Le topic des polyamoureuses et non-exclusives

@Mercutio

C'est bon point de réflexion.

J'avais lu quelque part, je ne me souviens plus où, que généralement nous étions "polygames séquentiels" c'est à dire qu'au cours d'une vie nous entrerons dans des relations monogames successives.
Probablement à cause d'un héritage judéo-chrétiens qui n'autorise q'un seul mariage.

Ensuite sur le fait qu'on n'engage que des relations monogames je suppose que ça a à voir avec le fait que bon, techniquement on a besoin que de deux personnes pour procréer?

Alors peut-être que le poly-amour est une "mutation" de l'amour monogame où les personnes arrivent à gérer la jalousie? Où la jalousie existe mais pas dans le "cercle" des polys?
EDIT : Quand je dis le cercle, c'est les relations dans les couples polys.
Puisque bon c'est aussi la jalousie qui nous fait rester à deux.:hesite:

Enfin bref j'en sais trop rien...

EDIT 2 : Je me rends compte que ça veut rien dire mon post... désolée...
 
Dernière édition :
mercutio;4952256 a dit :
Les "moi je ne pourrais pas" ça me fait doucement rire, je trouve ça mignon.
Genre moi j'avais prévu, t'sais. Genre moi je m'étais dit un jour "moi ça pourrait m'arriver".
Mais quand les gens disent "Je ne pourrai pas" ce n'est pas implicitement pour dire qu'ils ne pourraient pas continuer les deux relations? Et non pas juste tomber amoureux de deux personnes. Il m'est déjà arrivé d'être amoureuse de deux personnes en même temps (enfin commencer à développer des sentiments pour l'une en étant déjà amoureuse de l'autre), et à ces moments là, j'ai "choisi", soit de quitter le premier, soit d'ignorer le deuxième, et ça n'a pas forcement été facile.
J'entends vraiment dans ce sens là le "Je ne pourrai pas".

Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
Après je suis assez admirative des couples polyamoureux, même si, de part les engagements que j'ai pris avec mon copain, je me dis que "ce n'est pas pour moi" (non pas être capable de tomber amoureuse plusieurs fois, mais être capable de vivre plusieurs amours).
 
S

Shield

Guest
Pour réagir un peu sur vos conversations :fleur:

Pour "moi, je pourrais pas", je trouve que c'est simplement une réaction narcissique (je dis ça dans un sens neutre hein, pas péjoratif). On n'a pas tous le même vécu, la même personnalité, les mêmes pensées. C'est un peu un réflexe pour parler de soi face à l'étrange ou à ce qu'on veut définir comme étranger à soi. Je pourrais dire "je ne pourrais pas vivre avec la personne que j'aime", y a d'autres personnes qui veulent ça, et ça ne change rien ni pour les uns ni pour les autres, quand je dis ça, je me définis moi-même, je ne parle absolument pas des gens qui emménagent ensemble mais de mes désirs et de mes choix à moi. En fait, c'est même une réaction très instinctive et peu rationnelle, ce "je ne pourrais pas", et je pense qu'on tâtonne avec ce qu'on peut et ce qu'on veut dans la vie et que dans une certaine mesure on trouve les arguments a posteriori. Du coup, c'est difficile de discuter avec un "je ne pourrais pas", parce que ça ne se place pas franchement au niveau d'un dialogue mais plutôt sur le mode de l'affirmation d'identité personnelle.

Pour la jalousie, là encore, ça dépend de chacun, mais je suis toujours frappée de voir la place qu'elle joue dans la vie des autres. Finalement, dans ma relation avec mon ami, la jalousie n'a jamais été vrai problème. Y a eu des moments difficiles, mais jamais vraiment liés au fait qu'il voyait d'autres filles ou que je rencontrais d'autres garçons (enfin de mon coté c'était tellement pathétique de toutes façons :lol:.), plutôt à d'autres défauts inhérents à lui et moi.


Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.

Bref, je ne dis pas que je n'ai jamais été jalouse, mais ça n'a jamais duré assez longtemps pour que je sois sûre que c'était de la jalousie (et pas de la culpabilité ou mon orgueil blessé) et ça n'a jamais été un problème; peut-être que je suis trop sûre de moi, ou peut-être que c'est parce que je hais la compétition et l'idée de me comparer à d'autres, ou peut-être que c'est parce que mes parents n'ont jamais paru jaloux, mais pour moi la non exclusivité n'est pas une menace mais au contraire quelque chose qui nous rapproche.
 
  • Big up !
Reactions : AncienneMembre_28
@_Fadette

C'est fou ce que ça me rassure de lire que c'est "normal" que le polyamour amène aussi des sentiments négatifs comment la jalousie, la peur d'être abandonnée etc. J'ai beaucoup de peine avec ces sentiments, je m'en veux beaucoup de les ressentir - et étrangement je crois que je les ressentirais encore plus dans une relation monogame que dans une relation non-exclusive. Peut-être parce que dans une relation monogame, si quelqu'un d'autre nous plaît, on fait soit le choix de rester, soit de partir avec l'autre personne et ça me paraît très menaçant, comme si chaque jour j'aurais à faire mes preuves - vous l'aurez compris, je suis pas très confiante en moi et je suis persuadée que dans ce genre de situation je serais toujours celle qu'on quitte ou qu'on ne choisira pas. Alors que j'ai le sentiment que dans une relation non-exclusive, je peux donner le meilleur de moi-même à quelqu'un sans avoir besoin de combler absolument toute ses attentes, de ne pas avoir ce poids sur mes épaules et que moi-même je pourrais être moins dans la demande, et heureuse de ce que l'autre m'apporte tout en sachant que d'autres personnes peuvent m'apporter/m'apportent ce que la personne en question ne peut pas m'apporter et donc peut-être finalement se concentrer sur les aspects positifs de la relation avec cette personne et de les embellir, de les rendre plus intenses vu qu'il n'y a plus de parasitage "de ce qui ne va pas bien "- sans tomber dans le déni des défauts qui font que la relation serait impossible ou néfaste bien sur.

Pour être plus précise, je ne parle pas de ne pas apporter du soutien à un partenaire en difficulté ou de s'"absenter" lorsque la personne passe dans des phases dures de la vie où sa personnalité peut s'en ressentir. Pour moi ça fait partie d'aimer une personne quelle que soit le type de relation engagée, qu'on parle d'exclusivité ou pas, de relation amoureuse, amicale ou familiale.

Par rapport au fait que le polyamour serait le résultat de relations pas terminées comme l'a dit @Mercutio   Oui probablement quand je pense à la relation que j'ai avec mon ex en ce moment, (Qui ne porte pas du tout le titre de polyamoureux), la relation qu'on avait à la base quand on s'est rencontré était intense mais s'est beaucoup développé après la rupture et a gagné beaucoup en maturité après. Parce que je sais que le jour où j'aurais une relation avec quelqu'un d'autre pour moi, ça sera indispensable qu'il accepte ce lien que j'ai avec (après je ne sais pas ce que je ferais avec la proximité physique que l'on peut avoir très rarement - quelques dérapages pendant la dernière année) mais je ne pense pas qu'une relation où je voudrais m'investir plus serait menacée par la relation que j'entretiens avec mon ex. Donc oui peut être, mais doit-on mettre un point final à toutes les relations parce que ça n'a pas fonctionné dans le modèle monogame avec les attentes spécifique qui lui sont liées (ou qu'en tout cas ce qu'attend la société normative de cette relation)? J'ai beaucoup de peine de devoir faire d'une personne avec qui j'ai été comme si elle était morte (supprimer tous les souvenirs, ne plus avoir aucun contact avec etc) comme c'est préconisé en cas de rupture pour des raisons qui me sont obscures. Ca ne veut pas dire que le processus sera simple et sans douleur, mais comme Fadette l'a dit, finalement on ne peut pas forcément se passer des sentiments négatifs.
 
  • Big up !
Reactions : Krumpet
J'admire tellement vos relations :puppyeyes: Dans le sens où j'en suis vraiment au tout début avec mon copain et que du coup, c'est vraiment tout nouveau pour nous deux et qu'il y a plein de trucs que l'on ne maîtrise pas très bien :cretin:

Mais en fait, je lui parlais depuis presque un an et demi lorsqu'il a rompu avec sa copine et je me suis proposée de l'aider à aller mieux (j'étais encore en couple en ce moment là) en lui envoyant des câlins et des boobs de réconfort :nerd: Quelques mois après, on se voyait pour la première fois, il avait fait presque deux heures de trajet à l'aller pour me voir durant une heure seulement et je trouvais ça trop chou même si j'étais froide, distante et tout :silenced: Entre-temps, j'ai rompu avec mon ex, j'étais restée à peu près deux ans avec la plus horrible des personnes qui m'avait fait perdre deux de mes meilleures amies, qui m'avait obligé à maigrir, arrêter de bronzer (sous prétexte que c'était pas beau les marques, maintenant il adore ça, j'ai juste envie de le lui rappeler :lol:), bref clairement j'étais malheureuse et je ne m'en rendais même pas compte.

Et j'ai commencé à aimer de plus en plus l'autre garçon (que nous appellerons Triton). Il est tout ce dont j'ai besoin, clairement (et je m'en rends bien compte aujourd'hui, c'est fou). Sauf que je ne me sentais pas prête du tout à entretenir une relation monogame-exclusive ave une personne que je ne verrais que très peu. Au final, je lui ai proposé que l'on soit ensemble mais de manière libre (pour le moment, rien n'indique que je ne tomberais pas amoureuse de quelqu'un d'autre dans quelques mois et que puissions évoluer en relation(s) polyamoureuse(s)) et il a accepté. Alors même si je n'ai eu personne en même temps que lui depuis le mois de juillet, je sais que je peux aller chercher un peu d'affection (ou de l'amour ou du sexe, hein) chez d'autres personnes sans me sentir mal :jv: En plus, j'ai remarqué que je n'étais pas jalouse (ou presque, il y a encore quelques exceptions) et que le fait qu'il puisse coucher avec d'autres personnes ne me dérange pas du tout, avec mon ex ça aurait été inenvisageable :erf: Je suis vraiment heureuse pour le coup, ça me fait tout bizarre :shifty: :jv:

Bref, tout ça pour dire que je pense que j'ai ma petite place dans ce topic (enfin si vous voulez bien de moi) :shifty:
 
  • Big up !
Reactions : Krumpet and Shield
Ben, j'ai remarque que souvent, ça incluait également le "tomber amoureuse". Les gens pensent réellement que jamais ils ne se retrouveront dans une telle merde.
Je rejoins @Sword . Je ne sais pas si on mets les mêmes choses derrière les mots "tomber amoureuse", parce que dans mon cas, tomber amoureuse à pris un peu de temps (2 ou 3 mois) et en se fréquentant régulièrement (si les personnes qui t'ont sorti ce genre de phrase ont la même définition que moi ça ne me semble pas aberrant comme remarque).
Du coup même si il n'y a pas de notion de choix dans le fait de tomber amoureuse, il y en a dans le fait de continuer à fréquenter la personne en ayant une attirance/un intérêt pouvant entrainer de l'amour.

Mais parès on mets peut être pas les mêmes choses derrière le fait de "tomber amoureuse", pour moi c'est très différent du seul fait de "tomber sous le charme" ou d'être très intéressée par quelqu'un.
Enfin j'ai du mal à croire qu'il n'y ai absolument aucune notion de choix là-dedans :shifty:
 
@_Fadette C'est fou parce que je suis d'accord avec tout ce que tu racontes et en même temps je vois vraiment l'amour comme quelque chose qui se "cultive".
Et du coup j'aime pas trop l'expression "tomber amoureux", même si le sentiment amoureux arrive parfois d'un coup, pour moi c'est comme une fleur qu'on a cultivé avec soin et qui éclot d'un coup, ça ne s'est pas fait tout seul mais avec du temps même si l'éclosion peut survenir brusquement (je sais pas si je suis claire :ninja: ).

Après je conçois bien qu'on ait tous des manières différentes d'aimer, c'était plutôt ça le sens de ma deuxième réponse à @Mercutio , si certaines personnes te disent qu'elles ne pourraient pas, c'est peut être juste qu'elles n'ont ce genre de vision du sentiment amoureux (surtout que "Moi je pourrai pas" c'est quand même loin du jugement de valeur de type "Je ne conçois pas que toi tu puisses", même si je suppose ça dépend du contexte et qu'il y a des façons de le dire).
 
Dernière édition :
@Mercutio : Je suis de celles qui disent "Je ne pourrais pas". Ce n'est pas du tout dit d'une manière culpabilisante, bien au contraire. Je lis souvent ce topic avec une fascination un peu effrayée. Car tout ça me renvoie à mes propre limites, mes propres peurs. Je me dis que je ne suis pas assez solide pour ça, que ce n'est pas mon mode de fonctionnement. Mais ce n'est pas pour ça que je juge, bien au contraire. Je trouve ça chouette d'arriver à vivre sa vie sentimentale de manière épanouissante.

___

Sinon je ne pensais pas être capable d'être amoureuse de deux personnes en même temps. Et c'est arrivé. Ca me déchire le coeur car je ne vois aucune solution "saine" à ce problème.
 
Tout d'abord, je tiens à vous féliciter toutes ! Bravo ! Non seulement parce que c'est un topic fort intéressant mais aussi parce qu'à vous toutes, vous êtes parvenues à le rendre encore plus vivant et passionnant, et ce, sans le moindre accrochage mais toujours dans un très beau respect des points de vue. Et ça les filles, je peux vous dire que ce n'est pas courant sur les forums, surtout pour un tel sujet encore si tabou de nos jours qui soulève les coeurs et les émotions. Alors, je ne sais pas qui a eu l'initiative et la très bonne idée de lancer le sujet, mais merci à toutes car cela fait un bien fou de vous lire.

Fadette, te lire est comme lire ma propre vie et expérience actuelle, à la différence que je suis dans le polyamour que depuis récemment. Le hasard a voulu que l'amour frappe de nouveau à ma porte seulement quelques mois avant mon mariage. Je dis "le hasard" car bien que consciente de ma tendance à être tentée d'aimer ailleurs (après tout, il paraîtrait que cela fait partie intégrante de notre nature humaine), et ce, même en étant plutôt dans un fonctionnement monogame, je ne m'etais toutefois pas du tout préparée à ressentir un tel élan amoureux au moment où j'allais dire "oui" à mon officiel. Eh oui, comme toi, il y a encore 6 mois de cela je continuais à dire, comme pour peut-être inconsciemment calmer une certaine angoisse : "des foutaises ce polyamour, ça n'arrive qu'aux autres". Et pourtant... il ne faut jamais dire jamais...

Jusqu'à present, je n'ai fonctionné qu'en fidèle monogame : j'en aime un autre, je te quitte. Ce qui, comme très bien soulignée par vos témoignages, laisse parfois un goût tres amère d'inachevé, car oui, l'amour est un sentiment qui reste malgré tout fortement ancrée en nous et perdure ainsi pendant des années, voir pendant tout une vie. Mes ruptures passées, après de longues années en couple n'ont faites que confirmer cette théorie.
Le polyamour est une découverte magique certe mais difficile, parfois même très douloureuse car quelque peu irréelle dans un monde où sa place se fait (par la force des choses) plus que discrète. Mais c'est avant tout une magnifique aventure sur soi et sur la nature humaine en général, tant transformée et remodelée par ces normes de la société. Donc quelque part, accepter cette part de douleur lié au polyamour, c'est faire le choix de ce mode de vie que l'on accepte.

Comme toi Fadette, j'aimerais crier, vivre en plein jour mon 2e amour. Pouvoir en parler, partager mes joies, mes craintes, mes larmes avec ceux qui me sont proches : ma famille, mes parents, ma meilleure pote mais c'est juste impossible car les schémas de vie classiques ont la peau dure, tres dure ! À ce stade, s'en est presque une véritable carapace indestructible. La différence, car oui, c'est bel et bien le ressenti, l'étiquette que l'on porte lorsque l'on est polyamoureuse, peut jusqu'à nous éloigner de ceux qui en ont peur et à qui l'ont fait peur. Et c'est bien ce qui nous retiens d'en parler auprès de ceux qui nous sont chers : pour rien au monde on ne souhaite être écartée de la meute !
Ainsi, on decide de garder cela en nous, de vivre et apprivoiser au mieux cette étrange situation qui nous tombe dessus comme on tombe amoureuse. Une situation qui même si au final est choisie, était au depart totalement improvisée.

J'ignore si le polyamour a un avenir. Sans doute car les moeurs changent beaucoup et plus je me documente et etudie le sujet, plus cela me parait une réelle évidence, un nouvel avenir pour le couple.
Pour les curieuses, je ne peux que vous recommander les quelques temoignages et videos de Francoise Simpère et ses livres phares : "Aimer plusieurs hommes" et "Guide des amours plurielles". Ils aident beaucoup à comprendre mais surtout à dédramatiser le polyamour encore trop souvent confondu avec l'adultère et trop souvent assimilé au cliché des partouzes !

Mon 2e amour est lui aussi quelque peu perturbé de n'être que le second. Lui aussi rêve de véritable engagement et de projets. Pourtant, c'est un grand independant, quelque peu "célibataire endurcis", ce qui explique qu'il y trouve un certain confort dans cette relation dans laquelle je ne suis pas trop envahissante et de ce fait, le rend accroc (je te fuis, tu me suis). Mais nous partageons quelque chose de fort, de beau... de juste génial. Et pour rien au monde je ne souhaite renoncer à lui, à nous. Comme pour rien au monde je ne souhaite renoncer à l'homme de ma vie avec qui je suis bel et bien engagée aujourd'hui.

Mais je pense que le plus dure dans tout cela, c'est le manque de partage, l'impossibilité d'en parler, de "vider" un peu parfois ce trop plein de prise de tête, mélée à de la culpabilité, du bonheur, de la joie et oui, aussi de la jalousie lorsque la situation nous échappe, ou plutot, lorsque nos emotions nous échappent.

Bref, tellement, tellement de choses à dire. J'ai déjà bien trop parlé et monopolisé l'espace :)

Fadette, on ne se connait pas certe, mais sache que je serais ravie d'échanger et de t'épauler sur ce sujet... si bien sure tu le souhaite.

Désolée les filles, je parle vraiment trop, mais ca m'a fait du bien...

Merci !
 
S

Shield

Guest
@_Fadette pour réagir à ton post de la semaine dernière avec du retard:
C'est beaucoup plus "facile" pour moi, parce que je n'ai pas le même passé que toi. Je n'ai jamais ramené de copain à un repas de famille (et on ne parle pas franchement de nos relations sentimentales avec ma famille - sauf avec ma mère qui me soutient tout à fait), je vis seule depuis mes 18 ans, mes amis sont pour la plupart assez indépendants en amour pour comprendre mon point de vue (même s'ils sont quasiment tous monogames). Du coup je ne peux pas vraiment imaginer ce que tu traverses, mais j'espère que tu pourras bientôt en parler librement, parce que même si tout le monde ne comprend pas, c'est tellement agréable de pouvoir être soi-même et profiter publiquement de ses sentiments pour les personnes qu'on aime :fleur:
Ce que je trouve difficile à aborder, c'est ce moment où je veux mentionner mon copain et où, de fil en aiguilles,je me retrouve à expliquer notre relation pour éclaircir le contexte alors que j'ai pas forcément envie de raconter toute ma vie à ce moment précis. Forcément, ça suscite toujours des réactions et ça détourne complètement la conversation.

Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.

_

Sinon pour la signification de "tomber amoureux", j'aurais tendance aussi à dire que y a différentes façons d'être amoureux, et ce n'est pas parce qu'on ne se projette pas avec quelqu'un, qu'on n'a pas un amour profond pour une personne, que pour autant on ne ressent pas quelque chose de fort et le désir d'entretenir la relation (naissante ou non). Je fais partie des gens qui mettent des mois pour vraiment tomber amoureuse. Mais les deux fois où j'ai commencé à fréquenter mes copains, j'ai senti qu'il y avait quelque chose de spécial, une attirance physique, intellectuelle et émotionnelle forte pour ces personnes; même si je ne les "aimais" pas encore, je ressentais déjà quelque chose de trop spécial pour songer à y renoncer. Mon point de vue, c'est que j'ai déjà ressenti ça, et maintenant je ne conçois pas une relation sans cet "instinct d'attirance". Je ressens très rarement une chose semblable, donc je préfère être célibataire que sortir avec quelqu'un sans ressentir ce sentiment; inversement, si j'avais la chance d'éprouver ça pour deux personnes, je ne supporterais pas l'idée de devoir "sacrifier" une de ces expériences romantiques.
_

@Deetz C'est toujours très difficile une question comme ça dans une relation quand on n'est pas au diapason. Désolée d'énoncer des évidences, mais je crois que c'est vraiment important que vous fassiez le point pour vous rendre compte de qui désire changer ou non et de savoir si vous êtes compatibles. D'après ce que tu écris (notamment le fil de ta pensée), je crains qu'une relation poly finisse par vraiment te rendre malheureuse, alors la question, c'est encore de savoir s'il est très attaché à cette façon de vivre ou s'il est plus attaché à votre relation. Dans tous les cas, la transition risque d'être difficile, donc je te souhaite beaucoup de courage :jv: (n'hésite pas à m'écrire en MP si tu veux m'en parler :fleur:)

_

Désolée si mon post est cryptique, je manque de sommeil et j'ai l'impression d'avoir un cerveau troué comme du gruyère :cretin:
 
J'étais venue parler de ma situation amoureuse ici au début, je reviens faire un petit point :)
(j'ai quitté mon ex pour mon copain actuel, mais au final je les aime tous les deux, ou en tout cas je ressens encore le besoin d'avoir mon ex dans les parrages, beaucoup)
Et ce soir, ils vont se rencontrer.

Mon ex et mon copain . dans la même pièce. à boire une biere ensemble. tout va biiiiiiiien :halp:.
Non en vrai je panique interieurement et je ne peux rien montrer à mon copain qui est déjà pas super bien par rapport à ça.
Alors officiellement je suis celle qui arrange la rencontre, posée tranquille pépére à dire "tu vas voir il est très sympa, t'inquietes pas c'est un garcon comme un autre ne t'en fais pas une montagne et ensuite tu verra de qui je parle quand je parle de lui! c'est super!"
Alors qu'en vrai je suis hyper stressée.
Déjà de revoir mon ex. Ca fait des mois qu'on ne s'était pas donné de nouvelles et je suis réapparue dans sa vie comme une fleur "Hé tchoubilou, tu me manques grave, qu'est ce que t'en penses?" (en résumé) . Il m'a dit "m'avoir toujours dans la peau" (ouais ça sonne gros lover mais c'est surtout un gentil ptit romantique). Et maintenant je vais le revoir :non:

Et mon copain actuel, qui est assez rétissant par rapport à tout ça, qui faut que je rassure le mieux possible et le plus souvent possible quand je suis moi-même pas devin et que je n'ai pas les réponses à toutes ses questions "T'es sur que c'est pour le mieux pour nous?" "Ne vas tu pas te rendre compte que c'est lui plus que moi?" "Tu crois que tu vas vouloir être plus qu'amis avec lui?" etc etc...
Au début, quand j'ai commencé à expliquer à mon copain ce que je ressentais pour mon ex, je parlais de polyamour, que je l'aimais super fort lui, qu'il était tout pour moi, mais que j'avais encore de la place dans mon coeur pour en aimer un autre, mon ex et que j'avais besoin de lui dans ma vie. Que là, ne plus avoir de nouvelles du tout de mon ex, c'était comme-ci il était juste mort, et c'était insupportable.
Maintenant j'ai réfreiné un peu ce "concept" de polyamour, j'ai peut-être été trop vite pour lui et comme je n'ai pas de réponses à tout, je ne pouvais pas trop m'engoufrer dans la voie polyamoureuse (surtout en face de mon copain, qui n'y a jamais pensé avant)
Pour le moment je présente donc mon ex comme quelqu'un qui me manque énormement, plus qu'un ami, pour qui j'ai encore énormement de tendresse, mais je ne ressens pas l'envie de l'embrasser par exemple. Sauf que je sais que ce dernier point peut évoluer. Et je sais aussi que ça me déplairait pas de dormir (oui juste dormir) à ses cotés de temps en temps. Ce que mon copain actuel aurait beaucoup de mal à envisager (et ça se comprends).

Bref là il fallait que j'en parle :d
J'espere que tout va bien se passer ce soir.... (ça ne tient qu'à moi) :supermad:
 
Merci les filles ! Je me sens normal pour une fois. Car je me demander si c'était possible se qu'il se passe dans ma tête. Je trouve vos histoires tellement touchante. Merci !
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes