Leonarda et blocage des lycées : laissez-nous être citoyens !

Si on commence à adapter les lois au cas par cas c'est l'anarchie qui nous attend.
Alors oui, parfois ça parait injuste, on voudrait bien les adapter à la situation parce qu'on est plus touché par ce cas qu'un autre, certes.
Mais alors cela devient injuste pour tous ceux pour lesquels on a rien fait, ceux pour lesquels personne ne s'est levé, et il y en a tous les jours.
C'est un cercle vicieux.
L'opinion publique a surtout besoin d'un os à ronger en attendant la prochaine polémique. On en reparle dans 6 mois ? Quand vous serez tous passé à autre chose ?
Cette famille n'avait pas fait les démarches nécessaires pour vivre sur le territoire. ILS auraient du penser à leur enfants avant, avant de leur faire subir ça en connaissance de cause. Parce que c'est devenu trop facile de se servir de ses enfant pour attendrir les médias.
Ils faut toujours trouver un sujet de mécontentement. Et il y a peu il me semble on parlait encore de la hausse des impôts etc. A votre avis, qui payait les allocs pour cette famille de 4 (ou 6 ?) enfants ? Personne. Ne sera. Jamais. Content.

Ça peu paraitre un peu dur comme vision mais revenez un peu sur terre. Intéressez vous aux "vrais" problèmes pour une fois ? Mobilisez vous pour votre pays, et pour ceux qui sont VRAIMENT dans la merde.

Merci.
 
clarinette90;4427148 a dit :
c'est amusant les manifs lycéennes car elles se font que sur des thèmes qui touchent directement ces derniers

jamais sur les retraites/ licenciements économiques;  les jeunes ont été les grands perdants de la dernière réforme en date des retraites. Mais personne ou presque dans la  rue...


et après ils voudraient avoir le droit de vote espérons que ça n'arrive jamais...

En ce qui confirme les retraites, je pense qu'il est un peu tôt pour des lycéens pour s'impliquer là-dedans. Sachant qu'au moment de leurs retraites il y aura eu une dizaine d'autre réforme du système ... autant laissé les salariés se battre et manifesté car ils sont au coeur de la thématique.

Sinon, il y a une réforme qui vient d'être voté : pour prendre en compte les stages dans le calcul de la retraite ! (un article dans du parisien sur le sujet)
 
katniss-everdeen;4427547 a dit :
Sinon, il y a une réforme qui vient d'être voté : pour prendre en compte les stages dans le calcul de la retraite ! (un article dans du parisien sur le sujet)

WHAT ? Mais moi je pensais que c'était pris en compte ?!
Par contre je comprends pas grand chose aux retraites (en soit je me suis jamais penchée là dessus) mais avec déjà 4 stages de 3 mois et bientôt un autre de 6 mois ça m'intéresse ça...

(désolée pour le HS)
 
xneuroticx;4428694 a dit :
katniss-everdeen;4427547 a dit :
Sinon, il y a une réforme qui vient d'être voté : pour prendre en compte les stages dans le calcul de la retraite ! (un article dans du parisien sur le sujet)

WHAT ? Mais moi je pensais que c'était pris en compte ?!
Par contre je comprends pas grand chose aux retraites (en soit je me suis jamais penchée là dessus) mais avec déjà 4 stages de 3 mois et bientôt un autre de 6 mois ça m'intéresse ça...

(désolée pour le HS)

Et non, jusqu'à maintenant ce n'était pas pris en compte et il y a encore quelques étapes pour que la loi à ce sujet passe définitivement.

Pour le calcul de la retraite ça dépend d'un grand nombre de facteur, notamment si tu as eu des enfants (tu as d'office de semestre attribué dans le cas où tu as arrêté de travailler pour les élever), de l'âge auquel tu as commencé à travailler, de ton nombres de semestre, de ton salaire pendant ta carrière etc.

En soit, le calcul est super complexe. Je m'en suis aperçue quand j'ai suivi un peu le dossier de retraite de ma mère ... un peu prise de tête ce truc.

Tu peux également racheter des trimestres afin de compléter ton calcul de retraite si par exemple tu n'as pas travailler pendant une période et que hop, d'un coup te revoilà au boulot. Bon, ça coûte un peu cher mais ça peu valoir le coup si tu as de l'argent. cela te garantira plus tard, une retraite à taux pleins.

Pour ce qui est de la réforme des stages, tu pourras racheter deux trimestres à un prix très réduits (300 euros les deux) mais uniquement si ton stage est d'un minimum de deux mois et rémunéré.

Vu notre âge, on est pas forcément directement concerné mais ça peut-être bien de suivre de loin le sujet afin d'être bien préparé quand les prochaines réformes arriveront (savoir ce que l'on perd ou gagne avec chaque réforme comme acquis sociaux et donc, si nous avons une bonne raison de manifester ou pas).
 
tessy;4423650 a dit :
C'est marrant comme les gens qui affirment "les lycéens qui bloquent, c'est seulement pour faire sauter les cours, c'est parce que c'est des fainéants" sont toujours précisément ceux qui, n'ayant pas d'engagement politique, profitent des blocages pour glander alors que les organisateurs du blocage, eux, se tapent les piquets de grève et manifestations par tous les temps, contacts avec les infos locales, avec les syndicats, etc. L'incohérence ne choque-t-elle réellement que moi?


Merci à l'auteur de l'article, bravo, et plein d'encouragements! Les lycéens grévistes et bloqueurs ont beaucoup mieux compris la notion de citoyenneté que tous ceux qui les critiquent parce que "tu vois, les expulsions, c'est pas joli à voir, mais ils font qu'appliquer la loi".
Sur ce point là, je me dois d'apporter ma petite pierre à l'édifice. ou pas.

Etre citoyen, c'est avoir par définition des droits et des devoirs.
Le droit d'aller en cours par exemple, qui n'est pas respecté par les bloqueurs... J'en ai fait l'expérience puisque des premières années de fac avaient bloqué l'accès de l'Université Stendhal en 2009, au moment ou certains passaient leur licence (le truc insignifiant quoi, bien sûr). Enfin tout le monde a des exemples au lycée ou a la fac de ce genre de choses.

Le devoir également de payer des impôts, et DE RESPECTER LA LOI. Trouvez-vous cela normal que l'on paye un salaire par an (pour les 50% des français qui en payent) et que cela serve à faire vivre des gens qui ne donnent rien en retour ?

C'est cela aussi l'égalité. Mais à 17-18 ans je pensais la même chose que l'auteur de l'article, et puis j'ai commencé à bosser, et maintenant c'est 4000€ d'impôts par an, et à moi et aux autres payeurs ont ne fait aucun cadeau.

Donc je n'ai aucune honte à dire qu'elle et sa famille n'a pas sa place en France car aucune démarche d'intégration n'a été faite.

Le jour ou la sécurité sociale ne sera plus gratuite (minus les impôts), vous retrouvera-t-on dans la rue ?
 
Ce que je me demande, c'est si les manifestations ont une utilité. Alors OUI c'est une peu une des seules manieres pour le peuple de faire entendre sa voix ( c'est triste de dire ca). Mais pour les politiques, il voient quoi ? La populace qui marche et qui crie en agitant les bras, et dans 2 ou trois jours, ce sera fini, et ils retourneront tous a leurs emplois de merde pour nous payer notre appart 120mcarre dans Paris.
 
L

laeliwo

Guest
Merci aux lycéens de manifester quand personne d'autre ne le fait.

Mais j'espère ne pas revoir un blocage des facs de 3 mois dans ma ville, par la seule volonté de quelques personnes.
 
J'avais raté ce topic et j'ai pas lu toutes les réactions mais yen a beaucoup qui m'ont choquée par leur condescendance.

La seule chose négative que j'ai à dire c'est que moi aussi je trouve que les blocages sont une très mauvaise solution parce qu'elle prive les autres élèves de faire un choix et que c'est souvent symptomatique de la gestion du mouvement.
J'étais à la fac pendant les longs blocages du CPE et c'est vrai que les meneurs croyaient tellement en leur cause qu'ils avaient oublié qu'il n'y a pas qu'une seule opinion valable sur terre, que donc le blocage était la chose la plus légitime à faire à leurs yeux, que re-voter les décisions des AG encore et encore jusqu'à ce que les opposants se lassent et que la "bonne" décision soit choisie à l'unanimité était une nécessité et que tous ceux qui voulaient aller en cours étaient des vendus égoïstes.
Je rappelle donc aux militants passionnés que leurs choix et opinions ne sont qu'une option parmi d'autres et que le respect est la base d'un mouvement durable. C'est un des trucs sur lesquels il faut vraiment travailler, surtout quand on veut défendre la solidarité et la tolérance : il faut accepter que certains ne soient pas d'accord et qu'on n'a rien à leur imposer.

Par contre, en dehors de ça, je comprends pourquoi les lycéens se tournent vers les blocages.
Quand ils font des manifs, on leur sort le même argument "ils veulent sécher les cours, c'est pour faire la fête, ils ne captent rien, ils sont trop jeunes pour comprendre, ils sont déconnectés des réalités" etc. et on ignore leurs revendications d'un revers de la main.
Le modèle militant français est très inspiré des actions ouvrières du début du XXe siècle, c'est un peu considéré comme le modèle idéal.
Les lycéens n'ont pas encore eu le temps de se forger une immense culture des moyens de lutte (déjà que la plupart des adultes n'ont aucune idée de ce qu'ils pourraient bien faire pour changer les choses) et tout ce qu'ils voient, c'est les exemples les plus courants qu'ils ont sous les yeux : grève et manifestations. Or la grève d'un lycéen, ça fait aussi rire les gens et ça parait encore plus flemmard, d'où la montée en gamme avec le blocage.
Le blocage est un des rares moyens qu'ils connaissent pour se faire entendre des gens "sérieux", ne serait-ce que parce que ça va faire chier tout le monde et que du coup, forcément ceux qui se moquent d'eux vont un peu moins se moquer et un peu plus les regarder, même si c'est pour s'en plaindre.

Il y a cependant d'autres moyens qui existent et ce serait une bonne chose que les lycéens en entendent parler :
- La méthode "pétition" : faites signer un texte qui résume les propos à tous les gens que vous pouvez et envoyez-la à Manuel Valls. Si chaque lycée indigné fait ça, c'est déjà des milliers et des milliers de signatures qui vont arriver dans son bureau; vous pouvez aussi faire la méthode un peu plus reloue en écrivant chacun une lettre ou une carte postale avec votre revendication et l'envoyer à 1) François Hollande/Jean-Marc Ayrault, 2) Manuel Valls, 3) Les députés de votre circonscription même s'ils ne sont pas PS car c'est leur job de représenter leurs électeurs, 4) Le maire; vous pouvez aussi envoyer des fax et passer des coups de fil au secrétariat du politicien en question en demandant s'il a reçu votre lettre/s'il compte faire quelque chose.
Pour que cette pétition ait plus de force, il faut aussi signaler combien vous envoyez de signatures/de lettres et tenir un registre que vous ferez tout pour publiciser.
Les hommes politiques dépendent du peuple, on l'oublie trop souvent.

- La méthode numérique : Les ados sont doués pour la viralité sur Internet et ils ont souvent des centaines d'amis Facebook et Twitter, c'est un super moyen pour faire passer le mot à des milliers de personnes et attirer l'attention des médias qui veulent leur plaire.
Créer des blogs pour le mouvement en rassemblant des tas de commentaires de soutien par exemple.

- La campagne de rue : demandez l'autorisation à la mairie pour investir la place publique et interpellez les passants sur votre cause en les encourageant à agir ou en créant des événements interactifs.

Etc.

Je souligne que des tas de campagne ont été efficaces avec ces procédés, à commencer au niveau européen par le retrait de la loi sur le piratage informatique qui a été menée activement en ligne.

---------
Bref, à part ça, je trouve qu'ils ont absolument raison de réagir sur cette cause et je suis ravie qu'ils expriment le fait que les jeunes français aspirent à la solidarité et à l'interculturalité.
Ils réagissent à une dangereuse tendance à taper sur les étrangers comme s'ils étaient responsables de nos plus gros problèmes alors que c'est souvent une excuse.
Alors on leur dit "c'est pas important, vous êtes naïfs" blablabla, je suis désolée mais pour moi, c'est parce qu'ils ne sont pas encore la cible de ceux qui leur balancent des fausses excuses.
Ils échappent à certaines manipulations politique parce que ce n'est pas encore eux qu'on veut manipuler et que les arguments ne sont pas façonnés pour eux.

Bien sûr que certains lycéens n'ont rien captés à la cause, mais ceux qui se plaignent des infos sur les blocages devant leurs télés, ils s'y connaissent mieux peut-être? Ils s'investissent dans quelles idées à part la râlerie contre ceux qui essayent d'agir pour ce qui les émeut?
Il n'y a rien de plus sain qu'une jeunesse qui se révolte quand elle a l'impression de voir des injustices. La jeunesse est souvent un indicateur de la santé démocratique du pays parce qu'elle a moins peur des risques, qu'elle est énergique, qu'elle n'a pas vraiment de privilèges à perdre, qu'elle n'est pas encore fatiguée par les déconvenues.
Alors au lieu de leur rire au nez, on ferait mieux de discuter avec eux si on n'est pas d'accord pour essayer de comprendre ce qui déclenche leurs passions. Organisons des débats, écrivons des articles de blogs, invitons-les à rencontrer les gens qui prennent ce genre de décisions etc.
 
misstenebrae;4455292 a dit :
 Léonorda est qu'une petite manipulatrice. ("J'aime aller à l'école", désolée toute ses demi-journées d’absence parle d'eux mêmes)
Et pour ceux qui ont ce genre de commentaires hyper lapidaire sur une ado, j'invite à lire cet article très informé juridiquement :
http://www.maitre-eolas.fr/post/2013/10/20/L-affaire-Leonarda

Parmi toutes les explications, je valide totalement cette partie-là de l'article :

Mais ce qui me choque le plus est de voir une jeune fille de 15 ans livrée en pâture médiatique, sans la moindre protection car sa famille n’a aucune expérience en la matière et ne réalise pas ce qui se passe. 
Ce que j’ai vu ces derniers jours est monstrueux, il n’y a pas d’autre mot : demander à une jeune fille de 15 ans de réagir en direct et à chaud, dans une langue qui n’est pas sa langue maternelle, à une proposition aberrante formulée par le président de la République en personne, qui interpelle une mineure pour lui faire une proposition alors que la loi française dit que seuls ses parents peuvent faire un tel choix, faire de ses moindres mots dits sous le coup de l’énervement une déclaration officielle, lui jeter à la figure un sondage disant que deux tiers des Français (soit 40 millions de personnes) ne veulent pas de son retour (en oubliant de dire que 99,8% des Français ne connaissaient rien à ce dossier ni au droit applicable), est-ce donc cela que nous sommes devenus ? Avons-nous perdu toute décence pour faire ainsi de la maltraitance sur mineur en direct ?
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes