Topic des catholiques (traditionalistes et modernes)

Hello les madz ! :gnih:
Je suis contente d'avoir trouvé ce topic ! Je suis baptisée de naissance mais vraiment convertie et pratiquante depuis moins de deux ans.
J'étais dans un lycée public avant, et j'étais assez détachée de la religion, j'en avais une image assez rigoriste et tradi. Après le lycée je suis entrée dans une prépa catho, et j'y ai rencontré des profils de croyants très diversifiés et ouverts d'esprit, qui m'ont donné envie de réinvestir ma foi. A l'inverse de ce que pensent pas mal de gens qui ne connaissent pas bien la communauté chrétienne, les croyants que je côtoie sont des personnes ouvertes et intelligentes, loin des stéréotypes manif pour tous et compagnie.
Que pensez vous de cette chronique d'Alison ? http://www.madmoizelle.com/alison-wheeler-galette-des-rois-698187
Autant d'habitude je trouve qu'elle tombe assez juste, que les imitations et les jeux de mots qu'elle fait servent efficacement son propos. Mais je ne vois pas vraiment l'intérêt de cette chronique ci : quel est l'intérêt de retaper encore une fois sur les cathos en les assimilant à des coincés homophobes et racistes ? Je trouve que ça entretient les préjugés vis-à-vis de la communauté chrétienne, en plus d'être blessant. L'épiphanie n'est pas une invitation à la moquerie :sad:
 
Coucou @patchouliesse bienvenue ici ^^ j'espère que tu y retrouveras le même esprit qui t'a revivifiée dans la foi que dans ta prépa :fleur:
je sous-marine sur ce sujet et si je devais définir mon catholicisme, ce serait un mélange d'anti-institutionnalisme et de traditionalisme (oui c'est bizarre mais j'en ai rien à fout'). Mais j'apprécie pas mal les échanges sur les faits religieux qui peuvent surgir çà et là dans les sujets.
Alison Wheeler reprend, sans beaucoup d'originalité (mais ça ne veut pas dire sans talent) la position progresso-gauchiste qui vise à taper (avec un courage certain) sur les traditions/symboles/personnalités chrétiennes ou judéo-chrétiennes, parce que ça plait à son auditorat (cf l'article de Madmoizelle), ça coûte pas cher et surtout c'est sans risque, vu que les cathos tradis n'assassinent plus grand monde en France (je ne le regrette pas, je le constate).
 
Bonjour ! je suis bien contente d'avoir retrouvé ce topic, j'avais peur qu'il ait disparu :cretin: (j'ai pas tout lu du coup)
Personnellement je suis viens d'une famillle catho mais pas pratiquante (mes parents non mais mes grand-parents oui), et quand j'étais au lycée, j'avais fait la démarche d'aller à l'aumônerie de mon lycée pour me faire baptiser/communer/confirmer j'y étais pendant trois ans, et je ne regrette vraiment pas !
Maintenant je suis un peu perdue, le moment ou je suis entrée dans le supérieur a coïncidé avec les débats sur le mariage gay et la manif pour tous, et ça m'a vraiment posé problème, parce que je ne me reconnaissais pas du tout parmi ces gens-là ?:dunno: Je me demandais, si on est censé être en accord avec la manif pour tous quand on est catho, qu'est-ce que ça fait de moi, où est-ce que je me positionne ? :dunno::erf:
Voilà :shifty:
 
@Annbonny Non on est pas du tout "censé" être d'accord avec la manif pour tous quand on est catho !!! Heureusement ! C'est ce qui m'embête avec la médiatisation ciblée ... On ne voit que la partie émergée de l'iceberg ...
Je ne suis pas du tout d'accord avec ce que défend la manif pour tous. Je suis féministe, bisexuelle, pour le mariage pour tous, l'adoption, la GPA (pourquoi pas sous certaines conditions), le droit à l'IVG, l'accès libre à la contraception, le planning familial, les préservatifs, etc. ET je suis catho pratiquante, j'anime même la messe c'est pour dire ;) Je fais des des messes "dynamiques" avec batterie, guitare, basse, synthé et tout dans ma paroisse :d
C'est un avis politique qui peut être motivé par des convictions religieuses mais ce n'est pas un lien systématique, loin de là !
 
Ben il a un peu de mal à rester actif je pense :cretin:
Et oui, je suis carrément d'accord, d'ailleurs merci @idrileo pour ta réponse ! :fleur:
Puisque le carême commence bientôt on pourra peut-être en parler ici ? :shifty:
 
  • Big up !
Reactions : idrileo
@Iocredo ce topic n'est pas actif, mais il est réactif (la preuve, déjà deux réponses en trois jours :rire: )
Je ne sais pas pour les autres mad présentes ici, mais je suit le sujet depuis quelques temps, et je suis contente de voir qu'il y a de nouvelles venues, et que ça intéresse d'autres personnes d'échanger sur la foi.

@Annbonny c'est sympa l'idée d'échanger sur le carême (J-1). Du coup, qu'est-ce que ça représente pour vous le Carême ? Et comment vous le vivez ?
Personnellement, ça fait plusieurs année que j'aborde ce temps de l'année presque uniquement sous l'angle de la préparation à Pâques. La question des "efforts" de Carême est devenue très secondaire, et je cherche plutôt à moduler mes activités, ma routine, mon train train quotidien de manière à accueillir Pâques de la meilleure manière possible. Je trouve aussi un sens beaucoup plus universel au Carême dans le sens où cette période de renouveau spirituel coïncide avec l'arrivée du printemps, c'est une des nombreuses assimilation par l'Eglise des traditions et rites païens, qui permet de raccrocher les rites qui sont purement humains à un rythme qui est naturel, et donc, divin.
 
  • Big up !
Reactions : Tante Clara
@Iocredo merci de ta réponse, et merci de partager avec nous ta manière de vivre le Carême. :top:
C'est beau de voir autant d'enthousiasme et une si belle ferveur pour ce moment, je te souhaite vraiment de le vivre pleinement ! :fleur:

Pour ma part, j'ai le sentiment que je suis passé par le Carême "obligation + effort" de l'enfance (qui a duré longtemps) qui se matérialisait par des efforts en termes d'obligation : faut moins manger, se priver de quelque chose qui me plaît (invariablement, le nutella dont je me faisais des orgies dès le lundi de Pâques :rire:), puis par le Carême ado et post ado "se retrouver soi-même + l'effort de Carême doit avoir du sens" qui avait l'intérêt de ne plus me priver de nutella, mais se matérialisait par une recherche de sérénité intérieure, par une attention accrue aux autres et à leurs besoin, et puis par le Carême "pour les nuls" (je ne dis pas ça pour blesser, c'est vraiment ce que je retire de mon état d'esprit de l'époque) où en gros le mercredi des Cendres remplaçait le 1er janvier pour les bonnes résolutions (ce n'est pas négatif en soi, mais ce n'est pas non plus productif).

Depuis quelques années, je décrirais ma façon de vivre le Carême comme plus mystique. Le but n'est plus de me ressourcer ou de me recentrer dans ma foi, mais de me tourner entièrement vers Dieu. Le Carême n'est pas là pour mon développement personnel, mais pour me faire connaître le sacrifice du Christ. La "conversion" à laquelle nous sommes appelées aujourd'hui prend cette forme.
Par exemple, je pratique le grand jeûne pendant tout le Carême, en transformant mes pauses repas en des temps de prière et de méditation (cette année, ça va être un défi, parce qu'au niveau du boulot, j'ai pas trop d'endroit où passer ma pause au calme, donc à voir, premier test dans 20 minutes). Je vais tenter de m'inspirer du Grand Carême selon l'Eglise de Bizance c'est un essai, j'ai peur que ce soit un peu en décalage avec mes habitudes mais on verra.
Au sujet du jeûne, je ne peux que conseiller la superbe homélie de Saint Basile qui est riche d'enseignement.
Je suis aussi de plus en plus attirée par les rites dits "doloristes" qui visent à participer par anticipation aux souffrances du Christ durant tout le Carême, et qui sont très présents dans les pays hispaniques, mais je ne sais pas encore comment je pourrais vivre ce genre de choses de manière cohérente, donc c'est en réflexion.
Quand je parle de modifier ma routine quotidienne, c'est surtout que je vais dégager du temps pour prier, pour méditer, pour lire la Bible en plaçant ses activités à une place centrale qu'elles n'ont pas en temps ordinaire.
C'est également à cette période que je m'impose une ou plusieurs lectures spirituelles (pour cette année, les écrits de Saint Jean de la Croix, et probablement ceux de St François de Sales sont au programme), et que j'essaye de réfléchir dessus, de voir en quoi ces écrits font écho à ma foi, qu'est-ce qu'ils me disent de Dieu...
Tout ça c'est une démarche qui se fait au détriment 1) de temps de repas, 2) d'une partie de mes loisirs. Pour moi c'est une manière de faire de la place pour Dieu, jusqu'à la semaine Sainte où l'essentiel de mon temps sera consacré à la préparation de Pâques.

C'est LE point de départ à ne pas louper je trouve, pas vous ?)
Je suis entièrement d'accord. Ce rite magnifique, issu des traditions méditerranéennes liées au deuil, nous rappelle que nous devons porter le deuil de nous-même, pour revivre en Dieu. J'aime beaucoup le recueillement de la messe des Cendres. De manière générale, j'aime les rites liés au Carême, et j'essaye de m'y préparer bien au delà de ce que je fais en temps ordinaire (en méditant les textes avant, en psalmodiant). Il y a aussi l'office des ténèbres qui porte une symbolique très riche et permet de se mettre dans des dispositions d'accueil pour les offices du Jeudi et Vendredi Saints.

En tout cas, très bon Carême à toutes, quelque soit votre sensibilité et votre manière de vivre ce temps :cupidon:
 
Je suis baptisée mais athé (enfin je crois en quelque chose mais sans savoir en quoi) et je trouve vos écrits passionnant et vraiment très bien écrit!
J'espère que vous continuerez à poster :)

Petite question de noob: Quand vous méditez vous méditez sur quoi? Sur comment est votre connexion avec Dieu? Ou quelque chose de plus individualiste comme ce que Dieu peut faire de positif dans votre vie?
Parce que j'avoue ne pas comprendre comment on peut adapter/interpreter des textes à travers sa propre vie?
(C'est super flou ce que je dis dsl d'avance)
 
Coucou @GrandeMarine et bienvenue ! :hello:
Y'a pas de questions de noob, ça fait plaisir de voir que ce qu'on écrit ici te touche :happy:
Pour ma part, c'est très personnel, ma manière de faire ne sera peut-être pas celle d'autres mads catho. J'ai deux façons de méditer.
- la première, c'est une méditation sans support, qui ne passe pas par un raisonnement conscient. Je m'isole au calme, je ferme les yeux, et je respire profondément. J'essaye de me mettre simplement en présence de Dieu, parfois en me répétant en boucle ou en psalmodiant une phrase des Écritures qui me rend disponible, en état d'accueil et d'écoute. Je ne cherche pas spécialement à faire le vide dans mon esprit, si jamais des pensées s'imposent à moi, je ne cherche pas à m'en débarrasser, je les prend comme un éléments de la méditation et je les inclus dans ce dialogue silencieux avec Dieu.
- la seconde c'est la méditation avec support, c'est-à-dire à partir d'un texte (chant, prière, passage des Écritures...) Là, on arrive parfois à de la réflexion, de l'analyse, parce que j’interprète et je réfléchi sur le texte en question. Y'a toujours un moment où je me demande comment je vis ce texte, est-ce qu'il fait écho à une expérience en moi ? est-ce qu'il m'apporte un éclairage sur ma manière d'être, de vivre, est-ce que je peux m'améliorer à la lumière de ce texte...
C'est plus "cérébral" que la première mais le but est toujours le même : entrer dans une relation avec Dieu. Dans le premier type de méditation, j'entre dans ce relation en silence, en écoutant, en me tenant disponible à la présence divine, dans le second, j'entre dans cette relation avec des questions, avec une recherche de sens.

Un grand nombre de textes religieux reprennent des interrogations classiques liées à la nature humaine : qu'est-ce que le Bien ? le Mal ? est-ce que je vis selon des principes qui me poussent à préférer le Bien sur le Mal ? y'a-t-il une vie après la mort ? de quoi ai-je peur ? devant quoi suis-je faible ? ... Donc en soi, ils posent des questions intemporelles.
 
@Iocredo

Salut et merci de ton soutien ! :top:et je te rassure, tu n'as pas à être désolée pour tes questions, c'est le but de ce sujet de pouvoir questionner et parler librement de foi. Je trouve cet échange enrichissant et très bienveillant, donc merci !

Et oui, j'ai grandi dans une famille catholique pratiquante, donc j'ai toujours "fait" le Carême. Je ne pense pas être "en plein dedans" ma foi. Ma foi est flucutante, ma manière de pratiquer aussi. J'ai des périodes de doutes, des moments d'éloignements, mais le lien avec Dieu, la Présence, est toujours là. Tu te demandais comment j'ai trouvé le rite bizantin, c'est justement en cherchant des manières de vivre ma foi plus proche de ma sensibilité du moment. Tout comme on peut avoir plusieurs "vies" dans une vie humaine, je pense qu'on peut avoir plusieurs sensibilités durant une vie de foi. La diversité des manières de pratiquer, de vivre et de concevoir une même foi est une vraie richesse, qui nous permet de continuer à s'identifier à une communauté de croyants tout en ayant une pratique différente. Pour les rites doloristes, je vais d'abord me documenter et déterminer ce qui me conviendrait comme pratique.

Pour le Grand Jeûne (je ne sais même pas si le terme est "canon", c'est juste que je l'ai souvent entendu comme ça dans ma famille), c'est effectivement jeûne total le mercredi des Cendres, le Vendredi Saint de l'Office de la Croix à la veillée Pascale.
Et je m'inspire du jeûne du rite bizantin en excluant les porduits animaux et l'alcool pendant la semaine. En faisant cela, j'aimerais que le temps que je gagne à ne pas faire, des courses, préparer des repas et manger soit un temps de prière, de lectures spirituelles, de méditation. Franchement les jeûnes courts d'une journée ne sont pas si durs que ça, et ne présentent pas de risques pour la santé (à condition de ne pas avoir de problèmes de santé ou un quotidien très physique), je pense que je vais plus en baver pour maintenir l'absence de produits animaux, mais bon, des millions de végés dans le monde y parviennent donc ma difficulté doit être plus psychologique qu'autre chose. Quant à l'alcool...ben ça va m'embêter parce que j'aime ça mais là encore, plein de femmes enceintes y parviennent pendant neuf mois, donc 40 jours ne devraient pas être insurmontables.
Sinon au bureau, je n'ai pas mangé, j'ai pu m'isoler un peu dans une pièce qui ne sert pas, mais c'était pas tip top en matière de tranquillité (entre le bruit, l'environnement de bureau). Je pense que j'ai du mal à me mettre rapidement dans le bon état d'esprit, parce que je stresse toujours que quelqu'un entre dans la pièce et me demande ce que je fais là. J'aurais du mal à lui dire "écoute, je prie, tu peux me laisser tranquille steup" :eh:. Quand il fera assez beau/chaud, j'irai me poser dehors (mais mon bureau est dans une zone industrielle, donc c'est également moyen comme environnement). Mais je considère ça comme un bon début.

C'est super aussi si tu arrives à consacrer du temps chaque soir, je trouve que c'est un bon moment pour se poser, pour évacuer les événements de la journée et accueillir Dieu.:) Tiens nous au courant,
Perso, pour avoir une base chaque jour, je me fais envoyer les textes du jour par l'Aelf (je pense qu'ils font aussi une appli smartphone), c'est un site très complet sur tous les offices chaque jour.
Pour les lecture spi, je suis partie sur Saint Jean de la Croix. Là pour le coup, c'est pas compliqué à trouver, ses écrits sont dans le domaine public (comme beaucoup d'auteurs chrétiens) et on les trouve un peu partout. Mais c'est assez spécial comme écrits, ça peut ne pas plaire à tout le monde.
Bon, j'ai commencé par La nuit obscure, qui est un poème mystique :
Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.

Une homélie pleine de punch ? :joy:Ta paroisse est du style « moderne » ?
Pas spécialement. C'est une paroisse classique de ville moyenne, avec toutes les tranches d'âge, des familles, des vieux, des jeunes (pas beaucoup d'étudiants, ça c'est pour la grosse à agglo à 20 bornes d'ici !), mais surtout une ambiance très chaleureuse, très amicale.C'est surtout que l'homélie était déjà bien dite, le prêtre n'avait pas l'air de lire son texte ou d’anoner ses idées sur un ton monocorde. C'était simple et clair, avec une/deux grandes idées directrices et un message central. J'aime pas les homélies pseudo-savantes qui s'embrouillent dans de grandes explications.
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes