Pourquoi des TERF ont disrupté la Marche des fiertés, et pourquoi nous devons répondre à leur haine

Statut
La discussion n'est pas ouverte à d'autres réponses
12 Juin 2018
1 330
14 761
2 074
26
@Andrealphussette L'attestation psy pour les majeur.es n'est plus obligatoire depuis quelques années. Dans les faits, ce sont les endocrinologues qui la réclament, notamment pour se couvrir au cas où la famille des personnes trans porteraient l'affaire en justice.


Ma propre psychiatre est, elle, d'avis que l'évaluation psy n'est pas nécessaire pour entamer une transition, en revanche elle aime bien recevoir au moins une fois les patients trans en début de transition pour évaluer la qualité de l'entourage (familial, amical, professionnel) et d'éventuelles dépressions causées par du harcèlement ou des maltraitances.
 

Bellone

On your knees.
3 Septembre 2012
62
55 379
6 624
@Lizzie. Je me souviens aussi de ce sujet. Et mes propos avaient été compris comme étant "il est interdit de refuser une femme trans sinon on est transphobe" alors que c'était absolument pas mon discours initial.

Du coup, je le redis ici : le problème est toujours le même -> plusieurs personnes ici disent "mais on a le DROIT de dire qu'on ne veut pas tel ou tel sexe génital dans notre lit" et le soucis est que... Vous ne savez pas que vous avez une personne trans en face de vous. En tout cas, personne ne s'est jamais présentée à moi en disant "coucou, je suis trans et je veux aller dans ton lit" parce que bah... Personne ne fait ça, en fait ? :dunno:

La réalité c'est que, assez souvent, vous rencontrez une personne, vous apprenez à la connaître, à connaître ses goûts, vous appréciez certains traits chez elle... Et c'est à partir du moment où vous basculez dans une relation romantique/sexuelle que se pose la question du "au fait, j'ai un organe en moins/en plus, est-ce que ça te va ?"

Et tout.e.s les madz qui crient "Nous on est des (vraies) lesbiennes, on aime pas les sexes d'hommes" bah, oui, certes. Mais ça signifie que vous balayez du revers de la main tout le processus précédent. Vous dégagez la personne en face de vous en tant qu'être humain pour n'en faire qu'un "organe génital qui n'est pas le bon donc c'est non pour moi"

Je ne sais pas si c'est très clair mais, en gros, à mon sens, voir les personnes uniquement via leur sexe génital, et donc voir les personnes transgenres via leur sexe de naissance... Bah oui, y a un truc qui gêne à mes yeux :hesite:

Une madz précédente a super bien comparé la situation avec ces doux moments où quelqu'un apprend que vous êtes "lesbienne, gay ou bi" et répond ce magnifique "Ah mais en fait tu me draguais ? Ah non, pour moi c'est impossible, oublie, je pourrais jamais, ça me dégoûte" -> Sauf que toi bah... Tu n'étais absolument pas dans l'objectif de draguer et tu viens de te faire cracher à la gueule gratuitement.

Le soucis il est là, c'est que, dans le doute, vous attaquez une partie des LGBTQ+ pour exprimer votre orientation sexuelle... Donc en écrasant d'autres personnes qui n'ont absolument rien demandé et qui n'avaient peut être même pas envie de se rapprocher de vous romantiquement parlant ?

Voilà, j'espère que cette fois j'ai été assez claire dans mes propos parce que l'idée n'est évidemment pas de dire "On ne peut plus dire qu'on est lesbienne sans passer pour être transphobe et il faut s'obliger à accepter une bite dans notre lit sinon on est transphobe". Vous faites ce que vous voulez dans votre lit, en fait. Par contre, toutes les personnes que vous croisez ont droit à votre respect. C'est aussi simple que ça.

Ne pas citer.
 
17 Mai 2021
65
344
54
30
Alsace
@Olduvaï Vrai sur le plan légal.

Dans la pratique, et dans la mesure où la dysphorie du genre vient souvent en package avec d'autres troubles à traiter en amont et parfois en aval de la transition (souvent des dépressions liées à du vécu traumatique...). Les soins avec un psychiatre sont remboursés et proposés systématiquement. Mais pas les thérapies :dunno:Après, comme toujours en psy, quand les patients ne sont pas dangereux pour eux-mêmes ou pour la société, il n'y a pas de motif de forcer le traitement si le patient n'en veut pas ! Et c'est bien pour ça que la fin de l'attestation psy était pertinente.
 

Kettricken

Hate is always foolish. Love is always wise
13 Avril 2011
4 163
55 273
6 414
@Bellone Je pense que c'est toujours intéressant de se demander pourquoi on éprouve cette résistance. Mais si cette résistance est là et qu'elle bloque la suite de la relation... Ben ça ne sert à rien d'essayer de passer outre. Je pense que ça ne rendrait personne heureux.se

Pour le reste, je suis totalement d'accord avec toi. Pourquoi avoir besoin de crier partout que les "trans on n'en veut pas" ?

@Lizzie. Je suis sincèrement curieuse : est-ce que tu as toi-même été confrontée à une situation où une personne trans affirmait qu'il était transphobe de ne pas coucher avec elle, en parlant d'un cas spécifique ? Pas juste d'affirmer de manière générale que dire "pas de trans dans mon lit" est transphobe, mais réellement dire "une tel.le ne veut pas coucher avec moi, iel est transphobe" ?
 
Dernière édition :
31 Juillet 2017
171
1 722
1 714
D'abord, merci pour ces débats, c'est très enrichissant!

En lisant les différentes définitions de ce que c'est que le genre, j'ai l'impression qu'on peut grosso-modo les ranger en deux catégories :

- la notion de genre en tant que socialisation : le genre, c'est la manière dont la société t'assigne comme homme ou femme, en fonction de ton apparence/de ton sexe. C'est forcément intimement lié à la manière dont les rôles sociaux ont été ségrégés lorsque les genres ont été créés (les femmes au travail reproductif et les hommes dehors, pour caricaturer). C'est de cette notion-là dont on parle quand on dénonce les stéréotypes de genres, quand on lutte pour une éducation non genrée pour nos enfants, ou pour la fin des discriminations de genre.

- la notion de genre comme identité : le genre, c'est comment tu te définis (et du coup évidemment tu es le seul légitime à t'assigner un genre). C'est cette notion-là, en général, dont on parle quand des trans racontent leurs parcours. Et comme c'est une identité personnelle, il peut y avoir théoriquement autant de genres différents que d'humains sur Terre.

Si ces deux notions sont comparables, elles sont néanmoins assez différentes, et j'ai l'impression que c'est de là que peuvent venir des débats parfois violents sur ces questions (forcément, si on parle pas de la même chose à la base, on risque pas de s'entendre). je me demande même si il ne faudrait pas deux mots différents pour distinguer ces notions :hesite:
 
13 Juin 2014
1 923
16 705
4 684
@Lizzie. Une réponse à la question des préférences sexuelles a déjà été apportée dès la page 1 par @Olduvaï. C'est également mentionné dans la FAQ qu'on a link pas mal de fois.
Mais je vais quand même donner ma réponse parce que j'ai pu participer à ces débats et que ma position a très légèrement changé à ce sujet.
Déjà tu ne tiens pas compte de la réalité des personnes trans qui n'utilisent pas forcément leurs organes génitaux par dysphorie ou qui ont été opérés. Soit.

Je ne trouve pas si inquiétant de parler de déconstruire ses préférences et de s'interroger sur l'influence de la société sur leur construction. Les questionner ne veut pas dire se forcer à quoi que ce soit. Contrairement à l'idée d'un épouvantail transphobe qui forcerait les pauvres personnes cis à coucher avec elle sinon elles seraient transphobes en réalité c'est bien plus nuancé. Les partenaires parlent de leurs limites et s'adaptent en fonction de ça. Et ces limites ça peut être aussi bien une meuf cis lesbienne qui a du mal avec les pénis qu'une meuf trans lesbienne qui ne veut pas l'utiliser. Parce que oui on en parle moins souvent dans ce sens là mais on est aussi fétichisés, réduits à nos organes génitaux et j'ai vu plusieurs personnes trans témoignant d'une pression à s'en servir malgré leur refus et leur malaise.

Et étant trans(-masculin) ET lesbienne merci d'arrêter d'instrumentaliser les lesbiennes pour taper sur les personnes trans. J'encourage une fois encore à lire tous les liens postés.
 
Dernière édition :

Kettricken

Hate is always foolish. Love is always wise
13 Avril 2011
4 163
55 273
6 414
@Bellone toutes mes excuses, j'ai la mauvaise tendance à lire trop vite et à ne pas voir ce genre de choses
 
  • Big up !
Réactions : Bellone
16 Février 2009
2 218
28 372
5 694
Juste pour dire que j'abonde dans le sens de @Lizzie. , je me rappelle très nettement d'un débat en particulier, où des propos assez problématiques avaient été tenus. Après @Olduvaï tu étais intervenu pour mettre les choses au clair et ça m'avait personnellement aidée à mieux comprendre et à redescendre en pression. Mais oui, je confirme que parfois il y a de petits excès de zèle chez certains alliés et militants qui embrouillent plus le dialogue qu'autre chose.
 
13 Juin 2014
1 923
16 705
4 684
@Lizzie. Comme tu ne lis pas les sources je vais (encore une fois) citer la FAQ :

"Les femmes trans veulent imposer aux lesbiennes des relations sexuelles avec un pénis"
Les lesbiennes et les femmes bisexuelles sont particulièrement concernées par les violences sexuelles et il est évident que le sujet de leur protection n’est pas à prendre à la légère.

Les femmes trans sont aussi concernées par ces violences, et dans tous les cas il y a un point commun : 94% des violences sexuelles sont le fait d’hommes. Pas de femmes trans

"On pousse des homosexuel.le.s à changer de sexe par homophobie"
L’homosexualité est généralement beaucoup mieux perçue aujourd’hui que la transidentité. Il arrive que l’entourage et les médecins essaient de dissuader les personnes trans de transitionner en leur disant qu’elles refoulent leur homosexualité.

Cet argument ignore aussi que tous les hommes trans ne sont pas attirés par les femmes et toutes les femmes trans ne sont pas attirées par les hommes. L’orientation sexuelle et le genre (sexe social) sont deux choses totalement différentes.

D’ailleurs, beaucoup de personnes trans homosexuelles se voient refuser des soins en raison de leur orientation sexuelle, qui est perçue comme hétérosexuelle avant leur transition.

"Les transactivistes sont des militants extrémistes et violents"
Le terme « transactiviste » est une création linguistique (néologisme) des militant.e.s transphobes, dans le but de donner l’impression que celles et ceux qui luttent pour les droits et la dignité des personnes trans forment un groupe d’extrémistes séparés de l’ensemble de la communauté trans.

Ce terme leur sert à éviter le terme transgenre pour prétendre faire une différence (comme l’expression de « lobby lgbt » qui ne désignerait pas l’ensemble des personnes LGBT).

"Les transactivistes pratiquent la cancel culture à l'encontre des féministes"
Toute critique faite par ou au nom des personnes trans semble pouvoir être affublée du label « cancel culture », tandis que les critiques faites aux « transactivistes » seraient, elles, toujours légitimes.

Dans les faits, les personnes trans n’ont pas le pouvoir « d’annuler » qui que ce soit, quand bien même elles le souhaiteraient. Après avoir été « cancel », JK Rowling a vendu plus de romans qu’elle ne l’avait jamais fait depuis la fin d’Harry Potter. Après avoir été critiquée pour ses prises de position jugées transhpobe, la philosophe Kathleen Stock a reçu l’ordre du mérite britannique.

La violence et l’effet de masse de certaines critiques ne doivent pas remettre en cause la réalité dangereuse des propos transphobes dénoncés.


C'est audacieux d'affirmer que ne pas toujours accepter le débat après des pages à répéter les mêmes arguments face à de la mauvaise foi c'est refuser de répondre à des questions importantes... quand des réponses ont justement été apportées ! Si tu étais véritablement ouverte aux débat tu aurais lu les échanges et les ressources postées. Peut-être que qu'après l'avoir fait tu n'auras plus l'indécence d'exiger le dialogue entre les personnes trans et des personnes luttant activement contre leurs droits.
 
16 Février 2009
2 218
28 372
5 694
J'ai retrouvé la discussion à laquelle je pensais :


Y'a quelques posts qui ont disparu, mais certains sont ont été cités dans d'autres posts.
 
Statut
La discussion n'est pas ouverte à d'autres réponses

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes