Les mères porteuses

gangsta.P;2073436 a dit :
je suis d'accord avec fragile, le topic prend de plus en plus un ton désagréble.

Ceci dit , j ai une question pour les pro-mère porteuse.
Il est de notoriété public que le stress est néfaste pour le bébé pendant la grossesse. (Il me semble meme qu il y a eut des études de faites a ce sujet mais j'ai la flemme de chercher)

Alors que penser d'une grossesse ou l'enfant ait aimé seulement par une "nounou" (pour reprendre vos termes)?
Je ne suis pas sûr de comprendre. Quel lien fais-tu entre amour et stress ? L'enfant est aimé par ses parents, et la femme qui le porte éprouve de l'affection pour lui sans pour autant se projeter comme sa mère. Est-ce que ça produit plus de stress ? Je ne le crois pas.

Ce que la science nous dit, c'est que les émotions (colère, joie, excitation...) sont codées chimiquement et passent la barrière du placenta. Le bébé en fin de grossesse partagera certaines émotions de celle qui le porte. Si la nounou agit volontairement dans une démarche altruiste, et qu'elle est bien assistée par les parents d'intention, il n'y a pas de raisons qu'elle ait des émotions plus négatives que la moyenne.
 
A

AnonymousUser

Guest
non non , c'est pas ce que je voulais dire.

le bébé est porté par quelqu un qui ne l'a "pas désiré", dans le sens ou, elle ne veut pas cet enfant pour l'élever etc..

j'part du fait que le stress n'est pas bon pour bébé pendant la grossesse, on peut alors se demander la répercution du fait qu'il ne soit pas désiré et aimé par la femme qui le porte .
c'est plus clair ?

EDIT: ok on a répondu en meme temps.

la nounou aura sans doute de l'affection pour lui mais ca ne peut pas égaler l'amour d'une mere. (la vraie , quoi)
 
A

AnonymousUser

Guest
Iaoranamoana;2074416 a dit :
C'est sûr que ça n'égalera pas l'amour d'une mère qui le désire et le porte pendant la grossesse mais au sortir du ventre, il va être inondé d'amour cet enfant !
Ca, ca me gène beaucoup. c'est meme mon principal argument. La vie intra utérine éxiste évidement,et quelque soit les études de faites on ne pourra jamais savoir comment le bébé vit les choses.

A ce niveau là, chacun pense ce qu'il veut mais moi, je crois que les pensées et émotions de la ""mere""vis a vis du futur bébé sont tres importante pendant sa grossesse.
 
gangsta.P;2074403 a dit :
non non , c'est pas ce que je voulais dire.

le bébé est porté par quelqu un qui ne l'a "pas désiré", dans le sens ou, elle ne veut pas cet enfant pour l'élever etc..

j'part du fait que le stress n'est pas bon pour bébé pendant la grossesse, on peut alors se demander la répercution du fait qu'il ne soit pas désiré et aimé par la femme qui le porte .
c'est plus clair ?

EDIT: ok on a répondu en meme temps.

la nounou aura sans doute de l'affection pour lui mais ca ne peut pas égaler l'amour d'une mere. (la vraie , quoi)
Un enfant pas désiré ni aimé, ce n'est pas du tout ça, c'est un enfant dont on a pas pas fait le projet et dont on s'accommode plus ou moins bien de sa venue. Or si une femme porte l'enfant d'un couple, c'est bien sûr qu'elle souhaite sa venue ! Cet enfant est extrêmement désiré puisque trois personnes souhaitent sa venue très fortement !

D'autre part, je ne vois absolument pas où tu fais le lien entre le stress ou la joie qui est communiqué au f?tus, et la notion du désir que tu évoques.

Et je suis particulièrement gênée de lire que tu parles d'une vrai mère. Penses-tu qu'une femme qui a recours à la gestation pour autrui ou à l'adoption n'est pas une vraie mère ? Etre mère, ce ne serait que de la biologie ?
 
A

AnonymousUser

Guest
Erika75;2076438 a dit :
Un enfant pas désiré ni aimé, ce n'est pas du tout ça, c'est un enfant dont on a pas pas fait le projet et dont on s'accommode plus ou moins bien de sa venue. Or si une femme porte l'enfant d'un couple, c'est bien sûr qu'elle souhaite sa venue ! Cet enfant est extrêmement désiré puisque trois personnes souhaitent sa venue très fortement !

D'autre part, je ne vois absolument pas où tu fais le lien entre le stress ou la joie qui est communiqué au f?tus, et la notion du désir que tu évoques.

Et je suis particulièrement gênée de lire que tu parles d'une vrai mère. Penses-tu qu'une femme qui a recours à la gestation pour autrui ou à l'adoption n'est pas une vraie mère ? Etre mère, ce ne serait que de la biologie ?

Disons que c'est beaucoup une question de vocabulaire..
mais, je pense que t'as cernée l'ensemble de ce que je voulais dire..

j'vois trèèèèèèèèèèès bien de quoi il s'agit quand on parle d'un enfant non désiré. mais merci de l'explication ;)

par contre, pour ce qui est du lien entre le stress et le désir, il n'y en a pas !
le stress c'était juste à titre d'éxemple.
Je comprend bien quand tu me dit que la mere porteuse "désire" qu'il viennent au monde. Mais ca ne sera jamais le meme "désir" et les memes sentiments qu'une "vraie mere" (dans le sens>>> la mere qui porte elle meme son enfant, c'est tres difficile d'employer les bons mots pour ce sujet) ?!
 
Je pense que certaines femmes qui aiment être enceinte ont plaisir à pouvoir donner la vie pour d'autres qui ne peuvent malheureusement pas. En plus si cela est fait dans les règles et que la mère porteuse a une bonne hygiène de vie, je serais tentée de dire pourquoi pas! Mais il ne faut pas que cela devienne un business quoi...
 
lara6;2100230 a dit :
Je pense que certaines femmes qui aiment être enceinte ont plaisir à pouvoir donner la vie pour d'autres qui ne peuvent malheureusement pas. En plus si cela est fait dans les règles et que la mère porteuse a une bonne hygiène de vie, je serais tentée de dire pourquoi pas! Mais il ne faut pas que cela devienne un business quoi...
Peut-on vraiment aimer être enceinte en dehors du fait d'aimer l'enfant à venir? Je sais pas mais j'ai du mal à concevoir le fait d'aimer porter un enfant sans la dimension consistant à se dire que 'est son enfant qui grandit et qui va voir le jour... Pour moi la motivation des mères porteuses serait d'avantage financière, ou la volonté de rendre service, parce que sinon j'ai du mal à voir le délire...

Quant au côté buisness de l'affaire, je rejoins Temperance, y a qu'à voir déjà les pays autorisant l'affaire, avec des personnes qui se font des couilles en or au détriment de mères porteuses ne touchant quasiment rien...
Puis les dérives y en aurra forcément, je sais pas si j'avais déjà cité cet exemple du couple qui avait fait appel à une mère porteuse et qui au cours de la grossesse avait décidé de se séparer. Au terme de la grossesse aucun des deux parents ne voulaient reconnaître l'enfant. Finalement c'est un des couples de grand parents qui avait décidé de prendre l'enfant en charge, mais bon je trouve la situation déplorable, on parle d'enfant, y a tout de même une dimension psychologique de l'enfant à naître qui est à considérer...
 
Temperance;2208060 a dit :
Et surtout, il faut être vraiment naif pour croire que cela ne va pas entrainer un véritable marché : pour faire une rapide comparaison : on n'autorise pas le don d'organes entre personnes vivantes... je ne vois pas pourquoi on autoriserait le don de bébés...
Désolé, le don d'organes entre personnes vivantes existe en France et cela se passe très bien grâce à un cadre éthique pertinent. Alors justement pourquoi ne pas autoriser le don de gestation que vous assimilez à tort à un don de bébé ? En effet, ces femmes ne portent pas l'enfant de leur couple mais l'enfant d'un autre couple.

Black.Feather;2208083 a dit :
Quant au côté buisness de l'affaire, je rejoins Temperance, y a qu'à voir déjà les pays autorisant l'affaire, avec des personnes qui se font des couilles en or au détriment de mères porteuses ne touchant quasiment rien...
Ce qui au passage est tout à fait normal puisque les gestatrices font un don et sont tout au plus remboursées de leurs frais conformément aux règles éthiques en vigueur, tandis que les médecins, psychologues, avocats, pharmaciens et agences sont des professionnels généralement bien payés. Pour faire une comparaison, si vous donnez un rein à un proche, vous ne toucherez que des remboursements de frais tandis que le chirurgien gagnera une belle somme. Est-ce critiquable ?

Black.Feather;2208083 a dit :
Puis les dérives y en aurra forcément, je sais pas si j'avais déjà cité cet exemple du couple qui avait fait appel à une mère porteuse et qui au cours de la grossesse avait décidé de se séparer. Au terme de la grossesse aucun des deux parents ne voulaient reconnaître l'enfant. Finalement c'est un des couples de grand parents qui avait décidé de prendre l'enfant en charge, mais bon je trouve la situation déplorable, on parle d'enfant, y a tout de même une dimension psychologique de l'enfant à naître qui est à considérer...
A ma connaissance, il y a seulement deux cas de ce type dans le monde en 25 ans et environ 50 000 naissances. Pourriez-vous nous donner des infos sur ce cas pour vérifier qu'il s'agit bien d'un cas de gestation pour autrui ? Ou que ce n'est pas un bobard qu'adorent les anti-GPA extrémistes ? D'autre part, ce n'est pas avec une exception qu'on prend la mesure d'une situation. Entre 5% et 10% des adoptions se terminent par un renvoi de l'enfant. Plusieurs enfants terminent dans un congélateur à la naissance chaque semaine en Europe. Va-t-on interdire l'adoption et la grossesse pour les femmes équipées de congélateurs ? Sans compter ces 700 femmes qui abandonnent légalement (sous X) leur enfant à la naissance...

Je trouve assez étrange d'essayer d'aller chercher des cas bizarres voir à les imaginer et dans certains cas faire croire que cela est vrai, et de ne pas parler de ces milliers de familles qui se forment chaque année avec bonheur grâce à l'aide d'une femme qui porte l'enfant d'un autre couple. Ces familles et ces femmes heureuses, qui ont fait l'objet de nombreuses études, et qui s'expriment, pourquoi ne veut-on pas les entendre ?
 
Erika75;2209784 a dit :
Je trouve assez étrange d'essayer d'aller chercher des cas bizarres voir à les imaginer et dans certains cas faire croire que cela est vrai, et de ne pas parler de ces milliers de familles qui se forment chaque année avec bonheur grâce à l'aide d'une femme qui porte l'enfant d'un autre couple. Ces familles et ces femmes heureuses, qui ont fait l'objet de nombreuses études, et qui s'expriment, pourquoi ne veut-on pas les entendre ?
Dans un premier temps, je n'ai jamais inventé ces exemples, les cas sur lesquels je m'appuie sont des exemples fondés, ayant étudié la question en cours, dans le cadre de la révision des lois de bioéthique.

Il est vrai qu'un élément majeur dans ce débat, trop souvent ommi est la dimension psychologique, du couple, de la mère porteuse et de l'enfant. Du lien pouvant s'établir pendant la grossesse entre la mère et l'enfant, car 9 mois de grossesse, je pense que ce n'est pas rien, et que une psychanalyse en parrallèle n'offre pas la garantie à 100% de l'absence de confusion, et de création d'un lien.
Cependant, je n'ai jamais dit clairement être contre la légalisation. Il est évident que des dérives sont à craindre comme dans beaucoup de pratiques, ceci étant, l'encadrement d'une GPA pourra clairement aider à structurer cette pratique, et à éviter certains débordements (GPA clandestine, et donc dangereuse). Mais la mise en place de cette technique n'est pas aussi simple que un couple désirant à tout prix avoir un enfant portant leur gène et une mère acceptant de prêter son utérus. Quand au EU, la deuxième motivation des mères porteuse est une motivation financière, je trouve cela un peu dangereux, car une grossesse présente des risques même s'ils s'amoindrissent avec les progrès de la médecine, et que cela na devrait pas à terme être perçu comme un emploi.
Il est évident que la légalisation de la GPA doit être bien pensée nottement, sur les critères d'acceptation des femmes souhaitant devenir mères porteuses (actuellement, on se pencherai sur des femmes ayant déjà eu un enfant, et en limitant à une seule GPA par mère porteuse).
Après, il est vrai que la GPA s'inscrit dans le prolongement des procréations médicalement assistées, et qu'il ne faut pas craindre une apocalypse qui n'aurra surement pas lieu comme ce fut le cas nottement de la légalisation de l'IVG ou du droit au divorce. Mon point de vue est qu'il ne faut pas prendre la question à la légère en considérant avant tout la volonté de couples d'avoir des enfants, mais mettre en évidence les aspects positifs et négatifs de la GPA afin de proposer une loi encadrant au mieux cette pratique.
 
Black.Feather;2210954 a dit :
Dans un premier temps, je n'ai jamais inventé ces exemples, les cas sur lesquels je m'appuie sont des exemples fondés, ayant étudié la question en cours, dans le cadre de la révision des lois de bioéthique.

[...]

Après, il est vrai que la GPA s'inscrit dans le prolongement des procréations médicalement assistées, et qu'il ne faut pas craindre une apocalypse qui n'aurra surement pas lieu comme ce fut le cas nottement de la légalisation de l'IVG ou du droit au divorce. Mon point de vue est qu'il ne faut pas prendre la question à la légère en considérant avant tout la volonté de couples d'avoir des enfants, mais mettre en évidence les aspects positifs et négatifs de la GPA afin de proposer une loi encadrant au mieux cette pratique.
Je suis assez d'accord avec tes propos. Mais je suis curieuse, si tu pouvais nous donner des éléments sur l'exemple que tu as cité, ça m'intéresse. Car pour tout te dire, j'ai lu plusieurs fois cette histoire... qui est à la base celle d'un don de sperme et n'a donc rien à voir avec la GPA !
 
M

metallicora

Guest
Topic pas récent mais comme c'est un sujet qui me tient à coeur, je poste mon avis! ^^
Pour moi, c'est pour à presque 100%! Mais mon avis risque d'être très critiqué cependant :/
Je ne me sens en aucun cas la vocation de "porteuse". Pourquoi "porteuse" et pas "parent" (je préfère un terme neutre, vous comprendrez pourquoi après), parce que justement, moi, je ne me vois pas avoir quelque chose dans le ventre!
Je suis en lutte perpétuelle contre l'image de la fille "fille" véhiculée par le machisme encore trop présent dans notre société: en gros, qui pense qu'à la mode, qui n'est bonne qu'à regarder Titanic en pleurant, qui doit être maman à tout prix "parce que c'est son rôle", etc. Mais à un extrémisme tel, que j'en suis carrément un garçon manqué (avec quand même mes côtés fille, ce que je trouve assez normal somme toute :Pff:) prête à tout pour prouver que moi aussi je sais conduire bien, réparer le lavabo ou me battre et gagner :supermad:
Bon bref pour en revenir au sujet, avec une pareille conception des choses vous comprendrez sans doute que je ne me vois pas porter le rôle de "gestatrice" (mes termes sont un peu crus, mais pas dénigrants attention!), je ne me sens pas faite pour ça, ce n'est vraiment pas pour moi. Être parent c'est autre chose: c'est un "rôle" mixte, comprenez par là que papa ou maman, on peut le faire l'un ou l'autre. Je me considère comme un "être humain" socialement parlant, (bah oui, physiquement j'ai guère le choix ._.) neutre :neutral:, capable d'être l'égal "parfait" ou presque de l'homme, donc si un jour je souhaites avoir une progéniture, me voir "féminisée", avec un gros ventre, les hormones qui chatouillent, collant à ma "nature physique", non très peu pour moi. De plus, il semblerait qu'un petit problème hormonal joue en ma faveur, ça n'aide donc pas à faire pencher la balance ^^'
C'est donc pourquoi je suis pour les mères porteuses gestationnelles (traditionnelles, je trouve ça limite malsain au final :/ ) , pour celles qui comme moi (et qui reste certainement très peu nombreuses, je le conçois) ne veulent pas faire, grosso modo, ce que la nature et la société attend un peu de nous, mais qui envisagent malgré tout la possibilité d'être parent un jour. Qui ne veulent pas être vues comme des "pondeuses potentielles", ce qui ne m'empêche pas de respecter le choix des filles voulant être maman, elles peuvent après tout, alors si elles veulent c'est leur choix :) . Pour ça et aussi (surtout) pour les femmes voulant vraiment être maman mais ne pouvant pas... Pour le fait que l'enfant soit conçu "avec leur gènes", même si je trouve l'adoption presque plus humain à ce moment là (c'est beau de donner à un enfant l'amour qu'il mérite et n'a pas) mais bon, c'est malheureusement très long et compliqué ce qui doit décourager pas mal de parents. :sad:
Je conçois que la plupart des madz pouvant me lire ne comprennent pas ma vision des choses (si déjà vous me comprenez, il est tard et j'écris plus trop français :lol: ), c'est très égoïste et bizarre, mais voilà, c'est mon choix et je le défend truffe et griffes (je n'ai pas de bec :mur:). Et ça n'a pas toujours été le cas car plus jeune, je me voyait déjà dans dix ans, avec un ventre tellement gros que je n'en verrai plus mes pieds (même si je ne les voit déjà pas -_-') et des coups de pieds remuant dans mon corps! Mais entre temps j'ai grandi... Et je veux plus! ^^
Et je me répète, mais pour éviter tout jet de tomates plus très fraîches, je respecte le choix des mamans ici présentes (et ailleurs) de porter leur bébé, c'est leur vie et leur envie!
Bises à toutes d'une madmoizelle tarée :taquin: (avouez-le, vous l'avez pensé!)
 
S

sozelle

Guest
Metallicora : J'ai trouvé ton avis très intéressant :) Maintenant, j'ai un peu l'impression qu'à force de vouloir combattre cette société sexiste, tu essaye de diminuer au maximum ton coté fille, comme tu le dis, tu ne veux pas être "féminisée" par le fait de porter un enfant, afin de sortir à tout prix du cliché de la Potiche. Mais ne serait-ce pas mieux si hommes et femmes pouvaient vivre en harmonie et en égalité, sans clichés (les hommes sont aussi victimes de nombreux clichés imposés pas la société, d'ailleurs) tout en assumant ce coté "femme", et "génitrice", pour montrer qu'il n'est en rien "inférieur" à l'autre sexe ?

Je me suis souvent demandé si la société ne nous poussait pas non plus à devenir """garçon manqué""" (terme à prendre avec des pincettes !), comme si c'était la seule façon de sortir du cliché de la femme bete et matérialiste.

C'était juste une réflexion personnelle suite à la lecture de ton post, surtout ne le prend pas mal, je respecte entièrement ta façon de penser et je comprends que tu puisse te sentir bien ainsi aussi :)
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes