Question (pas si) con Le "racisme anti-blanc" ?

24 Juillet 2010
1 205
9 310
1 604
Hello tout le monde je vais essayer de participer un peu à ce topic avec vous si vous voulez bien :fleur:
Je suis inscrite sur le site depuis longtemps et je lis souvent la VPR mais je ne commente pas souvent. Je n'ai pas encore tout lu du topic polémique, je suis encore en déconstruction mais je fais encore parfois des erreurs, n'hésitez pas à me reprendre :fleur:
Je suis née en Algérie de parent algérien mais j'ai la peau plutôt blanche (oui il y a des peaux blanches en Algérie) donc on me prend souvent pour une française, c'est ce qu'on appelle un "white passing", c'est à dire que je bénéficie de certains privilèges liés à ma couleur de peau, bien que je sois "racisée". Par contre parfois on me prend quand même pour une étrangère, ou lorsqu'on voit uniquement mon nom (dans un email pro par exemple), ou qu'on parle de ma culture, ma famille ou mes origines, il m'arrive de subir les stéréotypes liés au fait que je sois du maghreb.
Mais parfois c'est presque "drôle" car les gens pensant que je suis française, ils se permettent de dire des choses racistes devant moi, et quand je leur dit que je suis algérienne, ils répondent "ah non mais toi tu es plus française". Je trouve que ça illustre bien la façon dont les personnes racistes pensent. Ils ont des préjugés racistes (par exemple, les arabes créent des problèmes ou sont toujours entre eux), ils ont devant eux une algérienne, je SUIS algérienne, je suis née en Algérie, etc. mais comme je leur ressemble, alors ils "m'assimilent" à eux, ils me considèrent comme française et refusent même de voir mon côté algérien. Parfois c'est presque binaire. Bien = français, mal = étranger, blanc = français = bien. Et inversement, je suis gentille donc je ne peux pas être algérienne.
Je sais que ce n'est pas volontaire, et que dans leur tête, je devrais le prendre bien d'être considérée comme 100% française (car les français eux sont des gens à qui il faut ressembler selon eux) mais en me traitant comme ça, ils insultent ce que je suis, ma culture, ma famille, etc. D'ailleurs souvent ils me le disent "ah non mais je ne parle pas de toi (non juste de tout mon peuple), toi tu es différente".

J'ai l'impression que tu associes obligatoirement racisme à stéréotypes alors qu'il peut y avoir un racisme juste parce que quelqu'un n'aime pas les noirs / arabes / chinois etc.
Je vois bien un recruteur lire un CV avec photo, reconnaître que la personne racisée vient d'une famille très respectable, avec les deux parents médecins, sortie d'une grande école etc. et se dire: "ouais, mais dommage elle est noire et je ne veux que des blancs dans ma boîte...".
Il y a très sûrement des gens racistes qui ne veulent pas que les autres "montent" et qui aimeraient qu'ils restent "en bas, à l'écart".
Certes je pense que ça vient sûrement d'un préjugé à la base, mais je pense surtout que c'est de la "haine".

En fait ce type de comportement n'est pas très fréquent, à part des personnes qui se disent extrémistes de droite (bon je te l'accorde, ça c'est de plus en plus fréquent), je pense que peu de gens vouent une haine inexpliquée aux personnes non blanches, comme ça de façon un peu "sortie de nulle part". Parce que ce n'est pas vraiment logique, notre esprit a besoin d'un minimum de raisonnement et de cohérence. Donc les personnes vont trouver des justifications, par exemple "elle a l'air moins sympa, je vais plutôt prendre l'autre" ou "elle a le même diplôme que les autres mais je suis sure qu'elle est plus feignante". Pourquoi quelqu'un n'aimerait il pas "juste" comme tu dis les noirs/chinois/arabes? ils ne les aiment pas parce que la société leur donne des bonnes raisons de ne pas les aimer, et ça ça passe par les stéréotypes. Les arabes sont des parasites, les noirs sont dangereux, les les chinois volent le travail et mettent l'économie en péril, etc. Donc j'ai le droit de les haïr, et c'est raisonnable de les rejeter, ce n'est pas mal.

Mais les études sur le sujet montrent que c'est de toute façon très rare que les gens expriment une réelle "haine" pour les personnes non blanches. En effet la société nous remplit la tête de stéréotypes raciaux mais en même temps nous apprend qu'être raciste, c'est vraiment mal. Personne ne veut être le méchant, socialement c'est quelque chose qui n'est pas perçu comme étant attractif, donc personne ne veut être raciste et très peu de gens vont s'afficher comme tel (il n'y a qu'à voir la réaction des gens qui se sentent insultés quand on leur dit que leur comportement est raciste).

Il y a beaucoup d'études qui ont été faites sur les CV et les recrutements par exemple, des gens qui sont persuadés ne pas être racistes vont quand même avoir tendance à discriminer les personnes non blanches, à CV égal, car quand ils voient un visage noir (par exemple) ils y associent immédiatement des stéréotypes négatifs qui leur font penser qu'ils ne seront pas bons pour le poste. Ou bien encore ils vont attribuer plus de caractéristiques positives aux personnes à la peau blanche. Mais c'est inconscient et involontaire. L'effet est encore plus fort quand on monte en grade, car les gens plus diplômés pensent être plus "intelligents" et pensent donc qu'ils ne sont pas sujets à ce genre de préjugés car ils les connaissent (comme quoi l'éducation ne fait pas tout).
Les études sur les enfants montrent que eux aussi (qu'ils soient blancs ou noirs) ont intégré très tôt que les noirs étaient plus méchants, bêtes, etc. et que les blancs étaient plus gentils, beaux, etc. Pourtant ils ne "haïssent" pas les noirs/arabes/etc.
Personne ne va vraiment dire "les noirs sont inférieurs aux blancs" c'est socialement inacceptable, mais tout le monde va intégrer l'idée que les noirs ont des caractéristiques négatives (qui deviennent es stéréotypes) et les blancs ont des caractéristiques positives, ce qui crée une hiérarchie invisible.
Si le racisme n'était le fait que de personnes qui "détestent" les "étrangers" alors les personnes non blanches ne le vivraient pas de manière aussi systématique dans tous les instants de leur vie, que ce soit au travail, en regardant la TV, en prenant le métro, en allant à la banque, etc. Justement je pense que définir le racisme comme uniquement ou majoritairement une forme de "haine" assumée, ça permet de masquer le fait que le racisme c'est quelque chose de fréquent et de généralisé, et comme ça tout le monde se sent bien dans sa peau, personne ne se remet en question et la situation reste comme elle est.

Les deux types de racisme sont dégueulasses mais celui basé sur les préjugés laisse l'espoir qu'une fois les gens éduqués ils laisseront de côté petit à petit leur racisme, tandis que l'autre me semble être un peu sans espoir.

Oui et non. Bon déjà, peu importe lequel est le pire, on n'a pas trop le choix ^^ . En suite comme je le disais au dessus, l'éducation ne fait pas tout. On peut connaitre les mécanismes mais être sujet quand même, tout en ayant l'impression que ça ne peut pas nous arriver à nous. Il faut une réelle intention de déconstruction pour changer tout ça.
La plupart des gens disent effectivement que ce n'est qu'une question d'éducation mais je pense que c'est une forme de simplification. D'abord il faut prendre en compte la notion de privilège, ne serait-ce que le privilège pour un blanc d'être ignorant sur ces questions. Donc il faut que les gens arrivent à se rendre compte qu'ils ont un privilège et qu'ils soient prêt à l'abandonner.
Ensuite le racisme est inscrit socialement dans nos modes de vie et dans nos représentations qui structurent notre vision du monde, de notre rapport aux autres et à nous même, travailler sur la question du racisme c'est être d'accord pour remettre en question l'ordre social établi, et ce n'est vraiment pas rien. Et puis si c'est social, ça signifie que ça nous touche en tant que groupe et aussi en tant qu'individu. Comme je le disais, les gens à qui on dit qu'ils ont un comportement raciste le prennent souvent comme une insulte, plus virulente que l'insulte qu'ils ont eux même proféré en se montrant raciste. Il faut que les gens soient capables de remettre ça en question, et ça touche au narcissisme de la personne. Il faut que les gens (et la société) soient capables de se dire "non les arabes ne sont pas feignants, c'est moi qui pense ça, et c'est moi qui ai tort et qui fait du mal aux gens en pensant ainsi, ce ne sont pas eux qui me font du mal, c'est moi qui suis responsable". Et ça c'est pas gagné. C'est très difficile de provoquer un changement dans la pensée d'une personne.
Enfin il faut prendre en compte que le racisme existe en tant que système, c'est compliqué mais en gros, même s'il y avait des tas de gens pas racistes qui composaient le système, le système pourrait demeurer raciste pour autant. Il y a des exemples partout dans le monde où dans des pays noirs (ou des villes majoritairement composées de citoyens noirs et de dirigeants noirs comme Baltimore aux USA) où le racisme persiste. Changer les gens ne suffirait pas, il faudrait changer tout le système qui fonctionne en partie grâce au racisme (mais aussi sexisme, classisme, etc.). Donc effectivement c'est pas gagné.

Là où je veux en venir par rapport à tes messages, c'est qu'un noir (ou arabe etc.) ne se fait pas forcément refouler parce qu'il véhicule certaines images fausses, parce qu'on va lui poser des questions reloues sur ses origines, mais simplement parce qu'il est noir.
Je ne suis pas sure de voir la différence sur ce point. Je pense que les deux vont ensemble. A vrai dire là dessus je ne saurais dire si tu as raison ou pas mais j'ai du mal à m'imaginer quelqu'un qui n'a pas de stéréotypes négatifs sur les noirs en tête mais va les haïr quand même alors qu'il pense que ce sont des personnes normales :hesite:
 
Dernière édition :
7 Avril 2011
58
25
709
LE MéE SUR SEINE
Je viens par ici sous les conseils de mademoizelles car excuser moi mais il y a des choses qui m'échappent vraiment dans tout ça.
Je trouve que c'est quand même drôlement injuste cette vision des choses ( avant que ca parte en cacahuète je tiens à préciser que je ne nie en aucun cas toutes les inégalités et racisme dans le système ou autre trucs mauvais ) ce que je veux dire par la c'est que si je dit ( phrase prise au hasard ) putain je déteste les noirs ils sont moches et sentent mauvais on dirait des singes ( je fait dans la caricature ) vous pouvez être sûre que je vais être cataloguer de raciste, voire encore pire si je balance un truc immonde sur l'esclavage ! Et pourtant ce ne sont que des propos/insulte et non pas un système. Alors serait ce car ce sont des personne victimes d'un système raciste que mes paroles deviennent raciste ? Alors dans ce cas là juste par ce que les blancs ne font pas victime d'un système raciste peuvent recevoir des propos raciste sans que l'idée de racisme puisse être évoqués.
Franchement que quelqu'un m'explique.
Car excusez moi mais des propos sont tout aussi blessant que n'importe quoi d'autre.
C'est un peu comme dire que le sexisme masculin n'existe pas, oui il n'est pas majoritaire, oui il n'as pas d'influence sur le système mais excusez moi quand un mec se fait violer et qu'on se fout de sa gueule y'a quand même un sérieux problème.
Enfin après c'est mon avis ( enfin je dit ca mais je suis déjà blasé d'avance car je sais qu'on va sûrement me répondre comme si j'avais dire le truc le plus ignoble du monde...)
 
24 Juillet 2010
1 205
9 310
1 604
@sacha-fierce Quand un homme n'est pas pris au sérieux quand il dit qu'il s'est fait violer, ce n'est pas à cause d'un sexisme anti-hommes, mais à cause du patriarcat. C'est bien notre système patriarcal et misogyne qui dicte qu'un homme ne peut pas se faire violer, car les hommes ont d'après ce système toujours le dessus sur la femme, qu'une femme est forcément une petite chose fragile, et qu'un homme veut toujours du sexe, et que par conséquent, il devrait être content d'en avoir eu. Ce n'est pas par haine des hommes que le système ne reconnait pas le viol des hommes, c'est parce que s'ils se font violer, alors ils sont assimilés à des femmes (puisqu'incapable de dominer leur femme ou de les remettre à leur place). Par contre, les hommes qui n'ont pas le dessus sur une femme, on va les traiter de "femmelettes" ou "tapettes" ou tout ce qui y ressemble, car un homme faible va toujours être assimilé à une femme, et comme une femme il va alors être traité en être inférieur.

Sinon, c'est vraiment pas méchant, mais as-tu pris le temps de lire les réponses sur ce topic? car je pense que plusieurs de tes questions y trouveront réponse :fleur:
Personne ne dit que se faire insulter parce qu'on est blanc n'est pas violent, ou blessant, mais simplement ce n'est pas la même chose, ça n'arrive pas dans le même contexte social, historique, systémique.
Quand tu dis que les "noirs sentent mauvais et ressemblent à des singes", tes propos relaient bien un discours systémique d'oppression. Ces arguments sont utilisés depuis l'époque des colonisations pour avilir et rabaisser les noirs, et ainsi justifier le fait qu'on les opprime, les exploite eux et les richesses de leur pays. La majorité des stéréotypes raciaux proviennent de cette époque, mais pas seulement les insultes. La richesse des pays occidentaux s'est construite sur ce système et repose encore dessus aujourd'hui, ce n'est pas quelque chose qui appartient au passé. Et quand nous disons que les noirs sont dangereux et que les arabes sont des voleurs, on continue à perpétuer cette oppression qui sert le système et privilégie les blancs (et place donc les personnes non blanches en position d'infériorité sociale, financière, économique, etc).
En revanche lorsqu'un noir dit qu'il déteste les blancs, il le dit en réaction à ce qu'il subit, et aussi blessant que ça puisse être, le blanc conserve tous ses privilèges malgré l'insulte, il sera toujours privilégié dans la plupart des pays du monde, sera toujours privilégié pour les entretiens d'embauche, sera toujours plus visible dans les médias occidentaux, dans la politique, l'économie, etc. C'est pourquoi on ne peut pas mettre les deux sur le même plan, dans ce contexte, ce qui serait injuste serait justement de mettre les deux choses sur le même plan, car ça rendrait invisible le contexte dans lequel les personnes non blanches subissent ces insultes. Mais ce n'est pas pour autant que ce n'est pas insultant ou blessant, c'est juste que ce n'est pas la même chose, ça n'a pas les mêmes implications.
 
Dernière édition :
7 Octobre 2005
3 236
5 466
5 194
Pantin
Ré-up du sujet . En fait j'ai plusieurs questions/interrogations.
Au fil du temps je finis par trouver violent le fait de dire "que le racisme anti blanc n'existe pas" c'est vraiment le meilleur moyen pour braquer une personne et lui donner l'impression que l'on se moque de sa souffrance. Je me demande, si comme le disait @Lady Stardust dans un topic, il ne faudrait pas plutôt expliquer que tout le monde peut être victime de propos et d'agressions à caractère raciste, mais que le racisme en tant que système ne touche pas tout le monde. Qu'en pensez vous ? Ne devrait trouver autre chose que "le racisme anti blanc n'existe pas" ?
 
22 Février 2015
1 305
8 700
4 364
@Lamina (J'avoue que je n'ai pas pris le temps de lire le reste du topic, alors j'espère que je ne vais pas répéter quelque chose qui a déja été dit) Moi dans ces cas là j'explique aux gens qui soutiennent que le "racisme anti blanc" existe que je préfère utiliser le terme "haine envers les blancs" qui me semble plus correct parce qu'il ne renvoie pas à une discrimination systémique.
 
7 Octobre 2005
3 236
5 466
5 194
Pantin
@Spill donc dans ta définition tu prend en compte la discrimination systématique mais le souci c'est que la définition "courante" du racisme ne contient pas (je n'ai pas l'impression hein ) cette notion de systéme, souvent on confond insultes et racisme. Or, comme les personnes entendent souvent le racisme comme des comportements insultnts et agressif, on n'arrive pas à se faire entendre quand on dit que le racisme anti blanc n'existe pas :/ et c'est bien ça le problème que j'ai avec cette phrase.
 
13 Janvier 2011
4 351
39 775
5 664
@Spill donc dans ta définition tu prend en compte la discrimination systématique mais le souci c'est que la définition "courante" du racisme ne contient pas (je n'ai pas l'impression hein ) cette notion de systéme, souvent on confond insultes et racisme. Or, comme les personnes entendent souvent le racisme comme des comportements insultnts et agressif, on n'arrive pas à se faire entendre quand on dit que le racisme anti blanc n'existe pas :/ et c'est bien ça le problème que j'ai avec cette phrase.
J'ai l'impression que des explications et des exemples doivent venir avant cette fameuse phrase (qui peut servir en guise de conclusion) pour ne pas "braquer" vu les incompréhensions :hesite:

Après je comprends bien que faire de la pédagogie quand on se sent obligé c'est relou, mais dans ce genre de discussion souvent la pédagogie fini par arriver pour remettre les choses à plat à la suite de posts à base de "je me suis fait traiter de sale blanche vous êtes racistes à dire que le racisme anti-blanc n'existe pas" :ninja:

Du coup la création de ce sujet est cool, mettre un lien c'est carrément plus reposant que de réécrire régulièrement la même chose :lalala:
 
24 Février 2013
856
2 719
4 874
Paris
Ré-up du sujet . En fait j'ai plusieurs questions/interrogations.
Au fil du temps je finis par trouver violent le fait de dire "que le racisme anti blanc n'existe pas" c'est vraiment le meilleur moyen pour braquer une personne et lui donner l'impression que l'on se moque de sa souffrance. Je me demande, si comme le disait @Lady Stardust dans un topic, il ne faudrait pas plutôt expliquer que tout le monde peut être victime de propos et d'agressions à caractère raciste, mais que le racisme en tant que système ne touche pas tout le monde. Qu'en pensez vous ? Ne devrait trouver autre chose que "le racisme anti blanc n'existe pas" ?

Je suis assez d'accord avec toi. Ça me tracasse aussi.
En fait, je suis absolument d'accord sur le fait de différencier un racisme comme système oppressif ET un racisme qui renvoie aux discriminations et insultes raciales. La distinction est juste, elle est primordiale, importante.
Par contre, je pense que, peut-être, on se trompe lorsqu'on ne veut pas utiliser le terme "racisme" pour les discriminations et insultes raciales. On a tort à mon avis de vouloir réserver le terme de racisme à un système oppressif visant les personnes de couleur.
Tout racisme ne prend pas les mêmes formes, ne s'exprime pas au même degré (l'un est un système, en l'occurence), mais tout racisme est grave et inacceptable.
Ne pas vouloir utiliser le terme de "racisme" et vouloir qualifier certains propos d'insultes ou de discriminations, ce n'est pas bien, à mon avis (je peux me tromper). Je serais davantage partisane d'accoler au terme "racisme" un second mot qui puisse mieux qualifier le racisme dont on parle alors : racisme dominant ? racisme systémique ?

Je dis peut-être des bêtises, mais c'est un sentiment que j'ai et que je voulais exprimer. :happy:
 
7 Octobre 2005
3 236
5 466
5 194
Pantin
@Remus tu as mis le doigt sur ce que j'ai du mal à exprimer , en fait , en refusant d'utiliser le mot "racisme" beaucoup de personnes voient ça comme un déni de leurs souffrance. Et je suis vraiment mal à l'aise à l'idée de nier la souffrance réel de quelqu'un. L'idée d'accoler à racisme un terme spécifique pour faire la distinction entre les deux me parait pertinente.
 
20 Février 2014
1 523
9 525
2 694
@Remus @Lamina : Vous venez d'écrire ce que je pense depuis que j'ai découvert ce débat sur ce forum. Ça fait vraiment plaisir parce que ça passait super mal par ici quand je disais qu'il y avait un problème avec le fait de réserver le mot "racisme" aux discriminations des non-blancs alors qu'il s'agit surtout d'une façon spécifique qu'à ce phénomène de s'appliquer aux populations non-blanches.

Ce commentaire n'est pas très pertinent et n'apporte rien au débat mais j'avais envie de partager ça par écrit :ninja:
 
  • Big up !
Réactions : just_in_case

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes