Je suis féministe, mais pas d’accord avec d’autres féministes, help

skippy01

Peau lisse partout, justice nulle-part.
16 Avril 2017
6 789
42 664
1 654
35
@Chandernagor C'est de la démagogie classique. Quand une idée est dans l'air du temps, toute la classe politique s'en sert pour mendier sa popularité. En tant pis si dans les faits, ils conchient cette idée ou n'en ont strictement rien à foutre, l'important est de dire à l'opinion publique ce qu'elle veut entendre afin de récolter un max de voix. C'est du pur cynisme guidé par des caprices de carriérisme politique.
 
16 Février 2009
2 219
28 395
5 694
DP, mais Simone Veil, Elizabeth Badinter, Roselyne Bachelot... A aucun moment je ne doute de la sincérité de leurs engagements et de leur réflexion. Là j'ai cité Roselyne Bachelot parce que je me souviens d'une interview où elle disait avoir recadré un mec de son parti pour avoir sifflé Cécile Duflot à l'assemblée, donc son féminisme a dépassé les clivages partisans, et ça oui, je veux bien croire qu'une femme de droite en soit tout aussi capable qu'une femme de gauche. MAIS, c'est précisément à la condition de ne pas accoler un nom de parti au féminisme. Donc "féminisme de droite", comme s'il existait un combat féministe spécifique à la droite, ça non, je n'adhère pas à cette idée. La possibilité d'une récupération pour promouvoir des trucs sans rapport avec le féminisme est bien trop forte, sans compter les éventuelles concessions sur certaines valeurs, voire les contradictions avec les intérêts d'autres femmes.
 
Dernière édition :
20 Octobre 2017
2 277
40 529
2 564
@Chandernagor Oui je suis d'accord avec toi, mais je fais une différence nette entre "récupérer le féminisme" (plein de monde s'en rend coupable, pas seulement des femmes ou des hommes politiques mais aussi des entreprises, des marques) et "avoir de vraies convictions féministes, tout en ayant une sensibilité de droite" : ça pour moi, ce n'est en rien inconciliable et heureusement !
Par contre, c'est vrai que ça pose question au niveau de l'image que ça renvoie au grand public. Et d'un autre côté… plus le terme "féminisme" sera employé et démocratisé, même à des fins opportunistes, moins les gens verront ça comme une idéologie radicale et un peu effrayante. Je ne dis pas que la récupération du féminisme est une bonne chose, juste que ça peut peut-être aider à le démocratiser auprès du grand public :hesite:
 
  • Big up !
Réactions : Biousse et Asilentio
29 Janvier 2019
150
740
754
Encore une fois, merci @Mymy pour poser des questions pertinentes et passionnantes !
A remarquer que les hommes victimes de violences conjugales divisent autant les féministes que ceux qui subissent des viols (et donnent lieu aux mêmes tentatives de récupération par certains hommes, hélas).

Ce qui est sympa, c'est que les discussions entre madz illustrent très bien le propos de l'article : oui, les féministes ne forment pas un bloc monolithique, bien au contraire. Mais au moins, ici, les gens discutent, s'engueulent un peu, mais chacun(e) fait valoir ses arguments, sans que cela tourne à l'échange d'insultes.
Très logiquement, je suis plus en phase avec certains des commentaires déjà postés sur le sujet que d'autres.
Comme évoqué plus haut, il n’y a pas UN féminisme mais DES féminismes.


Je ne vais pas revenir sur tous les posts, il y en a déjà beaucoup :P, (ce qui prouve que le sujet est sensible...)

quelques observations tout de même :
Selon @adita, des femmes qui se revendiquent du féminisme islamique, du féminisme juif orthodoxe, du féminisme catholique, sont féministes.
C'est-à-dire ? Si l'on part du principe que l'objectif du féminisme est d'aboutir à une égalité femmes-hommes, c'est problématique, puisque les fondements de ces religions monothéistes reposent précisément sur l'inégalité entre les sexes.
Après, il peut y avoir une interprétation libérale et moderne des textes, plus adaptée à l'évolution de la société. Par exemple, le rabbin Delphine Horvilleur en est une illustration.
Mais quid de l'approche "islamique" ou "juive orthodoxe" ? Et du rejet farouche de l'ordination de prêtres femmes par le Vatican ?

Je n’ai jamais entendu parler de « féminisme conservateur », mais ça me semble difficilement conciliable. C’est presque une oxymore en fait. Par contre, je ne vois pas en quoi être de droite et être féministe serait incompatible (j’ai bien dit « droite » et pas « extrême droite »). Il y a Elisabeth Badinter par exemple (et sûrement plein d’autres, mais j’ai pas d’exemples là tout de suite). Tu peux très bien avoir des idées libérales et croire en l’égalité.
Je suis d'accord, mais sauf erreur, Elisabeth Badinter serait plutôt à gauche (genre socialiste, ou social-démocrate, ce qui revient peut-être à être de droite pour certains(es) :taquin:)

Un petit mot encore pour répondre un peu plus directement à la question posée par l'article :
Quand je ne suis pas d'accord avec d'autres personnes féministes, l'univers n'implose pas, mais quand même, je bous :annoyed:
Exemple : Muriel Robin défend la cause des femmes victimes de violences conjugales (très bien).
Mais d'après ce que j'ai lu, à la question posée sur les hommes victimes de ces mêmes violences, elle aurait rétorqué qu'il n'y a pas à s'en préoccuper, parce qu'ils "peuvent se défendre" (et donc cogner bobonne ???)
Ce genre de réaction, ben oui, ça m'énerve...
Mais je reste ouverte à la discussion, hein :P
 

Valentina-

Wild child
31 Mars 2012
2 372
19 334
5 684
Marine le Pen n’est pas du tout féministe, même si elle a pu le dire 1 ou 2 fois pour se faire mousser :rire:
Je n’ai jamais entendu parler de « féminisme conservateur », mais ça me semble difficilement conciliable. C’est presque une oxymore en fait. Par contre, je ne vois pas en quoi être de droite et être féministe serait incompatible (j’ai bien dit « droite » et pas « extrême droite »). Il y a Elisabeth Badinter par exemple (et sûrement plein d’autres, mais j’ai pas d’exemples là tout de suite). Tu peux très bien avoir des idées libérales et croire en l’égalité homme-femme, ce n’est pas du tout incompatible. Ce sont deux choses différentes !
Comme évoqué plus haut, il n’y a pas UN féminisme mais DES féminismes.
Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.

Sinon je voulais revenir sur le terme "féministe modérée". Je pense que je pourrais dire être une féministe "extrémiste" ou radicale même si les mots font peur.
Je ne crois pas aux féministes "modérées" que je traduis par "féministes n'osant pas aller au bout de leurs idées". (def de extrême = "qui est tout à fait au bout.")
En fait, les gens associent cet extrémisme à = femme qui veut la supériorité sur l'homme. Sauf que non, si féminisme = égalité h/f, dès lors qu'un groupe réclame ou scande toute forme de supériorité légale ou morale, il n'est plus féministe, mais sexiste, et ne correspond donc déjà plus à la définition.
On a en France cette histoire sémantique avec le mot "extrême" qui est associée à qlq chose de négatif, comme s'il était honteux ou dangereux (extrême-droite, extrême-gauche), alors que personnellement, je trouve ça important d'aller au bout de ses idées, que ce soit pour le féminisme, ou autre, qu'importe la bienpensance.
 
Dernière édition :
14 Mai 2018
48
282
1 119
27
quelques observations tout de même :
Selon @adita, des femmes qui se revendiquent du féminisme islamique, du féminisme juif orthodoxe, du féminisme catholique, sont féministes.
C'est-à-dire ? Si l'on part du principe que l'objectif du féminisme est d'aboutir à une égalité femmes-hommes, c'est problématique, puisque les fondements de ces religions monothéistes reposent précisément sur l'inégalité entre les sexes.
Après, il peut y avoir une interprétation libérale et moderne des textes, plus adaptée à l'évolution de la société. Par exemple, le rabbin Delphine Horvilleur en est une illustration.
Mais quid de l'approche "islamique" ou "juive orthodoxe" ? Et du rejet farouche de l'ordination de prêtres femmes par le Vatican ?
Tout à fait d'accord avec ça. Je pense en particulier au féminisme dit musulman car c'est celui que je connais le mieux, il y a des choses simplement inconciliables avec le féminisme "athée". La femme est explicitement décrite comme inférieure, déficiente et sous l'autorité de l'homme, je suis certaine qu'il en va de même dans le judaïsme et ça ne m'étonnerait pas qu'on retrouve ça également dans le christianisme. Est-ce qu'on peut appeler féministes des femmes qui conçoivent les hommes comme leur étant supérieurs, je crois pas.
 
30 Décembre 2013
1 174
9 268
5 154
@Machiavelli Juste une remarque : on peut être croyant, se dire d'une religion, et pourtant ne pas adhérer à absolument tous les "dogmes" de la religion. Il y a beaucoup de règles religieuses qui sont mises de coté depuis longtemps car tout simplement datées et ne s'appliquant pas à l'époque. Personne ne remet vraiment cela en cause ! Pourquoi ça ne pourrait pas être le cas pour les points que tu cite ?
Après il y a surement des courants de religion qui sont difficilement réconciliable avec un féminisme, mais on peut se dire que les personnes qui choisissent de les suivre ne croient pas fondamentalement à l'égalité homme-femme (dans le cas où cette inégalité soit un pilier du mouvement en question), et donc les personnes féministes risquent de ne pas se reconnaitre dans ces courants spécifiques
 
12 Septembre 2018
607
7 532
1 464
28
Je comprends complètement ton point de vue. Je dois avouer que j'oscille aussi entre ça et mon empathie. J'aimerais bien pouvoir l'occulter parfois. Ça m'aurait permis par exemple de comprendre bien plus tôt que mon ex était un pervers narcissique fini et pas un pauvre bichon qui avait été battu par son père et qui reproduisait un schéma (et oui quand on est con...:P). J'ai même eu du mal à accepter le mot viol conjugal.

Mon féminisme n'est pas parfait. Comme celui de chacun. Je pense juste qu'on arrivera pas à gagner tout nos droits sans les hommes à nos côtés. Mais comme je disais plus haut je comprends aussi ton point de vue. Effectivement ils en ont eu du temps pour être empathiques et ils n'ont pas fait grand chose sur ces derniers siècles.

Je pense que tous les féminismes sont imparfaits (le mien aussi, selon les situations c'est sans doute pas plus mal de savoir d'être plus tolerantes encers les hommes). Et c'est sain d'avoir des divergences de vue de ce style, ça permet le bouilonnemboui d'idées qu'on aurait pas si tout le monde était d'accord sur tout ^^

Édit : rajout féminisme religieux

Alors je ne vais parler que pour ma religion, la religion catholique, mais ça me fait doucement sourire quand je lis que l'un des fondements des religions monothéistes sont l'inégalité homme/femme.

Les textes fondateurs du christianisme sont les 4 évangiles d'apôtres et quand on les lit, eh bien c'est super féministe : l'enseignement de Jésus est pour tout le monde, il rappelle que l'homme et la femme sont égaux devant Dieu et que pêcher est aussi grave l'un pour l'autre, à une epoque où une femme infidele pouvait être lapider pour un adultère, et que les femmes n'ayant pas une vie bien sous tout rapport mérite aussi le respect. Pour l'époque c'est un message révolutionnaire, et on ne peut pas dire que ce n'est pas feministe.

Après les hommes se sont accaparés la religion (coucou Saint-Saul, le seul être qui peut demander aux femmes chrétiennes de la soumission c'est Dieu, pas leur mari :d) et on fait en sorte d'évincer les femmes, mais elles ont un rôle crucial dans les évangiles. Si mes souvenirs sont bons, c'est auprès d'elles que Jésus reapparaît la première fois quand il ressuscite par exemple. D'ailleurs, le féminisme chrétien, c'est aussi une relecture de la Bible, qui jusque là a été une lecture très masculine, où l'importance des femmes dans les évangiles prouvent que celles-ci devaient autant avoir le droit d'être prêtresse et papesse que les hommes et que si Dieu a fait Eve à partir de sa côte (donc le milieu du corps) c'est pour qu'elle soit son égale.
Et si le rôle de l'épouse et de la mère est très valorisée, il est exigé nulle part qu'une femme se marie et ait des enfants, le plus important étant qu'elle vive en harmonie avec sa foi et les autres (ce qui est demandé aux hommes aussi).
 
Dernière édition :
14 Mai 2018
48
282
1 119
27
Les féminismes religieux proposent une relecture des textes religieux et une valorisation de la place de la femme et de ses qualités naturelles dans la société. C'est sur que si on a pas une vision essentialiste ça peut piquer, mais je ferais rappeler que cette vision existe aussi chez les athées :lol:
Ce que je pointais du doigt, c'était la hiérarchie, pas la différenciation. C'est là que les athées se distinguent des religieux.

Juste une remarque : on peut être croyant, se dire d'une religion, et pourtant ne pas adhérer à absolument tous les "dogmes" de la religion. Il y a beaucoup de règles religieuses qui sont mises de coté depuis longtemps car tout simplement datées et ne s'appliquant pas à l'époque. Personne ne remet vraiment cela en cause ! Pourquoi ça ne pourrait pas être le cas pour les points que tu cite ?
(Je vais développer exclusivement sur l'Islam, encore une fois parce que c'est celle que je connais le mieux et surtout car c'est de ce que je sais la plus rigide de par le Coran qui serait la parole de Dieu de la première à la dernière page)
Parce que quand Dieu te dit dans un livre parfait, intemporel et complet que tu dois battre ta femme si tu crains sa désobéissance, tu ne peux pas abroger ça en restant honnête intellectuellement. Idem pour les autres versets ou hadiths (authentiques) problématiques. Ce sont ou la parole divine ou celle du prophète qui a été rapportée, ce qui revient au même dans l'autorité qu'elles portent. Le viol conjugal, l'enfer rempli de femmes, la déficience en vertu et en religion, etc... Ça me dérange pas en soi, tout cela a du sens dans un cadre donné. À vrai dire tout me va dans que c'est cohérent, et prétendre que le Coran est féministe (comme on me l'a déjà dit), ça ne l'est pas.
Pour l'exemple, j'ai déjà discuté en MP ici avec une musulmane qui acceptait totalement le sexisme (c'est factuel, pas une critique) de l'Islam, parce qu'elle croyait en la parole de son dieu, sa justice et sa bienveillance. Bah ok, j'ai rien à redire, j'approuve pas mais c'est pas mon problème.

Pour les musulmans qui rejettent les passages en question, j'ai envie de leur demander s'ils, ou plutôt si elles ont vraiment la foi en rejetant ainsi la parole divine.
Et s'ils y croient, c'est pas super féministe.
Donc dans les deux cas, je suis moyen convaincue.

EDIT : Je précise une chose : ce n'est pas parce que je ne parle que de l'Islam que je sous-entends qu'elle seule est problématique.
 
Dernière édition :

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes