Pourquoi être la maîtresse ou l'amant de quelqu'un ?

M

Membre supprimé 155015

Guest
Je crois qu'en fait, on confond pleins de choses et de notions. On mélange la morale (qui soit dit en passant est une construction individuelle), la sensibilité, l'histoire, les traumas...C'est dommage, je trouvais cela intéressant, cette discussion, qui en fait avait trait plus à s'interroger sur la grille de lecture de chacun, que sur une position morale qui, je pense, n'a pas lieu d'être.
Quand @Scarlet_fox dit "j'aurais tout perdu", moi je trouve qu'elle a tout résumé, parce que bien sûr que dans ces cas là, on pèse le pour et le contre et on se demande ce qu'on a à gagner en y laissant le moins de plumes possible. Est ce que c'est une vision autocentrée et égoïste? Sûrement, oui. Mais ne sommes nous pas tous des êtres autocentrés et égoïstes, dans une moindre mesure? On peut toujours dire qu'on va essayer de faire au mieux, pour que notre partenaire ne souffre pas, mais ce n'est jamais simple. JAMAIS.
Donc oui, c'est égoïste, et si on veut faire les choses bien, on va d'abord quitter son partenaire pour se jeter à corps perdu dans cette nouvelle relation. Mais on brisera la personne avec qui on est de toutes manières, elle ne souffrira pas forcément moins.
Autre situation, l'adultère électrochoc, qui nous faire nous rendre compte que non, ce n'est pas de cela dont nous avons envie, mais bien de notre partenaire. Là, le 3ème est alors un objet, (et il y a souvent une belle faille narcissique à l'origine du comportement), mais si notre partenaire n'en sait rien, et qu'on peut vivre avec la culpabilité, eh bien pourquoi pas (je ne prône absolument pas le comportement, mais je sais que ça peut arriver, et mon moto dans la vie c'est faire en sorte que les gens ne souffrent pas, d'où mon point par rapport à la fidélité de mon partenaire: s'il me trompe et que ses sentiments ne sont pas remis en question, je ne veux jamais rien savoir, parce que ça me ferait souffrir)
Je trouve ça très dur de dire "fallait faire comme ci ou comme ça" et d'énoncer de grands principes de morale et d'honnêteté; certaines personnes arrivent à trancher facilement. D'autres non. Et parfois, quand on tranche, on ne peut pas faire machine arrière ce qui est ultra méga flippant, donc on peut comprendre, je pense, la période de flou qui entoure les tromperies.
Je tique sur un terme « se limiter », comme si l'infidèle voulait uniquement le beurre et l'argent du beurre. Or je ne crois pas que ce soit une question de se limiter en fait, mais une question d’hésitation de faire le mauvais choix, et de tout foutre en l'air.
Par ailleurs, je crois que ce n’est pas que le fait de tromper qui puisse briser la personne (ou la mener au suicide, ce qui me paraît totalement inconcevable, à moi, avec mon caractère, mais c’est fort heureusement rare, la plupart des gens se remettent des histoires d’amour qui finissent mal. Ça met du temps, mais comme le dit la chanson les histoires d'amour finissent mal en général), mais simplement la rupture. J’avais rompu de manière "propre" avec mon ex, je ne l’avais pas trompé, eh Beh des années plus tard il continue à dire que j’ai brisé sa vie.
Mon point c’est que selon chacun, chaque histoire, les réactions sont différentes, et l'impact également.
Pour certains couples, l'infidélité a été une part de leur histoire, et a pu aider à avancer. Pour d'autres, ça a tout foutu en l'air. L'infidélité peut aussi permettre de réaliser que la relation est dysfonctionnelle, être un prémisse à la rupture; la finalité est la même; pour moi, si mon partenaire rompt avec moi, qu'il m'ait trompé ou pas ne fait pas de différence, vu que de toutes façon, notre histoire est finie. Je le vis pas comme un manque de respect; ça fait terriblement mal, mais c'est le fait que mon histoire est finie, pas qu'il soit allé voir ailleurs. Je vois la finalité, pas le chemin.

@candyclown ne le prend pas personnellement; bien sûr, personne ne connaît ton histoire, et non, personne ne doit te juger ni ne te juge, et ne te justifie pas :fleur:

Je viens de voir la réponse de @Sol Invictus je suis désolée de voir les répercussions de la tromperie sur toi, vraiment, et je te fais un putain de hug. Néanmoins, ça étaye mon propos: chacun vit les choses différemment.

En revanche, je crois qu'effectivement, ça met à mal la confiance en soi, (quand mon ex m'a trompé, j'ai par exemple ressenti un terrible dégoût de mon corps et surtout je ne comprenais pas ce que j'avais fait de mal, pour moi tout allait bien). Alors pourquoi l'a t-il fait? Il n'avait pas de réponse... elle lui plaisait, il s'est laissé aller, l'alcool aidant. J'ai pardonné mas je lui en ai fait baver quelques mois, et surtout je n'avais plus confiance.

Mais bref, j'ai essayé d'être mesurée, mais il y a beaucoup de douleur ici. Donc coeur sur vous toutes :fleur:
 
20 Août 2014
150
891
3 764
Paris
captainstellamars.tumblr.com
@Madthilde Je rappelle à toutes fins utiles que @candyclown était dans une relation où son copain lui confisquait son téléphone et l'empêchait d'accéder à son ordinateur, alors niveau "privation de libre arbitre", on se pose là quand même. :hesite:
J'ai connu la même. Effectivement la privation de libre arbitre est grande. Perso j'avais même plus le droit de voir des gens non validés.
 
27 Novembre 2014
2 614
25 152
2 584
35
Lâche moi @Madthilde je ne suis pas d'accord avec toi et ça fait 3 fois que tu me relances. Donc arrête juste de me prendre à parti comme ça je ne suis pas d'accord et ça avancera pas. Donc tu me lâches.

Je suis désolée pour celleux qui ont cru que je niais leur souffrance . Ce n'est pas le cas.
Moi même en 16 ans de relation j'ai vu mon point de vue et mon ressenti changer et je ne pense pas que mon ressenti à 15 ans à 20 ans ou autre est moins important que l'actuel. J'ai juste changé au fil de mon expérience. ( ni en bien ni en mal de mon point de vue )
 
15 Septembre 2015
136
998
1 654
28
La tournure que prend ce topic me rappelle celui de l'article "la dernière fois que j'ai fait l'amour j'ai été infidèle". C'est dommage j'aurais bien voulu voir des débats et témoignages des amants car l'article n'est vraiment pas développé sur la question.
Je pense que personne ne nie que la tromperie c'est nul car ça fait souffrir des gens, pourtant c'est quelque chose qui est tellement courant que ça mériterait qu'on se demande le pourquoi du comment.

Une madz mettait le doigt sur les relations monogames classiques. Je ne pense pas que ça corresponde à beaucoup de personne en fin de compte. Perso je sais que si chaque fois que je m'imagine en relation "importante" c'est en relation monogame c'est de part mon éducation (parents, films, histoires etc).
En plus j'ai souvent vu dans ces pages que tu signais une sorte de contrat lorsque tu te mettais en relation. A mon sens si j'aime une personne en plus de la désirer je voudrais juste passer du temps avec jusqu'à ne plus en avoir envie. J'ai aucune envie de considérer ça comme un contrat du style "bon je vais faire des concessions mais tu vas en faire aussi pour qu'on soit à demi contents et que notre relation puisse durer parce qu'on s'aime au final".
A quel moment les concessions prennent le dessus sur ce qu'on désire réellement ? A quel moment ne plus en faire c'est devenir égoïste ? Ce sont des questions que je me pose vraiment, et plus je vois de témoignages (pas seulement sur ce topic) moins je me sens à ma place dans l'image du couple traditionnel.
 
24 Septembre 2014
1 528
15 543
4 074
paris
Je reviendrai pas sur le reste du débat, je crois qu'@elisabellissima a bien résumé en disant "oui c'est une décision égoiste et auto-centrée". Je pense qu'on a beau essayer de minimiser ça (en disant par exemple, qu'une rupture unilatérale fait autant souffrir - je suis pas d'accord mais chacun son ressenti - ou que quand la personne ne sait pas on ne fait rien de mal), il ne faut pas oublier que c'est quelque-chose qui a un impact sur une tierce personne et pas seulement sur nous même, et donc qu'on entache cette confiance. Chacun fait ce qu'il veut avec ça, mais je trouve pas ça anodin de trahir la confiance de quelqu'un, bien que je comprenne que le situations soient toutes différents.

@Slippin : Ce n'est pas parce que ça te correspond pas, que ça ne correspond pas a beaucoup de personnes. Tu ne peux pas extrapoler à partir seulement de ton ressenti à toi. Il y a des gens à qui ça convient, d'autres pas. La question de la tromperie ne se pose pas dans certains modèles de couples parce que justement, le respect est mis au centre de l'équation : le respect de ses envies mais aussi le respect des autres. Or, il n'existe aucune situation où il n'y a pas de concession : même dans les couples poly, a un moment il y en a. Dans le sens où quand deux personnes ne sont pas exactement identiques il faut forcément s'adapter. C'est le cas dans toutes les relations humaines : tu vas aller dans un bar à mi-chemin de là ou vit ton pote, tu vas accepter de raccourcir un peu tes délais face à un client, sans concession les relations humaines existent pas. Je pense que quand le poids des concessions est trop fort, tu peux aussi décider de t'arrêter là, parce que ça ne te convient plus.
Ensuite si tu décides de t'extraire totalement des concessions, en dissimulant à ton compagnon une partie de ce que tu fais : bah faut pas t'étonner d'être taxée d'égoiste. Je comprends pas pourquoi les gens qui légitiment le fait de tromper se tourner pas vers le couple libre, pour au moins être raccord.
 

Clèves

Risque psycho-social
12 Mars 2018
1 147
19 734
2 564
30
@Slippin Après sans même parler de tromperie ou de malhonnêteté, les concessions ça me paraît primordial dans un couple parce qu'ok tu as des désirs profonds et des aspirations... mais l'autre aussi en fait :erf: Et là on est même plus dans le débat sur la fidélité, ça touche à n'importe quelle décision qui peut concerner un couple, par exemple : "est-ce qu'on habite ensemble ? et si oui, où ?" Tu peux pas dire "ba non moi je veux vivre que dans le Larzac, c'est ce que je désire réellement, je devrais pas avoir à piétiner mes envies profondes" si ton conjoint ne souhaite pas vivre à la campagne. Et vice-versa, son désir de vivre en ville ne devrait pas l'emporter coûte que coûte sur le tien. Du coup on s'arrange pour concilier les deux de manière à ce que chaque partenaire soit aussi satisfait que possible. Ou dans un autre domaine, la question des enfants qui est parfois à l'origine de ruptures parce que les souhaits des partenaires ne sont pas compatibles. Je comprends que le terme de "contrat" te paraisse un peu protocolaire et peu adapté à la réalité d'une relation amoureuse, mais je pense pas qu'on pense à un contrat au sens strict quand on l'utilise, plutôt au fait de se mettre d'accord quand la relation devient sérieuse et importante pour les deux amants sur ce qu'on a envie d'accepter ou pas dans le cadre de son couple. Donc ne pas faire de concessions serait égoïste dans le sens où on partirait du principe que seuls nos désirs à nous comptent, alors que dans un couple on est deux (en général).

Là où je vous rejoins c'est qu'on part trop souvent du principe qu'une relation qui compte est forcément monogame. On ne prend pas forcément le temps de s'interroger sur ce schéma, ce qu'il implique, sa concordance ou non avec nos propres valeurs. Ceci à cause de l'idée encore bien répandue dans l'inconscient collectif qu'amour va forcément de pair avec désir d'exclusivité. Du coup, ça peut être dur à assumer de dire qu'on fonctionne pas comme ça, et peut-être limite plus simple de se laisser persuader qu'au fond c'est l'exclusivité qui nous convient le mieux (et je dis ça sans jugement ! Ça peut être très difficile de défier l'ordre établi, de se confronter au regard des autres). C'est peut-être pour ça que l'infidélité dans les relations monogames est encore courante.

Et puis pour la rupture unilatérale mise sur le même plan qu'une rupture soudaine, ba je suis pas d'accord pour dire que les deux se valent. Se faire larguer de manière inattendue est très douloureux on est d'accord, mais dans ce cas de figure la personne a assez de respect pour son/sa partenaire pour assumer que ses sentiments aient changé et pour le lui dire franchement alors que ça doit être terriblement difficile. La franchise, ça peut être très dur à encaisser, mais ça peut être une marque de respect également (pas toujours, parfois les gens sont francs parce qu'ils en ont rien à faire de blesser les autres :lol:). De plus, quand on se met en couple avec quelqu'un, on a en tête la possibilité d'une rupture soudaine. On sait que ça peut arriver, et c'est admis par les deux partenaires (normalement). Une infidélité au contraire c'est pas du tout un passage obligé, il y a plein de relations où ça n'arrive pas.
 
Dernière édition :
27 Novembre 2014
2 614
25 152
2 584
35
@Flopidou tu fais comment dans ce cas ? Si les deux personnes veulent vivre de façon différentes ( ville et campagne par ex ) vivre séparément ?
 

Clèves

Risque psycho-social
12 Mars 2018
1 147
19 734
2 564
30
@Liluuuy Il n'y a pas de solution unique je pense, soit oui vivre séparément (et au-delà du clivage ville/campagne, je connais des couples qui ont choisi de ne pas vivre ensemble parce que ça ne leur convenait pas), soit choisir un endroit qui allie autant que possible les éléments que chacun aime dans la ville et dans la campagne, par exemple un petit village pas trop loin d'une grande agglomération, soit le partenaire que ça fait le moins chier de devoir renoncer à son cadre de vie idéal accepte de faire le sacrifice, etc. Enfin après c'est un exemple très abstrait parce qu'il y a plein d'éléments qui rentrent en compte dans le choix de l'endroit où on habite et en général la première contrainte avec laquelle il faut composer c'est le travail, donc en général on essaie plutôt de s'arranger avec ses conditions de travail qu'autre chose. Les gens qui peuvent faire totalement ce qu'ils veulent à ce niveau-là sont très rares (par exemple j'ai une amie éditrice qui est obligée de bosser à Paris parce qu'elle ne trouverait pas de boulot ailleurs dans son domaine... mais bon je m'éloigne du sujet :lol:). Mais bon tout ça pour dire qu'on s'arrange pour composer avec les souhaits de chacun quand on prend des décisions au sein d'un couple uni. Malheureusement parfois (pour la questions des enfants notamment) c'est irréconciliable.
 
15 Septembre 2015
136
998
1 654
28
@schizophrenia Evidemment je ne fais pas de moi une généralité. Je parle d'un ressentie que j'ai en observant les gens qui m'entourent : je ne pense pas que la monogamie convienne à autant de monde qu'on le pense par rapport au nombres de tromperies qui est très élevés.
Encore une fois cela n'engage que moi, je vous partage mon ressentie : j'ai l'impression qu'on attend du couple que l'autre soit notre amant, notre amoureux, notre ami, notre complice, la personne à qui on se confie, notre partenaire de vie, notre soutien, la personne avec qui on élèvera nos enfants, etc (rayer mentions inutiles). En gros je trouve qu'on en attend trop. J'en parlais déjà dans un précédent message : je ne pense pas qu'il y ait une âme soeur ou qu'une personne nous conviennent. Je vois plutôt ça comme un puzzle ou il y a tellement de gens qui peuvent t'apporter ce dont tu as besoin pour te sentir complet (ça va dans les deux sens évidemment). Si en plus de ça on prend en compte le fait qu'on évolue et que ce qui nous convient a 20 ans n'est plus la même chose a 40 ans je trouve ça vraiment difficile de porter (ou demander à porter) le poids et la responsabilité d'une relation exclusive.
Peut-être que Paul fera un super papa, que Mehdi sera le compagnon de vie idéal, que Léna sera une super amante, qu'Alex te fera rire et te comblera d'affection. Je caricature volontairement pour vous donner un exemple.
A mon sens c'est pour cette raison qu'il y a autant de tromperie même si l'amour que porte l'infidèle à son compagnon est sincère. Et je ne dis pas que ça excuse quoi que ce soit et que vous avez qu'à vous en prendre à la société si votre mec/meuf vous trompe. J'essaye juste de développer des réflexions qui me tiennent à cœur.
 
20 Août 2014
150
891
3 764
Paris
captainstellamars.tumblr.com
24 Mars 2018
306
2 345
1 704
Je pensais pouvoir poster un message pour raconter mon expérience personnelle, parce que oui j'ai été la conn*sse qui a trompé, mais au vu des 30 dernières pages, j'ai bien peur que mes arguments ne tiennent pas la route pour la plupart d'entre vous.
Parce que oui, c'est super égoïste, mais la culpabilité ensuite est grande.
Et il y a tellement de facteurs qui rentrent en ligne de compte dans ce genre de situation... Je comprends que ce ne soit pas tolérable, et je me déteste profondément pour ce que j'ai fait, malheureusement je ne peux pas me flageller à vie pour ce qui a été fait, parce que sinon je n'avancerais plus jamais.
Je comprends chacun de vos arguments, vraiment, mais si je peux donner mon point de vue (qui reste seulement et uniquement le mien), c'est une situation tellement plus compliquée dans la tête. Surtout quand on est en phase de mal être profond (dépression, maladie à vie etc etc), tout se mélange, rien n'est facile, on se jette les yeux fermés dans des situations en se disant "et puis merde, de toute façon ma vie est fichue" alors que non, on se rend compte après que la vie n'est pas fichue, mais surtout qu'on a été une mauvaise personne.
Et je sais qu'on me jettera peut-être la pierre pour dire cela, mais pour ma part, je l'ai aussi très mal vécu. J'ai replongé dans des stades plus sombres de ma dépression après l'avoir fait parce que je me faisais bouffer par ma culpabilité. Et puis cette sentation d'être sale... Je sais, je sais, c'est 100% moi la fautive dans l'histoire, mais je vous donne le point de vue de celle qui trompe, pour que vous puissiez essayer - si vous en avez envie - de vous mettre à sa place.

EDIT : je ne dis pas que la dépression et la maladie excusent ce comportement, juste que je ne me fasse pas mal comprendre
 
Dernière édition :

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes