Les oublié.es de l'histoire


Après avoir vu la bande-annonce de Hidden Figures, qui est basé sur l'histoire vraie des scientifiques afro-américaines qui travaillaient à la NASA pendant la course à la conquête de l'espace, j'ai cherché quelques infos sur ces femmes !
Aussi, le film est basé sur un livre de Margot Lee Shetterly, qui est afro-américaine elle-même. Elle a fondé un projet qui s'appelle The Human Computer Project qui vise à archiver le travail de ces femmes.

Katherine Johnson

Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
Est (oui oui, elle a 97 ans et elle vit toujours!) une physicienne et mathématicienne qui a, entre autres, calculé la trajectoire vers la Lune d'Apollo 11 en 1969.

Elle est née en 1918 en Virginie Occidentale, très tôt elle a montré un intérêt et un talent pour les math. Dans le comté où elle habitait les afro-américains n'avaient pas la possibilité (le droit? c'est pas clair) de poursuivre des études au-delà de la 8e année donc ses parents, qui la soutenaient, l'ont envoyée à l'école dans un autre comté pour la suite. Elle a terminé le lycée à 15 ans et sa licence à 18, avec les plus grands honneurs en 1937. Ensuite elle est allée à l'Université de Virginie Occidentale, elle a été la première étudiante noire post-licence là-bas. Elle s'est vue offrir un poste à la NASA en 1953.

Elle n'a eu la médaille présidentielle de la liberté que l'an dernier :goth:

Dorothy Vaughan

Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
Sa page Wiki est pas complète du tout mais bon.

Elle était aussi une mathématicienne afro-américaine qui a travaillé pour la NACA (prédécesseur de la NASA). Elle a été à la tête du groupe de travail nommé West Area Computers, exclusivement formé de femmes afro-américaines (dont Katherine Johnson à une époque). Ce groupe existait à la base à causes des lois Jim Crowe sur la ségrégation. Elle devaient utiliser leurs propres espaces de travail séparés de ceux des blanches.
 
Dernière édition :
Rosa Bonheur?



Née Marie-Rosalie Bonheur en 1822, elle est devenue peintre animalier. Elle était obligée de demander la permission pour porter des pantalons et visiter des foires aux bestiaux. Elle a quand même eu pas mal de succès en tant que peintre et a eu une vie amoureuse avec des femmes. Y'a pas que les hétéros qui peuvent devenir célèbres. :top:
 
Je viens de découvrir Ida B. Wells (ou Ida Bell Wells-Barnett)
Journaliste, sociologue et activiste anti-raciste et féministe, elle est tellement badass et son propos est encore tellement actuel, j'en ai eu des frissons en lisant sa page Wiki. Je vous résume le truc pour celleux qui ont la flemme/qui lisent pas l'anglais.



Ida Wells est née en 1862, au Mississippi, en esclavage. À 16 elle perd ses parents et un de ses frères à cause de la fièvre jaune et elle doit se battre pour garder le restre de la fratrie unie, parce que le reste de sa famille voulait les disperser dans des familles d'accueil. Elle devient donc enseignante pour soutenir sa famille. Comme enseignante noire dans une école pour noirs, elle a vu la différence de traitement et de salaire (presque le triple!) que les blanc.hes recevaient. Pendant les vacances d'été elle allait à l'université, où elle exprimait des vues très engagées politiquement et pour les droits des femmes.
Citation à ce sujet:

"I will not begin at this late day by doing what my soul abhors; sugaring men, weak deceitful creatures, with flattery to retain them as escorts or to gratify a revenge."

(Le genre de truc qui encore en 2016 crée des tsunamis de male tears, j'aime cette femme :loveeyes:)

À 21 ans, en 1884, elle a refusé de céder son siège dans un tain et a dû en être extraite de force. Elle a poursuivi la compagnie et on lui a donné gain de cause ($500) mais la companie a fait appel et a gagné à son tour, la cour mentionnant bien qu'elle aurait juste dû se la fermer et changer de siège plutôt que de persister.

Alors qu'elle est toujours prof elle se voit proposer un poste d'éditorialiste pour un journal de Washington et elle s'en sert pour parler des questions raciales. Elle devient aussi co-proprétaire d'un journal dédié à la lutte contre la ségrégation. Elle perd son travail d'enseignante à cause de ca et elle s'achète un fusil pour se protéger.

En 1889 un ami à elle ouvrent un magasin qui a beaucoup de succès et fait de la concurrence au magasin blanc voisin. Au point où le magasin de son ami se fait attaquer par une foule de blancs, dont 3 qui meurent lors de l'incident. Vu qu'ils tiennent les noirs présents comme coupables, ils les lynchent.

C'est ce qui pousse Wells à s'intéresser aux méchanismes sociaux du lynchage. Elle encourage les afro-américains à se barrer de Memphis vu qu'il n'y a pas de justice.

Elle se lance donc dans le journalisme d'investigation et conclue que le lynchage c'est avant tout une forme de contrôle social. Les motifs principaux des lynchages sont des choses comme le fait de pas payer des dettes, ne pas prioriser les blancs / leur faire affront, leur faire de la concurrence économique ou l'ivresse publique. Elle trouve (d'après ses recherches) que la jusitification habituelle, i.e. que ces hommes noirs auraient violé des femmes blanches, c'est n'importe quoi, et pourtant cette fausse raison est responsable du fait que le reste de l'Amérique ferme les yeux sur ces persécutions.
Elle a écrit un pamphlet et un éditorial disant que contrairement au mythe qui veut que les femmes blanches soient à risque de se faire attaquer par les hommes noirs, les laisons entre les hommes noirs et les femmes blanches étaient consenties. Ca a tellement fait mal aux fesses des hommes blancs qu'ils sont allés détruire les bureaux de son journal. D'autres éditorialistes lui ont répondu avec des mots ignobles (mais pourtant étrangement familiers au 21e siècle), genre:

Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.

Des études modernes ont donné parfaitement raison à Ida Wells sur les facteurs qui influencent le lynchage, comme le fait que ca soit lié à la situation économique : en période difficile pour les blancs, ils s'en prennent aux noirs (vrai en 1884, vrai en 2016...)

Pour en revenir à la vie d'Ida, pendant tout ce temps elle donne des présentations un peu partout, organise des événements, fonde des groupes d'activistes féministes, afro-féministes et anti-racistes. Elle s'interroge aussi sur l'apathie des activistes "féministes" blanches au sujet du lynchage et accuse Frances Willard de propager des propos qui nourrissent la violence en blâmant les noirs pour leur propre sort. En retour Willard entre en campagne contre Wells en répétant que les hommes noirs violent en effet les blanches et que Wells fait ce qu'elle fait pour l'argent (!!!).
Comme quoi le féminisme blanc c'est pas un concept de ce siècle-ci, au cas où on en doutait :lalala: Pour info, Frances Willard a une statue au Capitole.

Elle publie deux pamphlets en 1892 et 1895:
-Southern Horrors, où elle réitère que le viol c'est juste une excuse que les hommes blancs s'inventent et qu'au fond le lynchage c'est pour punir et/ou empêcher l'avancement économique des noirs. Elle recommande aussi aux noirs de se procurer une arme pour se protégér:
Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
(Je trouve ca tellement beau qu'elle ne soit pas une activiste peace and love que les blanc.hes kiffent tant)

- The Red Record, où (d'après recherches empiriques hein) elle dit entre autres que les femmes noires ont bien plus de risque d'être agressées par des hommes noirs que les femmes blanches par les hommes noirs (tiens tiens).

Elle est décédée d'une défaillance des reins en 1931 à 68 ans.


EDIT: Je voulais ajouter que Ida Wells était active à la même période que Nellie Bly, à qui Pénélope Bagieu a dédié un post et qui y est décrite comme la créatrice du journalisme d'investigation et comme étant "la seule journaliste, à l'époque, à choisir de raconter les événements en se placant du côté des détenus, des pauvres, des grévistes, etc...". :stare:
 
Dernière édition :
J'ai mis la page de garde a jour, n'hésitez pas a parcourir la liste ! Merci pour toutes vos participations ! :free:

Je venais vous parler de la plus belle femme du monde, Divine. Un documentaire lui est consacré sur arte+7, il est encore visible et je vous le conseil vivement.
Il a eu une via absolument incroyable, et sa carrière et son œuvre sont des pépites.
 
Je suis tombé.e sur un magnifique poème sur tumblr, qui aurait été écrit par une femme juive trans en 1322. J'ai des sources plutôt fiable qui semble confirmer que le texte est authentique, et plusieurs traductions en anglais. Si quelqu'un se sent de faire quelques recherches pour approfondi le sujet ou une traduction en francais, c'est le bienvenu.

http://www.on1foot.org/text/even-bochan-kalonymus-ben-kalonymus

Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
 
@Sombre. : j'ai tenté une trad mais c'est peut-être un peu approximatif sur ce qui concerne la religion.

"Quel sort affreux pour ma mère
qui a porté un fils.
Quelle perte de tout avantage!..
Maudit soit celui qui a annoncé à mon père:
"c'est un garçon!"...

Malheur a celui qui a des fils.
Sur eux pèse un lourd fardeau, de restrictions et de contraintes.
Certaines privées, certaines publiques,
certaines pour éviter la simple apparence de la transgression,
et certaines cachées dans les endroits les plus secrets.

Dures lois et imposants commandements,
six-cent-treize.
Qui est l'homme qui respecte tout ce qui est écrit,
et qui pourrait être sauvé?

...Oh, si seulement l'artisan qui m'a créé
m'avait fait à la place - une vraie femme.
Aujourd'hui je serais sage et avisée.
Nous tisserions, mes amies et moi,
et à la lueur de la lune, filerions la laine,
et nous nous raconterions nos histoires,
du crépuscule jusqu'à minuit.
Nous parlerions du cours de notre journée, des choses frivoles,
de ce qui n'a aucune conséquence.
Cependant, je deviendrais très sage par l'apprentissage du tissage,
et je dirais "heureuse celle qui sait travailler le lin brut et le tisser en beau linge blanc".

Et parfois, dans le sillage des femmes,
je descendrais aux cuisines,
entre les fours, je m'occuperais du charbon et goûterais les différents plats,
Pendant les fêtes, je porterais mes plus beaux bijoux.
Je frapperais le tambour,
que mes mains feront résonner.

Et quand je serais prête et que l'occasion s'y prêtera,
un parfait jeune homme fera ma bonne fortune.
Il m'aimerait, me placerait sur un piédestal,
me parerait de bijoux en or,
boucles d'oreilles, bracelets, colliers.
Au jour convenu,
pendant la saison de la félicité, quand les mariées sont épousées,
durant sept jours, ce garçon multiplierait mon plaisir et ma joie.

Aurais-je faim, qu'il me nourrirait de bon pain.
Aurais-je soif, qu'il étancherait ma soif par des vins blancs et rouges.
Il ne me réprimanderait ni ne me traiterait durement,
et ne diminuerait pas mon plaisir [sexuel].

Chaque Sabbat, et chaque nouvelle lune,
sa tête serait posée sur ma poitrine.
Il obéirait aux trois devoirs de l'époux,
nourrir, vêtir et remplir son devoir conjugal.
Et j'obéirais au trois devoirs de l'épouse,
surveiller mes menstruations, allumer les bougies du Sabbath, faire le pain...

Père qui est aux cieux, qui a produit des miracles pour nos ancêtres grâce à l'eau et au feu,
Tu as transformé le feu de Chaldée pour qu'il ne soit pas brûlant,
Tu as changée Dina en fille dans les entrailles de sa mère,
Tu as transformé le bâton en serpent devant des millions d'yeux,
Tu as rendue blanche la main de Moïse,**
et de la mer Tu as fais une terre aride.
Dans le désert, tu as transformé la pierre en eau,
le dur silex en fontaine.

Qui alors fera de l'homme que je suis une femme?
N'ai-je vécu que pour mériter cela, d'être touché par la grâce de ta générosité? **

Que devrais-je dire? Pourquoi pleurer ou être amer?
Si mon père dans les cieux en a décidé ainsi,
et m'a mutilé de cette difformité immuable,
alors je ne dois pas souhaiter la faire disparaître.
Et le chagrin de l'impossible,
est une affliction humaine que rien ne peut guérir,
et pour laquelle aucun réconfort ne peut être offert.
Alors je le supporterai et en souffrirai,
jusqu'à ce que je meure et me flétrisse dans la terre.
Et puisque j'ai appris de la tradition,
que nous bénissons à la fois le bon et l'amer,
je bénirai d'une voix faible et étouffée,
bénis sois-tu, Ô Seigneur,
qui n'a pas fait de moi une femme.

[d'après la traduction du rabbin Steven Greenberg]

** : traduction approximative
 
Elle est (relativement) connue mais on ne sait jamais: Lizzie Velasquez.

Elle est née en 1989 avec une maladie rare: elle ne peut pas grossir et pèse 29 kilos à l'âge adulte, malgré les 5000 à 8000 calories qu'elle est obligée d'absorber par jour. Du coup, elle a été harcelée sur internet par des gens qui se moquaient de son apparence et l'appelaient "la femme la plus laide au monde".

Malgré cela, elle a gardé courage, est allée à la fac, a écrit des livres et donne des conférences. Elle veut faire passer le message qu'on a pas besoin de ressembler à une photo de mode pour avoir le droit d'exister et de connaître le bonheur.
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes