Benoît 16 a fait héberger un prête présumé pédophile, en vue d'une thérapie.

Sujet dans 'L'actu dans le Monde' lancé par AnonymousUser, le 13 mars 2010.

  1. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    "Le pape Benoît XVI a fait accueillir, lorsqu?il était archevêque de Munich, en 1980, un prêtre pédophile présumé dans son archevêché, pour qu?il y suive une thérapie.

    « A la demande de l?évêché d?Essen, l?abbé H. a été accueilli dans l?archevêché de Munich et Freising en janvier 1980 », selon un communiqué de l?archevêché, dont était titulaire de 1977 à 1982 Josef Ratzinger, l?actuel pape Benoît XVI.
    « Il a été décidé en 1980 d?accorder un hébergement à l?abbé H. dans une paroisse afin qu?il puisse suivre une thérapie. L?ancien archevêque a participé à la prise de décision », poursuit le communiqué, confirmant des informations à paraître ce samedi dans le quotidien munichois Süddeutsche Zeitung.
    En dépit de cette décision de thérapie et des soupçons d?abus sexuels qui pesaient sur lui, « l?abbé a été affecté à titre indéterminé en tant qu?assistant-aumônier dans une paroisse du diocèse de Munich par le vicaire général de l?époque », Gerhard Gruber, souligne le communiqué.

    En juin 1986, l?abbé avait été condamné à une peine de 18 mois de prison avec sursis et à une amende de 4.000 marks (2.045 euros) pour abus sexuels sur mineurs en juin 1986, par le tribunal d?Ebersberg qui lui avait ordonné de suivre une psychothérapie.

    Depuis, il est toujours en activité en Bavière mais les autorités épiscopales n?ont eu connaissance d?aucun autre incident, selon le communiqué de l?archevêché."




    Source.





    Des scandales à n'en plus finir, des histoires d'un glauque infini.. Et au final ?
    Rien, je ne vois rien, aucun changements. L'église continue d'agir comme bon lui semble, laissant venir les petits enfants à elle ^^


    Et ce terme, "incident" qui me reste en travers de la gorge.



    Je me demande comment ce genre de choses reste possible, dans un monde où des parents donnant le bain à leurs enfants passé 5 ans sont soupçonnés de pédophilie.
    Au nom de quoi l'église bénéficie-t-elle de ses largeurs au niveau de la loi ?


    Je voudrais juste connaître votre avis sur cette affaire, une de plus..
     
  2. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Je vous mets en lien un article qui donne tout simplement envie de vomir (je reconnais mon manque d'objectivité, tout en le considérant comme étant la seule réaction acceptable, au passage.)



    Morceaux choisis :

    "Par ailleurs, le Vatican s’est efforcé de relativiser le nombre de cas d’abus sexuels imputables à des hommes d’église.


    Ce samedi, un haut responsable s’est livré à un calcul très personnel pour chiffrer à « environ 300 » les cas de « véritable pédophilie, c’est-à-dire d’une attraction sexuelle pour des garçons impubères », commis par des prêtres ou religieux et remontés au Vatican entre 2001 à 2010.


    Durant cette période, il y a eu « environ 3.000 accusations regardant des prêtres pour des crimes commis ces 50 dernières années », a déclaré Mgr Charles Scicluna, de la Congrégation pour la doctrine de la foi, dans une interview à Avvenire, journal de la conférence épiscopale italienne.
    « Dans environ 60 % des cas, on a plutôt affaire à des actes d’éphébophilie, c’est-à-dire d’attraction physique pour des adolescents de même sexe. Dans 30 %, de rapports hétérosexuels et pour les 10 % restant, de véritable pédophilie », note le prélat, dans cette interview signalée par la salle de presse du Vatican.


    « En neuf ans, les cas de prêtres accusés de pédophilie sont donc d’environ 300 » sur « 400.000 prêtres diocésains et religieux » dans le monde. « Trop certes, mais il faut constater que le phénomène n’est pas étendu comme on veut le faire croire », ajoute-t-il."




    Je vomis tout de suite, ou j'attends qu'on leur trouve encore une excuse ?
     
  3. Pantoufle

    Pantoufle
    Expand Collapse
    Reine Sperme des Neiges

    La papauté est un peu "toute puissante", c'en est éc?urant.

    Je vais faire une digression, mais en cours d'Histoire des Problématiques Contemporaines j'ai appris (c'est de notoriété publique mais j'avoue que j'évite de m'intéresser aux histoires de Benoît XVI en temps normal), que le pape Jean XXIII (de mémoire, si je ne me trompe pas) a instauré Vatican II, dans lequel, entre autres, il a instauré le fait que désormais les Juifs n'étaient plus pour l'Eglise considérés comme des déicides mais comme des grands frères des Chrétiens. Un grand pas dans la tolérance donc. Ce à quoi de nombreux eclésiastiques ont été scandalisés et ont refusé de reconnaître Vatican II et ses "lois" (c'est pas ça, mais je ne connais pas le terme exact), préférant en rester à leurs idées conservatrices. Ils ont été excommuniés, puisqu'ils ne partageaient pas les idées de Vatican II.
    Et Benoît XVI, en devenant Pape, a décidé de les "grâcier" en quelque sorte (encore une fois je ne connais pas le vocabulaire approprié). C'est à dire qu'il accepte tout à fait qu'ils préfèrent continuer à considérer les Juifs comme des ennemis des Chrétiens, des tueurs de Dieu. Je trouve cela honteux, mais honteux. Parmi les personnes qu'il a décidé de restaurer, il y a un prêtre négationniste, ça tout le monde est au courant.

    Tout ça pour dire que Benoît XVI ... hm ... je ne sais pas trop quoi dire ... mais entre ça, et maintenant cette histoire de prêtre présumé pédophile pour lequel on ne prend pas de précaution... J'ai une mauvaise image des religions, et j'avoue que ça ne m'aide pas à en changer.

    C'est honteux de chercher à justifier/réduire/masquer (je ne sais pas quel terme convient le mieux) le nombre d'actes pédophiles.

    Au final, je ne sais même pas quoi dire sur le sujet. C'est un sujet délicat, et j'ai peur de dire un mot de travers.

    J'ai moi-même "connu" un prêtre pédophile. J'ai fait du catéchisme pendant un temps et j'ai arrêté l'année avant qu'il arrive dans ma ville. Mais j'ai des copines qui ont été au caté avec lui. Il voulait toujours les serrer dans ses bras, leur faire des bisous. Au final, moins d'un an après, on a appris qu'il avait des antécédents dans des affaires de pédophilie. J'étais petite, je n'ai pas vraiment plus de détails sur l'histoire. Mais je ne pense pas que cela soit si "anodin" que ça, sans tomber non plus dans un autre extrême et dire que c'est courant. Mais l'Eglise gère extrêmement mal ce grave problème, pour empêcher que cela se produise, mais même d'un point de vue marketing-communication-diplomatie, je veux dire ça fait un scandale et ils s'enfoncent de plus en plus dans ce qu'ils disent ...

    J'ai hésité à venir parler sur ce sujet, parce que les sujets religieux sont toujours délicats car "susceptibles" et j'ai peur de me tromper (car au final je ne connais pas grand chose sur le sujet). Mais je pense que je reviendrai exposer un point de vue plus clair, là c'est assez fouillis.
     
  4. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Je souhaite rarement la mort de quelqu'un mais vu que c'est le seul moyen pour qu'on change enfin de pape, vivement que ça arrive et qu'on en finisse, qu'un pape plus ouvert et tolérant soit nommé et redore l'image de l'Eglise (s'il y a encore quelque chose à redorer aujourd'hui...).
     
  5. Marie Obrigada

    Marie Obrigada
    Expand Collapse
    en construction...

    Euh, un prête ne bosse pas dans une école que je sache et il est possible, même s'il est activité, qu'il ne soit pas en contact avec des enfants.
     
  6. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Il y a trop de polémiques, trop de dérapages... Je trouve personnellement que c'est la goutte qui fait déborder le vase.
     
  7. Pantoufle

    Pantoufle
    Expand Collapse
    Reine Sperme des Neiges

    Oui, enfin faut abuser ni dans un sens ni dans l'autre hein ^^ J'ai bien précisé que je ne tombais pas dans l'autre extrême non plus en disant ça. Mais je préfère de loin que l'Eglise assume qu'il y ait des prêtres pédophiles, s'en excuse, mais le fait savoir au grand jour (comme elle l'a fait avec les prêtres irlandais), que de commencer à chipoter en disant que sur tous les actes qualifiés de "pédophiles" il y en a qui ne le sont pas vraiment pour telle ou telle raison. Peut être que je me trompe, et qu'effectivement ce ne sont pas vraiment des actes pédophiles, mais j'ai de gros doutes, ça m'a surtout l'air très hypocrite.

    Et je suis d'accord avec Dakota. Alors d'accord ça n'est pas Benoît XVI qui est à l'origine des actes de pédophilie, mais de manière générale je n'aime pas du tout sa façon de penser et de voir la religion catholique. Je le trouve très conservateur pour ne pas dire intégriste sur certains points. Et ça un autre pape pourrait y changer quelque chose, parce que ça ne fait pas évoluer l'Eglise, ça ne l'aide pas à s'adapter au monde moderne (et puis surtout d'un point de vue personnel et humain il me révolte).
     
  8. Marie Obrigada

    Marie Obrigada
    Expand Collapse
    en construction...

    Comme tu dis, il y a trop de polémique... maiso n polémique bien plus sur le cas des prêtres pédophiles que sur le cas des pédophiles tout court alors qu'ils sont tout de même bien plus nombreux. Il ne faut pas oublier qu'un prêtre est un homme comme un autre. Le fait de consacrer sa vie à Dieu ne rend pas parfait, ne protège pas des vices et passions humaines... et cela n'excuse pas non plus. Et malgré ce que vous semblez vouloir dire, je ne crois pas que ce soit le cas : l'Eglise n'excuse pas la pédophile. Elle prône un message de pardon, mais pardon ne veut pas dire aucune punition.
     
  9. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Manifestement, on n'y prend pas garde, hein.
    Et puis même, j'ai beaucoup de mal à admettre l'idée que quelqu'un censé représenter l'église dans ce qu'elle a de bon puisse être en même temps pédophile. Pourquoi leur permettre de continuer ? Je ne défends pas l'église, je la déteste depuis toujours, mais j'avoue ne pas comprendre le "calcul". N'est ce pas le meilleur moyen de s'attirer les foudres du monde entier que de permettre ce genre de situations ?


    Condamné ? Au mieux il a dit : "la pédophilie, c'est maaal". Nous n'avions pas besoin de lui pour l'apprendre je crois ;) et le fait de permettre l'hébergement d'un pédophile, euh, ça ne va pas trop avec mon idée de la condamnation.

    Je caricature, comme l'a dit une mad' précédemment, mais : avorter c'est mal, la pédophilie, oui bon, ça va, y en a pas tant que ça, que dites vous ? Faut pas déconner non plus :/

    Changer de Pape pourrait aider à avoir une image moins noire de la religion, je pense. Le précédent ne me donnait pas d'envies de meutre un matin sur deux. Je le trouvais même relativement ouvert (toutes proportions gardées, pour un pape donc)

    Et si, on planque : sous couvert d'éphébophilie (pas sûre du terme, ni même de sa réalité) on planque la pédophilie. Parce que c'est de ça qu'il est question. On planque, cache, minimise et c'est honteux.
     
  10. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest


    Heureusement !
    S'il y en avait plus uniquement au sein de l'Eglise, ça serait affolant...


    Et perso, je suis persuadée que permettre aux prêtes d'avoir une sexualité épanouie et simple éviterait des dérives. Il y en aurait toujours, comme dans tous les milieux, mais la proportion serait moindre.
     
  11. Pantoufle

    Pantoufle
    Expand Collapse
    Reine Sperme des Neiges

    Bon, alors c'est peut être très naïf et débile de ma part, mais une personne qui n'a pas le droit d'avoir des relations sexuelles, et qui en général n'attire pas sexuellement la gent féminine ou masculine, est souvent frustrée et en manque. Et les enfants sont des cibles faciles. Il est plus facile d'attirer un enfant et de le violer ou de lui faire croire que des caresses sont "normales" que de faire ça à un adulte, non ?
     
  12. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Figolune : Je trouve ça très sensé au contraire. Le célibat et l'abstinence n'ont rien de naturels comme attitudes. Elles entraînent d'immenses frustrations qui peuvent entraîner ce genre de dérives. Je ne dis pas qu'elles sont automatiques, mais c'est étrange qu'il y en ait tant au sein de l'église non ? Bien plus que dans les autres milieux. Il y a bien une cause, non ? Et comme il n'y a pas un concours d'entrée : "avoir envie des enfants" pour intégrer à l'église et bien.. je me pose la question !


    Ca n'a rien de méprisant, j'essaie de me mettre à leur place. Privée de sexe à vie, je finirais peut-être par être tentée par de jeunes adolescents. Ce qui serait condamnable, monstrueux et tout ce qu'on veut, mais au moins,il y aurait un début d'explication..
     
Chargement...