Les mères porteuses

Novembre;1758174 a dit :
Ca peut sembler une solution de facilité, tout comme prendre la pilule, tout comme l'IVG, et je pense que plus personne (ici) ne s'y oppose.
Malheureusement, quand on va hors d'ici, on croise toujours des tarés d'intégristes religieux qui hurlent leur haîne de la pilule et de l'IVG. Nous aussi en France on a nos talibans !
 
Dans l'absolu je suis contre.
Je peux comprendre certains arguments qui sont pour, mais en même temps pour moi les arguments contre l'emportent.

Je ne vais pas redire pourquoi, chacune l'a très bien fait, je suis contre pour faire court parce que pour moi le corps n'a pas à porter des enfants pour de l'argent, je trouve les rapports étrange entre la mère porteuse, les parents biologiques, l'enfant... Je pense que ce n'est pas naturel, même si je suis pour les avancées de la science, je pense que pour les couples stériles il y a d'autres solutions.
De même, cela pourrait engendrer la marchandisation du corps, avec des femmes pauvres qui utiliseraient leur corps, un trafic parallèle etc...

Et pour finir, j'ai lu très récemment qu'une femme avait porté l'enfant de sa fille... Et bien ça m'a choquée, c'est la grand-mère de l'enfant, en même temps sa mère ? Et les rapports entre les mères porteuses, qui peuvent regretter leur choix, avoir envie de revendiquer une certaine maternité, nan vraiment je trouve que cela engendre trop de dérives.
 
Fragile;2053937 a dit :
Dans l'absolu je suis contre.
Je peux comprendre certains arguments qui sont pour, mais en même temps pour moi les arguments contre l'emportent.

Je ne vais pas redire pourquoi, chacune l'a très bien fait, je suis contre pour faire court parce que pour moi le corps n'a pas à porter des enfants pour de l'argent, je trouve les rapports étrange entre la mère porteuse, les parents biologiques, l'enfant... Je pense que ce n'est pas naturel, même si je suis pour les avancées de la science, je pense que pour les couples stériles il y a d'autres solutions.
De même, cela pourrait engendrer la marchandisation du corps, avec des femmes pauvres qui utiliseraient leur corps, un trafic parallèle etc...

Et pour finir, j'ai lu très récemment qu'une femme avait porté l'enfant de sa fille... Et bien ça m'a choquée, c'est la grand-mère de l'enfant, en même temps sa mère ? Et les rapports entre les mères porteuses, qui peuvent regretter leur choix, avoir envie de revendiquer une certaine maternité, nan vraiment je trouve que cela engendre trop de dérives.
Chacun est libre d'avoir un opinion. Là où ça me dérange, c'est quand cela n'est plus un opinion mais une affirmation qui ne repose sur aucun fait réel. "Cela engendre trop de dérives" est exactement le genre de phrase péremptoire. D'une part, je doute que la situation soit identique en Grèce, pays où la loi est encadre de manière précise la pratique, et l'Inde par exemple où il n'y a aucun cadre légal et la pauvreté et la corruption font des ravages. D'autre part, existe-t-il une seule activité au monde qui ne fasse pas l'objet de dérives ?

Je vous conseille vivement la lecture du livre La gestation pour autrui : l'improbable débat (S. et D. Mennesson, Editions Michalon) dont voici un lien vers une critique :

Gestation pour autrui : la possibilité du débat - Nonfiction.fr le portail des livres et des idées

Cela vous amènera peut-être à retirer des "trop" qui me paraissent déplacés.
 
Fragile;2066730 a dit :

Avant de t'en prendre à moi d'une manière très prétentieuse et sèche, demande moi ce que j'entends par "dérives" et ensuite tu pourras me balancer tes liens.
On ne peut pas argumenter envers quelqu'un quand on ignore précisément ce qu'il veut dire, et prendre ses phrases pour des prétextes pour se mettre en avant.
Ce qui me parait déplacé est le ton que tu prends, sans même rechercher à discuter sur des arguments, ce qui est précisément le but d'un débat.
Et dans un débat, on respecte les opinions des autres accessoirement.
(Et une opinion est toujours une affirmation non? si je n'affirmais pas ce que je pense, ça deviendrait assez inquiétant.)
Si à chaque que quelqu'un critique ton opinion, tu fais une attaque personnelle, on ne va pas beaucoup avancer. Ce que j'ai pointé, c'est que tu énumérais une liste de risques, le tout souvent avec des qualificatifs subjectifs qui te regardent (pas naturel, bizarre, marchandisation...) pour affirmer qu'il y avait trop de dérives.

C'est cette affirmation de faits qui n'est pas un opinion que je conteste. Faire des choses qui ne relèvent pas de l'ordre naturel, avoir des relations que d'autres juges bizarres, ou encore qu'il y ait de l'argent autour d'actes qui impliquent le corps, tout ça ne me paraît pas êtres des dérives.

Au contraire, aider un couple infertile à devenir parents me paraît être une aventure humaine très positive, qui mérite plutôt qu'on la valorise plutôt qu'on la dénigre.

Je comprends que l'on puisse ne pas se sentir capable de porter l'enfant d'autrui, ou d'avoir recours à ce type d'aide pour devenir parents, et de plus manquer d'empathie envers les personnes concernées, mais ce ne doit pas être un prétexte pour dénigrer d'autre choix en faisant des affirmations sur des faits qui sont fausses.
 
Fragile;2068303 a dit :

J'ai l'impression que tu prends ce sujet très à cœur, je comprends tes arguments, mais il faut aussi que tu acceptes que d'autres personnes peuvent ne pas être d'accord, pour des raisons plus "générales", j'entends par général dans le sens philosophique, sur la conception qu'on a du corps humain etc par exemple, et tu ne peux pas nier que dans certains pays cela peut être encadré, mais dans d'autres non, et que des dérives existent.
Si tu lisais ce que j'avais écrit, notamment dans mon commentaire envers toi, c'est exactement mon propos : on ne peut comparer la situation d'un pays sans législation, surtout si la pauvreté et la corruption y sont endémique, à celle d'un pays qui a mis en place un cadre légal et éthique. Et à partir de là toute généralisation est infondée.

J'apprécie néanmoins que tu mettes un peu d'eau dans ton vin.
 
Sur le fil;2069934 a dit :
Je suis actuellement un cours sur le traumatisme de la naissance et je dois dire que ce cours m'a fait remettre en question pas mal d'idées que j'avais sur la question des mères porteuses ; dans ce cours, on nous explique l'importance quasi indispensable que l'enfant retrouve, dès l'accouchement, le rythme cardiaque de sa mère ainsi que son odeur. On met clairement en avant le rôle nécessaire du lien mère-enfant qui débute pendant la gestation et qui doit perdurer après la naissance. Or, dans le cas d'une mère porteuse, comment peut-on entretenir un tel lien alors que l'enfant va devoir vivre dans les bras d'une femme qu'il n'a pas connu pendant 9 mois ? Il existe une mémoire foetale, inconsciente mais dont les retombées (si cette mémoire garde des souvenirs traumatisants) peuvent être à haut risque. Je trouve que c'est très mauvais pour l'enfant de se développer dans le ventre d'une femme qui n'aura plus aucun lien avec lui par la suite ; et j'imagine que cette pratique peut être à l'origine de certains traumatismes post-nataux... 9 mois dans le ventre de quelqu'un, ça laisse des traces, et ça s'inscrit dans une mémoire.
De plus, pour la mère, je pense que laisser une autre femme porter son enfant est une épreuve qui doit être difficile à vivre ; si je me mets à leur place, je sais que je culpabiliserai encore plus, me disant que je suis incapable de porter mon enfant...
D'un autre côté c'est le cas pour les enfants nés sous X, ceux dont la mère meurt en couches, ceux qui sont abandonnés très tôt.
La plupart du temps sur ce sujet on dit "pas besoin de mères porteuses il y a l'adoption" mais en adoptant un enfant il y a de fortes chances qu'il n'est pas connu sa mère non plus. Dans tous les cas les enfants n'auront pas connu un développement "normal".

Ensuite pour la mère ça doit être dur, mais c'est elle qui le choisit, si elle ne se sent pas capable ben voilà...

Mais je suis pour une législation, les parents français préféreront surement une mère porteuse protégée par des droits, et un cadre qui respecte les valeurs française comme le don gratuit. Il y aussi qu'en France on a une vie meilleure qu'en Inde, plus protégée.

Et je ne comprends pas pourquoi on dit qu'il y aura des dérives. Parce que ça voudrait dire que dès lors qu'on fera une loi tous ces couples iront dans des pays en voie de développement exploiter des femmes qui ont vraiment besoin d'argent.
Je pense que s'il y a une loi les parents resteront en France et choisiront (avec leur valeurs, la sympathie) une mère porteuse (qui les choisira aussi d'ailleurs), et que la loi sera respectée.

C'est en ce moment qu'il y a des dérives, les parents n'ont pas de moyens légaux d'avoir leur enfant (je parle de leur enfants à eux, pas d'adoption) donc ils peuvent aller n'importe où et ils peuvent payer des fortunes.

Ce que je comprends encore moins c'est pourquoi on vient se fourrer dans la vie des gens. Ce sont des adultes, si une mère veut porter l'enfant d'un autre ben tant mieux pour elle, si elle est bien informée des risques, des contraintes. Et si un couple veut faire porter son enfant c'est pareil.

Et je ne comprends pas non plus l'argument: pour l'enfant ça sera pas top. Euh ouais, mais l'autre moyen c'est l'adoption mais là non plus ce n'est pas top pour l'enfant. (surtout si a été abandonné tard, que ses parents sont encore en vie, etc)
Au moins avec la GPA l'enfant est sur d'avoir été désiré, alors qu'avec l'adoption ce n'est pas sur du tout!


Fragile, non il n'y a pas d'autres moyen quand tu n'as plus d'utérus.
 
Gringo;2070119 a dit :
Et je ne comprends pas pourquoi on dit qu'il y aura des dérives. Parce que ça voudrait dire que dès lors qu'on fera une loi tous ces couples iront dans des pays en voie de développement exploiter des femmes qui ont vraiment besoin d'argent.
Comment ça se passe dans les pays (ex. : Royaume-Uni) où la GPA n'est pas interdite ? Les parents font appel à une mère porteuse dans leur pays, ou continuent de recourir au "tourisme procréatif" ?
 
Tiens ça me rapelle qu'on avait étudié ça l'année dernière à l'occasion de la révision des lois de bioéthique (sujet que je trove soit dit en pasant très intéressant)
Les sujets qui fesaient pencher la balance vers le refus de la légalisation de la GPA sont la non patrimonialité du corps humain, propos qui m'avait un peu abasourdi d'ailleurs, au regard de la loi, notre corps ne nous appartient pas, on ne peut pas vendre nos organes, exiger l'euthanasie, et on ne peut pas prêter son corps. Ce qui est tergiversible parce que là on ne vend rien, on "prête" son utérus, d'une manière purement scientifique. On doit aussi considérer la caractèe "moral", l'attachement de la mère à l'enfant qu'elle porte, on ne peut pas toujours réussir à se persuader que ce n'est pas son enfant que l'on porte, un lien peut se créer entre la mère et l'enfant, ce qui peut entraîner un boulversement lors de la séparation. Il y a aussi le rôle des parents au cours de la grossesse, la psychologie de l'enfant, ...
Y a beaucoup de facteurs qui entrent en compte. Je suis pour la GPA mais en tant que don, s'il y a des motivations économiques, ça encourt à de graves dérives, avec prises en charge des frais de grossesse, suivi psychologique de la mère porteuse (avant, après)
 
Sur le fil;2069934 a dit :
Je suis actuellement un cours sur le traumatisme de la naissance et je dois dire que ce cours m'a fait remettre en question pas mal d'idées que j'avais sur la question des mères porteuses ; dans ce cours, on nous explique l'importance quasi indispensable que l'enfant retrouve, dès l'accouchement, le rythme cardiaque de sa mère ainsi que son odeur. On met clairement en avant le rôle nécessaire du lien mère-enfant qui débute pendant la gestation et qui doit perdurer après la naissance. Or, dans le cas d'une mère porteuse, comment peut-on entretenir un tel lien alors que l'enfant va devoir vivre dans les bras d'une femme qu'il n'a pas connu pendant 9 mois ? Il existe une mémoire foetale, inconsciente mais dont les retombées (si cette mémoire garde des souvenirs traumatisants) peuvent être à haut risque. Je trouve que c'est très mauvais pour l'enfant de se développer dans le ventre d'une femme qui n'aura plus aucun lien avec lui par la suite ; et j'imagine que cette pratique peut être à l'origine de certains traumatismes post-nataux... 9 mois dans le ventre de quelqu'un, ça laisse des traces, et ça s'inscrit dans une mémoire.
De plus, pour la mère, je pense que laisser une autre femme porter son enfant est une épreuve qui doit être difficile à vivre ; si je me mets à leur place, je sais que je culpabiliserai encore plus, me disant que je suis incapable de porter mon enfant...
C'est une théorie qui est fortement contestée par de nombreux spécialistes comme Blaise Pierrehumbert ou Irving Leon qui montrent que l'enfant n'est pas un être inerte prédéterminé, mais un être qui développe des interactions sociales très fortes à la naissance avec eux qui prennent soin de lui. C'est d'ailleurs un fait bien connu dans les pays où se pratique l'adoption ouverte, c'est à dire que les parents adoptants accueillent l'enfant dès la naissance. On observe l'attachement de l'enfant à sa mère dès les premiers jours, et cette dernière se met la plupart du temps à l'allaiter, avec les mêmes effet de reconnaissance olfactive.

Quand à la femme infertile qui se fait aider par une autre femme, j'en ai rencontré un certains nombre. Toutes auraient bien voulu porter elle-même leur enfant, bien sûr, mais elles éprouvent de la gratitude pour celles qui les aident à devenir mère. Elles m'ont dit pour la plupart avoir développé une relation très proche, voir fusionnelles avec ces femmes et avoir passé pas mal de temps avec. Peut-être est-ce pour ça que les bébés se sentaient bien avec elles dès les premiers instants car c'est-elles qui ont toutes coupé le cordon. Nul ne peut le dire. Ce qui est intéressant à savoir, c'est que la plupart ont pris du poids pendant la grossesse (par mimétisme ? par solidarité ?) et ont allaité leur enfant dès la naissance, la moitié environ sans même prendre un médicament de stimulation.

Donc, dans ce que j'ai pu entendre ou lire, je ne vois vraiment pourquoi il y aurait une situation plus traumatisante dans ces cas.
 
Sur le fil;2072058 a dit :
Si ce n'est pas traumatisant pour l'enfant, ça peut l'être pour la mère porteuse qui peut très mal vivre le fait de porter un enfant pendant 9 mois et de devoir "l'effacer" de sa vie dès la naissance. Ok, je sais que ces mères porteuses sont volontaires et qu'on ne force personne à "prêter son utérus", mais peut être s'engagent elles sans mesurer réellement le traumatisme qu'un tel don peut engendrer. Inévitablement, elles doivent s'attacher à l'enfant ; on ne peut pas vivre pendant 9 mois avec un foetus en soi sans éprouver un quelconque attachement. Je pense que la séparation doit être très douloureuse...
Je comprends que cela soit difficile à comprendre mais porter l'enfant d'autrui n'a rien à voir avec une grossesse classique. D'ailleurs, toute les études cliniques montrent que ces femmes ne font pas de dépression post-partum alors que 15% des femmes qui accouchent classiquement en font ! Bien sûr, je ne parle que pour les pays où il y a un cadre légal précis. Ailleurs, sans suivi, on n'en sait rien.

Pour comprendre, il faut s'imaginer qu'elles se sentent comme des nounous prénatales. De nombreuses nounous éprouvent de l'affection et du plaisir avec l'enfant dont elles s'occupent. Elles ne se sentent pas pour autant la mère de ces enfants.

De tout ce que j'ai pu entendre ou lire, l'enjeu et les peurs sont beaucoup plus la continuation des relations avec les parents - surtout la mère- que la question de l'enfant. Il y a un très bon livre que j'ai déjà cité d'une anthropologue qui a étudié la vie de ces femmes en les interviewant pendant 8 ans :

Birthing a mother (Elly Teman, Californiaa University Press).
 
Fragile;2070797 a dit :
Merci de donner des arguments inverses sans m'agresser, j'apprécie l'intelligence d'esprit. :)
Il y aurait pas un petit complexe de persécution là dessous ?

Fragile;2070797 a dit :
L'adoption est un autre moyen par exemple.
Un moyen ? Tu fais dans l'utilitarisme ?

Il serait utile que tu te renseignes un peu avant d'affirmer cela. Il y a tellement peu d'enfants à adopter que les deux tiers des demandeurs se retrouvent tous seuls après plus de cinq d'espoirs déçus quand leur agrément expire. De plus, c'est en majorité de l'adoption internationale avec son lot de dérives potentielles.
 
A

AnonymousUser

Guest
je suis d'accord avec fragile, le topic prend de plus en plus un ton désagréble.

Ceci dit , j ai une question pour les pro-mère porteuse.
Il est de notoriété public que le stress est néfaste pour le bébé pendant la grossesse. (Il me semble meme qu il y a eut des études de faites a ce sujet mais j'ai la flemme de chercher)

Alors que penser d'une grossesse ou l'enfant ait aimé seulement par une "nounou" (pour reprendre vos termes)?
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes