombe à 700 mots/heure. En fait, la plupart du temps on est plutôt à 350 mots/heure, ce qui fait que si on veut livrer dans les temps (pour un tarif au ras-des-pâquerettes), on doit bâcler (je n'ai personnellement jamais réussi à rendre une MTPE bien propre dans le délai imparti, en général je n'ai absolument pas le temps de la relire, donc forcément je laisse passer des aberrations).

En fait, la MTPE a un coût cognitif plus important que la traduction, ce coût se traduit inévitablement en coût financier. Le coût cognitif associé au segment du traitement à post-éditer est comparable au coût cognitif du traitement d'une notification. Si l'on a 100 segments à post-éditer, c'est comme si l'on avait reçu 100 notifications à traiter. On estime qu'il faut 25% + de temps pour traiter un texte post-édité par rapport à une traduction humaine. Pour être payé la moitié (voire moins !) qu'un tarif de traduction habituel. Et en général, on efface et traduit souvent des segments qui sont des torchons, donc on traduit sans être payé pour de la traduction (mais il n'est pas possible de le faire pour tout le texte, donc on laisse passer des phrases qui sont grammaticalement correctes mais qui sonnent très mal).
(Toutes ces infos viennent de nos collègues sur LinkedIn).

Aussi, mon dernier travail en MTPE, ils avaient mélanger toutes les phrases du documents, ça n'avait aucun sens, déjà qu'on a pas accès au document source, mais là je ne pouvais même pas me baser sur le contexte pour comprendre quelque chose. Et je ne parle même pas de la terminologie (perso, j'ai pas le temps d'aller vérifier). Ce projet justement, j'avais du temps pour le faire (10 jours), le tarif correspondait à une journée et demi max de travail. Si je m'étais appliquée comme pour une traduction, j'aurais mis 5 jours à le faire (quoique en traduction, j'aurais mis plutôt 3-4 jours, puisqu'une traduction demande 25% moins de temps). Est-ce que je peux vraiment bosser 5 jours au prix d'une journée et demi ? Si on veut pouvoir vivre en ne faisant que de la MTPE, on doit enchaîner, c'est épuisant, et on finit par perdre en créativité, en capacité.
 
12 Février 2020
280
2 163
804
36
@MorganeGirly
Les années d'expérience sur un profil LinkedIn ne veulent rien dire, j'ai eu un collège qui passait toutes ses traductions dans Deepl sans les relire et qui les balançait telles quelles dans le produit, comme ça il avait un rendement de fou et gagnait plus d'argent. Autant dire que c'était absolument catastrophique son travail.
Par contre, je plussoie ton sentiment qu'on s'habitue aussi peut-être à un phrasé IA à la longue. Je passe 8h par jour à faire du MTPE, je suis sûre qu'un jour je trouverai ça limite normal de dire "dans le nuage" et non "sur le cloud" :tears:

Après, de mon côté, ma boîte ne se cache pas du fait que le rendement passe avant la qualité pour les articles de blog, donc effectivement, à moins d'un gros contresens ou de mauvaises traductions, si la phrase est correcte mais pas très idiomatique, bah... je laisse.
Et ça va pas aller en s'arrangeant, puisque mon manager envisage de délaisser MemoQ pour passer à un autre logiciel qui s'intègre mieux avec diverses plateformes et qui permet de davantage utiliser l'IA pour générer du contenu.
En gros, le but final, c'est de traduire un article via machine translation, puis ensuite d'utiliser l'IA pour dire de réécrire de telle ou telle façon. Ça me dépasse franchement.

Pour le moment, la seule option que je vois c'est que les agences de trad se font tellement d'argent sur le dos des traducteurs et de clients que j'ai l'impression que des firmes comme RWS ou TransPerfect vont voir leurs clients passer à de la traduction en interne?
C'est en tout cas ce qui s'est passé avec l'entreprise où je bosse, et quand je vois les traductions produit dont on a hérité via TransPerfect, je comprends pourquoi ils sont passés en interne. Mais pour avoir aussi bossé en freelance pour des agences, je sais à quel point c'est impossible de faire du bon boulot sans aucun contexte et sans deadline correcte.
Là je fais surtout du MTPE, mais au moins j'ai tout le contexte, j'ai accès au produit, j'ai un accès direct à toutes les personnes pertinentes si j'ai des questions ou des problèmes à relever, et les deadlines sont toujours d'une semaine minimum (à part rares cas de press release, mais là ils privilégient la qualité, donc si j'ai besoin, je peux demander un délai).
C'est clairement pas l'extase, mais faire du MTPE dans ces conditions, ça change tout en fait.
 
23 Août 2019
372
2 737
804
@Margot Et Sa Bulle - je réponds tard et de façon indirecte à une de tes questions: j'ai travaillé dans un organisme qui avait un service interne de traduction et un service interne d'interprétation. Pour avoir côtoyé les deux (alors que je faisais autre chose), et les traducteurs et les interprètes étaient les premiers à s'emballer dès qu'on osait les comparer: "Mais nous ne faisons pas du tout le même métier", "tu ne peux pas comparer" 'la traduction ça n'a rien à voir avec l'interprétation, ce sont des compétences complétement différentes".
Voilà c'est mon expérience ;)
 
10 Novembre 2017
531
3 242
1 754
29
@Margot Et Sa Bulle - je réponds tard et de façon indirecte à une de tes questions: j'ai travaillé dans un organisme qui avait un service interne de traduction et un service interne d'interprétation. Pour avoir côtoyé les deux (alors que je faisais autre chose), et les traducteurs et les interprètes étaient les premiers à s'emballer dès qu'on osait les comparer: "Mais nous ne faisons pas du tout le même métier", "tu ne peux pas comparer" 'la traduction ça n'a rien à voir avec l'interprétation, ce sont des compétences complétement différentes".
Voilà c'est mon expérience ;)
Merci! Oui, je sais bien que ce sont deux métiers très différents, mais c'est justement ce que je recherche, et comme tous deux nécessitent des compétences linguistiques, je pense que ce n'est pas complètement irréaliste de vouloir faire les deux:)
 
  • Big up !
Réactions : flofloclay
30 Octobre 2013
397
2 565
4 794
Coucou @Margot Et Sa Bulle !
Pour ce que vaudra ma petite contribution, j'ai un son de cloche totalement différent de celui de @flofloclay : j'ai été à la fois traductrice et interprète et je n'ai jamais été témoin de sensibilités offusquées ou autres mauvaises réactions parmi mes collègues...
Par contre c'est effectivement deux compétences très différentes, mais c'est très intéressant de faire les deux! A opportunités égales si j'avais dû ne choisir qu'un métier je sais vraiment pas ce que j'aurai préféré
 
10 Novembre 2017
531
3 242
1 754
29
Rebonjour tout le monde! :)Encore deux de mes sempiternelles questions:

1. Pensez-vous que les intelligences artificielles vont menacer les métiers de traducteur et d'interprète?
Je sais que l'on en déjà parlé, mais je voudrais avoir plusieurs opinions, parce que là, je recherche une formation et que j'ai pas tellement envie de me lancer dans un métier pour devoir refaire une conversion professionnelle immédiatement...

2. Pensez-vous qu'il soit possible de se former à ces deux métiers dans une certaine combinaison de langues, puis exercer avec d'autres langues par la suite?

Parce que comme je vise un master de traduction et d'interprétation et que je ne me sens pas d’interpréter en Arabe tout de suite, je préfèrerai commencer avec l'espagnol, quitte à ajouter l'arabe quand je me sentirai prête. (En sachant que j'ai un master en Arabe avancé, donc au niveau de la crédibilité professionnelle, je ne pense pas que ça pose de souci?.
 
12 Février 2020
280
2 163
804
36
@Margot Et Sa Bulle comme le dit @HeavyMetalAngel , les messages précédents te donnent une bonne idée de l'ambiance actuelle.
La question n'est même pas à formuler au futur, l'IA a DEJA eu des effets dès son apparition. Tout le monde s'y est engouffré, et les traducteurs en ont pâti quasiment immédiatement.
Et même en n'étant plus freelance, l'IA me fait m'arracher les cheveux tellement tout le monde a l'air de prendre ça pour argent comptant. J'avais une tâche de sous-titrage à faire il y a 10 jours, après deux minutes à lire les sous-titres en anglais je réalise qu'ils ont été générés par IA puis copiés/collés sans relecture.
Je signale les erreurs, ça passe par 3 personnes différentes, pour qu'au final on me dise que la personne en charge a relu encore une fois et voit pas le problème. Je me dis que si ça se trouve c'est moi qui ai halluciné, je reprends tout et... spoiler alert c'est moi qui ai raison.
Entre les erreurs/répétitions orales non corrigées (une bonne pratique de base du sous-titrage), une phrase complètement pétée qui paraissait louche même sans l'audio d'origine, et ensuite un fichier entier dont le texte... ne correspondait pas à la vidéo, on se rend compte que beaucoup ne s'embêtent plus à vérifier quoi que ce soit.
La chance que j'ai, c'est que bossant directement dans la boîte, j'ai pu discuter directement avec les personnes concernées et ne pas passer par un PM - ça a déjà duré 10 jours cette histoire, j'ose pas imaginer si ça avait été en tant que freelance...

Je pense vraiment que se lancer en freelance dans la trad aujourd'hui, c'est choisir une voie vraiment dure, si ce n'est impossible. Si tu as un travail stable à côté, pourquoi pas, mais en tant qu'occupation principale, à moins d'être ok avec de la MTPE ultra mal payée et hyper aliénante, je vois pas comment c'est viable. Tu peux te former, te faire la main, mais je pense qu'il va falloir attendre un peu que tout ça se tasse et qu'on voit apparaître quels sont les nouvelles orientations de la traduction. Désolée de pas avoir de message plus encourageant, mais c'est vraiment l'état des choses à l'heure actuelle...
 
10 Novembre 2017
531
3 242
1 754
29
Merci de vos réponses! Ce n'est pas très gai, mais je préfère savoir dans quoi je m'engage, et puis, pour être honnête, je m'en doutais un peu...
Ça craint sur le plan éthique, n'empêche. C'est fou qu'il n'y a pas de loi qui protège les travailleurs.
Perso, je me destine plutôt à la traduction et l'interprétation médicale, et si c'est aussi l'avenir de cette branche, c'est n'importe quoi, vous imaginez, apprendre que l'on a une grave maladie incurable par communiqué robotisé? Où est l'humanité là-dedans?
 
  • Big up !
Réactions : Nilsama
27 Janvier 2015
1 280
5 648
4 164
32
@Margot Et Sa Bulle Sans vouloir te faire peur, je relis déjà des contenus médicaux qui passent par une traduction machine avant moi... Alors ce sont plutôt des contenus informatifs/marketing, mais le sujet reste médical et l'IA est capable de faire d'énormes boulettes dans ce domaine. Je suis bien d'accord avec toi, c'est un non-sens total.

@MorganeGirly Pour le coup, je ne connais pas ton employeur ni les agences avec lesquelles vous travaillez mais je plussoie mes VDD : plus ça va, moins on nous donne les moyens de traduire correctement, que ce soit en termes d'outils de qualité, de temps imparti ou de salaire. Avant l'IA, on devait déjà prendre en compte le fait que la concurrence se joue à l'international dans notre secteur et qu'il n'y a aucune règlementation, ce qui fait qu'un étudiant avec un simple diplôme niveau bac dans une langue pouvait se prétendre traducteur et casser le marché. Aujourd'hui, on doit en plus composer avec des machines prétendument géniales qui en fait apportent zéro valeur ajoutée, hormis le fait qu'elles évitent de payer des humains. La qualité fournie est désastreuse, mais apparemment, tout le monde s'en fout ! Je crois que c'est ce qui me décourage le plus, pas seulement dans mon boulot, mais dans le monde actuel en général : tout le monde veut tout, tout de suite, et on se retrouve avec des monceaux de fringues Temu et Shein, des meubles IKEA en carton, des kilos de bouquins auto-édités, et tout finira dans une décharge au mieux six mois plus tard parce que ça ne tient pas la route... J'en ai marre du capitalisme en fait je crois :gonk:
 
30 Octobre 2013
397
2 565
4 794
Hey! Je tombe sur ça à l'instant
(non que ça va changer le monde, mais c'est intéressant quand même)

 
  • Big up !
Réactions : HeavyMetalAngel

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes