L'article me semble ne pas parler de ça. Ce que je comprend, et ce que je crois, c'est qu'il y a un certain dogmatisme dans les milieux militants. Il y a un avis majoritaire sur ce qui peut/doit etre dit, et que la contradiction est souvent réduite au silence par cette argument du concerné/pas concerné.

Par exemple on entend souvent parler des femmes et des mecs, des trans et des cis, des hétéro et des homos comme si ce fragment d'indentité disait quelque chose sur les individus eux memes, sur leur bonne foi, sur leur douleur, sur leur vécu. Il suffit de voir les commentaires de l'article temoignagne de l'homme trans sur sa maniere de se masturber, on lui a reproché entre autre ne pas utiliser les bons termes, des termes qui seraient offensant pour les trans en général. C'est assez ironique.
Par ailleurs il arrive très souvent sur les sujets qui touchent au genre ou a la sexualité - mais pas que - qu'on suppose ces éléments là en fonction des positions de la personne, sur une base de "Si tu penses ça ou utilise ce mot c'est que tu dois être soit pas concerné, soit concerné mais pas assez bien déconstruit". Ca creve les yeux sur internet où on se retient moins d'être catégorique et où on ne voit pas et ne connait en général pas les personnes avec qui on débat.

De plus, je dirais qu'il y a une différence d'angle assez importante. Beaucoup de militants ont l'air de penser que le but, la fin du militantisme c'est de réduire au maximum les souffrances des groupes de personnes opprimées. C'est un point de vue qui se comprend, mais ce n'est pas celui de tout le monde, et pas non plus celui de toutes les personnes qui font partie de ces minorités. De plus ça suppose que les personnes qui défendent cette safitude soient elles même totalement safe, ce qui n'est clairement pas le cas, il y a beaucoup de personnes qui souffrent de ces discours dans lesquels elles ne se reconnaissent pas, justement a cause de cette idée que concerné = telle opinion.

Personnellement, je crois que la vie est douloureuse. Qu'il y ait structurellement des oppressions ne change rien aux ressentis individuels qui sont pluriels (par exemple, je me vois pas dire à mon pote d'origine congolaise, qui s'est fait virer de chez lui après avoir présenté sa copine blanche à ses parents, que le racisme c'est seulement un truc de blanc envers les racisés. Ca va pas beaucoup le soulager dans cette épreuve, franchement. Lui comme moi, on est plutot d'avis a faire des trucs pour que les gens se parlent et se rassemblent plutot que de jeter de l'huile sur le feu.


Tout le monde n'a pas les memes forces, les memes fragilités, a titre personnel je ne veux pas vivre dans un cocon doux sans la moindre petite secousse. L'important a mes yeux c'est que tout le monde puisse s'exprimer et ecouter les autres, pas qu'on aseptise le monde qui m'entoure.
 
Tout le monde n'a pas les memes forces, les memes fragilités, a titre personnel je ne veux pas vivre dans un cocon doux sans la moindre petite secousse.
Qu'il y ait structurellement des oppressions ne change rien aux ressentis individuels qui sont pluriels
Je crois que je n'ai pas compris où tu voulais en venir en disant ça. Pour toi, le fais qu'il y ai des oppressions dans notre société n'enlève ou n'apporte rien à notre société actuelle? En mode y en aurait pas ça serait pareil?
 
  • Big up !
Reactions : Laoragwen
L

L'atrabilaire

Guest
@Valentina- Je vois mal en quoi "la théorie amène beaucoup plus facilement à des spéculations erronées". Si tu veux signifier "parler en théorie, de ce qu'on ne connaît pas empiriquement" (alors il vaut mieux le préciser :P) soit, mais parce que la majorité d'entre nous la plupart du temps, si ce n'est constamment, nous contentons de nos intuitions premières, de nos ressentis spontanés, n'ayant que peu de pertinence. Cependant le discours théorique, réfléchi et étayé est bien un des rares moyens de (tenter de) sortir de la subjectivité des uns et des autres.

Sinon les diverses réponses ici sont aussi à remettre en perspective par rapport au présupposé même sur lesquelles elles se basent, qui est que le monde serait effectivement gouverné par une dynamique dominants/dominés et des oppressions - ce qui constitue une analyse et un vocabulaire spécifiques et amplement contestable en soi. Mais bon comme c'est une idée totalement admise sur ce forum j'ai l'impression de partir de beaucoup trop loin à chaque fois que j'ai envie de le rappeler :yawn:
 
@L'atrabilaire La seconde partie de ton post est un poil condescendante. Si effectivement t'as pas envie d'étayer un point de vue parce qu'apparemment on pourrait pas comprendre, ça sert à quoi d'en parler, si ce n'est jeter de l'huile sur le feu? Puis j'sais pas combien on est sur ce forum, mais on est nombreuse. C'est dommage de sous-entendre qu'on pense toute de la même façon. 'Fin c'est pas dommage, c'est faux surtout.
 
@L'atrabilaire Oui je pense qu'une personne ayant l'expérience a déjà l'argument du vécu concret, là où une personne qui n'aura que des appuis théoriques devra se bâtir une certaine culture/connaissance sur le sujet pour essayer de comprendre ne serait-ce que la surface de ce concret, et ne pas se reposer sur ses intuitions et présupposés justement (intuitions qui selon moi ont de bonnes chances d'être fausses et biaisées par les clichés, l'imaginaire, les émotions etc).

T'inquiètes tu as le droit de le rappeler et d'exprimer ton avis même s'il diverge de la majorité (sinon je posterai jamais haha)
 
Dernière édition :
@L'atrabilaire en quoi, selon toi, la théorie d'un monde régi sur une dynamique dominants/dominés est-elle contestable ? Trop marxiste ?

Par rapport à l'article de Mymy ...
C'est un argument que je sors souvent quand quelqu'un qui ne vit pas ma situation me donne des leçons, alors qu'il ne vit pas ma réalité au quotidien. Et il est vrai que sortir l'argument " tu ne le vis pas au quotidien, tu ne peux pas comprendre " permet de couper court à la discussion.
Je suis d'accord pour dire que cela revient à un argument ad hominem, et donc que c'est souvent de mauvaise foi.

Mais de l'autre côté, j'ai du mal avec ceux et celles qui ont un avis sur tout, qui s'expriment à tort et à travers sur des situations dont ils ne mesurent souvent pas toute l'ampleur. Quand je discute avec quelqu'un de quelque chose qu'il vit et que je ne vis pas, j'essaie toujours de le garder à l'esprit. Question de principe, de respect selon moi. C'est pourquoi quand, à l'inverse, quelqu'un me dit quoi faire/penser alors qu'il ne prend pas tous les paramètres en compte ( pour ne pas être concerné ), ça m'énerve.
De même, quand quelqu'un prend en considération le fait que je vis une réalité que lui/elle ne peut pas appréhender à 100%, ça me touche.
 
Article génial ! Je vais peut être me faire l'avocat du diable, mais moi ce qui me gêne le plus avec cette parole de concerné c'est qu'on passe de l’extrême : "On écoute pas les gens qui sont directement concernés" à "si tu l'as pas vécu, ben tais-toi". Je pense qu'un homme blanc hétéro non handicapé pas pauvre... peut aussi donner son avis. Mais bizarrement dès qu'il le fait, il se fait vite rembarrer surtout si il n'est pas d'accord avec le concerné moyen. Vive l'échange d'idée...
 
L

L'atrabilaire

Guest
@Valentina- Oui mais l'expérience de quelque chose, même si elle est d'un autre ordre que le théorique, peut aussi enfermer dans une subjectivité loin de la réalité. Il faut aussi garder une certaine distance vis-à-vis de nos ressentis qui, comme je l'ai déjà dit sur un autre topic, ne sont pas forcément proportionnés à leurs objets.
Je trouve donc que les travers de la théorie peuvent aussi avoir lieus avec l'expérience, si l'on se contente de la livrer de façon instinctive, sans essayer de fonder un discours rationnel et distancié à partir de celle-ci.

@-Soualo- Ça n'a rien de condescendant, l'expression "partir de trop loin" n'était pas en lien avec le niveau intellectuel des personnes (si c'est là le malentendu), mais évoquait plutôt littéralement une remontée vers l'origine, les fondements, des raisonnements et analyses. En ce sens oui remettre en question des postulats énormes qui sont même considérés comme des évidences peut être un travail un peu ardu. (Même si cela me semble essentiel, et en cela oui, il est possible que j'ai un jugement plutôt négatif envers ceux qui ne le font pas, mais ça n'était pas sous-entendu dans mon message)
Et si, c'est bien une idée admise par la grande majorité du forum, et même le magazine, ça n'a rien de réducteur de le dire.

@Nedjma En un mot, (beaucoup trop) simpliste.

@skippy01 Non, cela reste un certain type de lecture de la société. Tu trouveras beaucoup d'autres théories, sociologiques ou non, qui ne fonctionnent pas ainsi. Cela ne conteste pas le fait qu'il y ait des relations de pouvoir, et aussi des discriminations. Cependant ce vocabulaire va de pair avec un certain type d'analyse, puis de revendications, spécifiques, qui peuvent être contestées à bien des égards, et notamment pour leur aspect réducteur donc. Pour citer un nom, ne serait-ce que Foucault - qui n'est guère connu pour être de droite - a déjà théorisé assez différemment les rapports de pouvoir.

On peut difficilement parler d'évidence, de fait ou de vérité à propos d'une lecture du système social (et du reste d'ailleurs), il faut faire attention à cette illusion ; il y a toujours un regard, à chacun ensuite de considérer que l'un est beaucoup plus pertinent, fidèle à la réalité, qu'un autre, mais il y a toujours un choix premier. Notre travail est de sortir de nous-mêmes le plus possible, mais finalement l'on raisonne toujours à partir d'un cadre que l'on se forge. Et celui-ci est donc toujours en droit - vu la pluralité des types de réflexion - contestable.
 
Dernière édition par un modérateur :
L

L'atrabilaire

Guest
Je suis pas sûre que dans notre société on censure la parole du type de personne que tu décris. C'est même ces personnes qui en ont le monopole.
Oui mais du coup la question c'est : est-ce, que parce qu'en général ces personnes ont plus la parole, il faudrait nécessairement créer des espaces où le réflexe serait opposé, et la leur ôter ?
Est-on toujours obligé de compenser la moindre injustice en tombant dans l'extrême inverse ? C'est cela qui peut prêter à débat.
 
Oui mais du coup la question c'est : est-ce, que parce qu'en général ces personnes ont plus la parole, il faudrait nécessairement créer des espaces où le réflexe serait opposé, et la leur ôter ?
Je suis pour rajouter des droits/des espaces de paroles aux gens qui en manquent, pas pour en ôter à d'autres. Oui selon moi on est toujours obligé de compenser une injustice (à défaut de tout faire pour la régler/la traiter à sa source, mais c'est pas toujours possible pour x facteurs). Et pour moi proposer des espaces de paroles aux gens qui ont peu l'occasion de s'exprimer, c'est pas un "extrème", c'est du bon sens.
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes