Pourquoi être végé/vegan? Et c'est quoi l'antispécisme?

Je suis végétarienne depuis un ans et demis, j'aurais voulu l'être avant mais étant en internat avec réfectoire.. ben j'aurais vraiment rien mangé a moins de me bourrer de cochonnerie le soir..

Depuis ma plus tendre enfance j'ai toujours été contre la fourrure, les animaux abandonnée, les cirques, la corrida.. J'avais même un petit blog ou je relatais ça mais j'étais quoi en sixième x) Je sai pas d'ou ca me vient car même si mon père me suis bien, ce n'est pas eux qui m'ont donné cette "passion" de défendre la cause animal..

J'ai suivis un cursus CGEA, de la "production animal" en somme, tout ce qui touche a l'agriculture, et continuer en BTS ACSE, car je voulais pas clore mes étude a un bac pro.. alors que je hai de toute mon être l'agriculture que l'ont m'apprend a entendre inlassablement rentabilité en kg de viande et litres de lait, veau gras et veau de lait, poid carcasse.. J'en peux plus ! J’ai envie de crier enfin qu'un animal c'est VIVANT est sensible :mur:

Quand je suis arrivé en BTS j'ai fais la connaissance d'une très bonne amis dans le BTS d'a coté plutôt axée grande culture, végétarienne comme moi, puis notre groupe d'amis s'est formé on leur a ouvert les yeux, fais voir Cowspiracy :cretin: a la place d'earthling car c violent pour un début.. puis au fur a mesure ils ont réduis beaucoup leur consommation de viande, ma coloc ne mange maintenant que du gibier et de la viande de son maitre de stage, ou elle connais la bonne provenance.

Et moi je me sens bien dans mon corps ! J'aimerais devenir vegan a terme, mais pour le moment tant que je ne m'assume pas seul c'est compliquer.. Déja je n'achète plus du tout de laine, cuir, plumes.. je suis passé au lait végétale..

Après j'en ai entendue des vertes et des pas mûr bien sur, surtout dans le milieu agricole hein :stare: mais je me suis pas mis ma classe a dos non plus, je m'entend bien avec a peu près totu le monde et quand ils m'invitent sans que je leur demande ils m'ont fais un steack végétarien ou une big part de tartiflette sans viande rien que pour moi :jv:

"mais on en mange depuis la préhistoire", " tu va être carencé ", "a d toute manière ca changera quoi que j'arrête ou pas ?" (puis je leur sort le petit colibri et sa goutte d'eau.." et une des meilleurs quand même : "mais ils sont déjà morts on va pas gâcher" :slap:

et ca revient toujours généralement a :

"ha ben c bien mais moi je pourrais jamais j'aime trop la viande" :crying:
 
Salut,

Je suis déjà végétarienne depuis quelques temps et j'aimerais essayer de glisser sur un régime végétalien partiellement ! Du coup est ce que des madmoizelles auraient des conseils pour bien choisir sa margarine végétale en remplacement du beurre ? je n'y connais rien du tout MERCI :)
 
  • Big up !
Reactions : AprilMayJune
Waouh!!! Merci pour votre éclairage les filles :) Quels parcours variés! Merci de prendre la peine de m'expliquer!

Je suis flexitarienne, vu que la quantité de viande que je mange est assez minime. Je ne déteste pas ça, mais je trouve ça ni sain ni éthique ni "sustainable" d'en manger comme en en mange actuellement: c'est à dire trop.

Pour ce qui est des carences, j'ai des amis qui ont grandi avec des parents végétariens. voires végétaliens pour raison religieuse (bouddhistes/hindouistes pratiquants), et devinez quoi: ils n'ont PAS de carences... y'a même parmi eux une amie très. TRES GRANDE!

Merci pour l'explication sur les oeufs :) c'est en effet très intéressant! Je vais chercher ça :) Je me procure dès que je peux les oeufs de la fermette de la maman de mon homme. Son beau-père est végétarien. Ils ont des poules, des coqs qu'ils donnent à des personnes de confiance, et ils aiment leurs cocottes comme leurs enfants :) Je suis peut être à la mauvaise place pour dire ça, mais des poules heureuses, bien choyées, pas stressées et régulièrement nourries de beaux produits frais, des poulettes qui courrent dans les vignes (véridique), ça fait des très bons oeufs, pas comme ceux du commerce où tu sens limite la batterie derrière ton oeuf...

@Sweetberry Et vous avez eu raison de faire pression! Je suis totalement pour l'alternative végétarienne à l'école et dans toutes les cantines par ailleurs! On doit apprendre aux enfants qu'il existe cette alternative à la viande de cantine, souvent achetée peu cher, produite dans des conditions juste atroces. Ma mère a longtemps été traiteur et on a TOUJOURS fait des plats végétariens quand on livrait :)

@lawlaww Ton point de vue et ton background d'études est enrichissant. C'est bien de voir qu'il y en a qui étudient tout ce qui est agriculture et sont pas du type "vaches à perte de vues dans un espace grand comme mon salon". J'espère que tu ne te fais pas trop emmerder pour ton végétarisme! D'ici là les burger végé (je m'en suis fait un aux lentilles l'autre jour :P) je t'inbox la recette?

@nana1293 et @newalbertine Ah les diététiciens et les vieilles idées... Une copine est diététicienne... et elle me dit limite que la viande rouge c'est LE MAL. Quant à parler de vos choix alimentaires, c'est un peu dommage que les gens prennent ça comme ça. Tout le monde prend des food snaps et les poste sur FB mais une fois qu'une personne parle de son régime alimentaire, surtout quand on exclut la viande et les produits animaux, il semblerait que la personne doive se taire... C'est absurde en mon sens. je ne sais pas si je me sens coupable en parlant de véganisme/végétar-l-isme, mais ce que je sais c'est que la fois (et LA SEULE), où je me suis faite limite insulter par une amie (qui nous a tous traité d'assassins, des saligauds et autres) je me suis dit qu'il fallait que je me renseigne et que cela ne devait par être le discours dominant. Donc vos histoires et votre explication, en tout cas face à moi, sont les bienvenues :) Big up à vous toutes!

(ET OUI, CE THREAD FB FAIT MAL).
 
Merci pour ce super sujet, c'était très intéressant de lire tous vos messages !

Je trouve que l'on n'est pas du tout aidé par la société dans laquelle on vit, surtout en France. Perso je suis plutôt flexitarienne (je mange très très très peu de viande/poisson) mais je suis loin d'être végétalienne, pour l'instant ce serait trop dur ^^'. En tous cas depuis que je vis en Grande Bretagne je trouve ça beaucoup plus simple de ne pas manger des produits d'origine animale, rien qu'au resto il y a toujours plusieurs options vegan ou végétarienne et ça c'est vraiment chouette.

Je me sers pas mal du livre "Detox gourmande" d'Eva Claire Pasquier : ce sont des recettes végétaliennes (qui sont en plus sans gluten, sans cholesterol, bref bonnes pour la santé quoi) et il y a beaucoup d'explications sur comment mieux se nourrir, quels aliments sont bons pour notre corps et pourquoi. Rien de compliqué et c'est très accessible (également au niveau du portefeuille). Le livre ne traite pas du point de vue éthique, mais plutôt du point de vue de santé. C'est intéressant je trouve de comprendre pourquoi manger trop de protéines, et surtout trop de protéines d'origine animale, est mauvais pour nous.
 
Dernière édition :
Chouette sujet !
Je me sens un peu perdue encore avec tout ça...

Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.

Je ne suis pas sûre de vraiment vouloir réduire mes doses de poisson et de viande dans l'immédiat puisqu'elles sont quasi négligeables (je pense) par rapport à ce que je mangeais avant.
Par contre, j'ai deux problèmes.
J'aimerai réduire les produits laitiers et les oeufs et je ne sais pas trop comment m'y prendre... Pour les oeufs, je sais qu'on peut les remplacer par beaucoup des choses et qu'il faut juste que je prenne le temps de sauter le pas. Pour les produits laitiers... J'en suis fan. Et je ne sais pas par quoi les remplacer.
fig1. :worthy: -> moi face à un yaourt/un port de crème fraiche/un camembert, une allégorie
fig2. :drama: -> moi à l'idée de boire du lait de soja, une (autre) allégorie

En bref, est-ce que les madz qui sont passées par là auraient des idées ou des conseils ? Je ne pense pas que je serai un jour végétalienne mais ça me taraude vraiment en ce moment (je suis en Allemagne, il y a des menus végés partout, ça pousse à la reflexion)
Et ensuite, je vois approcher Noël (oui, je suis en Allemagne, il fait froid, ma famille me manque, je vois Noël venir de très loin :snowman:) et je suis face à un terrible cas de conscience sur le saumon et le foie gras... J'ai beau savoir à quel point le foie gras est un truc ignoble, j'adore ça... Et l'excuse "C'est juste à Noël" ne tient pas (personne ne mange du foie gras régulièrement à ma connaissance) Je ne sais vraiment pas quoi faire. Si j'en mange, je culpabiliserai et si je n'en mange pas, je me sentirai privée d'un truc que j'aime... Des conseils ?

(Hum, désolée pour le pavé...)
 
Bonsoir,

C’est à peu près la première fois que je m’exprime ici. J’aime m’informer sur tout plein de sujet, et ce sujet-là m’intéresse particulièrement. Je vous raconte pas comment j’ai réfléchi avant de poster. Désolée pour ce méga pavé.

En quelques mots : je suis omnivore, mais je m’interroge beaucoup sur mon alimentation. Je suis en école d’ingénieur agro, et ce sont des questions qui me parlent. @Anna-X D’ailleurs, les formations agro, en tout cas celles d’ingénieurs, sont de plus en plus tournées vers l’environnement et le développement durable. On est très sensibilisés à l’origine de notre alimentation (après, chacun en fait ce qu’il veut). J’ai réduit ma consommation de viande, j’achète du lait (beaucoup) plus rarement... C’est très progressif, mais j’essaie d’être une consommatrice plus responsable, à mon rythme. Mes motivations sont plus environnementales qu’éthiques je crois. Je suis très admirative de ceux qui se passent de produits animaux, et si je dis des choses un peu déplacées n’hésitez pas à me le dire. J’ai lu les autres posts en diagonale, désolée s’il y a répétition.

En fait, j’ai du mal à comprendre les limites de l’antispécisme. C’est, peut-être une question que les végans en ont marre d’entendre, mais j’aimerais bien avoir vos avis. Quels sont vos critères pour dire ce que vous vous autorisez à manger ou pas ? Je connais déjà à peu près les arguments sur le système nerveux et les formes de ressenti de la douleur, est-ce que vous vous basez uniquement sur ça ? Évidemment, un animal maltraité, tué sauvagement, etc. c’est révoltant. Seulement, rien n’est tout blanc ou tout noir. Tout le problème réside dans le gris : qu’est ce qui est acceptable ? Je développe :

Au-delà de la souffrance physique, à partir de quand peut-on dire qu’une vie a autant de valeur qu’une autre (et là je parle de tous les êtres vivants) ? D’un point de vue purement phylogénétique, tous les êtres vivants sont des « cousins » plus ou moins éloignés, non ?

J’avais aussi vu une vidéo d’une nana tenant des panneaux avec un texte expliquant la vie d’une vache à la 1ère personne (on m’a violée, on m’a enlevé mon enfant, on m’a enfermée…). Regard suppliant, musique larmoyante… La souffrance morale ici affichée est un peu beaucoup antropomorphique et ça me dérange profondément. Juger de la souffrance ou de la dignité de cette vache est très subjectif, et fortement soumis aux représentations qu’on se fait.

J’ai le sentiment qu’il y a une méconnaissance du système d’élevage qui déforme parfois les jugements qu’on en a. Attention, je ne veux pas faire une apologie du système d’élevage actuel, il a clairement ses limites et défaillances. Il existe des tas de formes d'agriculture plus ou moins durables, intégrées, éthiques... Mais en France, les éleveurs sont généralement profondément attachés à leurs vaches, font preuves de toutes les attentions et les soins. Les règles de l’abattage sont très strictes, les méthodes permettent une mort instantanée et sans souffrance. Je ne doute pas un seul instant que certains abattoirs enfreignent ces règles. Mais ce n'est ni dans l'intérêt de la profession, ni dans celui des éleveurs (la viande d’un animal stressé, on a vu mieux niveau qualité). J'avoue que j'ai du mal à comprendre ces dérives.

Tout ça pour dire qu’à mon avis, la clé de tout ça, c’est de s’intéresser à l’origine de ce qu’il y a dans nos assiettes. C’est aussi de savoir quelles sont nos limites éthiques : à partir de quand j’estime que la dignité de tel animal n’est pas respectée (parce que d'après moi ça dépend de l'espèce dont on parle) ? Prendre la viande chez son boucher de quartier n’est pas forcément LA solution. Mais parler avec son boucher, lui demander d’où vient sa viande, c’est possible. Les bouchers qui découpent eux-mêmes leur viande sont rares mais ils existent encore, et c’est moins cher ! Mais pour savoir, il faut demander. Et si sa réponse ne vous satisfait pas, si vous n’êtes pas sûre que les conditions d’élevages ou d’abattage correspondent à votre éthique, vous n’êtes pas obligés d’acheter !

Quoi qu'il en soit je vois beaucoup de personnes qui culpabilisent : nos choix de consommation ne peuvent pas être parfait, tant on est soumis à ceux des autres. Faites vous confiance, faites ce que vous pensez être bon, tout en restant ouvert et à l’écoute pour adapter vos pratiques, comme vous le faites déjà. Si seulement tout le monde se préoccupait de ce qu’il mange, on n’aurait pas tant d’efforts à faire pour savoir. Je pense sincèrement qu’on va vers cela, et malgré la lenteur du processus, c’est super !
 
@La Grande Chenille Je rebondit juste sur ta déclaration pour les eleveurs profondéments attachés à leur vaches/autres animaux, je peux t'assurer que c'est pas toujours le cas ! Comme l'a dit @Ghost wind Ils sont surtout attaché à la production/rendement, parce que je peux te dire ça fait un an que je connais maintenant un fermier assez agé qui élève des vaches à viandes, et qui faisait un elevage de chevaux, je vais plusieurs fois par semaine à sa ferme pour monter un cheval d'une amie en pension là bas, et je peux te dire que les histoires de vaches pas rentables j'en ai entendue ! Pire, les chevaux qu'il a maintenant vu qu'il a arreté l'activité d'elevage il veut euthanasier sa vieille jument (de 23 ans) qui n'est plus montable mais en bonne santé, alors que la pauvre a trimer toute sa vie et n'a pas eu la vie facile, lui donné de magnifique poulains (plus de 4) ... S'il était vraiment attaché à elle il la laisserai tranquille au fond de son pré jusqu'à ce qu'elle meurt de vieillesse ! Idem pour les vaches, enfin, les taureaux plutôt : ils ne peuvent pas faire de veaux -> hop à l'abattoir bien plus tôt que prévu parce que pas assez rentable ...
Bref tout ça pour dire qu'il ne faut pas croire non plus que les eleveurs sont tous attachés à leur bestiaux, certes ils voient naitre et s'en occupe tous les jours mais soient ils voient que le profit derrière, soient ils savent qu'ils ne faut pas trop s'attacher car elles partiront de toute façon au couteau
 
@Ghost wind : Merci beaucoup d'avoir pris le temps de répondre vu le pavé! J'apprécie beaucoup d'y réfléchir plus profondément. Pour les plantes, désolée si ma question s'apparentait au stupide argument "et les plantes elles souffrent aussi!". C'était une réflexion plus générales sur la valeur d'une vie. Je comprends ce que tu veux dire, ça répond assez bien à mes interrogations.

Et physiquement, les utérus qui tombent à force de grossesse forcée ( je ne me souviens plus du terme exact), le pis -douloureux et enflé à force d'avoir toujours du lait ( c'est pas fait pour, une vache. Dans la nature, elle ne passe pas leur temps à ça ), sa souffrance dans les transports vers l'abattoir sans eau ni nourriture pendant 24 heurs ou plus, dans un camion blindé? Et l'abattoir alors qu'elle voit ce qui va lui arriver?
Je tiens à rectifier quelques trucs, ce qui n'invalide pas pour autant tes arguments. Le pis douloureux et enflé, c'est une mammite. C'est effectivement développé pendant la lactation, mais c'est dû aux conditions du milieu (hygiène de la machine à traire et des aires de couchage). Donc ce n'est pas inhérent à la fréquence des lactations, même si ça y est indirectement lié (ok, c’est du détail, mais c’est plus juste). Et c'est extrêmement contraignant pour l'éleveur. On en revient à une raison économique, mais n'empêche, je vous assure qu'ils font tout pour que ça n'arrive pas. La loi est très stricte sur le transport animal et non, une vache ne peut pas être transportée 24h sans s'abreuver. Les conditions sont tout de même loin d'être parfaites. Ici plus d'info sur les règles du transport animal. A l'abattoir, non elles ne voient pas tout. Elles avancent dans la chaîne en groupe car, seules, elles seraient très stressées (ce sont des animaux grégaires). L'étourdissement se fait dans un box fermé, les autres animaux ne le voient pas. Ici, un guide très détaillé sur la chaîne d'abattage (allez directement en page 37 si ça vous intéresse). Malheureusement il y a un gros dysfonctionnement des systèmes de contrôle de l’Etat, et ça c’est révoltant.

Je ne dis pas que les animaux ne souffrent pas du tout, hein. Mais les animaux d’élevages ont été sélectionnés par l’homme et sont devenus totalement dépendant de nos soins. Je pense qu’il est utopique de lutter contre l’élevage, on ne pourra plus leur rendre la liberté qu’on leur a volé. Et puis on ne pourrait pas se passer des fonctions de l’élevage d’un point de vue paysager et écologique (je pourrais développer si nécessaire). En revanche, il est de notre responsabilité totale que les conditions d’élevage soient le plus confortable possible. Et là, il y une sacré marge de progrès. On pourrait éviter d’en arriver à l’abattage systématique pour se nourrir, et c’est un beau combat des végétariens. Il est vrai que le système économique actuel va sur une voie franchement néfaste pour les animaux. La limite acceptable est malheureusement très subjective. Personnellement, je suis à 100% pour structurer des réseaux les plus locaux et diversifiés possibles. D’ailleurs, avec plus de petits abattoirs locaux, il y aurait nettement moins de problèmes.

Oui mais d'où vient la "matière première" qu'ils "travaillent"? Qui les livre? La ferme d'à côté ou ça vient de Pologne ( je te recommande le docu La route de la viande )?
D’où ma phrase qui suivait : parlez avec votre boucher ! (pour celles qui veulent manger de la viande évidemment). Dans l’idéal, il faudrait même aller voir les éleveurs du coin pour voir les conditions d'élevage et leur demander où part leur viande, leur lait, etc. Mais là ça devient irréalisable pour le consommateur lambda. C’est pour ça que c’est très bien que les gens s’intéressent de plus en plus à l’origine de leur nourriture. J’espère qu’un jour il y aura une conscience collective autour de ça, et qu’il y aura une totale transparence sur la vie des animaux d’élevage dont on mange les produits.
 
@Scail C'est pour ça que j'ai pris soin de dire "généralement", mais effectivement tous les éleveurs n'ont pas une grande empathie pour leurs animaux. Je suis tout à fait d'accord avec @hysteriiia pour l'incompatibilité entre l'animal et la logique d'une entreprise. Mais alors où est la solution? Réduire notre consommation, clairement. Tant qu'il n'y aura pas de conscience générale autour de ça, je trouve que c'est très bien que certaines personnes se tournent vers le végétarisme/le véganisme. Mais dans l'absolu il me semble totalement irréaliste de se passer de l'élevage (voir ma réponse à Ghost Wind).
 
@hysteriiia Oui en effet, les abus sont légions, je ne le nie pas. Donc pour moi, la solution réside dans le contrôle strict. Qui est de la responsabilité de l'état. Et pour cela, la voix des personnes révoltées est indispensable. Même celle des non-végétariennes je pense. Je sais que ça parrait contradictoire à certaines. Et c'est vrai qu'il est incohérent de se voiler la face : quand on mange de la viande, on mange un être qui fut vivant. Mais quand même, il y a une sacré différence entre un torturer un animal et le tuer sans souffrance, non?
 
@ghost Merci pour les précisions sur welfarisme et abolitionnisme. Je n'avais pas les termes. Pour les abus de toutes part dans les chaines de production, j'ai répondu à hysteriiia à ce sujet.

Donc faut les garder en vie pour pouvoir les tuer et les manger :d ? Heu, on peut aussi leur fiche la paix, ne serait-ce que dans l'optique qu'au niveau "écologie" au sens général du terme, c'est intenable.
C'est pas parce que je dis qu'ils ne peuvent pas se passer de nous, que je dis qu'il faut les exploiter et les tuer. Au contraire, je dis qu'il est de notre responsabilité de leur offrir une vie confortable.

Je ne suis pas d'accord: des mad renseigné.es , dont c'est le sujet d'études, le travail, avaient fournies de bonnes explications dans un autre topic dédié au végéta*isme.
Ca m'intéresse. J'irai peut être jeter un coup d'oeil quand j'aurai le temps, mais si quelqu'un qui s'y connait passe par là j'aimerais bien en discuter. Ca va être difficile de m'enlever de l'idée qu'on peut se passer de l'élevage (notamment en zone non mécanisables genre coteaux,montagnes). L'enfrichement à tout va, sans contrôle, ça me paraît irréaliste. Et les milieux prairiaux, ouverts, sont un habitat pour tellement d'espèces.

Sauf que là, je parlais des pis si disproportionnés par la sélection ( une vache fait bien plus de lait qu'avant ) que ça en est une souffrance et une malformation pour l'animal ( dans un autre genre, comme pour les poulets dits de chair ).
Là on est d'accord, la sélection en agriculture conduit à du gros n'importe quoi
 
  • Big up !
Reactions : L'océan de la vie

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes