Commentaires sur Help, je n’attire que des mecs en couple, je fais quoi ?

7 Septembre 2011
5 859
74 068
6 644
Paris
@LovelyLexy c'est pas forcément des clichés d'ailleurs. Notamment dans un couple avec des petits enfants, souvent les mères - surtout si leur mec en fait beaucoup moins- répondent moins aux standards imposés par la société et attendus de certains de leurs mecs. De facto, elles ont moins de temps pour leur partenaire, sont plus fatiguées et n'ont plus forcément une libido digne d'un film X.

En fait, ce n'est pas un problème de dire ça. Ça n'est pas péjoratif. Heureusement qu'on a le droit de baisser le rythme en présence de notre partenaire, de ne plus devoir s'imposer au quotidien des actes inconfortables, mais surtout chronophages. On a le droit de ne plus avoir envie de baiser trois fois par semaine quand on a un boulot à temps plein et souvent une maison à gérer seule (bouuuh, elle est de mauvaise humeur). On a le droit d'avoir le corps qui change et des mecs pour qui c'est un non-sujet.

Je ne fais pas de généralité, je dis juste que cela correspond à la réalité de certaines femmes, notamment de mères de jeunes enfants, et que cette réalité n'a rien de problématique, elle fait partie de la vie et de ses nombreuses phases.
 

Kettricken

Hate is always foolish. Love is always wise
13 Avril 2011
4 225
55 963
6 414
@Whynaute mon propros était juste de dire que @Poquette semble considérer la tromperie comme inévitable sur le long terme et que donc c'était plus intelligent et moins douloureux d'être celle avec qui on trompe que celle qu'on trompe.
Je voulais dire que la tromperie n'était pas du tout inévitable
Mais effectivement, ton témoignage est aussi la preuve qu'une tromperie est un évènement, une épreuve, mais qu elle ne marque pas forcément ni la fin du couple ni sa faillite.
Tu es là aussi pour dire que même en cas de tromperie, ça peut valoir le coup d'être celle qui est la compagne "pour de vrai", celle avec qui on envisage l'avenir
Je n'y avais pas pensé mais c'est loin d'être rare, ces couples comme vous qui surmontent l'épreuve et en ressortent plus fort

Je suis désolée de t'avoir blessé et merci pour ce rappel
 
7 Septembre 2011
5 859
74 068
6 644
Paris
@Kettricken @Whynaute @Poquette pour moi la tromperie n’est pas inévitable par contre les galères et les crises si, et la tromperie en fait partie.

Quand on s’engage dans un couple qui va durer 10,20,30 et même plus, il va forcément y avoir des moments de crises, de remise en question même si on s’aime très fort et qu’on restera ensemble. C’est pas pour rien que toutes les cérémonies de mariage religieuses ou laïques nous rappellent subtilement qu’on va passer par du pas rigolo “dans la joie comme dans la tristesse, la bonne santé comme la maladie”.

C’est aussi une question de curseur. Même en étant fidèle et monogame, on peut considérer que toutes les tromperies ne se valent pas. Perso, autant une histoire soutenue pendant des années ça me détruirait de l’apprendre, parceque mon compagnon a l’air tellement “pas comme ça” et je me sentirais si dupée, autant un petit coup une ou deux fois dans une union qui dure quasiment une vie adulte, j’estime qu’il y a mille fois pire comme trahison. J’ai dit à mon mec que si un jour il deconnait et réalisait que c’était toujours moi, je ne voulais pas le savoir. Je voudrais qu’il me confie ses doutes ou ses soucis avec notre couple pour qu’on s’en sorte ensemble, mais j’ai pas besoin de connaître le détail de son cheminement personnel.
Cela n’est pas une autorisation à la tromperie, si j’apprends qu’il m’a fait le coup de façon répétée, ce serait de nouveau dans le cadre de la haute trahison.

Je me demande aussi si quand tu aimes ton compagnon, mais que tu n’es pas sexuel.le alors que tu compagnon l’est encore, le fait qu’il ai une maîtresse n’arrange pas tout le monde. Pour certaines personnes le sexe est très important, pour d’autres moins. Est ce que plutôt que de se séparer alors qu’on s’aime tellement, un petit arrangement du genre n’est pas envisageable ? Pourquoi pas ? Je connais des couples où la règle c’est don’t ask don’t tell. Le “trompé” le sait, mais il s’en fiche un peu tant que l’autre fait son truc discrètement.

En bref la vie c’est long, chacun s’arrange comme il peut.
 

Clèves

Risque psycho-social
12 Mars 2018
1 154
19 924
2 564
30
@Clèves bah, tu vois moi, je ne sais pas si c'est si simple. Bien sûr qu'un serial trompeur a des chances de recommencer. Mais il est aussi fort possible qu'il se soit s'agit d'une période de la vie, de circonstances qui sans êtres excusables ne se reproduiront pas forcément.

Il y a plein d'exemples de couples qui se sont rencontrés quand ils étaient en couples, ont fauté avant de larguer et n'ont pas retrompés depuis. Ce n'est pas une excuse, mais je crois qu'il faut voir le profil et le passif général d'une personne pour pouvoir se prononcer. Et encore...

Il y a clairement plusieurs cas de figure.

Je pense que je mets la distinction entre une tromperie "temporaire", si on peut dire, et une histoire qui s'installe sur des années.

Il y a effectivement des gens qui rencontrent et tombent amoureux d'une nouvelle personne alors qu'ils sont en couple, et de fait il y a un petit chevauchement entre les deux histoires. Je connais aussi plusieurs personnes qui ont été dans ce cas. Et effectivement, là, je n'adresserais pas les mêmes reproches, parce qu'on n'est pas des robots et on ne contrôle pas toujours ce qu'on ressent. Cette nouvelle rencontre, et la tromperie qui va avec, permet de comprendre qu'on ne souhaite plus rester avec son partenaire, que c'est avec cette autre personne qu'on a rencontrée qu'on désire être en couple. Parfois, l'infidélité peut servir d'électrochoc, on se rend compte qu'en fait on n'était plus heureux dans sa relation mais qu'on ne se l'avouait pas vraiment. Il y a des gens qui ne peuvent pas quitter leur conjoint.e tant qu'ils n'ont pas rencontré quelqu'un d'autre, tant qu'ils n'ont pas un futur concret dans lequel se projeter.

Sauf que, dans ces cas là, la personne va vite "régulariser" (pardon pour ce terme affreux :lol:) la situation, et l'infidélité n'est pas du tout vue comme une situation qui est vouée à perdurer. Ça dure quelques semaines, un ou deux mois, grand max. J'ai même une amie qui a passé la soirée avec son amant, à ne rien faire qu'échanger des baisers, et qui a quitté son partenaire "officiel" le lendemain. Parce qu'elle savait ce qu'elle voulait, qui elle allait choisir. Le but n'est pas de mener les gens en bateau mais de se laisser le temps d'être au clair avec ce qu'on ressent.

Je parlais d'une situation bien différente où la tromperie (avec mensonge et dissimulation) s'installe dans le quotidien, où on élabore tranquillement sa double vie, où on se laisse complètement aller à cette situation (et peut-être même qu'on y prend goût ?) Quand ça dure des années, mon opinion est différente, et à titre personnel, je ne pourrais jamais faire confiance à quelqu'un dont je sais qu'il a menti à son/sa partenaire les yeux dans les yeux (j'exclue les cas type relations abusives où mentir devient une question de survie). Quand on se paie le luxe de faire attendre l'autre, de le faire souffrir aussi, parfois pendant des années, le temps de décider si on veut rester avec lui/elle, comme s'il n'y avait que notre petite personne qui rentrait dans l'équation, comme si la difficulté en fait c'était de choisir entre tarte au citron et fondant au chocolat pour le dessert, non, moi je suis impitoyable là-dessus. Là, je pense que c'est une situation qui va être amenée à se répéter avec le ou la partenaire suivant.e, car la personne infidèle démontre de manière éclatante le peu de cas qu'elle fait des sentiments et du bien-être de l'autre quand son attention est attirée ailleurs.

Et honnêtement c'est compliqué de ne pas penser ainsi quand tous les exemples là-dessus que j'ai dans mon entourage (et je dis bien tous, pas "la majorité", pas "95%", mais tous) me donnent raison.

Est-ce qu'on peut changer quand on a des comportements délétères qui font partie d'un schéma ? Bien sûr, mais il faut déjà avoir le recul et de la lucidité pour admettre qu'on a ce schéma en premier lieu. Il faut être prêt à se remettre en question. Et ça, ce n'est pas la spécialité des infidèles en général :lol: (de ce que j'ai vu, encore une fois, j'admets volontiers que j'ai des biais du fait de mon expérience, comme tout le monde ici je pense). Il faut du courage pour réfléchir à soi, sur soi. Quand tous les cinq/dix/quinze ans, on se retrouve dans les mêmes situations avec des personnes différentes sans jamais prendre de recul, ba oui, pour moi on est condamné à répéter les mêmes erreurs. Et ça vaut pour plein de comportements d'ailleurs, pas juste l'infidélité.
 
Dernière édition :
26 Septembre 2012
7 053
47 323
5 904
@LovelyLexy c'est pas forcément des clichés d'ailleurs. Notamment dans un couple avec des petits enfants, souvent les mères - surtout si leur mec en fait beaucoup moins- répondent moins aux standards imposés par la société et attendus de certains de leurs mecs. De facto, elles ont moins de temps pour leur partenaire, sont plus fatiguées et n'ont plus forcément une libido digne d'un film X.

En fait, ce n'est pas un problème de dire ça. Ça n'est pas péjoratif. Heureusement qu'on a le droit de baisser le rythme en présence de notre partenaire, de ne plus devoir s'imposer au quotidien des actes inconfortables, mais surtout chronophages. On a le droit de ne plus avoir envie de baiser trois fois par semaine quand on a un boulot à temps plein et souvent une maison à gérer seule (bouuuh, elle est de mauvaise humeur). On a le droit d'avoir le corps qui change et des mecs pour qui c'est un non-sujet.

Je ne fais pas de généralité, je dis juste que cela correspond à la réalité de certaines femmes, notamment de mères de jeunes enfants, et que cette réalité n'a rien de problématique, elle fait partie de la vie et de ses nombreuses phases.
Exactement ^^
Je voulais juste dire que, dans les mentalités/clichés, on considereras que la femme qui couche moins ou plus pour plein de raisons tout à fait légitimes ( fatigue, hormones, etc), ça aura tendance à la blâmer ( "elle aurait dû se forcer", "elle aurait dû faire des efforts", etc).
 

Gryffondor

Queer, nation du Feu, France Inter, iel / elle
15 Mars 2022
57
412
204
Si t'en a marre de l'argument de la sororité, je ne comprends pas trop parce que ça fait partie du féminisme.
Si C choisit de se mettre volontairement dans une situation où elle porte atteinte à une autre femme, bah elle n'est pas féministe.

La rivalité féminine est justement une problématique du patriarcat, c'est quelque chose qu'on doit dépasser parce que sinon côté couple hétéro ça ne bougera pas.

Quand on a des convictions, on s'y tient.
Eh ben justement, accroche-toi à ton slip : pour moi ce qui est anti-féministe dans ce raisonnement c'est tout l'hétéropatriarcat qui va avec. Si A n'avait pas choisi de se soumettre au modèle hétéro qui est clairement en défaveur de la femme, on n'en serait pas là. Parce que c'est bien ce modèle qui porte le plus atteinte aux femmes.

Je ne suis pas dans la rivalité féminine. Je suis dans l'opposition au couple hétéro standard qui est une forme d'asservissement à un système que je ne cautionne pas. Mes convictions perso c'est que personne ne devrait se contenter d'une seule relation, encore moins hétéronormée, _au motif que_ je suis trop amoureuse et on se complète à 100% c'est ouf ! C'est faux, t'es perdante sur la charge mentale, le ménage, ta carrière, ton économie personnelle, la charge émotionnelle de monsieur et des enfants, etc. Tu signes pour ce modèle-là, tu prends les risques qui vont avec : à savoir que monsieur, dans la toute-puissance que lui accorde la société, se permette le luxe de se lasser de toi parce que ton statut d'intendante en cheffe ne le séduit plus.

J'ai presque envie de te dire par provocation : mais meuf, remercie-moi, je te libère ! Si ton mec est capable de te tromper avec moi, ça veut dire qu'il ne t'aime pas correctement, et toi t'as pas à accepter ça, tire-toi !

J'en reviens à ma conclusion initiale : ce qui fait mal, c'est que la personne que tu aimes t'aies menti, et ça, même si c'est parce qu'iel était dans mon lit, j'en suis pas responsable. Je n'ai pas a porter la responsabilité des autres, chacun.e son libre arbitre et sa conscience. Tout comme je ne suis pas responsable du pote bourré qui prend sa voiture et se cartonne et tue quelqu'un.e. J'en ai marre qu'on accorde aux hommes la même indulgence qu'aux enfants, ils sont responsables de leurs actes et des conséquences qui vont avec.
 

Gryffondor

Queer, nation du Feu, France Inter, iel / elle
15 Mars 2022
57
412
204
Il n'y a pas de débat sur la violence, c'est alors les violences physiques car se faire tromper c'est une violence psy. Tromper c'est faire du mal à l'autre. Être l'amant/e en sachant que l'autre n'est pas libre, c'est également faire du mal par effet rebond.
En fait ça montre juste qu'on place pas la limite au même endroit. Parce que dans ce cas, te mettre un couple avec quelqu'un.e alors que tu sais que telle autre personne est amoureuse de toi, est-ce que c'est lui faire du mal ? Est-ce qu'il faudrait t'en priver du coup, pour ne pas faire de mal par effet rebond ? Et si cette autre personne est amoureuse de ton nouveau partenaire ?

C'est ce qui me gêne dans cette logique de "relationner avec quelqu'un.e qui est en couple exclusif c'est faire du mal aux autres", c'est qu'on pousse ma responsabilité par-delà les limites du libre arbitre des personnes impliquées. Je ne force personne et je ne suis engagée dans aucune relation de confiance avec la personne ou saon partenaire. Je ne casse donc aucune relation de confiance, le problème est entre elleux.

De mon côté, je n'ai jamais trompé mes partenaires quand on s'était engagé à être exclusif.ves. Quand j'aime quelqu'un.e, je le respecte, donc on pose ensemble les limites et je les respecte à la lettre. Et si je dépasse ces limites, bah ce sera ma responsabilité pleine et entière, pas celle d'une tierce personne.
 
9 Mars 2014
4 069
33 999
5 674
lutinreveurblog.wordpress.com
@Gryffondor
Bah si t'as la conscience tranquille, c'est ton problème. Continue à libérer les femmes de l'hétéro patriarcat, c'est pas comme si les adultères ne provoquaient pas de dépression voir des suicides.

Une relation libre doit être consentie.

Mais bon, apparemment les femmes sont des anges et elles n'ont aucune responsabilité quoiqu'elles fassent apparemment.
 
15 Août 2023
451
3 578
154
Si A n'avait pas choisi de se soumettre au modèle hétéro qui est clairement en défaveur de la femme, on n'en serait pas là. Parce que c'est bien ce modèle qui porte le plus atteinte aux femmes.
Donc si une femme est trompée...c'est la faute de la femme, uniquement parce ce qu'elle s'est mise en couple ? J'hallucine là.

Merci de lâcher la grappe aux femmes hétéro, qui ne sont pas coupables de tous les maux de la terre et qui ont aussi le droit d'être respectées.
 

Kettricken

Hate is always foolish. Love is always wise
13 Avril 2011
4 225
55 963
6 414
. Mes convictions perso c'est que personne ne devrait se contenter d'une seule relation, encore moins hétéronormée, _au motif que_ je suis trop amoureuse et on se complète à 100% c'est ouf ! C'est faux, t'es perdante sur la charge mentale, le ménage, ta carrière, ton économie personnelle, la charge émotionnelle de monsieur et des enfants, etc.
Pardon d'être monongame et toujours amoureuse de mon mec après 12 ans de relation, hein :yawn:
Et merci de m'expliquer ma vie :worthy:

Non mais sérieusement... Tu fais ce que tu veux de ta vie, mais venir dire que coucher avec un mec en couple hétéro est un acte de féminisme parce que ça libère sa copine officielle du modèle hétérocentré, fallait oser. Fais ce que tu veux, mais te cherche pas des justifications morales pour faire des trucs qui font du mal aux autres
J'aime comme tu as l'air de sous-entendre que du fait du patriarcat, les hommes trompent les femmes et pas l'inverse... Spoiler alerte, les femmes trompent aussi. Et la tromperie existe aussi en couple non hétéro.


Side note mais : "me contenter d'une seule relation"... non mais vraiment, c'est le discours qui m'agace tellement dans certains cercles poly : je ne me contente de rien du tout, j'ai ce que je veux. Je ne veux pas de plusieurs relations, ça ne m'interesse pas, c'est pas mon mode de fonctionnement
 
10 Février 2023
936
7 352
454
@Gryffondor euhhh mais what???? et si par exemple j'aime mon homme depuis bientot 11 ans, et que je l'aime a 100% et lui aussi, c'est mal? on doit aller voir ailleurs? de plus tu parles de se soumettre au modèle hétéro? donc si je me fais tromper demain ce sera de ma faute car j'ai "choisi" d'être hétéro? de plus on ne choisit pas d'être hétéro, homo, bi ou autre!!
de plus on peut être en couple sans faire des enfants et se marier hein !!! et je rejoins parfaitement ma VDD, les femmes trompent aussi!! et ou est le mal de se "contenter" d'une seule relation?
 
4 Juillet 2018
468
7 291
1 404
Ça me paraît aberrant de considérer que la tromperie est de la responsabilité de la personne trompée sous prétexte qu'en se mettant en couple exclusif, elle savait qu'elle pourrait être trompée.

Mais je refuse de considérer que l'amant.e a autant de responsabilité dans la tromperie que la personne qui trompe (sauf s'iel est proche de la personne trompée). À la rigueur, iel est complice de la trahison et du mensonge, mais ce n'est pas sa trahison, son mensonge. Cette personne ne brise aucune promesse avec personne.

En revanche j'ai très peu d'estime pour les personnes qui trompent (hors situations particulières du type violences conjugales), surtout quand la tromperie dure longtemps. Ça implique des mensonges sur le long terme, de la manipulation, et un refus dissimulé de remettre la question de la fidélité sur la table, c'est s'arroger le droit de coucher avec quelqu'un d'autre tout en continuant d'exiger fidélité de son ou sa partenaire. Mais tout ça, c'est bien la personne qui trompe qui le fait et en est responsable, pas l'amant.e qui ne fait rien de tout ça. Je ne dis pas que c'est bien mais ce n'est pas à mettre sur le même plan je trouve.

@Gryffondor Mais en fait des femmes sont hétéros et monogames et n'ont aucun désir d'autres types de relations :dunno: Et elles ne sont ni responsables, ni complices du patriarcat, elles essaient juste de vivre leur vie selon leurs désirs. Ce n'est pas parce qu'une bonne partie des mecs hétéros sont au mieux médiocres que c'est la faute des femmes qui se mettent en couple avec. À te lire on dirait que les femmes hétéros en couple exclusif sont bien bêtes de ne pas choisir une autre sexualité, mais peut-être qu'elles méritent d'être respectées dans la sexualité qui est la leur, non ?
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes