Je ne comprends pas

@Poacée
Si tu veux, tu peux te désabonner de lui. Tu sera toujours ami avec mais tu ne verra plus ses publications (quand il apparait dans ton fil d'actu, en haut à droite de la publication, il y a trois petit points. En cliquant dessus, on fait apparaitre plusieurs options dont la possibilité de se désabonner)
Sinon, tu peux aussi le mettre dans la catégorie "connaissance" (sur son profil facebook, tu cliques sur "amis" et tu peux choisir si c'est un ami proche ou une connaissance), ça devrait réduire le nombre de publication à lui qui apparaissent dans ton fil

(par contre, je ne saurais rien expliquer sur la manière dont marche l'algo :cretin: )
 
@Margay En fait je suis pas anarchiste, je répondais aux propos précis de Skippy donc je ne peux pas te dire !

Du coup je continue mon hypothèse sur la liberté/anarchie (@skippy01) :

En fait mon idée est qu'on ne peut être pour la liberté et imposer des règles. Par ex, la redistribution des richesses ce n'est pas la liberté, s'agissant d'un concept, je ne peux pas imposer aux gens de donner leur argent et défendre la liberté. Je ne peux pas non plus censurer des idées comme on le fait en France (aussi terribles soient-elles, type négationnisme) et parler de société "libre", de liberté d'opinion, de la presse etc. A mon sens, imposer sa vision de la liberté , bin c'est déjà la fin de la liberté (exemple : interdire le voile à une femme consciente de l'autorité de sa religion et qui veut le porter, c'est imposer mon idée de la femme libre à une autre personne, donc paradoxal, et donc incohérent et malvenu).
Mais surtout cette vision est dangereuse (et si on se trompait ? Si MA vision de la liberté était finalement fausse? Si la liberté et le bonheur d'autrui passait par une vision différente? Le risque étant de tomber dans la dictature au nom d'une idée subjective de ce qui est "bien")

Sans tomber dans le relativisme, je pense qu'une société réellement saine ne peut être acquise que DANS et à travers la liberté réelle. La société la moins violente qui ne sera pas une dictature (laquelle peut effectivement atteindre une "paix de surface" et égalitaire, mais sera faussée et malheureuse puisque ses valeurs incomprises, et non remises en question, et incompatible avec une vision progressiste) sera acquise si les citoyens sont avant tout EUX-MÊMES convaincus du bien-fondé de leurs idées, donc en accord avec la société, et régulés par leur propre ordre.

Ce pourquoi la liberté me semble la meilleure idée, appuyée par le savoir et le groupe, et ce pourquoi il faut également la liberté de débats constants de la part des citoyens (je vois ça façon démocratie athénienne, avec de la philosophie, et du partage de connaissances notamment en histoire, sciences pour tous…)

Dans cette idée, la phrase de Proudhon "L'anarchie est le plus haut degré de liberté et d'ordre auquel l'humanité puisse parvenir" résume assez bien mon idée. Quand l'être humain sera suffisamment évolué, il pourra aspirer à ce type de société. (et je crois au fait que l'être humain évolue)

Pour l'argent, j'allais répondre un peu comme @Clematis.

En fait, selon moi la société pourrait reposer sur le fait que l'être humain est un animal social qui a des moteurs internes qui le poussent non pas a travailler pour l'argent, mais à se réaliser, à avoir un sens à sa vie, à utiliser ses dons naturels (intelligence sociale, manuelle etc) pour son bien-être et le collectif, de lui-même.
Il faudrait également un rapport de confiance entre les experts de chaque domaine. (en fait je suis plutôt pour l'épistocratie en ce qui me concerne: le pouvoir aux savants et aux experts de chaque domaine (on en est loin avec nos ministres ayant fait des écoles sans être spécialistes de leur domaine de ministère, on se rapproche + actuellement de la technocratie de Platon)

Je vois les éléments de subsistance tel que la nourriture/un toit comme la propriété du groupe, et le citoyen comme un élément du groupe, donc pas de propriété privée (le propre du capitalisme) en tant que tel, le tout étant accessible à tous afin que chacun puisse vivre décemment. Si l'être humain est stable et éduqué à être raisonné, il ne va pas forcément aller dans l'excès et envahir les autres, comme ce qu'on pourrait craindre. En fait, je crois que le rejet de l'anarchisme vient surtout d'une idée négative et d'un manque de confiance en l'être humain (voire de la misanthropie). Notamment ceux qui voient leurs congénères comme des idiots (façon "oui mais dans ce système les autres feraient ceci et cela car ils sont cons")

Bref, à vrai dire je n'y connais rien à l'anarchie, donc peut-être que ma vision est à l'Ouest de l'anarchisme dont parle les autres. C'est ma vision de la liberté, et j'admets que cela repose sur une foi en l'humanité (que j'ai) et que je visualise ça sur une plus petite communauté et pas genre, sur un pays tout entier.

Et je me demande aussi si toutes les choses qui constitue la violence/le malaise actuel que l'on craindrait dans l'anarchisme, ne naissent pas précisement de notre système actuel qui est défaillant (notamment avec le fait de privilégier la prohibition à l'éducation, des règles parfois absurdes et injustes, souvent en retard). Bref, autant, avec mon type de société, il y aurait moins de frustrations donc moins de recherche de pouvoir, et de risques que les gens partent en couille (mais c'est un raisonnement un peu hâtif je l'admets :cretin:)

En tout cas, on vivrait dans une société parfaite si les lois et la menace suffisaient à raisonner les individus, et c'est pas le cas.


@Madhiko perso le fait de vouloir se dépasser dans un domaine (art, domaine pro, etc) je comprends, mais vouloir accumuler quantité de richesse/de biens pour avoir plus que les autres, ça me semble lié à la frustration et la tristesse, c'est une réalisation et un réconfort superficiel qui a l'air de palier un sentiment de manque ou une blessure narcissique j'ai l'impression (#psychodecomptoir).
Je n'imagine pas l'égalité dans une anarchie mais moins de différences, oui. L'excès, pour l'argent comme pour tout, est malsain. D'ailleurs le fait d'obtenir "trop", d'argent, de pouvoir, peut transformer les gens (il devrait y avoir de sérieuses études sur l'argent, le pouvoir et ses effets, car même à une petite échelle ceux-ci sont visibles). Quand on voit le niveau de cynisme limite pathologique des traders ou milliardaires.

(désolée pour le pavé cette discussion m'a inspirée)
 
@Valentina-
C'est le genre de chose auxquelles j'aspire, mais j'avoue ne pas voir ça réalisable en dehors d'une communauté de 100/1000 personnes max.
Non pas que je considère l'être humain foncièrement et éternellement mauvais, plutôt qu'on a une société extrêmement complexe (pour le pire, aka crise écologique, et le meilleur, aka sécurité et aide sociales) et j'imagine mal organiser des millions d'individus sur ce principe sans que ne se remette en marche les systèmes de hiérarchies que je suppose inhérente à l'organisation de plusieurs millions de personnes

Ne serait-ce que la création et gestion d'hopitaux, entre les compétences qu'il faut pour l'extraction des matières premières, la création des bâtiments, des matelas, plus la recherche en médicament, plus la recherche en ingénierie, plus l'extraction et la réalisation de ses machines spécifiques et médiments, plus le personnel soignant, ça s'articule avec tellement de métiers et d'individu différent que même en voulant bien faire, je vois pas comment on pourrait faire sans règles :hesite:
 

Clematis

Ne pas citer.
@Margay
Après, on pourrait peut-être instaurer quelque règles si elles sont jugées nécessaires par tous. Donc elles seraient acceptées par tous et pourraient être remises en question à tout moment, en discutant et débattant la question ? Dans une société à petite échelle c’est sûrement envisageable.
 
@Margay En fait ce que j'ai écrit concerne surtout le "régime politique" (ou plutôt l'absence de régime politique) mais je ne suis pas pour l'absence de règles dans les différents domaines de travail (surtout si elles sont basées sur l'expérience, après comme je le disais je suis pour un certain pouvoir aux experts dans le domaine qui les concernent).

Après avec ce que tu dis, je me demande justement si en soi c'est pas le principe de "nation" qui est une mauvaise idée ou plutôt d'avoir UN système pour une si grande nation et des millions de personnes. J'ai l'impression que certains petits pays (Islande…) sont plus en cohésion et plus calmes voire évoluent plus vite dans le progressisme (après peut-être que ça n'a rien à voir avec la démographie, je me pose des questions)
 
Pour moi et pour d'autres l'enfer c'est les autres donc je ne crois pas à la nature "bonne" de l'humain. Sans cadre je pense que beaucoup de gens se tueraient.

Sinon je ne comprends pas les réactions de certains personnages dans les films.
Par exemple quand un perso vient d'en tuer un autre et que son pote/acolyte dit : "bon j'appelle la police" (un peu de bon sens merde, t'es face à un fou et toi tu lui donnes des raisons de te tuer aussi...).
Ou typiquement le maître-chanteur. Mais c'est quoi cette activité pourrie? Tu sais que la personne a commis un truc horrible, non seulement tu lui pompes son fric mais en plus tu es une grosse menace car du jour au lendemain tu peux lâcher la bombe. La première chose à faire c'est d'éliminer le maître-chanteur! Bah t'as des personnages qui jouent le jeu à fond et qu'on retrouve morts comme par hasard.
Tu sais un truc, tu le dis tout de suite à d'autres!

Dans le même genre le personnage qui dit au méchant qu'il n'a rien dit. Bah non c'est pas ça qu'il faut dire... il ne prendra pas le risque de te laisser en vie si justement tu n'as rien dit.
Donc au contraire tu lui dis que t'as tout balancé à X et Y. Ou que t'as enregistré tes confessions quelque part.

En général tu le sens à plein nez que le personnage est en danger et lui il s'enfonce avec des réactions inadaptées. Tu es témoin d'un meurtre tu joues le jeu pour te faire passer pour complice et surtout ne pas faire flipper le tueur! Pas de regard affolé pendant que je recule, pas de "mais tu es fou?" ni de menaces.
On dirait que le perso chercher à se faire buter ou veut s'attirer des ennuis.
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes