Question (pas si) con Le "racisme anti-blanc" ?

13 Octobre 2013
87
890
744
Je suis pas du tout d'accord.
Ceux qui pensent qu'on nie leur souffrance devraient commencer par la remettre en perspective. T'as ton réellement agressé parce que tu été blanc ? Et non pas parce que tu es une femme/homosexuelle/handicapée/pauvre ... ? Les violences subies par les blancs parce qu'ils sont blancs et UNIQUEMENT parce qu'ils sont blancs sont incomparables avec celle subies par les racisées, et ca me laisse pantoise quand certain viennent chouiner parce qu'on leur a balancer leur privilège en pleine gueule.
Dans chaque luttle, il y a un oppresseur et un opprimé. Quand ton bourreau se plaint de s'être cassé un ongle pendant qu'il te torturait, c'est quand même un comble.
 
24 Février 2013
856
2 719
4 874
Paris
@Wissalovski
Je ne comprends pas bien ton commentaire, outre le fait que hiérarchiser les souffrances c'est toujours un peu casse-gueule à mon avis.
D'abord, je n'ai JAMAIS comparé les violences subies par les racisés et celles subies par les blancs, j'ai d'ailleurs bien spécifié qu'il y avait des formes de racisme différentes (en l'occurence les racisés subissent un système raciste et oppressif) et des degrés différents de racisme (il y a une différence de degré entre le blanc qui se fait traiter de sale blanc et le noir qui se voit refuser un emploi/un logement/etc.).
Ensuite, je n'ai JAMAIS chouiné du fait qu'on balance aux blancs leurs privilèges (?). Je me répète mais j'ai bien dit que j'étais absolument convaincue de la justesse et de la nécessité de dissocier le racisme en tant que système et le racisme résultant d'insultes ou de discriminations raciales. Je ne nie donc absolument pas l'idée de l'oppresseur et de l'opprimé. Je ne comprends pas du tout cette partie de ton commentaire en fait ? À quoi renvoie-t-elle ?
Enfin, "t'as ton réellement agressé parce que tu étais blanc" : ça arrive, oui (enfin pas moi personnellement). Et alors ? Par contre, ça n'arrive jamais, en France, qu'un blanc se voit refuser un travail parce qu'il est blanc. D'où la distinction entre DES racismes.
Bref, je ne comprends vraiment pas ton commentaire : je n'ai jamais comparé ces différentes formes de racisme, j'ai juste souligné que le fait de vouloir réserver le mot "racisme" pour la désignation d'un système oppressif envers les racisés me tracassait. Il existe DES formes de racisme, qui ont un DEGRÉ différent, un IMPACT différent sur la société et les individus, mais ce sont toutes bien DU racisme.

Pour illustrer par un exemple déjà utilisé sur ce topic : quand on parle de cette injonction sociale à la virilité pour les hommes, on parle de sexisme. Ce sexisme prend une forme différente, renvoie à un degré différent, du sexisme comme système qui touche les femmes, c'est sans commune mesure d'ailleurs, mais c'est du sexisme. On utilise le même terme (sexisme), mais on parvient facilement à faire la distinction entre les différentes formes du sexisme.

Après, je suis tout à fait ouverte à la critique, ce que je disais d'ailleurs en commentaire : je peux me tromper, c'est un sentiment que j'ai, peut-être est-il biaisé ! :fleur:
 
Dernière édition :
17 Septembre 2007
0
25 093
6 054
hfgfd
Je ne suis pas d'accord non plus. Utiliser le même mot c'est mettre ces deux notions au même niveau de gravité et non. Vraiment je ne comprends pas ce besoin de s'approprier à tout prix le terme racisme alors que ça ne correspond pas. Haine envers les blancs, xénophobie (même si plus j'y réfléchis moins ca me plait), connerie humaine mais pas racisme.
 
24 Février 2013
856
2 719
4 874
Paris
@madmoizelle N Je n'ai aucun besoin de m'approprier à tout prix le terme racisme ! Pourquoi y voir quelque chose de personnel ? Je n'ai subi qu'une seule fois (en tout cas dans mes souvenirs) une discrimination raciale dans ma vie. Mes commentaires ne sont que des interrogations, des questionnements, parce que c'est un sujet qui est important et auquel j'ai envie de participer.

J'ai compris en lisant le commentaire d'une autre Mad'z (dont j'ai oublié le pseudo, honte à moi, je le rajouterai si je le retrouve), dans un autre topic, qu'il y a la définition du racisme comme système oppressif de catégories de personnes et qu'il y a l'usage qu'on en a fait au fil du temps, et selon lequel dire "sale blanc" ou "sale jaune" c'est du racisme. L'usage du terme "racisme" pour qualifier la formule "sale blanc" est abusive. Je comprends qu'utiliser "racisme" pour toutes ces situations, ce serait comme de dire que "système sexiste" signifie la même chose que "système patriarcal" : ce serait faux. Le sexisme touche les hommes comme les femmes (tout de même beaucoup plus les femmes, mais on peut utiliser le mot pour les deux), tandis que le patriarcat n'est qu'au détriment des femmes.

Comme beaucoup, mon regard était biaisé parce que j'avais en tête la définition usuelle, pratique, ordinaire, du racisme : faire une différence entre les couleurs de peau/nationalité/etc. J'avais en tête l'usage, la pratique, et je pensais qu'ils avaient de l'importance.
 
17 Septembre 2007
0
25 093
6 054
hfgfd
@Remus A vrai dire je répondais plutôt au questionnement que @Lamina soulevait. Je ne comprends toutefois pas quand tu dis "des racismes" parce que pour moi utiliser un même mot c'est diluer le vrai racisme, le système oppressif construit autour de la notion de hiérarchisation des races. Utiliser 2 mots différents c'est non seulement éviter ça mais aussi reconnaître les spécificités de chacune de ces notions parce qu'elles ne peuvent pas et ne doivent pas être combattues de la même manière.
Quant à parler de "hiérarchisation des souffrances", ce que je n'aime a priori pas faire, c'est légitime. Ça n'est pas la meme colère, ça n'a pas le même impact dans ta vie, pas les meme conséquences. Un sale blanc balancé par un idiot fini ça ne t'empêche pas d'avoir accès au logement, à un travail. Et encore une fois parler de racisme anti blanc pour désigner ce que subissent certains français c'est déjà induire que pour etre français il faut etre blanc. Et le racisme c'est un système sur lequel est basé bon nombre de souffrances bien plus graves qu'une insulte.
Et pour finir oui je ne peux pas m'empêcher de voir ces multiples interventions défendant le racisme anti blanc comme une appropriation déplacée. Comme si meme ça on n'y a pas droit.
 
24 Février 2013
856
2 719
4 874
Paris
@madmoizelle N Ah, d'accord ! Je pensais qu'il m'était destiné.
Tu as raison pour le "des" racismes. En fait, cela me paraissait logique parce que je ne savais tout simplement pas que la définition du racisme était restrictive (je ne vois pas comment le dire autrement, ce n'est pas une critique) : ce que je veux dire, c'est que je pensais qu'elle désignait un phénomène large comme peut le faire le terme "sexisme" par exemple. Je ne sais pas si je suis claire ? C'est un problème de délimitation, en fait. De bornes. Donc je ne voyais pas d'inconvénients à ce qu'on y inclut les discriminations raciales et injures.
Par contre, je ne défends absolument pas le racisme anti-blanc ! Et je reconnais tout à fait l'existence d'un système oppressif à l'égard des personnes racisés. Je pensais juste qu'on pouvait utiliser le terme racisme pour parler du racisme à l'égard des non-blancs (je n'aime pas cette expression, mais faute de mieux...), tout simplement. Je me rends compte que je fais fausse route.

C'est toute la difficulté de la déconstruction... Je me pensais armée contre ça, mais ce n'est pas si facile que ça visiblement, surtout quand ça touche le langage j'ai l'impression.
 
7 Octobre 2005
3 236
5 466
5 194
Pantin
@Lady Stardust je suis d'accord avec le fait de ne pas commencer par ça , c'est le meilleur moyen de faire faire une personne potentiellement ouverte à la discussion.
Précisons , je ne compare pas ce que subissent les dites minorités visibles aux discriminations que peuvent subir certains blanc. Mais , pour ma part, j'ai l'impression qu'il y a un ménage trop important a faire sur le terme racisme. Pour n'importe quel personne lambda le racisme de résume à ne pas aimer quelqu'un , avoir des préjugés négatifs sur une personne en raison de sa couleur de peau ( d'où l'étonnement de certains des que l'on commence à dire que le racisme anti blanc est un non sens ). Et vous verrez de nombreuses personnes racise ou pas défendre ces thèses ( je me rappelle encore de la diatribe d'hapsatou s'y sur le racisme anti blanc dans les cités ). Ça ne me dérange pas d'utiliser le terme racisme dans un cas précis , ce qui me dérange c'est de penser qu'en faisant ça je cherche à invalider le vecu d'une personne. C'est aussi pour cela que je me demande si jouer sur le vocabulaire n'est pas plus efficace pour se faire entendre. @madmoizelle N tu dis que cela risque de diluer le vrai sens du mot racisme , mais n'est-ce pas déjà le cas ?
 
  • Big up !
Réactions : Shiera S et CaraNougat
17 Septembre 2007
0
25 093
6 054
hfgfd
@Lamina Oh si c'est deja le cas et justement c'est ce qui m'énerve. Pour moi c'est en utilisant le terme racisme anti blanc qu'on nie le vécu des racisés qui subissent le "vrai" racisme. Je ne nie pas les blessures que peuvent engendrer les insultes au sujet d'être blanc, je comprends complètement mais en utilisant le même mot on dit que le racisme ça n'est "que" des insultes. C'est deja tellement compliqué d'expliquer que ça n'est pas que ça, de s'entendre dire "faut arrêter d'écouter les cons et avancer", sauf que ça n'est pas que ça. Le jour où le racisme en France se limitera à des insultes du quotidien je serais ravie qu'on utilise le meme mot
 

adita

Dans le game en claquette
27 Décembre 2011
3 389
32 495
5 894
J'avoue que la réponse de but en blanc "le racisme blanc n'existe pas" ne me satisfait pas non plus. parce que ça donne l'impression de négation de vécu. Du coup je me demande si ça vaudrait pas le coup de rédiger une petite réponse générique à poster à chaque fois que le racisme anti-blanc apparait dans un débat. Dy type:

Je reconnais que se faire traiter de sale blanche ne soit pas facile à vivre et oui c'est une insulte xénophobe. Cependant ce n'est pas le sujet développé ici (qui est le racisme que peuvent subir les noirs) et en postant sur le "racisme anti-blanc" que tu peux vivre pile dans ce sujet cela agit comme une minimisation de ce que représente le racisme contre les noirs, tant au niveau du racisme comme système que de l’histoire associée (esclavage, hiérarchie des races etc.)".
N'hésite pas à venir poster sur ce sujet:
http://forums.madmoizelle.com/sujets/le-racisme-anti-blanc.96093/ :)

Ma proposition de post est surement maladroite et à retravailler, et bien sur on a aucune obligation à être polie et pédagogue sur le sujet mais je me dis que ça pourrait être une bonne idée de copier-coller un message type dans ce genre à chaque fois qu'on voit apparaître des posts sur le "racisme anti-blanc" :shifty:
Et ça permettrait surtout (en plus de rester zen :cretin: ) de clore ce genre de débats assez vites sur les réactions aux articles, parce que à chaque fois on finit par ne plus du tout parler du sujet de base.

Sinon par rapport au "racisme anti-blanc", ça m'est arrivé une fois de me faire traiter de sale blanche (et des milliers de fois d'entendre des gens proférer des insultes racistes à l'encontre des noirs, des arabes etc.) et je ne l'ai pas vécu comme une insulte raciste.
Parce que de mon point de vue le racisme entraîne une hiérarchie des races. Quand quelqu'un insulte un autre de sale noir, il se mets clairement en position dominante (en plus de renvoyer à des siècles d'histoire et à tout un système encore en place maintenant). Quand je me fait traiter de sale blanche il n'y a pas tout ce sous-entendu là à mon sens, de cette insulte de découle pas une relation dominant-dominé.
C'est différent par exemple quand je me fais traiter de sale pute. Je ne considère pas le mot pute comme une insulte, par contre la personne qui me le dit oui, et avec cette insulte, elle va me renvoyer au contrôle de ma sexualité et à ma position de femme par rapport à la sienne, forcement supérieure. La personne va instaurer avec cette insulte un rapport dominant-dominé qu'il ne va pas y avoir pour l'insulte "sale blanche".
Du coup j'ai du mal à considérer ça comme une insulte raciste, même si ça reste une insulte (comme généralement tout ce qui commence par "sale" :lol:).
Je sais pas si c'est très clair ce que je dis :ninja:
 
Dernière édition :
17 Septembre 2007
0
25 093
6 054
hfgfd
@philatela soulève un truc que je n'avais pas mis dans l'équation quid des blancs qui ne sont pas français ? (dans le sujet sur le documentaire d'Arte)
J'ai toujours entendu racisme anti blanc comme racisme anti français (tout ce que j'ai lu à ce sujet le définissait comme ça), du coup c'était un truc qui allait du "racisé" vers le "français de souche" et c'est en ça que je ne le reconnaissais pas. Pour moi ça reste des insultes, pas du racisme.
On parle de white passing pour les racisés blancs et pour moi ça n'empêche pas d'être victime de racisme mais c'est pas tout à fait pareil non plus parce que c'est plus facilement "lissable" avec les générations. Mais pour le coup dans ce cas précis j'ai plus de facilités à voir du racisme même si c'est quand même pas tout à fait pareil.
Trop de haines pas assez de mots finalement.
 
22 Octobre 2013
770
2 406
3 064
@adita Il m'est arrivé aussi d'entendre des "sale blanche" ou "bouffeuse de patate" (Belgique représente :taquin:) mais moi je l'ai pris comme une insulte à connotation raciste et surtout, dans un contexte dominant-dominé "inversé". Le ton employé ainsi que les paroles qui ont suivis sont assez violente : je n'ai "pas le droit de répondre car t'es raciste t'façon", "regarde-moi et je te dénonce" et j'en passe. Je pouvais bien ressentir l'aspect du "ne me touche pas je te suis supérieur pour raison X". Tout dépend de la personne que j'ai en face de moi ainsi que du contexte dans lequel je l'entends. Toutes les personnes non-blanche ne pensent et réagissent pas pareils, mais hélas, quand tu as droit à cela 1 à 2 fois par mois en rentrant chez toi tu finis par faire une généralisation (et je m'en veux d'en faire, mais sur le moment tu n'en mènes pas large).

Pour moi, il y a du racisme partout à des degrés différents. Une insulte sur ma couleur de peau (ou ma propension à manger des patates :cretin:) est basée sur ma race/ma culture et est donc par définition du racisme. A la différence que quand je rentre chez moi ce racisme est passé aux oubliettes avec cette hégémonie du blanc "parfait". Je ne me plains pas d'être victime de ce genre de comportement, seulement je veux bien dire que des crétins ils en existent partout et que ce sont ces même crétins qui empêche le travail de déconstruction du racisme de se faire correctement.
 
31 Mars 2014
74
74
2 169
Je me permets de m'incruster dans le débat (je ne sais pas si je peux, si ça dérange quelqu'un, il le dit, et je ne viens plus).

Personnellement, j'ai à peu près la même vision que @Remus sur le racisme. C'est-à-dire que pour moi, il se décline sous plusieurs formes, et que le racisme peut prendre des formes """"banales"""" (j'insiste bien bien sur les guillemets), qui s'expriment à un niveau individuel, et des formes nettement plus complexes, qui sont systémiques, sociétales, qui s'appliquent donc à beaucoup plus grande échelle.
Personnellement, j'estime que les deux sont graves, même si la deuxième l'est à mon sens (et au sens général, je pense) bien plus.

C'est pourquoi, partant de ça, selon moi, le racisme anti-blanc existe.
Car il y a bel et bien des insultes visant spécifiquement les personnes blanches (d'ailleurs, @adita, je n'ai pas franchement compris ta position quant au rapport de dominance des insultes de type "sale noir", "sale blanc", etc... Quelqu'un qui sort un "sale blanc" s'estime généralement comme supérieur aux blancs - je pense que c'est le cas en tout cas, il suffit d'écouter le discours que tiennent ce genre de personnes). Il y a même des personnes qui sont mortes, simplement parce qu'elles étaient blanches... Après, je ne vais certainement pas comparer ces quelques morts blancs avec les dizaines de millions de morts noirs depuis des siècles et des siècles... Loin, très loin, très très loin de moi cette idée. Mais voilà, personnellement, j'estime (peut-être à tort) qu'à partir du moment où il n'y a ne serait-ce qu'une seule personne qui meurt uniquement et simplement en raison de sa couleur de peau, cela devient grave, et que cela va trop loin... Peu importe la couleur de peau de cette personne et peu importe qu'elle fasse partie du groupe "dominant". Car s'arroger le droit de tuer quelqu'un en raison de sa couleur de peau, cela signifie qu'on estime qu'on a le droit de vie et de mort sur cette personne uniquement parce qu'elle appartient à une "race", ce qui est une manifestation de son sentiment de supériorité vis-à-vis de cette dernière...
Après, j'ai peut-être tort, peut-être que je me focalise trop sur le ressenti des personnes qui sont victimes de "racisme anti-blanc", peut-être suis-je trop touchée par leur mal-être... Peut-être un peu plus de recul est nécessaire pour traiter de ces questions...


Mais en fait, comme certains ici (à ce que j'ai pu lire), je me dis que peut-être, effectivement, on manque de mots pour décrire tout ça. Car c'est vrai que le racisme anti-noir a été et est toujours sans commune mesure avec le racisme anti-blanc, qui n'a jamais été systémique. Peut-être alors faudrait-il créer un nouveau mot, ou pour décrire cette forme de racisme grave qu'ont subi et que subissent toujours les populations noires (et pas que) dans certains pays, ou pour décrire l'autre forme de racisme "simple" (j'aime pas utilisé ces termes de "banals" et "simples" pour qqch d'aussi grave, mais je ne trouve pas de mot vraiment approprié pour décrire le fond de ma pensée... J'espère que tout le monde le comprend tout de même), celui individuel, que peut subir n'importe quelle population...
Je ne sais pas si c'est pertinent de faire ce parallèle, mais ça me fait un peu penser à la création du terme génocide. Je pense qu'à l'époque, on s'est dit qu'aucun terme ne convenait pour décrire la monstruosité qu'était le génocide des arméniens, auquel a succédé celui des juifs, donc on a créé un autre mot pour "souligner" justement ce caractère tout bonnement abominable, et sans commune mesure par leur caractère systématique et planifié avec d'autres massacres. Peut-être faudrait-il que ce soit la même chose ici... Deux termes pour décrire deux situations qui sont, au final, à la fois similaires et très différentes l'une de l'autre.
Cependant, actuellement, en l'absence de termes spécifiques permettant de différencier les deux situations, je ne vois pas d'autre alternative que d'utiliser le même terme "racisme"...

Je ne sais pas si j'ai réussi à bien m'exprimer, il est un peu tard (j'ai essayé de me relire, cela a été difficile ^^)
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes