Question (pas si) con Féminisme et religion

J'avais lu un Monde des Religions (justement sur la femme et la religion) qui disait que les femmes avaient souvent une plus forte propension à développer une spiritualité (certes c'est essentialiste, mais je trouve que ça se vérifie souvent) et que les hommes en avaient pris peur, d'où l'exclusion et le rabaissement des femmes dans les religions. Mais c'est juste une hypothèse.
Je m'incruste mais : corrélation n'est pas causalité. :vieux: Effectivement, dans les églises on voit beaucoup de femmes impliquées, plus que d'hommes à ce que j'en ai vu.
Mais j'ai tendance à trouver ça logique, par rapport aux attentes que la société fait peser sur les deux parties :
Homme = Rationnel, logique, des faits et uniquement des faits => religion = signe de faiblesse et de manque de discernement
Femme = Relationnel, sentiments, instinct => religion = attention aux autres, vie intérieure et cachée, humilité et soumission

Sinon, comme ta question ne concernait que les athées je crois, je n'ai pas grand chose à en dire. Mais comme j'aime parler, je dis quand même un truc.
En tant que croyante, il m'arrive de trouver certains comportement limites, mais ils tombent sur le coup de la loi et pas du principe de laïcité. Exemples :
- Prières anti LGBT -> homophobie
- Blocage de cliniques -> libre accès aux soins
- Prière de rue non autorisée ou mal encadrée -> tout rassemblement de plus de tant de personnes est soumis à autorisation du préfet ou du maire, selon un trajet et des conditions précises. Bon des fois ça me saoule quand même, parce que c'est bruyant/ça prend de la place, mais pas plus qu'une manif en fait, alors...
 
L

Lothiriel

Guest
Je m'incruste mais : corrélation n'est pas causalité. :vieux: Effectivement, dans les églises on voit beaucoup de femmes impliquées, plus que d'hommes à ce que j'en ai vu.
Mais j'ai tendance à trouver ça logique, par rapport aux attentes que la société fait peser sur les deux parties :
Homme = Rationnel, logique, des faits et uniquement des faits => religion = signe de faiblesse et de manque de discernement
Femme = Relationnel, sentiments, instinct => religion = attention aux autres, vie intérieure et cachée, humilité et soumission

Sinon, comme ta question ne concernait que les athées je crois, je n'ai pas grand chose à en dire. Mais comme j'aime parler, je dis quand même un truc.
En tant que croyante, il m'arrive de trouver certains comportement limites, mais ils tombent sur le coup de la loi et pas du principe de laïcité. Exemples :
- Prières anti LGBT -> homophobie
- Blocage de cliniques -> libre accès aux soins
- Prière de rue non autorisée ou mal encadrée -> tout rassemblement de plus de tant de personnes est soumis à autorisation du préfet ou du maire, selon un trajet et des conditions précises. Bon des fois ça me saoule quand même, parce que c'est bruyant/ça prend de la place, mais pas plus qu'une manif en fait, alors...
Dans l'article (c'était un sociologue ou un anthropologue) ils présentaient ça comme une causalité (mais c'est une hypothèse).
 
Hyper intéressant ce topic !
Personnellement, je suis catholique. Le féminisme, l'avortement et la cause LGBT ont mon inconditionnel soutien, et je ne trouve pas ça contradictoire. J'aimerais en parler parce que ça doit sembler complexe à des athées (d'où ce topic d'ailleurs, si je ne m'abuse).
Ce n'est pas parce qu'on est croyant qu'on adhère entièrement à une doctrine. Ainsi, je ne crois pas que la femme est inférieure à l'homme depuis le péché originel, alors que c'est assez explicite dans la Bible. Ce texte a des milliers d'années. Il n'est pas là pour être appliqué à la lettre, mais pour qu'on en tire des enseignements. N'oublions pas son contexte historique et social !

Un jour, j'ai vu à la messe de Noël un gamin de 11 ans avec un sweat de la manif pour tous. Ça m'a profondément choquée. Dans notre religion, on doit aimer tout le monde (ou du moins essayer !). Donc même si je hais les voleurs, je ne vais pas me promener à l'église avec un tee-shirt qui le clame, a fortiori à la messe de Noël qui est la plus importante et la plus fédératrice ! Ce serait un vrai manque de respect envers Dieu.
Pour moi, les Marine Le Pen et Christine Boutin n'ont rien compris. L'amour universel est pourtant au centre du catholicisme, contrairement au péché originel il n'y a pas d'autre interprétation possible de ce point-là ! Depuis cette fameuse messe, je ne manque pas d'ajouter une "mention spéciale" pour les LGBT dans mes prières, histoire de contrebalancer ce côté néfaste. Ça remonte peut-être le moral de Dieu, qui sait ?

Je voudrais aussi préciser que l'absence de femmes dans la hiérarchie religieuse n'est pas directement sexiste. S'il n'y a pas de femme prêtre ce n'est pas parce que "elles ne peuvent pas le faire", mais plutôt parce que "on a toujours fait comme ça". L'Eglise est sclérosée par des traditions, pas toujours justifiées par la Bible, mais qui sont en décalage total avec le monde actuel. Il y a du chemin à faire...

Je ne sais pas si c'est très clair, n'hésitez-pas à poser demander des précisions !
 

Victoria Grace

Mignonne, vous croyez ?
Je m'incruste mais : corrélation n'est pas causalité. :vieux: Effectivement, dans les églises on voit beaucoup de femmes impliquées, plus que d'hommes à ce que j'en ai vu.
Mais j'ai tendance à trouver ça logique, par rapport aux attentes que la société fait peser sur les deux parties :
Homme = Rationnel, logique, des faits et uniquement des faits => religion = signe de faiblesse et de manque de discernement
Femme = Relationnel, sentiments, instinct => religion = attention aux autres, vie intérieure et cachée, humilité et soumission

Sinon, comme ta question ne concernait que les athées je crois, je n'ai pas grand chose à en dire. Mais comme j'aime parler, je dis quand même un truc.
En tant que croyante, il m'arrive de trouver certains comportement limites, mais ils tombent sur le coup de la loi et pas du principe de laïcité. Exemples :
- Prières anti LGBT -> homophobie
- Blocage de cliniques -> libre accès aux soins
- Prière de rue non autorisée ou mal encadrée -> tout rassemblement de plus de tant de personnes est soumis à autorisation du préfet ou du maire, selon un trajet et des conditions précises. Bon des fois ça me saoule quand même, parce que c'est bruyant/ça prend de la place, mais pas plus qu'une manif en fait, alors...
Sur la rationalité, il me semble que l'esprit rationnel et cartésien, détaché de la religion, tel que nous l'entendons et le valorisons, est quelque chose d'assez récent (apparition au XVII je crois, sans être sûre).
Par contre, si j'ai bien lu, on estimait que les femmes avaient des qualités d'écoute, de patience, d'humilité etc qui les prédisposaient au service et au soin des autres et qu'elles n'avaient pas "besoin" de reconnaissance ni de rôle extérieur.
 
  • Big up !
Reactions : Ewina
Heureuse de découvrir se sujet, je me considère comme catholique et féministe, et pouvoir échanger des réflexions/questions sur comment concilier religion et féminisme, c'est très enrichissant !
 
  • Big up !
Reactions : Kaylie
Je trouve ce sujet passionnant.... à titre réellement personnel puisque mes convictions féministes m'ont éloignée des organisations religieuses auxquelles j'appartiens, et que mes convictions religieuses et éthiques m'ont dissuadée d'adhérer concrètement à un mouvement féministe "officiel" (sous forme d'assoc ou autre). J'ai l'impression continuelle d'être le cul entre deux chaises, entre besoin de dire chaque jour "la femme est un être humain comme un autre" d'un côté et "il n'y a qu'un Dieu incarné en Christ" de l'autre. Et pour moi ces deux convictions ne sont pas opposées, au contraire. L'égale dignité des hommes et des femmes est tout entière contenue dans la personne du Christ.

Du côté de l'institution : l'Eglise catholique romaine (à laquelle je suis affiliée) est profondément misogyne, tant dans son histoire que ses traditions, son organisation et certains de ses fondements les plus profonds. Je me suis retrouvée plus d'une foi en butte à l'hostilité des membres de l'Eglise à cause de mes convictions féministes. Pourquoi j'y reste attachée ? Parce que je crois véritablement que l'Eglise est une voie qui peut être positive autant dans le monde que dans la compréhension de la foi et de Dieu.
C'est très compliqué de concilier les deux. Mais je suis très idéaliste et à mes yeux on ne peut changer les choses que de l'intérieur. A ce titre, un petit groupe sympa, constitué de femmes très intéressantes http://alpha.comitedelajupe.fr/ qui s'attachent à promouvoir les femmes dans l'Eglise.

A côté de ça, un certain nombre de faux procès sont faits à l'Eglise et à la chrétienté concernant la place des femmes, notamment sur certaines avancées sociales qui ont été promues par l'Eglise, pendant l'époque médiévale, et qui ont permis l'émergences de femmes lettrées et influentes. Disons qu'en regard des avancées sur le statut des femmes qui a été possible avec l'Eglise à une certaine époque, la vision des femmes dans l'Eglise aujourd'hui fait peine à voir, comme si les progrès passés étaient impossibles à reproduire.
 
Je viens rectifier un peu mon message de l'an dernier ! Je ne suis plus catholique. J'attends d'assister à un culte (ce qui ne devrait plus tarder) pour me définir définitivement comme protestante, mais je suis hyper motivée et je trouve le concept vraiment très intéressant, puisque le protestantisme a viré tout ce que je trouve débile dans la religion catholique (place des femmes comprise, même si je me doute bien qu'en pratique, il doit y avoir parfois du sexisme dans les églises protestantes, comme il y en a parfois partout). Si on parle du féminisme uniquement, les femmes peuvent donc être pasteures, et les couples d'hommes et de femmes peuvent être mariés au sein de l'église si le.a pasteur.e est d'accord. S'il y en a que ça intéresse, c'est ici : http://forums.madmoizelle.com/sujets/le-protestantisme.110929/
 
@Soeur mary clarence je pense aussi que l'interprétation des textes est au centre de tout. Je parle ici surtout pour le christianisme qui a banni la lecture littérale des textes fondateurs, et a embrassé une culture de l'interprétation de l'exégèse qui permet de sortir du texte en tant que tel. J'ignore si le judaïsme et l'islam ont cette même approche. Pour le christianisme, le problème majeur c'est que les textes sont écrits par des hommes (toute la Bible chrétienne, à quelques exception près_les livres de Ruth et Esther).
Les interprétations ont aussi bien souvent été faites par des hommes : les évangélistes, les docteurs de l'Eglise_sauf 4 femmes_, les papes...). Bref, en résulte une vision centrée sur les hommes, et non sur les femmes, c'est quasiment mécanique.

A titre personnel, ce qui me conforte dans l'idée de cette vision misogyne de l'Eglise (plutôt catholique romaine), c'est l'incapacité à considérer les femmes dans leur multiplicité. Il y a une vision essentialiste de LA Femme. LA Femme doit être ceci ou cela, mais certainement pas comme-ci ou comme-ça. Et bien que ces qualités soient parfois positives, elles enferment dans une vision stéréotypée.
 
@Polgara la Sorcière merci pour ces précisions sur le Talmud et le Coran.
En fait, ça a l'air d'être une constante humaine que de vouloir interpréter et commenter les textes saints. Ce qui est salvateur, sachant que ces textes sont anciens, ils appartiennent à une époque et une région donnée, ce qui limite leur portée universelle.
Après, est-ce qu'il existe des figures féminines historiques, reconnues par leurs pairs, qui ont participé à cette interprétation dans le judaïsme ? Dans le christianisme, elles existent, mais à la marge et ont été reconnues très tardivement.
 
Je viens apporter quelques réponses pour le Coran : pour les musulmans ça a été écrit sous la dictée de Dieu mais l'islam, le fait d'être musulman pratiquant c'est être un étudiant toute sa vie. C'est même une obligation pour l'homme ET la femme (et oui ...). Du coup, il y a les sciences islamiques qui permettent de comprendre le Coran et ça se divise en plusieurs matières : le fiqh (la jurisprudence) , le tafsir ( l'exégèse du Coran à partir des hadiths et des enseignements des savants) etc. etc. Donc l'islam a son lot d'interprétation ce n'est pas juste du littéral et l'islam condamne même cela car ça peut conduire à de l'extrémisme il faut parler avec science et malheureusement bcp pensent que l'islam = lis et tais-toi sans comprendre alors que c'est une religion qui pousse à la connaissance et l'instruction tout au long du Coran. Saviez-vous qu'à la mort du Prophète, une de ses femmes enseignaient les sciences islamiques aux hommes ? C'était la femme la plus savante qui soit et les hommes demandaient son avis sur des questions de jurisprudences. Le Prophète a toujours été pour l'instruction des femmes et a d'ailleurs interdit aux maris d'interdire leurs femmes d'aller à la mosquée. Ce qui est en revanche condamnable pour l'interprétation c'est de faire dire au Coran ce qu'il ne dit pas ou annuler les préceptes coraniques : l'interprétation est là pour expliquer le contexte dans lequel des versets ont été donnés ça permet une meilleure compréhension du texte et une meilleure application de celui-ci. Sur internet vous verrez sur différents sites islamophobes des versets pris par ci par là souvent ils prennent un verset sans dire ce qu'il y a avant ou après et il est donc facile de faire dire ce qu'on veut au texte. Déjà il faut lire la sourate en entier et ajouter à cela l'exègèse du Coran qui permet de comprendre le contexte pour certaines sourates. J'avais lu une fois sur un site islamophobe un verset appelant à tuer les mécréants mais étant musulmane et connaissant le Coran j'ai trouvé ça malhonnête intellectuellement car ils n'ont pas montré le verset qui précédait : c'était une narration de l'histoire de Noé et le verset en question était une prière de Noé. Et pour qqn qui ne connaît pas le Coran c'est dangereux car ça forge une image faussée de l'islam. Voilà pour expliquer très très brièvement l'interprétation en islam lol.
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes