Pourquoi être végé/vegan? Et c'est quoi l'antispécisme?

Bonsoir vous !
Je sais pas si mon post a sa place ici ou s'il faut que j'aille du côté du topic "questions pas -si- con", mais si'l gène dites le moi.

C'est donc à propos de specisme
J'ai eu cette réflexion récemment, en emmenant mon chien chez le vétérinaire, après une rupture des ligaments, et lui "imposant" une opération, un plâtre pendant trois semaines et l'inactivité pendant 6 semaines.

Je trouve ça logique de l'emmener se faire soigner et ce n'est pas ce qui me pose problème, mais comment on fait pour savoir, quand un animal (de compagnie ou non) a un problème "incurable", si on doit le soigner ou s'il vaut mieux le piquer ? Genre c'est pas un peu spéciste de dire "ouais bon il va souffrir on va le tuer avant", alors qu'on le fait pas pour les humains (genre on fait un peu le contraire même), encore plus quand on fait pas les soins pour des raisons d'argent ?

J'espère avoir été claire et que vous comprendrez où je veux en venir, keur <3
 
@Feanne Comme on est bien incapable de savoir que souhaite l'animal (voir ses souffrances abrégées ? continuer à vivre même dans la douleur ?), on ne peut que faire de notre mieux, en réalité. Que ce soit, par exemple, lui donner des anti-douleurs pour pouvoir continuer à vivre quelques temps dans de bonnes conditions, sans souffrance, ou le faire piquer. Si on considère que cela est spéciste, alors cela signifie que la seule chose non spéciste à faire serait... de ne rien faire. De laisser l'animal dans la galère, la douleur. Or c'est bien sûr inacceptable, alors à défaut de pouvoir respecter les volontés de l'animal, à défaut d'avoir une solution parfaite, on fait de notre mieux, tout simplement :happy: Et en réalité, je ne pense même pas que ça soit spéciste :hesite: C'est juste que nous, humains, avons accès à la médecine contrairement à nos compagnons non-humains ; mais il me semble logique d'en faire usage pour leur bien-être. De même qu'on va accepter de procéder à une opération sur un enfant, par exemple, du coup je ne pense pas que ça soit réellement du spécisme :)
 
C'est vrai, on ne peut pas "savoir" avec certitude à quel point un animal souffre, quand il faut continuer à soigner, et quand il vaut mieux mettre fin aux souffrances plutôt que s'acharner, et j'ai d'ailleurs eu ce questionnement douloureux à la fin de vie de ma chatte qui avait un cancer. Un être humain va vous dire s'il n'en peut plus, la souffrance animale est souvent silencieuse.
Mais une chose m'a "rassurée" :
Même si l'animal ne parle pas, ne pleure pas, etc, il y a une chose qui peut nous aider : l'expérience du vétérinaire. Les vétérinaires savent reconnaître certains signes que nous ne connaissons pas. C'est triste, mais des animaux mourants, ils en voient tous les jours. Et comme pour les hommes, la médecine est de plus en plus avancée. Y compris sur la question de la douleur et de la souffrance.
Le mien m'avait beaucoup aidée à certains moments.
Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
 
  • Big up !
Reactions : ca_rou_selle
Je ne comprends pas bien ta question.
J'y vois 2 questions possibles :
1/ "Pourquoi les animaux nous font plus de peine que les humains" (rapport au passage : pourquoi sommes-nous plus à l'écoute quand il s'agit des animaux?)
2/ "Pourquoi les humains en géneral s'en foutent des animaux)" (passage: Alors que pour toute autre oppression, subie ou constatée, on ne le ferait pas car ce serait inacceptable?)

Si je me suis plantée dis le moi!
 
Pourquoi justifions-nous, dans une approche pédagogique, ceci :hesite: ? Alors que pour toute autre oppression, subie ou constatée, on ne le ferait pas car ce serait inacceptable?
Ah bah perso je suis pour une approche pédagogique pour tout, je suis pour l'efficacité, pour le dialogue. Je préfère expliquer et comprendre la pensée de l'autre plutôt que la juger sans aller plus loin. Je pense que c'est comme ça qu'on change les choses, en écoutant l'autre pour qu'il nous écoute ^^ (et s'il ne nous écoute pas, c'est pas la peine d'insister, toute parole supplémentaire sera au nom de notre frustration)
Mais en effet les personnes qui ne sont pas pour la pédagogie (ce que vraiment j'ai du mal à comprendre puisque pour moi c'est le principe du militantisme) le sont généralement exceptionnellement pour les animaux. Je pense que c'est une part de spécisme ("eux c'est moins urgent/grave que nous, c'est plus acceptable, l'humain passe avant"), je ne vois pas d'autre explication :/
 
Dernière édition :
@Mrs.spock Oh, j'ai déjà eu des discussions construites qui avaient commencées par un "tuez les tous" ^^ Mais souvent ce sont des trolls. Je réagis pareil, que ce soit envers des humains ou non : soit j'essaie de dialoguer et de comprendre pourquoi l'autre dit ça (il est pas né avec cette idée et souvent il ne l'a pense pas vraiment), soit je pars du principe qu'il ne veut pas changer d'opinion alors je passe mon chemin.
Du coup je ne me reconnais pas vraiment dans le comportement que tu décris, donc j'ai du mal à le comprendre. Soit je suis dans un jour où je suis très détachée émotionnellement et je vais être ouverte à la discussion, peu importe le propos d'en face, soit je vais être à fleur de peau et je vais passer mon chemin (ou péter un câble, ça arrive à tout le monde) ^^
En fait je pars du principe que s'emporter contre une personne qui tient des propos vraiment très haineux, peu importe que ce soit envers un humain ou non, ça sert à rien de l'insulter et de partir frontalement, ça ne fait que nous faire souffrir quand on se rend compte que l'autre n'écoute pas. Et dans le cadre végé je trouve ça encore plus contre productif :/ (la plupart des gens végé le sont devenus grâce à la pédagogie, et au contraire étaient rebutés par les militants agressifs, et je suis sûre que c'est pareil pour tout)
(Personnellement je suis très pragmatique, pour moi la cause végé est prioritaire dans mon esprit - donc à mes yeux les problèmes sociaux qui me concernent passent après - puisque ses conséquences touchent plus de vies, quelles soient animales ou humaines ou simplement environnementales. C'est un problème mondial qui touche la terre entière (si l'environnement est foutu, les problématiques d'humains nous paraîtront bien secondaires, l'important sera la survie). Mais ce n'est pas pour autant que je vais rejeter la pédagogie, au contraire. C'est pour ça que j'ai du mal avec l'abandon de la pédagogie, parce que pour moi c'est l'efficacité qui compte et c'est la méthode la plus efficace ^^ D'ailleurs un des trucs qui marchent le mieux, surtout avec justement les pensées très haineuses, c'est la méthode de Socrate: tu demandes pourquoi encore et encore, tu fouilles jusqu'à ce que l'autre révèle les fondations de sa pensées. Et là tu peux soit déconstruire, soit reconstruire. Mais c'est à double tranchant, parce qu'on finit par s'appliquer cette méthode à soi même ^^)
 
Dernière édition :
Quand tu sors, tu dois souvent entendre des saloperies sur tout. Donc, tu pédagoges à chaque fois, sans t'épuiser sur le long terme?
Heu... Non ^^" C'est sur internet que j'entends vraiment ce genre de choses. Irl les gens ne sont pas aussi frontaux, j'entends parfois des opinions avec lesquelles je ne suis pas d'accord mais elles sont argumentées, il ne s'agit pas de qui a tord ou raison, et alors on peut simplement discuter (par exemple sur comment gérer le terrorisme, sur les régimes politiques, sur la place de la religion, sur certaines lois... Là il va s'agir de points de vue. Tiens par exemple tu parles des définitions d'oppression : il n'y a pas de définition "vraie", il y a plusieurs sens au même mot, ce qui porte à confusions et débats. Du coup il faut soit travailler à n'avoir qu'une définition, soit accepter que nous n'utilisons pas tous la même, sinon on fait du surplace).
Mais quand ça m'arrive d'entendre des choses haineuses irl, j'agis pareil : soit je suis pédagogue, soit je passe mon chemin ^^
 
  • Big up !
Reactions : Tante Clara
@Mrs.spock Ah non, c'est juste que... Je dois avoir un environnement cool ^^' Je n'ai presque jamais entendu de propos extrêmes irl, je trouve que les gens sont bien plus libérés sur la toile. Je ne milite plus vraiment, je suis plus angoissée sur internet qu'irl. Je trouve qu'irl, c'est plus simple de discuter et d'être à l'écoute, on est moins dogmatique dans la vraie vie que sur internet j'ai l'impression. Enfin, irl il y a moins ce culte du fight, on évite le conflit, l'autre écoute mieux et on écoute mieux l'autre. Mais ça doit dépendre de là où on habite et de son entourage je suppose ^^
 
  • Big up !
Reactions : Tante Clara

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes