Question (pas si) con Le "racisme anti-blanc" ?

15 Juin 2015
1 025
18 266
3 194
38
La LICRA ferait bien de passer un peu plus de temps sur Madmoizelle et sur ce topic !
http://www.huffingtonpost.fr/2015/1...sme_n_8348058.html?ncid=fcbklnkfrhpmg00000001

Dans leur dernière vidéo, la discrimination à l'embauche, la discrimination à l'accès à la location ou la propriété, la négrophobie, l'antisémitisme, le racisme anti chinois, sont mis au même niveau qu'un discours anti-babtous. Le racisme anti-blanc validé par la Ligue Internationale Contre le Racisme et l'Antisémitisme ...
Et sinon, a priori toujours pas de personnes noir-e-s dans leur bureau exécutif.

@Ciga Le lien Dailymotion si le lien du dessus ne fonctionne pas :
 
Dernière édition :
Grosse question (qui me vient d'un coup là comme ça).

J'ai vu que les miracles de la génétique peuvent faire qu'on peut être blanc (et blanc blanc, pas noir albinos) en ayant des ancêtres noirs. Par exemple, j'ai une amie qui est née dans une famille comme ça, où son frère est métisse au point d'être racisé, et elle blanche.

En fait je me pose des grosses questions quant au vécu par rapport au racisme de ces personnes-là... (c'est très confus parce que j'arrive pas à formuler et j'avoue poster ma question dans ce topic parce qu'il semble relier le racisme et les blancs et que je ne veux pas polluer la VPRX)
 
22 Octobre 2015
18
118
39
28
Je ne sais pas si ce topic est encore très lu mais je voulais revenir sur la questions que certaines s'étaient posées de redéfinir le racisme et de distinguer le racisme systémique (le plus grave d'une certaine manière, du moins le plus difficile à déloger) du racisme "primaire" composé d'insultes, de xénophobie, en tout cas quelque chose de très direct d'individu à individu et qui pourrait éventuellement convenir à la définition d'un "racisme blanc".

L'argument de @Lamina pour le défendre était de ne pas nier le ressenti des gens qui le subissaient, ce à quoi @madmoizelle N et @alita99 ont répondu qu'on ne voulait pas dévaluer le sens du racisme systémique en offrant aux blancs un mot qu'ils mettront rapidement au même niveau que ce dernier (je schématise, excusez-moi).
C'est pour moi deux arguments intelligents. Nous restons dans un système dominé par les blancs qui pensent, en majorité, en tant qu'individus et non en tant que communauté (c'est un luxe dont il faut que nous prenions conscience), et la chose la plus importante pour la plupart des blancs c'est de se savoir bon samaritain donc pas raciste selon la définition qu'on leur a donné, c'est-à-dire "la haine de la personne qui à une couleur de peau différente". Donc vouloir définir le racisme systémique à un blanc, si on admet que c'est la seule définition valable du racisme, c'est arriver et lui dire "tu bénéficies en tant qu'individu d'un système raciste (donc t'es un peu un connard), et tu n'es pas victime de racisme (arrête de chouiner)". On a beau dire la vérité, même quelqu'un de disposé à nous écouter risque de se braquer, imaginez les personnes un peu hostile qui à la moindre forme de culpabilisation te traite de "nazi". Alors on peut dire qu'on s'en moque et que ce n'est qu'un petit privilégié, le problème c'est que si tout le monde se braque, c'est encore les mêmes qui vont en pâtir donc ce n'est pas productif.
Mais je comprends également le désir de ne pas faire de compromis et de ne pas laisser les privilégiés s'en tirer avec bonne conscience et un nouveau statut de victime en cadeau.

Malgré tout, je ne pense pas que définir deux formes de racismes ne bénéficiera qu'aux partisans du racisme anti-blanc, loin de là, parce que le racisme sous forme d'injure est d'abord vécu par les POC (pas tous j'imagine) bien qu'il soit lié à un racisme systémique. Je me demande même si distinguer les deux formes de racisme pourrait aider certains POC (désolée si le terme ne convient pas, je suis avide de conseil là-dessus) à mettre des mots sur le racisme qu'il subissent : si la société t'a appris que le racisme c'était de te faire envoyer de la haine en pleine poire, mais que tu ne t'aies jamais fait(e) insulter, comment comprendre ou justifier le fait que tu te sentes marginalisé(e) ?
Ces deux racismes ne sont pas complètement indépendants et ne sont peut-être pas différenciés dans tous les vécus des personnes "racisées", cependant le racisme systémique est toujours extrêmement présent alors même que le racisme xénophobe est très mal vu. Comme une madmoizelle le disait, ça ne sert qu'à nier l'existence du premier. Si on crée deux termes, on peut comprendre comment la société a promu une notion pour dissimuler l'autre et on peut voir comment chaque notion influence la deuxième (par exemple : le fait qu'on constate une résurgence de l'insulte raciste décomplexée va-t-il avoir un impact sur le racisme systématique ? Probablement).
La grande question c'est est-ce qu'on introduit le terme "racisme" dans ces deux expressions ? Je pense que oui, c'est nécessaire, parce que cela valide la souffrance des gens (Poc ou blanc) qui ont subi des insultes / agression à cause de leur couleur de peau, et parce que ça nous permet de faire naître au yeux du grand public le concept de racisme systémique qu'il faudra alors placer comme englobant et plus dangereux que le premier.

Ce qui sera compliqué par contre, c'est de faire comprendre que l'insulte raciste fait d'autant plus mal qu'elle est formulée dans un contexte dominant-dominé, c'est-à-dire que le racisme de haine primaire vécu par la personne noire n'est pas tout à fait le même que celui vécu par la personne blanche parce qu'il est lié de façon intrinsèque au racisme systémique. Toutefois je pense que le "racisme anti-blanc" est aussi une conséquence de ce racisme systémique tel qu'il est vécu par les agresseurs.

Bref, c'est complexe tout ça :hesite:
 
@AntiopéBagheera, Ryalla t'a répondu parfaitement, mais pour connaître un peu la situation de la Guadeloupe, je me sens le devoir d'enfoncer le clou.
Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.

La peau la plus blanche possible est bien valorisée, et pas l'inverse.
Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
Et il y a en effet toute une catégorisation selon les couleurs de peau que j'ai encore dû mal à assimiler, et je ne savais pas que le vocabulaire était hérité de l'esclavage, merci Ryalla !
Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.

Les seules discriminations de métros que j'ai vu ne s'apparentent pas, mais alors pas du tout à du racisme : c'est effectivement proche de la critique sociale en général, pour des métros plus aisés qui restent entre eux (taux de chômage des jeunes en Guadeloupe : 56%. Ca donne une idée...).

Bref, je voulais juste insister sur ça, même si je répète beaucoup :')

& sinon, comme quelques Madz l'ont dit ici : merci infiniment à des paroles comme celles de @Ryalla ou de @alita99 qui m'ont ouvert les yeux sur des topics similaires il y a bien longtemps, et bravo, bravo, à toutes les Madz qui continuent ce travail d'explications. C'est dingue que l'école ne nous fasse pas réfléchir à tout ça, autre sujet...

Oh, et @AngelTen Richard II : il est bien trop tard pour que je développe et je ne suis pas la plus légitime à parler, mais le terme de "white passing" traduit exactement cette idée, c'est lorsque qu'une personne d'origine racisée "passe pour blanche" aux yeux de la société blanche. (je pense que quelqu'un en parlait dans les premières pages, une Madz algérienne, née en Algérie, au patronyme à consonance maghrébine, mais "passant pour blanche" (et donc française, dans une assimilation/confusion terrible) aux yeux de la plupart des gens). Tu peux te renseigner là-dessus :)
edit : il s'agissait d' @alita99, que j'ajoute aussi aux personnes que je remercie de leur pédagogie du coup ;)
 
Dernière édition :
15 Juin 2015
5
21
4
34
@sacha-fierce Quand un homme n'est pas pris au sérieux quand il dit qu'il s'est fait violer, ce n'est pas à cause d'un sexisme anti-hommes, mais à cause du patriarcat. C'est bien notre système patriarcal et misogyne qui dicte qu'un homme ne peut pas se faire violer, car les hommes ont d'après ce système toujours le dessus sur la femme, qu'une femme est forcément une petite chose fragile, et qu'un homme veut toujours du sexe, et que par conséquent, il devrait être content d'en avoir eu. Ce n'est pas par haine des hommes que le système ne reconnait pas le viol des hommes, c'est parce que s'ils se font violer, alors ils sont assimilés à des femmes (puisqu'incapable de dominer leur femme ou de les remettre à leur place). Par contre, les hommes qui n'ont pas le dessus sur une femme, on va les traiter de "femmelettes" ou "tapettes" ou tout ce qui y ressemble, car un homme faible va toujours être assimilé à une femme, et comme une femme il va alors être traité en être inférieur.

Sinon, c'est vraiment pas méchant, mais as-tu pris le temps de lire les réponses sur ce topic? car je pense que plusieurs de tes questions y trouveront réponse :fleur:
Personne ne dit que se faire insulter parce qu'on est blanc n'est pas violent, ou blessant, mais simplement ce n'est pas la même chose, ça n'arrive pas dans le même contexte social, historique, systémique.
Quand tu dis que les "noirs sentent mauvais et ressemblent à des singes", tes propos relaient bien un discours systémique d'oppression. Ces arguments sont utilisés depuis l'époque des colonisations pour avilir et rabaisser les noirs, et ainsi justifier le fait qu'on les opprime, les exploite eux et les richesses de leur pays. La majorité des stéréotypes raciaux proviennent de cette époque, mais pas seulement les insultes. La richesse des pays occidentaux s'est construite sur ce système et repose encore dessus aujourd'hui, ce n'est pas quelque chose qui appartient au passé. Et quand nous disons que les noirs sont dangereux et que les arabes sont des voleurs, on continue à perpétuer cette oppression qui sert le système et privilégie les blancs (et place donc les personnes non blanches en position d'infériorité sociale, financière, économique, etc).
En revanche lorsqu'un noir dit qu'il déteste les blancs, il le dit en réaction à ce qu'il subit, et aussi blessant que ça puisse être, le blanc conserve tous ses privilèges malgré l'insulte, il sera toujours privilégié dans la plupart des pays du monde, sera toujours privilégié pour les entretiens d'embauche, sera toujours plus visible dans les médias occidentaux, dans la politique, l'économie, etc. C'est pourquoi on ne peut pas mettre les deux sur le même plan, dans ce contexte, ce qui serait injuste serait justement de mettre les deux choses sur le même plan, car ça rendrait invisible le contexte dans lequel les personnes non blanches subissent ces insultes. Mais ce n'est pas pour autant que ce n'est pas insultant ou blessant, c'est juste que ce n'est pas la même chose, ça n'a pas les mêmes implications.


Merci!! Pour moi ce concept de racisme anti-blanc était flou mais tu l'as carrément éclairci avec ton dernier paragraphe!! Merci beaucoup!
 
  • Big up !
Réactions : Shiera S
31 Mai 2014
308
1 810
3 024
30
Liège
J'ai lu l'intégralité du topic, mais je n'arrive pas à être d'accord avec le fait que le racisme ne puisse exister qu'envers les noirs. De même que je ne sois pas du tout d'accord avec le fait qu'il n'y ait pas de sexisme à l'encontre des hommes.
Ce n'est pas parce que cela peut exister dans une moindre mesure, de manière circonstancielle (et non systématique et institutionnalisée) que cela ne peut pas exister. C'est comme si on avait un pourcentage qui disait qu'il y avait 99% d'un truc, et 1% d'un autre bidule, et qu'on décrètait que parce que ce n'est rien du tout par rapport aux 99%, le 1% n'existe pas. C'est moralement et intellectuellement condamnable.
Il évident que ce n'est pas du tout sur un même pied, mais c'est là.

De même qu'il ne faut pas oublier que le patriarcat, même s'il est profitable aux hommes, peuvent également leur faire du mal ! (Viol d'un homme moqué, homme ne doit pas pleurer, homme doit être fort etc etc). Certes, ce n'est pas dans la même dimension que par rapport aux femmes, ce n'est pas comparable, mais ça existe et le nier n'est pas intelligent.

Je ne me plaindrais jamais de racisme me concernant, même malgré certaines remarques et attitudes qui m'ont été faites dans certains quartiers malfréquentés, car je sais que ce que je vis n'est RIEN en comparaison de ce que vivent les personnes noires au niveau personnel, et institutionnel. Mais, je ne vais pas nier le fait que ces remarques étaient racistes, point barre. De même que je ne nierais jamais le caractère sexiste à l'encontre des hommes que j'ai déjà pu observer.

Il ne s'agit pas ici de se plaindre et de se mettre au même plan que les noirs, c'est évident que ce n'est pas la même chose, ce serait gravissime d'oser s'en plaindre de cette manière, il s'agit toutefois de reconnaître que le racisme, dans toutes ses définitions, admet l'existence d'un racisme à l'encontre d'autres races, que les noirs. Donc, il est possible qu'un racisme à l'encontre des blancs existe. Certes, il n'est pas comparable au racisme anti-noir (que ce soit dans le niveau institutionnel ou personnel), mais il peut exister. Idem pour le sexisme, qui dans toutes définitions, admet qu'il s'agit d'une discrimination en fonction du sexe de la personne discréminée, et que donc, cela peut arriver à un homme.

Donc, le racisme d'un point de vue institutionnel n'est pas anti-blanc et ne l'a jamais été, le sexisme d'un point de vue institutionnel n'est pas à l'encontre des hommes et ne l'a jamais été, MAIS, dans la vie quotidienne, des exemples de racisme et de sexisme à l'encontre des blancs / hommes, existent.
Cela ne veut pas dire qu'on dilue le sens du mot racisme ou sexisme, au qu'on leur donne moins d'importance, c'est juste un fait. Il existe des différences de niveaux, cela ne veut pas dire que le mot a moins d'importance.
 
  • Big up !
Réactions : Misara
4 Mai 2014
1 136
6 927
5 164
Montpellier
@Monanged En fait ce que tu dis montre un désaccord sur la définition initiale de racisme/sexisme.
Ici, il me semble qu'on définit le racisme/sexisme comme des systèmes d'oppression institutionnalisés qui placent les blanc-he-s/les hommes en position dominante.
Par conséquent, on ne peut pas dire qu'il existe du racisme anti-blanc ni du sexisme anti-homme (et pareil pour les autres systèmes d'oppression), puisque ces situations quotidiennes dont tu parles ne sont pas institutionnalisées, donc n'entrent pas dans la définition du racisme/sexisme.
Personne ne nie qu'il peut exister des comportements discriminatoires à l'égard des blanc-he-s ou des hommes. Mais ces comportements ne sont pas institutionnalisés, donc il ne s'agit pas de racisme/sexisme.
 
@Monanged oui. En plus tu le dis toi-même, il y a "deux" formes de racisme : institutionnel et circonstanciel, qui s'alimentent l'un l'autre. Cependant, les deux position du système (dominant et dominé) ont des failles, qui ne sont pas les mêmes d'ailleurs que dans le cas du sexisme : dans le cas du sexisme, on a plus souvent affaire à une "injonction à dominer" pour les dominants, alors que dans le cas du racisme, on va plus souvent faire face à un "retournement de l'oppression" lorsque les dominés se trouvent en position de force. D'ailleurs, de nombreux cas de "racisme anti-blancs" sont des conséquences du retournement de l'oppression (qu'on observe aussi beaucoup dans le classisme, avec les nombreux préjugés sur les riches/bourges).

Enfin, n'oublie pas que dans les cas que tu décris, tu es face à un croisement entre plusieurs systèmes : le système patriarcal et le système raciste. Un homme racisé est par exemple à la fois dominé et dominant par rapport à toi, et tu vas donc faire face à un harcèlement de rue qui conjugue à la fois une composante sexiste, et une composante de "racisme pris à rebrousse-poil", qu'on peut aussi appeler (fouille dans ses préfixes grecs) de l'anaracisme (du préfixe "ana-" qui veut dire "à l'inverse").

OUI j'ai inventé un mot (lol). Si d'aucuns sont intéressés, vous pouvez l'utiliser ^^
 
Dernière édition :
31 Mai 2014
308
1 810
3 024
30
Liège
@Whats , je pense aussi qu'il s'agit d'une différence de définition, mais il me semble que dans la plupart des Dicos et même dans le sens usuel, il n'est pas question d'institutionnalisation. L'Institutblahblah, c'est un niveau du racisme etc, mais ce n'est pas l'essence même du mot.
Le racisme peut être institutionnalisé, mais il peut aussi apparaitre sous d'autres formes qui ne le sont pas. Idem pour le sexisme.

Je crois que je ne pourrais pas abandonner mes définitions, qui sont celles du dico et du sens usuel et je pense que vous n'allez pas non plus abandonner les vôtres - donc je crois qu'on ne saura pas converser davantage sur ce point :)

Tiens, exemple du sexisme envers les hommes, qui n'ont rien à voir du tout avec la femme et donc dont il ne s'agit pas d'une dévalorisation de l'homme par des caractéristiques féminines : "les hommes ne savent pas faire deux choses à la fois", ou encore " les hommes se comportent comme des chiens, ils ne pensent qu'avec leur queue" "les hommes se conduisent comme des porcs" et j'en passe. C'est du sexisme, quoi qu'on en dise. Ce n'est pas élevé au rang d'institution mais ça en est. Je crois qu'on peut faire le parallèle avec le racisme :)
 
15 Novembre 2015
741
3 149
3 074
34
Paris (9)
J'ai lu une bonne partie du topic (mais pas forcément tous les détails énoncés par chacune).
Je suis persuadée que le "racisme anti-blanc" existe même s'il est à mon sens réactionnel à tout cet historique peu glorieux d'esclavage et de racisme anti-noir. Pour en avoir été victime (c'est un bien grand mot pour quelques petits épisodes dans une vie, rien de comparable avec les absurdités que certaines subissent au quotidien), le racisme anti-blanc se base sur les même ressorts que le racisme anti-noir: une race dominante et une autre dominée. Il y a quelques années, j'avais un collègue noir (un américain) qui me détestait ouvertement sans raison. J'ai appris par hasard par un autre collègue (asiatique) que c'était tout bêtement parce que j'étais la seule blanche de l'équipe (et blonde aux yeux bleus, pur produit d'Europe centrale par dessus le marché) qu'il me traitait comme ça. Il avait apparemment tenu des propos très durs à mon égard et plus généralement au sujet des blancs qu'il jugeait être "faibles" physiquement, plus vite fatigués, moins résistants à la pression. Selon lui on serait une race d'électrons libres incapables de se lier profondément. Il avait même parlé de race "d'animaux de compagnie sans âme". Genre, une blanche tu peux t'en servir physiquement mais pas plus (un poète). Il avait même finit par s'embrouiller pour cette raison avec cet autre collègue asiatique qui m'aimait bien (un peu trop...) en lui disant qu'il déshonorait sa race en s'intéressant à plus bas. Il parlait d'un système de gangs afro-américain qui dominaient les blancs aux USA et essayait de fonctionner de la même façon en France (tout seul^^).Finalement, il était exactement dans le même schéma que les racistes "basiques": on est les plus forts, eux ne sont pas vraiment humains comme nous, ils ne sont bons qu'à nous servir, etc etc.... :slap:

Ca me fait toujours penser à cette petite phrase anodine "les blancs ne savent pas danser", il s'agit bien d'un cas où une race est soi-disant meilleure que l'autre. Ca peut sembler dérisoire mais il y a quand même une idée de compétition raciale un peu dérangeante je trouve.
 
Dernière édition :
  • Big up !
Réactions : Misara
4 Mai 2014
1 136
6 927
5 164
Montpellier
@Mandine5 Honnêtement j'ai du mal à croire que tu aies lu la plupart des postes de ce topic, parce que je vais te répondre exactement la même chose qu'à @Monanged : tu parles ici d'un comportement discriminatoire isolé, alors que le terme racisme recouvre une réalité institutionnelle. On ne peut pas comparer un type qui te déteste ouvertement sans raison au fait d'avoir beaucoup plus de risques de se voir refuser un logement, un boulot, d'être contrôlé, de subir des violences policières, etc.
D'autant que, ces comportements discriminatoires découlent souvent du racisme : les blanc-he-s m'oppressent en permanence, je réagis en les détestant.
Idem, "les blancs ne savent pas danser", ce n'est pas du "racisme anti-blanc", c'est une phrase qui vient directement du cliché raciste-tout-court comme quoi les noirs sont meilleurs danseurs parce que plus proches de la terre/de l'animal/que sais-je, bref pas complètement des vrais hommes civilisés comme nous :rolleyes:
(Il est vrai qu'il ne faut pas comparer les oppressions mais il me semble que c'est le même principe pour "les hommes ne savent pas faire deux choses à la fois" => il est normal que les femmes gèrent les enfants et le ménage en plus de leur travail, "les hommes ne pensent qu'avec leur queue" => justification du viol, "les hommes se conduisent comme des porcs" => la femme doit faire le ménage. Effectivement, ce sont des propos sexistes, qui peuvent éventuellement blesser un homme, mais qui sont sexistes-tout-court de base !).
Pour ce qui est de la définition du dictionnaire : il ne faut pas oublier que le dictionnaire est bien souvent écrit par des hommes blancs cis hétéro. A une époque le dictionnaire définissait la femme comme "compagne de l'homme". Si la définition utilisée ici est différente, c'est qu'il y a une raison : notamment qu'elle permet d'expliquer tout ce que j'ai dit au dessus (que le "racisme anti-blanc" n'est qu'une forme dérivée du racisme et n'existe donc pas en soi, et que le racisme est un système et non pas juste une insulte reçue un jour dans la rue (bien que ça ne soit jamais agréable), ce qui permet de ne pas minimiser les ressentis des concerné-e-s en hurlant au "mais moi aussi je suis discriminé-e par des racisé-e-s bouhouhou"). Après vous en faites bien ce que vous voulez :dunno:
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes